Londres: apprenez à utiliser le calendrier des événements de radar.squat.net

Atelier en ligne, samedi 15 janvier 2022, de 14:00 à 16:00 (heure de Paris) https://squ.at/r/8jpl

Londres est une ville radicale, pleine d’événements qui se déroulent, mais les gens ne savent pas où les trouver, à moins qu’ils ne fassent déjà partie de certains groupes sur facebook et autres.
Les sites de médias sociaux reposent sur l’appartenance des gens à des cercles sociaux et sur le ciblage des personnes en fonction de leurs intérêts. Mais c’est aux algorithmes qu’il revient de décider si un événement ou une activité peut apparaître. Même vos recherches sont affectées par ces algorithmes.

Le nombre de personnes qui sont arrivées à Londres sans savoir ce qui se passe ou où trouver des événements radicaux/anarchistes est assez honteux. Et le fait est qu’une ressource existe déjà, et qu’elle est utilisée à bon escient dans de nombreux endroits à travers le monde.
Radar (radar.squat.net) est une excellente ressource, un calendrier d’événements très puissant que les gens peuvent utiliser pour trouver des événements, et les annoncer aux personnes intéressées et qui cherchent (plutôt que de spammer des milliers de personnes sur les médias sociaux qui n’y prêteront pas attention). Cependant, il est très peu utilisé à Londres, ou au Royaume-Uni, par rapport à d’autres pays européens. Read More

Pertuis: Journal à patates – janvier 2022

Amis de la ZAP, bonjour !

Nous vous souhaitons une bonne année de lutte autogérée, de créativité solidaire et de détermination joyeuse. 2022 sera l’année de la Zone à Patates et de l’extension du mouvement d’occupation et de réappropriation des terres lancé par les Soulèvements de la terre à Pertuis depuis avril dernier, en écho au mouvement national.
La première saison de culture de patates, à laquelle nombre d’entre vous ont participé, a fait grossir les rangs des soutiens, et tissé des liens dans la lutte entre tous ceux qui ont donné de leur temps et de leur énergie pour préparer et porter ces actions : paysans, militants, collectifs, de Pertuis ou d’ailleurs.

La deuxième saison de culture a commencé avec une journée de semis de fèves et de blé et surtout par l’occupation de 4 maisons promises à la démolition. Depuis, l’organisation autogestionnaire s’est mise en place, avec l’AG hebdomadaire du lundi soir, où les commissions rendent compte de leur travail et où les décisions importantes sont débattues et votées. Read More

Thessalonique: rassemblement en solidarité avec les personnes arrêtées lors de l’expulsion de la nouvelle occupation.

Au petit matin du mercredi 12 janvier à 5h45, une fois de plus, des flics cagoulés s’approchent de l’espace occupé le lundi 10 janvier en solidarité avec l’expulsion du steki dans le bâtiment de Biologie (expulsion qui a eu lieu le jour du nouvel an), alors qu’au même moment des véhicules de police sont garés dans les rues autour du campus universitaire et que les unités de flics anti-émeute envahissent le campus. Le squat était gardé par des camarades, qui l’ont défendu avec dignité. Les ordures connues de la répression, avec leurs intentions meurtrières connues, ont cherché à noyer les occupant-es avec des lacrymos et en utilisant des grenades assourdissantes dans un espace où ils ne savaient même pas quels matériaux restaient de l’ancienne utilisation de l’espace comme laboratoire pharmaceutique. Bien entendu, nous ne doutons pas que des récits ridicules et trompeurs seront diffusés par l’État et les médias au sujet des matériaux qui se trouvaient déjà dans l’espace et de la destruction que les policiers eux-mêmes ont causée dans leur rage lorsqu’ils ont envahi l’espace, brisant fenêtres et murs. D’ailleurs, il semble que les coups de masse des flics aient la propriété magique de rendre les espaces utilisables pour la communauté universitaire et étudiante…. Read More

St-Ouen (93): rassemblement de solidarité avec un nouveau squat de migrants

Un collectif de migrants soudanais, érythréens, tchadiens, occupe depuis plusieurs jours un ancien garage à Saint-Ouen. Cette cinquantaine de personnes dormaient ces derniers mois dans un camp de tentes près de Bercy (à Paris). Camp qui fut d’ailleurs l’objet d’une attaque raciste au sabre le 8 décembre dernier.

Ces personnes se sont installées dans ce hangar, inoccupé depuis plusieurs mois, pour se mettre à l’abri du froid, de la pluie et de l’insécurité de la vie à la rue. Elles s’organisent pour rendre le bâtiment accueillant et fonctionnel et y vivre ensemble. Read More

Gand: Het Pand sera-t-elle vendue au plus offrant ?

Une fois…
Deux fois…
Trois fois squattée contre la privatisation !

Le 19 décembre 2021, deux semaines après la dernière expulsion, nous avons resquatté le cœur de Gand (Belgique) ! Par nécessité politique, car une fois de plus, la voix du peuple est ignorée et la ville et ses marionnettes veulent vendre l’ancien couvent des Carmes, au plus offrant.

Depuis plus de quarante ans, le bâtiment symbolise la lutte des habitant-es ordinaires de Gand pour la préservation de leurs biens publics et leur droit de vivre dans la dignité. En face d’elleux, l’intérêt d’investisseurs privés et de spéculateurs, principalement intéressés par le rachat du patrimoine pour en tirer un profit. De plus, le bâtiment incarne le pouvoir du peuple s’il fait entendre sa voix suffisamment fort. En 1980, des milliers de Gantois-es, squatters et sympathisant-es, descendent dans la rue contre la vente de Het Pand au secteur touristique privé. Iels ont gagné la bataille et pendant plus de 25 ans, le couvent des Carmes a été utilisé comme logement social. Read More

Pertuis: manifestation de soutien contre l’expulsion de la ZAP

Ce jeudi 6 janvier 2022 a eu lieu le procès de la ZAP de Pertuis, occupation de terres agricoles et de 4 maisons vouées à la démolition pour résister au projet d’extension de la ZAE, zone d’activité économique de Pertuis. Le jugement a été mis en délibéré jusqu’au 20 janvier.

Pour que ce projet d’agrandissement voit le jour, que de nouveaux hangars viennent se dresser sur les terres limoneuses de la plaine de la Durance et que l’entreprise multinationale du maire en investisse le tiers, l’Etablissement Public Foncier mandaté par la métropole Aix-Marseille est chargé d’exproprier les terres et habitations qu’il est prévu de raser et bétonner. Read More

Lützerath: la zad est plus active que jamais !

Lützerath (Allemagne) – La zad de Lützerath lutte près de Cologne contre l’extension d’une mine de charbon. Les militant.es allemand.es occupent ce terrain depuis maintenant plus d’un an. Voici quelques nouvelles récentes pour vous encourager à y aller !

1. Pourquoi une lutte à Lützerath ?

Bref historique de la défense des forêts en Allemagne

Pour continuer sa folle course à la croissance, l’économie capitaliste ravage les écosystèmes. En Allemagne, de nombreuses luttes se focalisent sur la défense des forêts. Les militant.es allemand.es occupent les forêts, y construisent des cabanes dans les arbres, des barricades et y résistent sous un format proche des Zones À Défendre (ZAD) françaises. Voici deux exemples parmi les plus connus de forêts occupées. Read More

Thessalonique: l’expulsion du steki Biologica ne restera pas sans réponse

Assemblée ouverte de solidarité pour le Steki Biologica, vendredi 31 décembre 2021 à 15 heures au premier restaurant universitaire.

Aujourd’hui 31 decembre, à la veille du nouvel an, l’État et les flics ont expulsé le steki Biologica, entourant la zone autour du campus, avec une présence accrue à l’intérieur de l’université. L’expulsion du sketi a été planifiée à l’aube car elle ne rencontrerait aucune forme de résistance à cette heure-là. Nous ne considérons pas que l’expulsion du sketi soit une exception, car une partie des méthodes de l’Etat sous forme de contrôle et de répression consiste à faire taire tout mode d’expression et d’action qui s’écarte du discours dominant. Read More

Penco (Chili): revendication d’attaque incendiaire contre un camion forestier sur la Route Itata

« Les gens veulent prendre leurs propres décisions pour des petites choses, mais prendre des décisions sur des problèmes difficiles et cruciaux requiert d’affronter des conflits psychologique et la plupart des gens détestent ça ».
« Pour tout être humain ayant grandi au bord d’une rivière, la liberté est le concept le plus haut ».

Au petit matin du 20 décembre, une attaque incendiaire est réalisée contre un camion forestier sur la Route d’Itata à la hauteur de Penco, dans la région du Biobío. En raison de complications techniques, il n’a pas été possible d’émettre ce communiqué le jour de l’action, cependant les motivations de notre action restent plus actuelles que jamais, c’est pourquoi nous ne considérons pas ce retard comme un problème et encore moins comme une limite pour communiquer les raisons qui alimentent nos attaques.

Nous revendiquons cette attaque en réponse au pillage et à la destruction systématique qu’exercent les entreprises forestières à l’intérieur du territoire, ce qui a pour conséquence une dévastation visible de la terre. Read More

Yverdon: manif déterminée contre l’expulsion du quartier libre de Clendy Dessous

A l’appel des habitant.e.x.s du quartier libre de Clendy Dessous à Yverdon-les-Bains, plus de 150 personnes ont défilé en fin d’après-midi dans les rues d’Yverdon-les-bains malgré que la manifestation n’ait pas été autorisée.

Le 17 décembre, le collectif Quartier Libre avait déposé, sans grandes attentes envers la justice, un recours à a la décision du Tribunal de la Broye et du Nord-Vaudois qui fixait le départ des occupant.e.x.s au lundi 27 décembre. En rejetant ce recours le samedi 25 décembre, le tribunal a confirmé sa décision. Alors que la crise du logement touche de plus en plus de personnes, les autorités redirigent avec mépris les concerné.e.×.s vers des centres d’hébergement d’urgence. Par cette décision la justice apparaît comme ce qu’elle est : un instrument politique qui, dans le cas d’Yverdon-les-Bains, tente d’anéantir une initiative populaire et solidaire, au bénéfice d’un promoteur immobilier. Qui plus est la municipalité à refuser la demande d’autorisation. Il a été collectivement décidé de maintenir malgré tout la manifestation. Manifester est un droit et il ne se négocie pas. Read More

Thessalonique: 34 ans, ce n’est pas assez. Touchez pas à notre squat ! Semaine de solidarité avec le squat Biologica

Chèr.es compas

Nous tendons la main aux autres squats, collectifs, groupes autonomes et compas, pour informer et sensibiliser sur la situation actuelle concernant la récente vague d’expulsions de squats en Grèce, ainsi que sur les nouvelles lois « anti-éducation » qui autorisent le maintien de l’ordre dans les institutions d’éducation publique.

Comme vous le savez peut-être déjà, l' »espace occupé à l’université de biologie de Thessalonique« , l’un des plus anciens squats de Grèce, est menacé d’expulsion. Nous prenons cette menace au sérieux, car elle est basée sur des informations solides, qui ont été publiées par le ministère grec de la gouvernance numérique et qui sont sur le point d’être achevées dans les 16 mois (à partir du 16 septembre 2021), en commençant par la démolition des murs dans les 4 mois (jusqu’en janvier 2022). Comme les vacances de Noël approchent, et compte tenu des récentes déclarations ciblées du vice-ministre de l’éducation, M. Sirigos, nous considérons cette période comme dangereuse pour une éventuelle expulsion et la démolition immédiate des murs intérieurs du squat. Dans le passé, nous avons été témoins d’expulsions ayant lieu pendant les vacances, car c’est une tactique connue du gouvernement d’agir, lorsque de nombreux étudiant.es et compas sont loin des grandes villes, afin d’éviter toute résistance. Read More

Wassenaar: la cour de justice se prononce pour une expulsion

Wassenaar (Pays-Bas) – Le lundi 20 décembre, le tribunal de La Haye a décidé que nous devions quitter la villa Ivicke dans les six semaines.

Nous ne sommes pas surpris.es par ce verdict en faveur du propriétaire, et nous n’allons pas l’accepter sans réagir.

L’argumentation du tribunal est que notre résidence ici est en violation du plan d’affectation du bâtiment, qui désigne son utilisation comme un bureau. Le juge a dit qu’il « comprend les difficultés actuelles du marché du logement » – le fait-il, vraiment ! – et pourtant il décide d’expulser pour faire place à du vide.

Expulsion pour faire place à du vide, oui : parce qu’il n’existe aucun plan concret pour l’utilisation future d’Ivicke. Aucun permis, aucun devis, aucun plan, seulement la parole de Ronnie van de Putte qui veut l’utiliser comme bureau pour le seul employé de son entreprise.

Cela suffit au juge pour affirmer « qu’il n’y a aucune raison de conclure que le monument sera à nouveau vacant après le départ de ses occupant.es ». Read More

Popayán (Colombie): des affrontements contre une opération d’expulsion sur la hacienda Rio Blanco

Depuis quatre mois, des demandeurs de logement décent occupent des locaux et des terrains de la hacienda Rio Blanco, dans la vereda Lame, au nord de la ville de Popayán.

Le mercredi 22 décembre 2021, la police colombienne est arrivée pour expulser les squatters, provoquant la colère des « Sin Techo » (les « sans-toit »). Des affrontements ont opposé la police anti-émeute (ESMAD) aux squatters, lors desquels plusieurs personnes ont été blessées par les flics (dont une à l’oeil, probablement par un coup de flashball). Read More

Athènes: appel à participation pour la défense de la communauté squattée de Prosfygika

Compagnonnes, compagnons,

Cet appel s’adresse aux collectifs et aux individus du monde entier pour rejoindre la défense combative de Prosfygika contre la répression imminente. La tentative d’évacuation de notre communauté doit être transformée en un événement central de résistance et une victoire contre le pouvoir politique et la gentrification de nos quartiers.

CE QUE NOUS VOUS INVITONS À DÉFENDRE

Le quartier de Prosfygika a été construit en 1933 pour les réfugié.es d’Asie mineure.
C’est dans ces conditions qu’émerge un quartier ouvrier animé, aux caractéristiques communautaires. Aujourd’hui, c’est l’un des plus grands complexes immobiliers du centre d’Athènes qui n’est toujours pas embourgeoisé et exploité par des investisseurs ou par l’État. C’est un lieu qui a une signification stratégique car il est situé entre les deux « piliers » de l’autorité – la Cour suprême d’une part et le quartier général de la police d’autre part.

Dans ce cadre socio-spatial, certain.es militant.es qui vivaient déjà dans le quartier en tant que squatters ont décidé de s’organiser. En 2010, ils et elles ont initié la Communauté Occupée de Prosfygika, ayant comme organe politique central et décisionnel ‘SY.KA.PRO’, l’Assemblée Occupée de Prosfygika. Un organe communautaire pour la vie quotidienne et la lutte politique. Read More

Silat al-Harithiya (Palestine): les forces de l’ordre israëliennes démolissent six maisons palestiniennes

Lundi 20 décembre 2021, dans le village de Silat al-Harithiya, près de Jénine, les forces de l’ordre israëliennes ont prévenu des familles palestiniennes de leurs intentions de démolir leurs six maisons. Les soldats israëliens les ont perquisitionnées, mises sens dessus-dessous, et sont repartis après avoir menacé tout le monde et tiré une douzaine de coups de feu, blessant au moins une personne. Les Palestiniens ont riposté à coups de pierres et d’engins pyrotechniques. On voit même l’un d’entre eux tirer au pistolet après que les soldats israëliens aient fait de même avec des armes de guerre.

Certains des membres de ces familles sont accusés par le pouvoir israëlien d’avoir mené une attaque armée contre des colons israëliens, lors de laquelle un colon a été tué (trois Palestiniens ont d’ailleurs été incarcérés pour cette action). Ce sont environ une trentaine de personnes qui se retrouvent à la rue suite aux démolitions de maisons.
Read More