Lima (Pérou): expulsion du bidonville de Lomo de Corvina… réoccupation deux semaines après !

Le mercredi 28 avril 2021, après des semaines de tensions entre la police et les habitant·e·s du grand bidonville de Lomo de Corvina, à Lima (dans le quartier Villa El Salvador), les policiers anti-émeute péruviens ont fini par envahir complètement le bidonville, provoquant la colère et la tristesse au sein de ses habitant·e·s.

Pierres contre lacrymogènes, les affrontements ont duré une partie de la matinée, se déplaçant en différents points du quartier. Des pneus ont été enflammés, des rues bloquées, une voiture de flics retournée, un taxi a même été incendié involontairement par une bombe lacrymogène lancée par la police, mais les flics (au nombre de 500 à 2 300 selon les sources !), ont réussi à envahir complètement le bidonville, laissant entrer des pelleteuses pour démolir toutes les habitations… Au moins sept personnes ont été arrêtées par la police pendant les affrontements. Read More

Val de Suse: camping « Déconfinons les Frontières »

Camping « Déconfinons les Frontières » les 14, 15 et 16 mai dans le haut Val de Suse. ATTENTION, ATTENTION! Le camping « Déconfinons les Frontières » a commencé ! Nous sommes au bout de Clavières, à la hauteur des anciennes douanes italiennes (à la fin du village de Clavières, direction France, avant le tunnel). Des tentes sont dressées sur les prés de droite, sous le « Village du Soleil », sur la ligne de cette maudite frontière. Allez-y dès que possible ! Si vous n’avez pas de voiture, les horaires de bus depuis Oulx sont les suivants : 8.55, 11.45, 15.45, 19.45.
Apportez des vêtements chauds, nous nous occuperons du feu ! Compas et soutiens des accusés jugés aujourd’hui pour les événements du col du Brenner ! De Clavières au Brenner toujours contre les frontières !!!

Deux mois après l’expulsion de la Casa Cantoniera occupata d’Oulx, il ne reste que la frontière et ses gardes, limitant la liberté et empêchant l’autodétermination des personnes en transit. Ceux qui voyagent continuent d’arriver dans la Haute Vallée pour partir en France. La violence et la répression à la frontière ne pourront pas arrêter notre colère, ni la lutte pour effacer cette ligne imaginaire et infâme. Nous appelons toutes les personnes qui luttent contre toute autorité politique, économique, militaire, contre tout capitalisme, fascisme et patriarcat, à une mobilisation massive les 14, 15 et 16 mai dans les montagnes. Read More

Paris: journée sur le mal logement et les expulsions, place Ste-Marthe le dimanche 16 mai 2021

Le H, local squatté depuis septembre 2020, espace d’entraide, de lutte et d’organisation dans le quartier de la place Sainte-Marthe, est menacé d’expulsion. Notre procès aura lieu mardi 18 mai au TGI de Paris. Ce local appartient juridiquement à la SIN (société immobilière de Normandie) qui détient historiquement près de 120 lots dans le quartier et dont l’actionnaire majoritaire est depuis 2019 le géant de l’immobilier, Nexity. Read More

Temuco (Chili): attaque coordonnée contre 26 engins forestiers

Dans la zone Mapuche, au sud du Chili, une belle attaque coordonnée menée en pleine journée a fait grand bruit jeudi 6 mai 2021 dans la région de La Araucanía. Il s’agit de rien moins que de huit attaques incendiaires menées en moins de 6 heures, de midi à 18h, contre pas moins de 26 engins de tout type (camions de transport, camionnettes, porteurs, skidders) de l’industrie forestière, sur la route P90 qui mène de Lumaco à Tirúa, sur les domaines de Los Laureles, le chemin vers Rilún, à Rilún même et à Pichi Pellahuén, exploités par l’entreprise CMPC. Read More

Berlin: analyse, conseils et tactique – N’attendez pas qu’il soit trop tard

Køpi et Rigaer94 appellent à une manifestation « N’attendez pas qu’il soit trop tard », le 15 mai sur le Gendarmenmarkt.

Cette manifestation doit être forte et dynamique, et ne pas attendre la prochaine date d’expulsion. Il y a eu beaucoup d’évaluations et d’analyses de nos manifestations ces dernières années, suffisamment pour réussir à quelques reprises à sortir de notre comportement habituel et à regagner un certain potentiel d’action. Nous espérons que nos manifestations ne serviront pas seulement à être vu-es et entendu-es, ou à bloquer quelque chose. Il s’agit de créer des moments collectifs, des moments où nous pouvons nous retrouver ensemble dans la rue, des moments de rupture avec la normalité, de dépassement de l’inertie de masse et de remise en cause des règles sociales. Des moments où nous pouvons reconnaître et expérimenter notre force collective. Non pas en tant qu’événement, mais dans le but de créer un instant qui nous relie à d’autres points de la chronologie de la démarche radicale et de construire sur eux. Des moments à partir desquels une dynamique peut se développer, où il est possible de se joindre spontanément, où les gens peuvent oser essayer de nouvelles choses et acquérir de l’expérience. Afin de ne pas transformer cette quête en impasse, il est nécessaire de toujours repenser et ajuster notre approche et de sortir des habitudes et des routines. Comme base, nous avons rassemblé ici quelques analyses et suggestions. Read More

Madrid: La Ingobernable ouvre un bureau des droits sociaux dans le centre ville

Le collectif qui squattait le bâtiment du 39 rue Gobernador a annoncé ce matin (le 2 mai) l’occupation d’un bâtiment au 5 rue Cruz pour « résister en commun et conquérir de nouveaux droits ».

Avec le slogan « Les droits sociaux pour tout changer », le collectif de La Ingobernable a lancé ce nouveau projet qu’il a appelé Office des droits sociaux (ODS, Oficina de Derechos Sociales). Dans un communiqué, iels expliquent que ce projet servira à « résister en commun et à conquérir de nouveaux droits » car iels ne peuvent « plus attendre » et soulignent que la crise actuelle du covid19 « nous frappe avec d’autres pandémies : les files d’attente de la faim, la méfiance, le fascisme, la précarité, le racisme, la spéculation, la solitude, le pessimisme et la peur », déplorent-iels.

L’ODS aura sept axes qui répondent à sept urgences sociales : le droit au logement, le droit à l’alimentation, le droit de manifester, la précarité du travail, les transféminismes et la contestation, le revenu de base et la santé communautaire. C’est ce contexte d’urgence sociale qui a poussé le collectif à brandir le slogan « Les droits sociaux pour tout changer », avec l’engagement de « résister en commun » et d’ouvrir cet espace où « se développer, protéger et lutter pour les droits sociaux ». Read More

Bruxelles: une centaine d’habitant.e.s se mobilisent pour éviter de se faire expulser

Communiqué 7 mai 2021. Bruxelles-ville – une centaine d’habitant.e.s se mobilisent pour ne pas se faire expulser : le bâtiment est vide depuis 2017 et appartient à la deuxième fortune de Belgique.

Le bâtiment avait été « réquisitionné » par la « Campagne de Réquisition Solidaire » en mars. Suite à l’occupation, des négociations ont été entamées, afin de trouver un accord et signer une convention d’occupation temporaire avec la propriétaire, la vicomtesse Caroline de Spoelberch. Malgré des débuts encourageants, cette dernière fait maintenant marche arrière et a obtenu une ordonnance d’expulsion. Les habitant·e·s se mobilisent pour ne pas être jeté.e.s à la rue, en pleine crise sociale et sanitaire.

Une centaine de personnes logent depuis plus d’un mois dans le gigantesque bâtiment, qui donne à la fois sur la rue de Livourne et l’avenue Louise. Acheté en 2018 pour 18 millions d’euro par Caroline de Spoelberch, celui-ci est resté inoccupé depuis. Pour cette raison, la « Campagne de Réquisitions Solidaires » avait investit le bâtiment fin mars et plusieurs collectifs de personnes sans-logement ou mal-logées, dont la Voix des Sans-Papiers BXL et la Voix des Sans-Papiers Family, s’y étaient rapidement installés. Read More

Toulouse: quelques nouvelles des potes des arrestations du 8 décembre

Des infos sur les personnes arrêtées le 8 décembre 2020 lors de l’opération de police dans le cadre d’une enquête pour association de malfaiteurs terroriste. Trois sont toujours enfermées, deux ont été libérées sous contrôle judiciaire (CJ) le 23 avril et le contrôle judiciaire continue pour les deux autres inculpés.

C’est difficile d’avoir des nouvelles directes et fraiches. L’instruction est toujours en cours, nous partons donc du principe que tous les échanges avec les proches (parloirs, courriers, appels) sont scrutés par le juge d’instruction et la DGSI.

Trois des 7 personnes arrêtées le 8 décembre 2020 lors de l’opération de police dans le cadre d’une enquête pour association de malfaiteurs terroriste sont toujours enfermées, elles sont considérées par l’administration pénitentiaire comme DPS (Détenu.es Particulièrement Surveillé.es) et l’un d’entre eux est toujours à l’isolement depuis le début de son incarcération. Deux autres personnes ont été libérées sous contrôle judiciaire (CJ) le 23 avril suite à une demande de mise en liberté acceptée par le juge d’instruction, iels sont toujours poursuivi.es. Le contrôle judiciaire continue pour les 2 autres inculpés qui étaient ressortis en décembre après la GAV de 3 jours. Read More

Soleure: Wagenplatz « Wagabunten », 7 ans, ça suffit ! Les « Wagabunten » sont toujours là !

Depuis 7 ans, on peut nous trouver dans notre wagenplatz dans la ville de Soleure et ses environs. 7 ans pendant lesquels nous avons essayé d’obtenir notre demande d’un emplacement fixe pour notre wagenplatz. Mais malheureusement il n’y a toujours pas de solution pour notre projet de vie alternatif.
Au cours de ces 7 années, nous avons essayé différentes solutions : nous avons collecté des signatures, nous avons approché activement les propriétaires de terrains, qu’il s’agisse de particuliers, de la ville, du canton ou des communes environnantes.
Un projet a également été élaboré et envoyé à diverses parties. Mais même avec le consentement d’un propriétaire privé et un permis de construire, des obstacles se sont dressés sur la route de notre projet.
Par conséquent, l’occupation de friches industrielles s’est avérée être la méthode la plus efficace pour nous. De cette manière, nous avons occupé plus de 25 sites abandonnés au cours des 7 dernières années. Pour nous, les « Wagabunten », cela signifie déménager en moyenne tous les 3 à 4 mois !
Nous demandons un emplacement pour notre wagenplatz !
Il y a quelques exemples de vie alternative à Berne, Bienne, Lucerne, etc. qui montrent qu’ils sont demandés et qu’il y a des possibilités de légaliser de tels projets. Read More

Berlin: rassemblement contre la gentrification

MISE À JOUR : l’événement est reporté en raison des mauvaises conditions météorologiques !

La gentrification est de plus en plus présente dans le quartier de Neukölln. Des restaurants du quartier dit « Kreuzkölln » aux bars de la Weserstrasse, du « Karstadt » de la Hermannplatz aux alentours de Schillerkiez. La nouvelle horreur que constitue le projet d’appartements de luxe en cours de construction « Kalle Neukölln » rapproche encore plus le problème de la gentrification de notre quartier.
Dès que le gouvernement allemand a rejeté le plafonnement des loyers, la construction semble plus répandue que jamais, ce qui indique clairement que les augmentations de loyer et les déplacements ont déjà commencé.
Le vendredi 7 mai 2021, dans notre quartier, le long de Braunschweiger Str. et Richardstr. nous nous organisons, collaborons ensemble pour un rassemblement auto-organisé ! Nous vous invitons à venir vous rencontrer, danser et jouer ensemble pour un quartier uni !
Tous les dons seront ultilisés contre la répression d’une personne sans papiers.

Contre la gentrification, en solidarité avec les hausprojekten menacés, reprenons les rues ! Read More

Strasbourg: ouverture de la bibliothèque autogérée féministe queer antiraciste

Dimanche 9 mai 2021, de 13h à 18h, ouverture de la bibliothèque Marsha P. Johnson au squat La Pigeonne. Parce que les ressources féministes, queers et antiracistes sont rares, tu trouveras à la bibliothèque des livres, des zines, des DVD à emprunter, ou encore des trucs DIY à prix libre, un freeshop, une freepicerie. C’est un espace de rencontre, d’échange et de solidarité, un espace où trouver de la force, où nourrir tes rages, tes luttes et tes désirs. On a envie d’organiser des ateliers, des rencontres, des projections et des activités. Check notre programme!
La Pigeonne est le squat anarcha-féministe, queer et antiraciste de Strasbourg. C’est un lieu d’habitation et d’activité autogéré, par et pour les femmes et les personnes queers, en mixité choisie sans hommes cisgenres. Read More

Berlin: le week-end de manifestations du Køpi

Køpi appelle ses ami-es et allié-es du monde entier à se réunir à Berlin les 15 et 16 mai pour un week-end de manifestations. Alors que le wagenplatz du Køpi est confronté à la plus grave menace d’expulsion à ce jour, Køpi est uni pour lutter pour nos habitations et nos familles. Køpi est un projet DIY au cœur de Berlin qui offre un espace de vie aux personnes vivant dans le bâtiment et le wagenplatz depuis plus de 30 ans. Il continue également d’être le lieu de rencontre pour des collectifs, des événements et l’énergie créative depuis le jour où la première porte a été ouverte. Nous n’abandonnerons pas notre mode de vie pour quelques promoteurs soutenus par l’État ! Quand la loi veut nous enlever nos lieux de vie, il est temps d’enfreindre la loi !
Le propriétaire présumé de Køpi, Startezia GmbH, n’est qu’un exemple de plus de la façon dont nos lieux de vie et nos communautés autonomes sont détruit-es par des sociétés anonymes qui ne se soucient que du profit et non des gens. Le wagenplatz du Køpi n’est pas le seul à être menacé d’expulsion. D’autres projets berlinois, Potse, Rigaer 94, et Queer Wagenplatz Mollies sont également en danger immédiat. Rien que l’année dernière, des lieux importants comme Liebig 34, Syndikat, Meuterei, Diesel A, Sabot Garden et G17a ont déjà été expulsés. Read More

Saint-Étienne: squat Chez Elia, convocation pour une audience en référé

Des nouvelles de Chez Elia, l’ancien centre musical Massenet. Déjà 12 jours depuis l’occupation de l’ancienne école, qui s’appelle désormais Chez Elia, pour faire un doux clin d’oeil à un ami qui nous manque.
Jeudi 29 avril, un huissier est passé nous délivrer une convocation pour une audience en référé mardi prochain, le 4 mai à 13h30, pour statuer sur l’expulsion du lieu sur demande de la mairie de Saint-Étienne.
Chez Elia a donc besoin d’encore plus de soutien, de bras et de cerveaux pour continuer malgré les menaces de la ville à faire vivre ce lieu, à l’organiser et à l’embellir. Read More

Aubervilliers (93): retour sur la manifestation du 17 avril et perspectives de luttes

Les jardins ouvriers sont toujours menacés par le solarium de la piscine d’entrainement des Jeux olympiques. Il y a urgence car la destruction des cabanes et des arbres est imminente.
Après une manifestation très importante le 17 avril, la lutte continue de s’organiser. Premier grain de sable dans l’engrenage, l’inspection du travail a fait cesser une partie des travaux pour désamiantage illégal.
L’expulsion des précaires des centres d’hébergement de l’autre côté du fort est imminente. Les jardinier.e.s et leurs soutiens organisent maintenant des après-midi « Jardins-Ouverts », avec ateliers et discussions comme perspectives de lutte. Read More

Frossay (44): État policier et justice de classe… un zadiste du Carnet emprisonné

Ce texte est un témoignage de quelques zadistes du Carnet après le procès d’un de leur pote. Il est à partager autant que possible !

Depuis maintenant plus d’un mois, notre ami Pty Loup est en prison. Il a pris 18 mois ferme pour avoir brisé la vitre d’une voiture de la gendarmerie. Plus que l’acte, c’est la personne qui a été jugée, parce qu’elle refuse de correspondre aux critères de bienséance de cette société qu’elle vomit et qu’on vomit aussi d’ailleurs. Avec beaucoup de rage et d’amertume, nous voulons revenir sur son procès et témoigner de la violence répressive qui s’est abattue sur lui et sur celles et ceux qui sont venues le soutenir. Read More