Amsterdam: Achter Oosteinde 16 squatté. Ouverture du campus Shadia Abu Ghazaleh

Des manifestant-es pro-Palestine ouvrent le campus Shadia Abu Ghazaleh de l’Université Libre du Peuple. Vers 14h45, iels ont marché du Spui à Achter Oosteinde 14 et ont ouvert le campus Shadia Abu Ghazaleh de l’Université Libre du Peuple dans un bâtiment squatté.
Aujourd’hui, le 25 mai, les manifestant-es pro-Palestine ont commencé leur manifestation sur le Spui à 14h. Cette manifestation s’est déplacée dans les rues d’Amsterdam jusqu’à Achter Oosteinde 16, où les manifestant-es ont révélé qu’un bâtiment squatté était ouvert au public en tant que premier campus de l’Université Libre du Peuple. Le campus Shadia Abu Ghazaleh sera un espace de résistance où les gens pourront apprendre les uns des autres et s’enseigner mutuellement. Le campus porte le nom de l’une des premières femmes palestiniennes à participer à la résistance armée en 1967 : « Elle connaissait l’importance de la connaissance et de l’éducation dans la lutte pour la libération. […] Nous créerons cet espace dans son héritage”, disent les manifestant-es. Read More

Parution du livre « Histoires de la ZAD de Notre-Dame-des-Landes »

C’est un bouquin de 354 pages mélangeant 21 témoignages et photos.

Extrait de l’introduction :

« (…) Le propos de ce bouquin, qui entend conserver l’esprit de « masse anonyme », du bouillonnement qui a animé la « zone », n’est pas, ou peu, illustré par des photos dévoilant des scènes de vie collective ou livrant des portraits. Pas de chef, pas de porte-parole. Un choix assumé, à rebours du parti pris de livres publiés depuis 2012, où des clichés mettant en avant certains groupes ou quelques individualités dissimulés derrière l’acronyme « ZAD » – qui pourtant ne représentent pas l’extrême hétérogénéité des occupant-es servent à idéaliser et à personnaliser une aventure avant tout chaotique et collective. (…) Les récits présentés dans les pages qui suivent se font l’écho de ces histoires… La plupart des textes de ce recueil sont inédits. Seuls deux récits sont déjà parus sous forme de brochure. Évidemment, ces pages en appellent d’autres. Afin qu’émergent des paroles jusqu’ici tues ou restées inaudibles. »
Read More

Parution de la brochure « Dans les rouages de la ville-machine – Enquête sur la Smart City lyonnaise »

Publiée à l’origine en 2021, cette brochure technocritique enquête sur les formes que prend la ville-machine à Lyon à partir de documents de la métropole, rapports, revues d’ingénieur.e.s, articles, lectures diverses, débats et conférences mais aussi d’un sens commun revendiqué, de l’échange autour de nos ressentis provenant de nos vies citadines. Read More

Saix (81): des nouvelles de la lutte contre l’A69

Aujourd’hui, notre détermination est sans faille face aux machines et à leur œuvre mortifère.

Depuis le 1er mars et l’ultime feu vert délivré par la préfecture, la lutte a atteint un foisonnement et une intensité qu’ATOSCA/NGE ne pouvait voir venir. 💥

En un an, nous avons multiplié les actions, organisé plusieurs manifestations d’ampleur, engagé des dizaines de recours sur le fond et créé un chemin de résistance sur les 53km de tracé ! 🌊

La déroute d’ATOSCA/NGE est de plus en plus palpable : à Vendine et à la Crem’Arbre, la résistance acharnée a offert six mois de sursis aux arbres, les expropriations ont été lourdement freinées et certaines sont encore bloquées. Sur place, les travaux sont régulièrement stoppés par des actions variées ! 🌳 Read More

Utrecht: Biltstraat 31 squattée et expulsée

Cette année, la manifestation Rave voor de Rafelranden, a eu lieu le 11 mai. Le bâtiment de la Biltstraat a été squatté pour la manif. La même nuit, la police a expulsé le squat et arrêté 5 personnes.

Samedi après-midi, il a été annoncé que le bâtiment de la Biltstraat 31 à Utrecht avait été squatté. L’ancien hôtel est vacant depuis 2020 et attend de nouveaux permis qui ont été refusés par la municipalité. Les squatters ont choisi d’annoncer l’action aujourd’hui, car iels ont attiré l’attention sur les périphéries de la ville aujourd’hui au moyen d’une rave de rue dans le centre. Avec cette action, les squatters aimeraient ajouter un espace culturel à la ville. Read More

Lyon: réoccupation et nouvelle expulsion du squat rue du Docteur Bonhomme

Après une première expulsion le 3 mai dernier, des habitant-es occupaient de nouveau le 19 rue du Docteur Bonhomme ce mardi 7 mai, à la surprise des vigiles au petit matin lorsque des gens leur faisaient coucou depuis les fenêtres de l’immeuble qu’ils étaient censés surveiller 24h/24.

Des dizaines de keufs se sont alors rapidement ramené-es, notamment la CDI et la BAC, ainsi que le responsable de la sécurité de Lyon Métropole Habitat (proprio du bat’) et une huissière de l’étude Joo-Beldon & Faysse, qui disaient agir sur ordre de la Préfecture et continuaient de prétendre que tout est en règle malgré les textes de loi (notamment l’article 38 DALO) qui leur ont été lus et montrés en version imprimée. Read More

Caen: un nouveau squat à Colombelles, un toit, c’est un droit !

Dimanche 5 mai, nous avons officialisé l’ouverture d’un nouveau squat à Colombelles afin d’héberger 3 familles et 2 célibataires, qui nous sollicitaient régulièrement depuis plusieurs semaines dans l’espoir d’obtenir un logement digne et pérenne. Les évacuations récentes de deux bâtiments insalubres appartenant à des marchands de sommeil – la Feuilleraie à Mondeville (hébergeant 150 personnes) et un bâtiment rue de Falaise à Caen – ont provoqué encore plus de précarité sur l’agglo caennaise. La préfecture a certes proposé à certaines personnes expulsées de ces « logements » quelques solutions d’hébergement d’urgence, mais elles se sont révélées largement insuffisantes car, soit les hébergements proposés étaient dans des villes très éloignées comme Lisieux ou Rouen (imposant donc un changement d’école en urgence pour les enfants), soit dans des foyers où les familles ne peuvent ni cuisiner, ni conserver leur colis alimentaires hebdomadaires, ni faire leur lessive, etc. Read More

Lyon: expulsion du squat rue Docteur Bonhomme

Retour sur l’expulsion illégale de la nouvelle occupation rue du Docteur Bonhomme. Ce vendredi 3 mai vers 15h, une trentaine de flics ont expulsé le squat du 19 rue du Docteur Bonhomme à coups de disqueuse et de bélier.

2 personnes ont été embarquées par la police aux frontières (PAF). Un est sorti vendredi soir avec une obligation de pointage en vue d’une expulsion du territoire et… une assignation à résidence, alors qu’il vient d’être expulsé de son domicile ! Un rassemblement de soutien a eu lieu samedi matin devant la PAF pour crier des slogans pour la liberté et contre les expulsions. Le 2e pote a été libéré samedi en début d’après-midi ! Read More

Les Lilas: rassemblement de soutien suite à l’expulsion du collectif Unibéton

Ce soir à 18h, rassemblement de soutien, devant le commissariat des Lilas au 55-57 boulevard Eugène Decros.

Communiqué suite à l’expulsion du 7 rue Baudin au Pré-Saint-Gervais.

À 8h ce matin (3 mai), une vingtaine de policiers ont expulsé les occupants du 7 rue Baudin. Ce bâtiment était occupé depuis deux semaines par le collectif Unibéton et des soutiens.

Les expulsions se succèdent en IDF, les moyens mis pour mettre les gens à la rue sont toujours impressionnants : LBD pointés sur les gens, porte défoncée au bélier, fusils mitrailleurs, personnes poussées violemment dans les escaliers… Lors de l’expulsion, un des occupants a été saisi au col et traîné violemment sur plusieurs mètres, puis plaqué au sol. Visiblement en crise d’asthme, il a été interpelé et emmené au commissariat des Lilas par la Police. Read More

Dijon: fête de printemps des Lentillères, semaine des communs

Les 31 mai, 1er et 2 juin, nous fêterons les 14 ans du début de l’occupation du quartier libre des Lentillères !

Depuis 2010, de défrichages en autoconstructions, c’est petit à petit 9 hectares qui ont été occupés par des jardins, champs, cabanes, parcs, vergers et lieux collectifs ouverts à toustes.

Après avoir arraché l’abandon de la phase 2 du mal nommé projet d’ « éco-cité des maraîchers » en 2019, et entamé ces 2 dernières années un dialogue avec la mairie, nous nous retrouvons une nouvelle fois menacé par l’appétit bétonisateur de la métropole. Un « ultimatum », sortie de la poche du maire un dimanche matin à l’aube, nous impose de remettre en question l’indivisibilité des 9 hectares qui composent le quartier, pour laisser place à un projet d’urbanisation sur une bande de 1,14 hectare. Ce coup de pression, met à mal la confiance et les échanges que nous avions tenté d’établir ces derniers mois. Read More

Montreuil: Toupie finito, une expulsion sous Kasbarian

Mercredi 15 avril, un enième squat a été expulsé à Montreuil. C’est la première fois à notre connaissance que des habitants se retrouvent en gav pour des chefs d’inculpation de la loi Kasbarian alors que l’occupation a été jugée sous l’ancienne loi. On met ici des informations qui nous semblent utiles à partager pour résister comme on peut face aux expulseurs. Read More

Amsterdam: une ouverture de squat pour la journée du logement. Gravenstraat 26 re-squattée

PAS DE LOGEMENT, PAS DE ROI

Aujourd’hui 27 avril, nous nous réunissons pour célébrer la journée du logement (Woningsdag), et non la fête du roi (Koningsdag). Au lieu de célébrer la monarchie, nous célébrerons la résistance et la bravoure des gens ordinaires. La fête du roi est un jour d’hypocrisie, où nous portons des couronnes orange en plastique pour prétendre que nous sommes des rois, alors que tous les jours, nous avons du mal à joindre les deux bouts. Alors que la famille royale baigne dans le luxe, nous avons du mal à payer les nécessités de base comme la nourriture, l’énergie et le logement. Le nationalisme et les célébrations de la monarchie que nous voyons aujourd’hui contribuent à créer de fausses divisions qui ne nous servent pas. Ils dessinent des frontières artificielles sur la terre et nous divise, ils brisent la tendance naturelle à la solidarité entre les gens et nous enseigne au contraire que nous devons nous craindre les un-es les autres. Read More

Le Pré-Saint-Gervais (93): ouverture du 7 rue Baudin

Appel à soutien pour les habitant.e.s du 7 rue Baudin au Pré-Saint-Gervais

Depuis plus d’une semaine, le collectif de migrant.e.s UNIBETON a une nouvelle maison (c’est un collectif qui s’était fait expulser de l’Île-Saint-Denis l’année dernière à cause des JO).

Venez nous soutenir contre les menaces d’expulsion de la police !

-> RDV dès maintenant devant le bâtiment car la police risque de passer cette après-midi
-> RDV tous les matins à 6h pour un p’tit déj’ anti-expulsion jusqu’au 5 mai
-> RDV toute la semaine aux différents ateliers et discussions organisées dans le cadre du festival Intersquat Read More

Forêt d’Hambach (Allemagne) : rencontres anarchistes annuelles “Alljährliches Chaotisch – Anarchistisches Treffen” #2, du 30 mai au 3 juin 2024

Nous voulons l’anarchie. Nous voulons la liberté et l’autonomie pour tous, sans domination. Nous voulons le renversement de l’ordre existant. Nous voulons la révolution sociale.

Cela n’a pas changé depuis la dernière réunion de l’ACAT. Entre autres sujets, on a discuté l’année dernière de si les luttes intermédiaires/spécifiques sont toujours une proposition valable dans les conditions actuelles, et/ou si nous en avons besoin maintenant plus que jamais ; face aux conditions dystopiques, de quelle manière nous pouvons intervenir dans les luttes sociales (et si nous le voulons vraiment) ; la récupération des luttes anti-autoritaires par les autoritaires (à partir de l’expérience de la prise de pouvoir des appellistes sur la ZAD près de Nantes, en France) ; le contrôle numérique et sa contestation (avec le cas du camarade Boris en France et la lutte contre l’expansion mondiale de la prison numérique à ciel ouvert) ; l’histoire de la méthode insurrectionnelle ; la guerre ; et le patriarcat dans sa forme techno-industrielle.

Cette année, nous nous retrouverons pour nous rencontrer face à face, sans écrans. En petits et grands groupes, avec de nouveaux visages et de vieilles connaissances, et des amis. Avec l’expérience de l’année dernière, nous avons décidé de limiter les discussions à trois jours thématiques, avec seulement deux discussions préparées chaque jour. (Des discussions spontanées peuvent être proposées et recommencées tout le temps).

Les thèmes seront les suivants :
Solidarité internationale
Extractivisme
Guerre
Read More

Rosny-sous-Bois (93): les squats ont pris l’eau mais l’équipage reste déter et cherche un nouveau bateau

Naufrage des navires de Rosny : les squats ont pris l’eau mais l’équipage reste déter et cherche un nouveau bateau

Du samedi 2 au mercredi 6 mars, plusieurs maisons squattées de l’EPFIF, dans un quartier à moitié à l’abandon de Rosny-sous-bois, se sont visilibisées, puis ont été expulsées les unes après les autres par les flics, avec la complicité des voisin.es, le tout sous l’oeil des agents de l’EPFIF, vigiles ou « administrateurs de biens » (qui ne savent vraisemblablement pas très bien administrer). Read More