Toulouse: Atelier ouverture avant la fin de la trêve hivernale !

On est mi-mars, la fin de la trêve et son lot d’expulsions sont imminentes, le quai St-Pierre, Russel, deux gros bâtiments squattés, et pleins de maisons particulières (ou pas) vont pouvoir être vidées par la police avec l’aval d’une justice de plus en plus décidée à mettre au fond les précaires. Du coup, notre collectif d’ouverture de bâtiments vides (un parmi d’autres), organise un atelier, qui vise à partager des outils, des tuyaux sur tout le processus d’ouverture de squats. Cet atelier aura lieu le lundi 18 mars à 18h au 47 rue vestrepain.

C’est bientôt la fin de la trêve hivernale et les rues vont se remplir à cause des expulsions. Plein de bâtiments sont vides, et pour pouvoir les ouvrir ou/et y habiter en connaissance de conséquences, on se propose de partager notre expérience en tant que collectif d’ouverture de bâtiment vides.

Au vu du nombre d’infos que représente une occupation, on voudrait pouvoir mettre en place plusieurs espaces/groupes chacun discutant d’une des étapes qui compose une ouverture. Read More

Marseille: Saint-Just a 3 mois ! On lâche rien ! Rassemblement !

Le Collectif 59 St-Just appelle à ramener des casseroles pour faire un maximum de bruit lundi 18 mars à 17h, devant le Conseil Départemental.

Madame Vassal, nous aussi on a des casseroles !
Mais nous, nos casseroles, nous les utilisons pour nourrir des personnes !

Appel à rassemblement lundi 18 mars 2019 à 17h devant le Conseil Départemental des Bouches-du-Rhône / Métro St-Just.

Le bâtiment occupé au 59 avenue de Saint-Just fête ses 3 mois !!!

Pour célébrer ensemble et continuer la lutte collective pour l’accès aux droits de tou.te.s les demandeur.euse.s d’asile et de tou.te.s les Mineur.e.s Non Accompagné.e.s, les habitant.e.s de St-Just vous invitent à se joindre à eux et à elles ce lundi 18 mars, à partir de 17h, devant le Conseil Départemental St-Just. Apportez des casseroles pour faire un maximum de bruit !
Ensuite, les habitant.e.s vous invitent à un petit happening festif au squat St-Just. Musique, jam et concert au rendez-vous ! Read More

Lyon: Rassemblement pour le squat de l’ancien collège Maurice Scève

Pour protester contre la situation inacceptable des personnes vivant actuellement au Collège Maurice Scève, nous, Collectif de soutien aux habitants de l’ancien Collège Maurice Scève, appelons à un rassemblement le lundi 18 mars à 17h30 devant la Métropole (20 rue du Lac), à l’occasion du prochain conseil métropolitain, avec le Collectif « Mineurs isolés étrangers » créé par des travailleurs et travailleuses sociales et des militant.e.s de RESF, et avec les Collectifs de l’Amphi Z, de la Trappe et de la Maison Mandela. On revient ici sur l’histoire du lieu et la situation actuelle.

Des dizaines de jeunes migrants à la rue : Métropole et Préfecture hors la loi

Dès cet été, en pleine canicule, des dizaines de mineurs isolés et de jeunes majeurs étrangers, ont été laissés à la rue par les institutions. Pourtant, les mineurs isolés devraient être mis à l’abri et accompagnés par la Métropole de Lyon au titre de la protection de l’Enfance (logement, éducation, nourriture et santé), d’autant plus qu’elle possède sur son vaste territoire des dizaines de locaux vacants pouvant les accueillir. Les jeunes majeurs, dans le cadre de la demande d’asile déposée auprès de la préfecture, devraient avoir accès à un hébergement.
Seule la mairie du 1er arrondissement avait fait un geste pour les accueillir en ouvrant du 20 juillet au 31 août une salle municipale de sa compétence : la « Marmite », rue Diderot, pour en faire un « lieu de répit ». Mais à la reprise des activités associatives début septembre, les jeunes se sont à nouveau trouvés à la rue ! Read More

Toulouse: Appel à solidarité au squat du 10-12 quai saint pierre

Appel à solidarité après intervention des forces de l’ordre pour couper l’électricité.

Ce mardi 12 mars 2019, un huissier accompagné des forces de l’ordre, un employé d’Enedis et un serrurier ont pénétré dans le squat du 10-12 quai saint pierre, afin de faire exécuter une décision de « justice ».
En effet, une ordonnance datée du 29 janvier 2019 autorise le cabinet d’huissiers à réaliser un état des lieux dans le bâtiment ainsi qu’à en couper l’électricité, alors même que la trêve hivernale n’est pas finie.
On a alors constaté l’intervention des forces de l’ordre dans le bâtiment, accompagnant l’huissier, un employé d’Enedis et un serrurier, pour couper l’électricité du squat. Certain-e-s policier-e-s avaient des « go-pro » pour filmer l’intérieur du lieu et ses habitant-e-s, ils-elles ont réalisé de nombreuses photos et vidéos.
Les forces de l’ordre, en partant, ont bien insisté sur le fait qu’ils-elles seraient là le 1er avril pour nous expulser.

Le squat du quai saint pierre (QSP / Grobat) permet depuis son ouverture fin novembre 2018, la mise à l’abri d’une petite centaine d’habitant-e-s, qui ont ainsi pu sortir de l’urgence de la rue et de la vie en campements ; les familles ont pu faire scolariser leurs enfants, et bénéficier d’un accompagnement médical et social (Santé précarité, MDM etc..). Read More

Besançon: défonce ta ville et ses promoteurs !

À Besançon comme partout ailleurs, les villes sont en transformation constante. Elles n’ont jamais été (et ne sont pas) des espaces neutres mais plutôt modelées à l’image de l’Etat et du capital. Elles ressemblent de plus en plus à de gigantesques zones commerciales et carcérales à ciel ouvert, où tout pas de côté est durement sanctionné. Read More

Montreuil (93): soirée de solidarité face aux frontières et à la répression, à l’Écharde le samedi 23 mars

En solidarité avec les personnes arrêtés suite à l’opération Étincelle à Turin.

Ce sont devenus des faits divers : les milliers de personnes qui meurent chaque année en essayant de traverser des frontières, les expulsions des camps de fortune de Paris à Calais ou les incendies mortels dans les bidonvilles de travailleurs agricoles au sud de l’Italie. Parallèlement, l’Europe dresse des murs extérieurs et intensifie l’enfermement des personnes qui n’ont pas les bons papiers. Une traque sans relache, que ce soit aux frontières, où les autorités poussent les gens à mourir gelés en traversant à pied les montagnes, ou dans les villes où la militarisation et le harcèlement policier sont devenus le lot quotidien. Dans un monde où la « galère » est quotidienne pour beaucoup, le pouvoir attise la guerre entre pauvres, nous poussant à croire que la misère est due à quelqu’un.e qui galère encore plus que soi. Pourtant, de nombreux liens de solidarité se nouent aux frontières, dans les villes, ou face aux centres de rétention… De l’exploration de chemins détournés aux rassemblements, en passant par des attaques ciblées contre divers collabos de la machine à expulser, les rencontres se multiplient et la rage s’exprime un peu partout. Read More

Paris: la cabane des Gilets jaunes de place des Fêtes a été détruite par la mairie

Dimanche 3 mars, la cabane des Gilets jaunes de la place des Fêtes a été inaugurée, à l’occasion d’un repas convivial dans une ambiance extraordinaire avec des habitants du quartier, des sans abris, des associatifs, …

Mais deux jours plus tard, la mairie a fait détruire la cabane, durant la nuit du 5 au 6 mars. Read More

Gap (05): procès du Chien-Tard le mardi 19 mars 2019

Le chateau Laric a repris vie le 16 janvier 2019.

Les galères de logement, l’oppression du système et la logique financière voulant que certain.es vivent sans aucun confort materiel et social alors que de nombreux batiments sont vides, nous avons decidé d’investir les lieux. Read More

Madrid (Espagne): revendication pro-squat de l’incendie de deux véhicules d’auto-partage

Dans le cadre de la semaine d’agitation et de propagande contre la gentrification, la spéculation immobilière et en défense des squats, deux véhicules des entreprises « E-Move » et « Car To Go » ont été incendiés dans les quartiers Arganzuela et Prosperidad.

Nous sommes en plein renforcement de la dernière réinvention de la démocratie et des illusions renouvelées dans les structures dépassées de l’État et du parlementarisme. L’irruption de la « nouvelle politique » dans le paysage politique a permis au système de renouveler ses structures de domination et de leur donner une nouvelle légitimité, épuisées après des années de crise. Au fur et à mesure que le cirque électoral s’est renforcé, l’agitation dans les rues a diminué. Comme toujours. Read More

Italie: la solidarité, c’est l’attaque !

Encore des actions de solidarité suite à l’expulsion de l’Asilo occupato et la répression due à l’opération Étincelle:

Milan, 27 février: une agence de la Poste attaquée en solidarité

Dans la nuit du 26 au 27 février, on a détruit deux distributeurs de billets, les vitres et la porte de la Poste de la Via Franco Tosi, à Milan.

Liberté pour Nicco, Larry, Silvia, Giada, Antonio et Beppe.
Liberté pour Rupert, Agnese, Stecco, Giulio, Nico, Sasha et Poza. Read More

Turin (Italie): lettre de prisonniers de l’opération Étincelle

Lettre collective de personnes arrêtées le 7 février dernier lors de l’expulsion de l’Asilo Occupato à Turin.

Le plus beau des cadeaux

C’est arrivé souvent au fil des années que nous nous soyons laissé aller à la fantaisie, en essayant d’imaginer comment et quand aurait lieu l’expulsion de l’Asilo. Combien de flics envahiraient le quartier, combien de temps tiendraient les barricades, à quel point résisteront ceux qui seront montés sur le toit, si cela coïnciderait avec une opération répressive et quelle serait la réponse à l’extérieur. Read More

Angers: constitution d’une Assemblée de lutte pour le logement

Après deux assemblées générales publiques à la Grande Ourse, les 20 et 27 février dernier, une Assemblée de lutte pour le logement s’est constituée. Son objectif : s’organiser face à la crise de l’accès au logement, à celle de l’hébergement d’urgence, et aux différentes expulsions à venir (Grande Ourse et campement rue du Maine). Read More

Ratoma (Guinée-Conakry): un quartier squatté a été entièrement démoli par l’État

Début février 2019, à Ratoma (une des cinq communes constituant la ville de Conakry), Ibrahima Kourouma, le ministre de la Ville et de l’Aménagement du Territoire a annoncé son intention de faire « nettoyer » le site du centre directionnel de Koloma, c’est-à-dire détruire tout un quartier squatté où vivent des dizaines de personnes pauvres.

L’expulsion-destruction de ce quartier (« déguerpissement » est l’expression utilisée localement), connu sous le nom de Kaporo rail, a débuté le mardi 19 février. Le ministre de la Ville et de l’Aménagement du Territoire s’est cette fois déployé avec des chefs de la Gendarmerie nationale et de la Justice militaire ainsi que tout un paquet de soldats en armes et des machines du génie militaire, pour démanteler les engins et voitures qui se trouvaient dans le quartier. Read More

Nantes: échec d’une ouverture de lieu par les Gilets jaunes

ACTE XVI – 2 MARS À NANTES – LA TEMPÊTE QUI S’ANNONCE
5000 manifestants. Très forte répression. Une « maison du peuple » expulsée immédiatement.

Pour la première fois depuis le début du mouvement des Gilets Jaunes, la ville de Nantes accueillait une manifestation « inter-régionale », dans le sillage d’autres mobilisations à Angers, Rennes ou La Roche-sur-Yon. L’État en avait profité pour annoncer une déploiement policier « inédit ». Alors que Nantes est déjà militarisée chaque samedi, que les blessés et les arrêtés ne se comptent plus, comment cela pouvait-il être encore pire ? C’était pire. Récit d’une grosse manifestation fortement réprimée. Read More

Medellín (Colombie): expulsion de terrains occupés et émeutes dans le quartier La Aurora

Le lundi 25 février 2019, une grande opération d’expulsion de terrains occupés a eu lieu dans un quartier de La Aurora, à l’ouest de Medellín (comuna 7). De 300 à 500 personnes sans logement s’étaient installées là depuis au moins quinze jours. Tôt dans la matinée, la police est arrivée pour faire dégager les gens et détruire leurs habitations.

Selon Jaime Ortiz, un habitant du quartier:

“Vers 7h du matin, les policiers ont envoyé une première grenade de gaz lacrymogène. C’est à partir de ce moment-là que les émeutes ont commencé. Les gens ont caillassé l’Esmad [1] avec des bouteilles, des pierres, des bâtons, des jantes et tout ce qu’ils pouvaient trouver”. Read More