Bahia (Brésil): Occupations de terres et révolte contre une agence de sécurité privée

Suite à l’expulsion de dizaines de familles qui occupaient une grande propriété le 27 juin dernier, près de Eunápolis, au  sud de l’État de Bahia, une partie des occupant.e.s expulsé.e.s avaient  décidé de monter un campement aux abords du terrain. La propriété en question appartient à l’entreprise Veracel, une des plus grandes productrices de cellulose du monde. Cette multinationale possède un grand nombre de terres dans cette région du Brésil, où elles pratique la monoculture servant de base à sa production et installe ses usines, bien gardées par des groupes de sécurité privée.

Read More

Nantes: expulsion en cours des 3 rois

Expulsion en cours du squat situé au 7 rue des 3 rois ce matin jeudi 9h50, besoin de soutien sur place, véhicules pour affaires, soutien psychologique, solutions pour l’hébergement. Read More

Athènes (Grèce): l’opération policière « loi et ordre » contre Exarcheia et Rouvikonas serait prête à être lancée

Le compte à rebours approche de la fin, au centre d’Athènes, pour les anarchistes, les autogestionnaires, les migrants et les solidaires.

Selon le nouveau ministre de l’ordre public, Michalis Chrysochoidis, et le sous-ministre en charge de la politique pénale et pénitentiaire, Lefteris Economou, le plan de l’État serait prêt pour attaquer le quartier rebelle d’Athènes.

Un énorme dispositif policier se prépare, avec des MAT (CRS), des voltigeurs DIAS, des agents des services de renseignements, des équipes antiterroristes et d’autres unités.

Le nouveau premier ministre, Kyriakos Mitsotakis, veut absolument que son mandat commence en frappant un grand coup, au plus vite, contre « les « anarchistes et « les cagoulés » qui seraient soi-disant responsables du trafic de drogues et du trafic d’armes dans la capitale. « Les migrants » seraient également responsables de cette chienlit, selon les chaînes de télé, plus précisément « employés par les antiautoritaires » dans une sorte de « mafia libertaire et internationale au centre-ville ».

Read More

Chambéry: retour sur le rassemblement de solidarité avec les proches de Lakhdar

Communiqué de presse / DAL 38 / 8 juillet 2019

CHAMBÉRY: MÉPRIS ET VIOLENCE POUR LA FAMILLE, LES AMI.ES, LES VOISIN.E.S ET LES PERSONNES SOLIDAIRES DE LAKHDAR, MORT ALORS QU’IL SE FAISAIT EXPULSER

Le rassemblement de solidarité et de colère a réuni environ 150 personnes devant le conseil municipal de la ville, actionnaire majoritaire de l’organisme du logement social Cristal Habitat (SEM) principal responsable de l’expulsion. Plusieurs prises de parole se sont succédé avant que l’ensemble des participant.e.s entrent au sein du conseil municipal pour interpeller le maire et les élu.e.s sur la politique du bailleur qu’il co-préside, et leur position sur les expulsions locatives. Read More

Chambéry: rassemblement lundi 8 juillet 2019 suite à l’expulsion mortelle de mercredi dernier

RASSEMBLEMENT LUNDI 8 JUILLET À 18H DEVANT LA MAIRIE DE CHAMBÉRY

Ignominie de l’expulsion à CHAMBERY, le DAL38 solidaire.

Politiques d’abandon du logement social, droit au logement bafoué par les bailleurs sociaux, les élus municipaux, la Préfecture, expulsions de plus en plus nombreuses. Mais cette fois-ci à Chambéry, c’est un homme qui est mort suite à une de ces expulsions, et sa famille est décimée.

Le logement était vacant depuis 3 ans, comme on le voit souvent lors des multiples plans de rénovation urbaine qui vident les quartiers populaires de ses locataires, démolissent ou réhabilitent pour vendre ou louer plus cher, affichant ainsi le mépris pour les plus précaires. La famille B. s’y est donc mise à l’abri, faisant droit elle-même à son logement. Insalubre, sans eau ni électricité, mais avec 3 enfants dont un nourisson en prénat’, c’est mieux que la rue. Read More

Chambéry: mort d’un père de famille pendant une expulsion

Un rassemblement s’organise à la mairie de Chambéry à 18h, lundi 8 juillet. Tâchons d’y être nombreuses et nombreux pour soutenir la famille et dénoncer les expulsions!

LAKHDAR MORT ENTRE LES MAINS DE LA POLICE QUI EXPULSAIT SA FAMILLE
ÊTRE EN IMPAYÉ DE LOYER MÉRITE-T-IL LA PEINE DE MORT ?

Nous faisons part de notre émotion, notre colère et notre tristesse, après la mort de Lakhdar entre les mains de la police, pendant l’expulsion forcée de sa famille de son logement.

Nous présentons nos condoléances à son épouse et ses enfants, et sommes à leurs cotés, pour qu’une enquête impartiale soit effectuée et que justice soit rendue.

Nous exigeons que le bailleur suspende la procédure d’expulsion et respecte la volonté de la famille d’être relogée ou de rester dans leur logement. Read More

Pantin (93): lieux de vie et de création en danger !

Squats Paris banlieues proches : les décisions d’expulsions sans AUCUN délai deviennent chose commune…

Nous sommes les habitants du DSXL, et il y a dix jours la justice a tranché pour notre expulsion immédiate.
Nous sommes un lieu de vie, de création, bref ce que le gouvernement nomme à présent un « tiers lieu ». Dans la même semaine, deux autres squats ont subi la même sentence, sans délai non plus.
Ces décisions sont abusives et sont en passe de se répandre, de devenir des exemples dangereux pour l’avenir du squat. C’est pourquoi nous avons décidé d’informer, de dénoncer et de lutter. Read More

Lyon: ouverture d’un nouveau squat en soutien aux migrants à la rue

Communiqué de presse du lundi 1er juillet 2019 suite à l’ouverture d’un nouveau squat en soutien aux migrants à la rue, au 40 quai Arloing.

Depuis près d’un an et demi, trois bâtiments appartenant à la Métropole sont occupés sur une parcelle située entre la rue Baudin et Bourgchanin à Villeurbanne. Ces lieux (l’Amphi Z, la Trappe et la Maison Mandela) sont tous les trois expulsables à très court et moyen terme sans qu’aucune proposition de relogement n’ait été faite, laissant ainsi près de 350 personnes à la rue, dont des familles avec enfants, des malades, des femmes seules, tou-te-s en situation d’extrême précarité. Nous rappelons que l’Etat est dans l’obligation d’héberger les demandeurs et demandeuses d’asile, les mineur-es isolé-es et les personnes en situation de vulnérabilité, quelque soit leur nationalité.

Au climat général de xénophobie et de racisme partout en Europe ; aux politiques anti-migratoires de plus en plus sévères et meurtrières ; à la fermeture des frontières qui entraîne la traite d’êtres humains (esclavage en Libye, réseaux de prostitution, maltraitances, tortures, etc.) ; aux traitements inhumains et dégradants réservés aux exilé-es dans les centres de rétention : nous devons opposer une solidarité sans faille. Read More

Grenoble: le feuilleton de l’été du 38 !

Dans la saga qui anime le quotidien du centre social Tchoukar [AKA le 38], le dernier épisode est sans doute celui qui nous aura le plus fait rire. Après les tentatives d’incendie moins réjouissantes de l’hiver dernier, notre voisine préférée tente un nouveau buzz, en mettant le 38 en location sur Le Bon Coin pour un euro symbolique. Manque de pot, nous sommes gratuit ! Repris par la presse locale sans aucun élément de contexte, nous nous retrouvons, encore une fois, au centre d’un débat qui nous concerne peu, où certains tentent de construire une légitimité qui leur échappe et où notre parole est confisquée. Read More

Madrid: la Gatonera expulsée

Tout d’abord, nous tenons à remercier toutes les personnes qui ont manifesté leur soutien et leur solidarité, en particulier les collectifs, les lieux et les individu.e.s du quartier. Grâce à ce soutien, nous avons réussi à résister plus de 24 heures à la porte et à organiser un rassemblement et un défilé qui, nous l’espérons, ont montré clairement que nous sommes toujours là et que nous allons continuer à nous battre.
Au moins un an s’est écoulé depuis le début des menaces et de la coercition du nouveau propriétaire et de ses chiens de garde (des sociétés de sécurité privées). Il y a eu des menaces d’envoyer une milice privée pour nous expulser manu milltari après avoir refusé d’accepter leur argent (15.000 euros) pour quitter le bâtiment. Voyant qu’ils ne pouvaient pas nous soudoyer, ils ont commencé la voie légale pour nous expulser. La sentence du procès d’usurpation n’était pas favorable pour eux et ils étaient toujours en appel. Read More

Bologne (Italie): risque expulsion du centre social XM24, manif le 29 juin

Le centre social XM24 à Bologne (Italie) est menacé d’expulsion. Depuis 17 ans, cet espace public autogéré est un lieu de socialisation et d’expérimentation politique, artistique et culturelle à Bologne.
Un espace qui est traversé et vécu par des centaines de personnes quotidiennement ; en raison de ses valeurs politiques, de ses nombreux ateliers et permanences gratuites. Il constitue un véritable laboratoire politique et culturel.
Un espace qui représente la possibilité d’une vie où l’on vit et décide horizontalement, qui ne soit pas dictée par la loi du profit. Une vie collective sans hiérarchie, faite de solidarité et d’autogestion.
Tout se joue ici. Le moment est venu de défendre tout cela et de choisir son côté de la barricade : du côté de l’étouffant néant auquel ils veulent nous habituer, ou du côté de l’autogestion.
Nous avons fait notre choix.
C’est pourquoi, le 29 juin, à Bologne, nous descendrons dans la rue, contre le néant qui prend place. Manifestation à 16 heures, place du 20 septembre. Read More

Montpellier: appel des résidents du CSA Bonnard après une descente de police

Mercredi 19 juin, dans le cadre d’une gigantesque opération, des dizaines de gendarmes et policiers surarmés sont entrés dans le centre social autogéré du 14 rue Bonnard où vivent 160 personnes dont plus de 40 enfants, tous scolarisés (pour les plus de 3 ans).
Nous, habitantes et habitants de ce lieu, souhaitons réagir à cette opération et au traitement médiatique qui en a été fait, car cela a constitué un véritable traumatisme : nous avons été mis en joue et traités comme de dangereux délinquants. La police est venue en cherchant des criminels, elle a trouvé beaucoup de jeunes enfants paniqués par ce déploiement digne d’une opération de guerre. Les enfants en pleurs ont tenté de se cacher derrière les portes. Après plusieurs jours ils ont toujours des difficultés à dormir, ils vivent dans la crainte d’une nouvelle intervention et certains se précipitent sous les lits lorsqu’ils entendent la sirène des pompiers.
Au terme d’une journée d’angoisse, il s’est avéré qu’un habitant suspecté de participation à des délits a été arrêté. Deux autres personnes, ont été arrêtés (puis relâchées) sans être accusés d’activités délictueuses. Il s’agit de pères de famille, en attente de régularisation.
Nous déclarons que nous sommes évidemment d’accord pour que la police lutte contre les trafics. En revanche nous déplorons ce déploiement de force terrifiant et disproportionné. Nous regrettons également le traitement médiatique associé qui a globalement consisté à pointer indistinctement du doigt la communauté albanaise, de plus en plus souvent présentée comme une immense mafia. Read More

Le squat de A à Z : mise à jour 2019

Le squat de A à Z est un guide pratique et juridique (lois françaises) qui donne quelques conseils pour ouvrir un squat et faire en sorte de ne pas se faire expulser trop vite…

Une nouvelle version vient d’être publiée, vingt ans après sa première parution (en 1999 !). La précédente mise à jour datait de 2014.

La version 2019 fait 44 pages. Elle a été rédigée principalement courant 2018, lors de plusieurs sessions d’écriture par des squatteur.euse.s de la banlieue parisienne, prenant en compte les éventuelles modifications juridiques jusqu’à juin 2019 (donc y compris la loi ELAN, qui en réalité n’a rien changé concernant les squats).

À lire sur infokiosques.net. Read More

Notre-Dame-des-Landes: que reste-t-il du champ des possibles ouvert par la zad ?

Une critique de la normalisation des activités à la zad, et du déploiement du fonds de dotation visant à acheter terres et bâtis.

La lutte contre l’aéroport de Notre-Dame-des-Landes a été menée par un large mouvement composite aux tendances anticapitaliste, écologiste, paysanne, anarchiste, etc. Des dizaines de milliers de personnes dans toute la France et au-delà y ont pris part pendant des années jusqu’à l’abandon du projet d’aéroport le 17 janvier 2018, ce qui fut une victoire historique.

La zad avait ceci de particulier qu’il y était possible entre 2009 et 2018, de construire une cabane ou faire de l’agriculture selon ses propres règles, d’élever des chèvres en groupe sans les identifier avec des puces électroniques, de tester des formes de poly-activité, de bricoler, etc. tout ça, parti de rien. Or, dans ce monde, toutes ces choses sont rendues très difficiles si l’on n’est pas privilégié socialement, propriétaire ou héritier.

Qu’est-ce qui a changé depuis un an ? Que penser des perspectives actuelles d’achat des terres et d’installation paysanne sur la zad ? Quelle est la portée politique des batailles en cours ? Read More

St-Denis (93): journées d’autodéfense populaire, les 28-30 juin au CSA de la rue Poterie

Partage d’expériences de solidarité et de lutte pour le logement, les papiers et l’émancipation de tou·te·s ! Read More