Lyon: l’hiver approche, remettons les enfants à la rue !

lyon-oct2015

Jeudi 8 octobre, des inconnus de la mairie de Lyon, sans se présenter, sont venus prendre des photos et poser des questions dans le logement d’une dizaine de familles avenue Jean Mermoz à Lyon, en disant se préoccuper de la sécurité des résidents.

Lorsque les représentants de la mairie se préoccupent de la sécurité des squatteurs, c’est pour les expulser. Squatteur, ce mot vous fait-il peur ?

Ici vivent des familles dans un confort précaire contraint par de nombreux déménagements. Les parents s’occupent des enfants, nettoient, préparent les repas, travaillent ; des copains et des copines viennent. Ici, en quelques semaines, beaucoup d’aménagements ont été faits. Les bureaux ont été transformés en chambres à coucher, les salles de réunion en salles de jeux pour les enfants.

La débrouillardise est un art éternel, quel que soit le rapport publié par les soi-disant représentants de la mairie, n’importe quel visiteur, y compris les policiers du 8e arrondissement de Lyon qui ont visité le lieu en fracassant la porte, s’exclament « qu’il fait bon vivre ici ». Surtout, et malgré les multiples agressions des policiers et des représentants de la mairie, une dizaine de familles se sentent en sécurité ici.

Nous ne sommes pas dupes. Que cesse ce double jeu. Que les représentants de la mairie prennent leurs responsabilités, ce bâtiment n’est pas une ruine insalubre, il accueillait jusqu’à peu les secrétaires et les cadres d’une grande entreprise (Metifiot). Le propriétaire est averti de l’occupation et les relations avec le voisinage sont bonnes.

Messieurs de la mairie, cessez de venir provoquer les gens jusque sous leur toit !
Commencez par honorer les demandes DALO !
Laissez nos enfants aller à l’école !
Gérard Collomb, Lucien Pourailly, Michel Delpuech, laissez-nous tranquilles !

Les habitant.e.s du squat de l’avenue Jean Mermoz et son collectif de soutien