Montpellier: expulsion d’Utopia 002, « Je lutte, donc J’existe »

Suite à l’expulsion d’Utopia 002, le 9 octobre, voici le communiqué de la Coordination Luttopia :

Coordination Luttopia
Rassemblement d’organisations, associations, collectifs et individus, luttant ensemble CONTRE la précarité, et POUR la dignité de chaque être humain.

A travers 5 missions : accès pour tous au Logement, à l’Alimentation, à la Santé, à la Culture et au Travail.

Moyens mis en œuvre : principes fondateurs acteur-bénéficiaire, mutualisation, éducation populaire et mise en lien. Read More

Notre-Dame-des-Landes: la ZAD s’étend… – communiqué

A toutes et à tous,

Au moment où vous recevez ce message [10 octobre 2015], une nouvelle maison pour lancer une habitation et un projet de conserverie auto-gérée, est en train de s’ouvrir sous les coups de masse des habitant-es, des paysan-nes, des ami-es de tous âges et tous horizons, au son de l’accordéon.

Venez nombreux et nombreuses nous rejoindre !
Diffusez sans relâche le communiqué qui suit !

A l’est de la ZAD
La Noé Verte Read More

Londres (Angleterre): Le squat Mamelon Tower a été expulsé par la police anti-émeute après six heures de résistance

Lundi 5 octobre 2015, dans le quartier de Kentish, au nord de Londres, des brigades anti-émeutes du TSG (Territorial Support Group) sont venus en nombre aux côtés de « bailiffs » (sortes d’huissiers assermentés anglais) pour expulser le squat Mamelon Tower, qui avait été occupé par le collectif Squatters & Homeless Autonomy (SHA). La fine fleur des têtes de cons de la police est alors tombée sur une résistance déterminée aux barricades conséquentes, si bien qu’il leur aura fallu six heures pour entrer dans le bâtiment. Six personnes ont été arrétées pour rébellion. Read More

Amiens: ouverture d’un squat

Nous somme plusieurs à avoir ouvert cette grande maison en plein centre-ville il y a un mois maintenant. Pas de nouvelle des flics, ni des co-proprios (qui sont apparemment embrouillés entre eux – sans blague!). Quelques travaux de réhabilitation sont prévus pour ce week-end, puis ça restera de la finition.

On a l’envie de faire un squat politique et pas simplement d’habitation, avec des projections, débats et autres évènements. Read More

Lyon: l’hiver approche, remettons les enfants à la rue !

Jeudi 8 octobre, des inconnus de la mairie de Lyon, sans se présenter, sont venus prendre des photos et poser des questions dans le logement d’une dizaine de familles avenue Jean Mermoz à Lyon, en disant se préoccuper de la sécurité des résidents.

Lorsque les représentants de la mairie se préoccupent de la sécurité des squatteurs, c’est pour les expulser. Squatteur, ce mot vous fait-il peur ? Read More

Notre-Dame-des-Landes: s’ils reviennent…

Appel et diffusion d’affiches et tracts

Le gouvernement déclare ne plus vouloir attendre les appels des recours contre le projet d’aéroport et rompre ainsi avec les engagements qu’il avait pris en 2012 et 2014. Il prétend vouloir venir expulser la ZAD en vue de démarrer les chantiers de l’aéroport. Cette nouvelle opération policière pourrait hypothétiquement survenir en début d’année 2016, dans les semaines qui suivront la COP 21, histoire que l’hypocrisie soit bien à son comble. Read More

Saint-Martin-d’Hères (38): suite à la « manif de voisins » pour expulser des Roms

Vers la mi-septembre, deux articles publiés dans le Dauphiné Libéré ont attribué (à tort, d’ailleurs) des occupations de maisons à Saint Martin d’Hères à notre collectif. La 1ère maison, rue Romain Rolland, avait été squattée par une famille rom avec enfants à la rue, à laquelle nous avons apporté notre soutien, tout comme d’autres organisations et individus luttant pour le droit au logement. Cette occupation a donné lieu à une manifestation de voisins appelée par les propriétaires qui voulaient ainsi contourner les procédures habituelles d’expulsion pour récupérer au plus vite leur bien. Certains/certaines d’entre nous ayant assisté à cette manifestation, nous n’avons pas hésité à la qualifier de raciste, car les participants criaient de nombreux propos racistes et montraient une rage particulière du fait qu’il s’agissait d’une famille rom. Read More

Paris: expulsion tranquillou de l’Inconnu, par les proprios…

Le squat « L’Inconnu » était ouvert depuis le 14 septembre 2015 (et non 2014 comme l’indique la vidéo hébergée par Vimeo), malheureusement semble-t-il sans aucun soutien extérieur mais avec un idéalisme citoyen désemparant… Dans la vidéo, au moment où les proprios essayent d’entrer, le 29 septembre, on peut entendre une squatteuse dire que « comme on avait prévu la veille, pour se défendre on appelle la police ».

« Pour se défendre, on appelle la police » !?! Apparemment, pas une seule personne autre qu’une des grandes institutions répressives garantes du droit à la propriété privée n’a été appelée par les squatteur-euse-s… Affligeant. Read More

Londres (Angleterre): récit de la “Fuck Parade” contre l’embourgeoisement à Shoreditch

Samedi 26 septembre 2015, une manif contre l’embourgeoisement de l’est de Londres appelée “Fuck Parade” a réuni plusieurs centaines de personnes. A l’initiative entre autres du groupe anarchiste “Class War” [1], les participants étaient la plupart équipés de torches et de masques de cochons pour symboliser les promoteurs et autres bourgeois qui investissent le quartier. Une mascotte de carnaval représentant un flic-hipster a été crâmée à la fin de la marche.

eastlondon2 Read More

Renens (Lausanne): Collectif Jean Dutoit, retour à la rue lundi 5 octobre

Collectif_Jean_Dutoit_Chemin_du_Closel_11_RenensNous devons quitter les lieux d’ici lundi 5 octobre, 12h00. Les autorités n’ont pas voulu entrer en négociation, et le juge a statué à huit clos sur fond de situation « d’extrême urgence ».

Dès notre arrivée dans l’ancien dépôt Heineken au chemin du Closel 11 à Renens, nous avons tenté à de nombreuses reprises d’ouvrir un dialogue avec les autorités cantonales propriétaires du bâtiment, ainsi qu’avec les Transports publics lausannois qui en sont les porte-forts. Ces appels ont tous été refusés par les autorités, qui prétendent ironiquement que nous sommes fermé-e-s au dialogue, et qui préfèrent s’en remettre à la justice pour répondre aux questions que nous soulevons. Sans entrer en discussion, les T-L soutenus par le Conseil d’Etat (communiqué du Conseil d’Etat du 23 septembre 2015) ont déposé une plainte civile contre tous les habitant-e-s de cette maison afin de les expulser. Ainsi, nous nous retrouvons une fois de plus face à une justice expéditive, sans n’avoir jamais eu l’occasion d’être entendu-e-s. Cette volonté de ne pas entrer en discussion musèle nos revendications : non seulement nous n’avons jamais eu l’occasion d’en débattre directement avec les autorités politiques municipales et cantonales, mais aujourd’hui, il ne nous est même pas possible de nous défendre devant la justice, dès lors que l’affaire a été jugée à huit clos, sans audience. Read More