Cauca (Colombie) : des nouvelles de la lutte Nasa pour la libération des terres

notaesmad

Les jeudi 8 et vendredi 9 septembre 2016, dans la zone rurale de Caloto (Cauca), une tentative d’occupation de la hacienda Canaima par des indigenas Nasa a été expulsée par les flics anti-émeute de l’Esmad, engendrant la colère des occupant-e-s et de leurs soutiens.

De violents affrontements ont éclaté, au moins quatre flics auraient été blessés, dont un l’aurait été par balle, et de nombreux Nasa ont également été blessés (dont au moins deux par balle). Au cours des affrontements, la hacienda a pris cher, les émeutier-e-s détruisant pas mal de matos sur place, mettant notamment le feu à une voiture et deux motos. Les affrontements se sont étendus jusqu’à la hacienda La Emperatriz.

Plus récemment, le lundi 26 septembre, à Corinto (toujours dans le Cauca), où la lutte pour la libération des terres ne cesse pas depuis décembre 2014, la police a intensifié ses attaques contre les Nasa le jour-même où par ailleurs l’accord de paix entre le gouvernement colombien et les FARC était signé officiellement…

En pleine Minga pour la « liberación de la Madre Tierra » sur la hacienda Miraflores, les Nasa ont été attaqués par les Esmad. Une personne a été gravement blessée lors de l’offensive policière. Les flics, accompagnés par des milices privées et des employés de chantier, ont fait détruire des cultures mises en place par les Nasa.

Quelles que soient les ciconstances, la lutte continue.

Ici, un témoignage audio à propos de la situation à Corinto (en espagnol).

[Sources: RCN | El Tiempo | En linea Popayan | Colombia Informa.]