Grenoble : Rentrée des classes, rentrée des squats

2016-10-07-squat_allies

Il y a un mois, c’était la rentrée à Grenoble. Les centres de formatage à voter et à l’esprit Charlie ont hélas ré-ouvert.

Heureusement, avec l’hiver qui approche des squats politiques, d’habitation et d’activité, ont aussi ré-ouvert les portes d’habitations à l’utilisation gaspillée.

Le premier au 17 chemin du Marais (Grenoble), dans un ancien corps de ferme, avec ambiance champêtre.

Le second au 106 rue des Alliés (Grenoble), dans un immense bâtiment déjà squatté à deux reprises ces onze dernières années. La mairie a un peu changé de bord, mais va-t-elle rester aussi peu sociale que les deux fois précédentes, ou préférera-t-elle opter pour une hypocrite conciliation soc’-dém’ ? La question est encore ouverte.

Et vous, vous ouvrez encore des squats à Grrrenoble ? Que votre bâtiment soit tout neuf ouvert, ou que vous souhaitiez parler de votre squat ouvert depuis dix ans sans conventionnement (rêvons un peu), n’hésitez pas à nous en parler plus souvent sur Indymedia Grenoble !


En attendant, des voisins du Marais qui n’ont pas peur du ridicule s’organisent pour faire revenir à l’ordre et au socialement acceptable ces gens pleins de bonnes intentions à défaut de porter les bons vêtements et d’utiliser les bons moyens de déplacement.

Voici le courrier qu’on a pu voir circuler dans les boîtes aux lettres des voisins du Marais, et qu’on ne peut résister à vous faire partager.

Voisins vigilants

Des squatteurs (« étudiants » altermondialistes en vélo) tentent actuellement de s’installer dans la maison de madame Pichon, au numéro dix-sept du chemin du Marais. Après eux viendront SDF, punks et autres marginaux.

Madame Pichon est installée depuis deux mois en maison de retraite.

Ses héritiers vont faire condamner la maison dans les prochains jour, mais soyez vigilants.

Ouvrez l’œil !

Si vous observez ces jeunes se balader dans le coin, appelez vite la police (17).

Certains véhicules de type Renault Trafic stationnés dans votre rue pourraient leur appartenir.

Pour préserver la tranquillité de votre environnement, soyez vigilants !

Pour la propriétaire.

À leur décharge, il faut dire que le niveau de la politique en France n’aide pas particulièrement à se sentir complexé de dire des conneries du genre.


Ci-dessous, le communiqué envoyé au même voisinage en réponse :

Voisins curieux !

Des personnes dans la nécessité de vivre sous un toit (étudiants, employés, apprenantes et travailleurs rémunérés ou pas, en formations, sdf… soucieux de la pollution visuelle, auditive, environnementale et d’entrave à la liberté de circulation que provoque l’utilisation quotidienne d’une voiture, utilisent donc des vélos et leurs petits petons) sont actuellement installées au 17, chemin du Marais à Grenoble.

Avec elles viendront bonne humeur, activités, rénovations, discussions, bibliothèque, réappropriation des savoirs-faire, lieu de gratuité et de sociabilisation.

Ouvrez l’œil ! Voire les deux. Ces personnes veulent rénover l’espace de ce lieu pour qu’il redevienne habitable.

Réparations, nettoyage et aménagement sont au rendez-vous.

Si vous observez ces jeunes, vieux ou moins vieux se balader dans le coin, n’hésitez pas à leur parler.

Pour faire vivre le quartier, s’auto-organiser, arrêter l’apolitisation de masse, stopper l’urbanisation sur des terres agricoles, soyez curieux !

Pour une zone libre et utile.

2016-10-07-squat_marais