Montreuil (93): soirée de solidarité face aux frontières et à la répression, à l’Écharde le samedi 23 mars

En solidarité avec les personnes arrêtés suite à l’opération Étincelle à Turin.

Ce sont devenus des faits divers : les milliers de personnes qui meurent chaque année en essayant de traverser des frontières, les expulsions des camps de fortune de Paris à Calais ou les incendies mortels dans les bidonvilles de travailleurs agricoles au sud de l’Italie. Parallèlement, l’Europe dresse des murs extérieurs et intensifie l’enfermement des personnes qui n’ont pas les bons papiers. Une traque sans relache, que ce soit aux frontières, où les autorités poussent les gens à mourir gelés en traversant à pied les montagnes, ou dans les villes où la militarisation et le harcèlement policier sont devenus le lot quotidien. Dans un monde où la « galère » est quotidienne pour beaucoup, le pouvoir attise la guerre entre pauvres, nous poussant à croire que la misère est due à quelqu’un.e qui galère encore plus que soi. Pourtant, de nombreux liens de solidarité se nouent aux frontières, dans les villes, ou face aux centres de rétention… De l’exploration de chemins détournés aux rassemblements, en passant par des attaques ciblées contre divers collabos de la machine à expulser, les rencontres se multiplient et la rage s’exprime un peu partout. Read More

Montreuil (93): l’Écharde est expulsable, mais c’est pas au programme

L’Écharde est expulsable depuis le 4 janvier, mais les nombreuses activités continuent ! Le bar, l’assemblée, l’Épinoche, ainsi que des soirées de soutien auront lieu en janvier et février. Pour être au courant si les flics tentent l’expulsion, envoyez un SMS au 07.54.21.44.57. Si ils réussissent, rendez-vous à 19h, Croix de Chavaux au bout de l’Avenue de la Résistance, en solidarité contre toutes les expulsions ! Read More

Montreuil (93): l’Écharde est expulsable sans délai !

Le tribunal d’instance de Montreuil vient de rendre sa décision suite au procès du 4 décembre : l’Écharde ne bénéficiera ni de la trêve hivernale, ni d’aucun autre délai. Le bâtiment est d’ores et déjà expulsable.

Mais qui dit expulsable ne dit pas expulsé. Le lieu continuera de vivre jusqu’à ce qu’on nous foute dehors ! Read More

Montreuil (93): compte-rendu du procès de l’Écharde

Le mardi 4 décembre 2018, le squat « l’Echarde » était assigné au tribunal d’instance de Montreuil pour une procédure d’expulsion. Le tribunal ayant malencontreusement été touché par un incendie volontaire (pour notre plus grand plaisir), le procès a eu lieu dans une petite salle prêtée par la mairie pour l’occasion. Nous sommes, en compagnie du Jardin d’Alice, assignés en justice par l’EPFIF (qui voyait dans le même temps son colloque perturbé dans les locaux du Monde). Alors qu’on devrait s’attendre à devoir affronter les plaignants (l’EPFIF), c’est l’avocat du Jardin d’Alice qui nous a le plus attaqué. Read More

Paris: perturbation du colloque du grand pari des expulseurs

Mardi 4 décembre, l’Écharde était assignée à feu le tribunal d’instance de Montreuil par l’Etablissement Public Foncier d’Ile-de-France (Epfif) dans une procédure d’expulsion. Le rendu aura lieu le 4 janvier 2019.
Ce même 4 décembre, l’Epfif organisait chez les journaleux du Monde, une petite sauterie pour décerner des prix aux maires bêtonneurs. Read More

Montreuil (93): inauguration de l’Épinoche, l’infokiosque du squat de l’Écharde

Lundi 12 novembre 2018, l’Épinoche, infokiosque du squat de l’Écharde, ouvre ses rayons à toutes et tous: des dizaines de brochures et de livres sur des sujets liés à la critique sociale ainsi qu’aux idées et pratiques révolutionnaires et anti-autoritaires. Le tout est disponible à prix libre, c’est-à-dire qu’on donne ce qu’on veut, ce qu’on peut.

Rendez-vous de 17h à 20h, pour découvrir les brochures et livres à disposition, dans une ambiance tranquille, avec thé, goûter, friperie gratuite et espace de lecture. Read More

Montreuil (93): ouverture de l’Écharde

Lundi 1er octobre 2018, alors que des artistes du Jardin d’Alice allaient sagement rendre les clefs du bâtiment, 19 rue Garibaldi à Montreuil, une trentaine de personnes sont venues perturber leur plan en occupant le lieu. Après 3 ans de gardiennage, cet endroit devait être rendu au géant de l’immobilier Nexity qui gère le bâtiment pour le compte de l’EPFIF (Établissement Public Foncier de la région Ile-de-France). Alors que l’État tente de vider de leur sens les luttes de mal-logé.e.s en faisant signer des conventions d’occupation précaire, des artistes aux zadistes, alors que les maires de gauche font miroiter des réquisitions pour grappiller quelques bulletins de vote, nous, comme d’autres, on squatte. Read More