Tripoli: L’ancienne forteresse de Kadhafi est squattée !

Une brève publiée le 20 février dernier par BFM-TV résumait l’info en trois lignes explicites, du point de vue de la sacro-sainte propriété privée quels que soient les gouvernants: « Un an après la révolution et quatre mois jour pour jour après la mort du colonel Kadhafi, le Conseil national de transition aimerait transformer l’ancienne forteresse du Guide à Tripoli en parc. Seul problème, le complexe est aujourd’hui occupé par des familles pauvres sans logement. »

L’immense caserne qui abritait le palais de Mouammar Kadhafi, connue sous le nom de Bab Azizia, est squattée au moins depuis l’été 2011. Depuis, l’électricité y a été remise et de nombreuses personnes vivent désormais sur place.

Avec un réflexe « universel » (universel au sens de réflexe conditionné chez tout bon « propriétaire » digne de ce nom), le nouveau gouvernement libyen souhaite déloger les squatters pour en faire un parc.

De nombreux bâtiments avaient été squattés avant même le déclenchement de l’insurrection lybienne, notamment en janvier 2011. « Des centaines de familles [avaient] pris d’assaut des appartements vides, apparemment sans grande réaction de la part du pouvoir. »

Mais depuis la chute de Kadhafi, la société est en perpétuelle reconfiguration, dans un chaos loin d’être toujours joyeux, plein de gens ont perdu leur job et ne peuvent plus payer leur loyer, mais… « en l’absence de police ou d’armée, les Libyens se réapproprient leur ville. Dans les rues, on repeint en bleu portes et rideaux de fer qui, du temps du Guide, devaient être impérativement de couleur verte. Les voitures arborent des vitres teintées interdites sous l’ancien régime. Des graffiti en anglais, une langue autrefois proscrite, fleurissent sur les murs. Plus loin, des commerçants réaménagent en boutiques un centre des renseignements. »

Tags: ,