Toulouse: présentation du livre sur le Clandé « Et s’ouvre enfin la maison close » au CRAS le jeudi 16 juin 2022

Discussion, en présence de l’auteur, à propos du livre «Et s’ouvre enfin la maison close. L’histoire orale d’un squat au tournant du siècle» de Nathan Golshem, sorti récemment aux éditions Demain les flammes.

Le jeudi 16 juin 2022, à 20h
au CRAS
39, rue Gamelin 31100 Toulouse
Métro Fontaine Lestang Read More

Toulouse: Risque d’expulsion du Pum Bat

Le Pum Bat, squat d’activités et d’habitation, a eu des nouvelles de son expulsion. Elle pourrait avoir lieu dans les jours ou semaines qui viennent.

Le Pum Bat, squat d’activités et d’habitation, expulsable depuis le 1er avril (fin de la trève hivernale), a eu des nouvelles de son expulsion. Elle pourrait avoir lieu dans les jours ou semaines qui viennent.

Comme plusieurs autres squats ou logements, pour garantir une ville propre et en ordre, disponible aux promoteurs, on vire celleux qui ne veulent pas rentrer dans le rang.

Au PUM, les activités continuent, on n’a pas envie de se laisser faire par la préf et ses cops. Nous invitons toutes les personnes sensibles à ce qu’on construit ici, et à ce qu’on partage avec d’autres ailleurs, à venir nous soutenir en cas d’expulsion. Read More

Toulouse: L’Empaillé à propos de gentrification

Dégage on aménage !

Comment la mairie de Toulouse travaille à faire déguerpir les pauvres. Petit tour d’horizon local de la gentrification, où l’on apprend que le problème n’est pas la multiplication des enseignes branchées et des bars à salade mais bien le rétrécissement de nos possibilités de vivre là où l’on veut.

« C’est ça la gentrification, non ? » disait un habitant de la cité bleue dans le faubourg des Minimes à Toulouse, pour parler des expulsions et des destructions à venir. Loyers plus chers, changement de population, lieux branchés, changement d’ambiance et flicage généralisé sont en général les maux associés au phénomène. Ça n’en reste pas moins mystérieux, comme une fatalité naturelle, inévitable. Un gros mot qui ne dit rien de comment faire face. Essayons de tracer un tableau plus précis où la question du logement servira plus spécifiquement de boussole.

Une ville pour les cols blancs

C’est d’abord une histoire de population. En 1999, on comptait sur Toulouse 46,3% d’ouvriers et d’employés contre 18,4% de cadres et professions libérales. Près de 20 ans plus tard, les premiers ont chuté à 35,7% et le nombre des seconds a doublé et représente près du tiers de la population, avec des revenus deux fois plus élevés [1]. C’est un fait : Toulouse s’est embourgeoisée. Read More

Toulouse: nous continuerons à squatter vos maisons vides !

La rentrée des squats 2021 n’a pas été de tout repos cette année à Toulouse. Les propriétaires, leur nervis, les flics et les journalistes à leurs bottes n’ont pas manqué d’imagination et ont utilisés tous les sales moyens à leur disposition pour défendre leur PROPRIETE PRIVEE.

La propriété privée qui permet de laisser ou d’envoyer des gens à la rue pour spéculer en attendant qu’un terrain rapporte plus de mailles. La propriété privée de sales bourges dont certains prennent la défense en mettant la pression sur les occupants et en se rassemblant devant chez elleux plutôt que d’être solidaire entre personnes en galère. La propriété privée au nom de qui on exécute les ordres et tant pis si il fait cinq degrés dehors, les coups de tonfas ça les réchaufferas. La propriété privée qui autorise ces raclures de journalistes à chier sur du papier, à l’imprimer et à l’envoyer dans toute la région, en s’indignant contre les vilaines squattereuses et les mauvais payeurs et en incitant leurs lecteurices à aller les déloger. Et finalement la propriété privée autour de qui une partie de ce monde d’exploitation et de domination est construit. Read More

Toulouse: Squat Solutions, les charognards en action débarquent

Ce jeudi 9 décembre un certain Yann Collet a rendu une sympathique visite à une maison occupée à Toulouse. Au départ celui ci se présente comme un « assureur », demande directement à entrer dans la maison pour estimer la surface et évaluer les risques incendie, demande également le nombre de personnes qui y vivent.

Les habitants refusant de le laisser entrer et de répondre à ses questions, il donne alors une toute autre version. Il est en réalité le responsable acquisition de l’entreprise « Squat Solutions », une belle bande de crevure qui se spécialise dans le rachat des biens squatté. Les personnes refusent de négocier avec lui. Il nous explique alors que dans ce cas là il lancera une procédure, que l’entreprise en est spécialiste, mais qu’ils iront « jusqu’au bout du bout du bout » pour nous poursuivre judiciairement. Ils se cassent puis reviennent plus tard, caméra à la main à travers la fenêtre en scandant « les squatters en direct sur internet », menace de « revenir accompagné ». Pour l’instant pas de nouvelles. Read More

Toulouse: pas d’expulsion sans réactions !

On invite chacun.e à montrer sa solidarité avec les squats menacés et en cas de nouvelle expulsion, à exprimer sa colère selon ses envies !

PAS D’EXPULSION DE MAISON SANS REACTIONS !

La politique sécuritaire se durcit à Toulouse comme ailleurs.
Le maire moudenc et ses potes rêvent d’une ville blanche et bourgeoise. Une smart-city pleine de caméra, d’uniformes en tout genre, de quartiers aseptisés et contrôlés, où circule paisiblement le fric de ceux qui en ont.
Alors forcément, il leur faut virer ou fliquer celles et ceux qui font tâche sur la carte postale, qui dérangent leurs plans. Read More

Toulouse: construisons l’avenir du CASA. Viens proposer tes activités au CASA.

Nous avons gagné la trêve hivernale, construisons l’avenir du CASA !
Pour rappel, et après un long combat mené par tous, nous avons gagné le droit d’occuper le bâtiment jusqu’au 1 avril. Nous nous sommes mobilisé en AG, dans la rue, pour montrer l’importance d’un lieu comme le CASA et le soutien que celui-ci avait. Lors de tous ces temps, nous vous avions parlé du fait que ce lieu devait devenir un outil pour tous dans le quartier ! Pour cela chacun doit s’emparer de ce lieu, en fonction de ses envies, de son temps ou de ce qu’il est capable de proposer.

Pour rappel, le CASA est un lieu ouvert où les décisions sont prises collectivement, un lieu où nous nous organisons seuls pour répondre aux différents besoins de chacun ! Read More

[France] Plus d’un million de logements vides… On squatte qui ?

EN FRANCE, 1,1 MILLION DE LOGEMENTS SONT VIDES DEPUIS AU MOINS DEUX ANS

Il y a quelques jours, les chiffres des logements privés vides des communes françaises ont été mis en ligne en accès libre par le gouvernement.

On y apprend qu’au 1er Janvier 2019 à Toulouse, 29 195 habitations n’étaient pas occupées, soit 11.4% du parc privé, dont 3 951 d’entre elles depuis plus de deux ans.
24 183 à Lyon (9.4%), 13 290 à Nantes (8.9%), 108 532 à Paris (9.89%), 46 382 à Marseille (12.11%), 13 814 à Strasbourg (11.6%), 21 571 à Nice (9.9%), 18 440 à Montpellier (12.8%), 17 348 à Lille (15.3%)… Read More

Toulouse: «victoire historique» pour les habitants des squats

squat toulouse
« Cette décision est une PREMIÈRE pour les squats de Toulouse ! En effet, jamais des délais aussi longs (un an puis 9 mois) n’ont été accordés pour un bâtiment public occupé illégalement. Il s’agit donc d’une victoire juridique historique ! », s’enthousiasme le communiqué de l’association DAL 31 (Droit Au Logement).Le centre des impôts toulousain du 36 rue Roquelaine, vidé par la Direction générale des Finances Publiques en novembre 2019, est occupé depuis janvier 2020 par douze personnes dont cinq enfants. Une première victoire juridique avait déjà été obtenue par les habitants en décembre 2020. Le juge des contentieux avait alors repoussé leur expulsion d’un an, précisant que ce délai pouvait être renouvelé tant que l’État n’aurait pas procédé à leur relogement. Read More

Toulouse: plutôt que la guerre entre galériens : solidarité et entraide

Une milice mène la guerre aux pauvres – et précisément aux squatteurs – à Toulouse au moins depuis l’année dernière, répondant aux appels dans le torchon de la dépêche au service des spéculateurs.

Présents pour harceler, menacer et attaquer un squat avenue de Fronton au printemps dernier, cette semaine c’était un squat route de Launaguet qui était visé.
Ils se prétendent sauveurs des personnes âgées, de la veuve et l’orphelin.
En réalité, ce ne sont que des personnes qui veulent gagner du pouvoir, avoir la cote sur les réseaux sociaux, obéir à leurs petits chefs (mais sérieux Billel t’es payé combien pour faire ça ?).
Ils défendent les biens de propriétaires fonciers qui sont tellement riches qu’ils peuvent se permettre de laisser leurs propriétés vides pour faire monter les prix.
D’ailleurs les « pauvres propriétaires » du 112 route de Launaguet avaient déjà mis à la rue des familles qui squattaient il y a 2 et 4 ans, pour continuer de garder la maison vide. Read More

France: Liste des logements vacants chez les bailleurs sociaux (2020)

Beaucoup d’entre nous ont déjà squatté des logements sociaux. Ça parait logique : ces bailleurs — comme la plupart des bailleurs — laissent de très nombreux logements vides. Pour ne pas avoir à mettre le logement aux normes; pour faire de la spéculation immobilière en vidant des tours pour détruire et vendre; ou encore pour faire pression sur les locataires en maintenant les prix hauts avec pour excuse le « manque de places »…

Devant ce foutage de gueule évident, nous prenons un malin plaisir en proposant en accès libre une très grande liste de logements sociaux officiellement vacants. Read More

Toulouse: attaque d’un cabinet d’huissier

En cette saison d’expulsions, la nuit toulousaine de ce lundi [14 juin 2021], s’est vu encore plus étoilée après les coups de marteau brise-vitre portés sur [les vitres] d’un cabinet d’huissier, et d’une agence immobilière qui, manque de pot, se trouvait à côté. Read More

Toulouse: le PUM expulsable à partir du 1er juin

Boom boom boom boom, I want you in my PUM ! A partir du 1er juin le PUM est expulsable, n’hésitera pas à se défendre et t’invite à la rejoindre !
Les beaux jours arrivent ! Vient le temps des coups de soleil, des moustiques et des expulsions. Et oui, la trêve hivernale, c’est fini ! Place au grand ménage de printemps, l’activité préférée de la préfecture : au programme, balayer les vilain.es squatteureuses à grand renfort de CRS, pour aseptiser la ville et faire reluire la propriété. Comme tous les ans, de nombreux lieux de vie et d’activités sont en péril et des centaines de personnes sommées de quitter leur logement. Read More

Toulouse: le « Lieu Commun », des artistes-gentrificateurs contre la gentrification ?

Ou comment la sécheresse se plaint de l’incendie…

Lieu Commun, Artist Run Space est une résidence d’artistes et un lieu d’exposition d’art « contemporain », qui occupe les locaux d’une ancienne usine textile [1] en plein coeur du faubourg Bonnefoy [2].

Ouvert en 2007 par la mairie de Toulouse et Jean-Cul Moudenc, l’alternance à « gauche » en 2008 n’aura pas remis en cause le soutien de la ville au Lieu Commun [3], ni le retour de Jean-Cul en 2014. Gageons également que si la liste Archipel Citoyen avait gagné les élections de 2020, le Lieu Commun aurait continué d’être soutenu (et financé) par la mairie. Read More

Toulouse: quelques nouvelles des potes des arrestations du 8 décembre

Des infos sur les personnes arrêtées le 8 décembre 2020 lors de l’opération de police dans le cadre d’une enquête pour association de malfaiteurs terroriste. Trois sont toujours enfermées, deux ont été libérées sous contrôle judiciaire (CJ) le 23 avril et le contrôle judiciaire continue pour les deux autres inculpés.

C’est difficile d’avoir des nouvelles directes et fraiches. L’instruction est toujours en cours, nous partons donc du principe que tous les échanges avec les proches (parloirs, courriers, appels) sont scrutés par le juge d’instruction et la DGSI.

Trois des 7 personnes arrêtées le 8 décembre 2020 lors de l’opération de police dans le cadre d’une enquête pour association de malfaiteurs terroriste sont toujours enfermées, elles sont considérées par l’administration pénitentiaire comme DPS (Détenu.es Particulièrement Surveillé.es) et l’un d’entre eux est toujours à l’isolement depuis le début de son incarcération. Deux autres personnes ont été libérées sous contrôle judiciaire (CJ) le 23 avril suite à une demande de mise en liberté acceptée par le juge d’instruction, iels sont toujours poursuivi.es. Le contrôle judiciaire continue pour les 2 autres inculpés qui étaient ressortis en décembre après la GAV de 3 jours. Read More