Toulouse: journée portes ouvertes au squat Muret

Nous, les habitant-e-s du squat Muret, vous invitons à nos portes ouvertes qui se tiendront samedi 23 Novembre de 16h à 20h. Après la mobilisation du vendredi 15 novembre, pour redemander à la préfecture le maintien du squat pour l’hiver, nous sommes toujours sans réponse claire de la préfecture. Avoir un toit sur la tête, alors que les températures hivernales se font déjà ressentir, nous inquiète grandement et cela a des conséquences graves sur nos vies quotidiennes. Nous sommes fatigué-e-s de ne pas être écouté-e-s, alors nous avons décidé de faire plus de bruit !
Nous vous invitons dans nos lieux communs, sous ce toit qui nous protège tous-tes. Nous vous promettons un moment festif et chaleureux, avec de la nourriture à partager, de la musique pour danser… Et si vous savez jouer de la musique, danser, cuisiner, dessiner ou ce que vous voudrez… partagez le avec nous ! Venez nombreux-ses nous rencontrer et découvrir où nous vivons ! Restons humain-e-s ! Un toit pour chacun-e, parce qu’il y a de la place pour tous-tes !! Read More

Toulouse: trop de monde à la rue ! Soutien aux squats

500 personnes squattent les anciens bureaux de RTE (qui gère le réseaux public d’électricité) à Toulouse et elles sont menacées d’expulsion même en plein hiver. La préfecture semble déterminée à expulser le squat de l’avenue de Muret malgré les nombreux appels du collectif Russell.
La solidarité est une arme, ne restons pas indifférent.es.

Habiter dans un bureau ce n’est jamais vraiment le grand luxe mais c’est au moins un espace un peu intime que l’on s’approprie pour y vivre. Des bureaux squattés en grand nombre c’est toujours problématique au niveau des points d’eau, des sanitaires, des cuisines. L’insalubrité s’installe vite quand on a pas les moyens ou les compétences pour y faire face. Au sein de ce bâtiment, les habitant.es gèrent eux même leur espace de vie avec les moyens du bord et le soutien de quelques personnes extérieures.
Celles et ceux qui veulent expulser ce lieux se complaisent à dire que l’insalubrité y est épouvantable, que le risque est trop grand et que les habitant.es doivent immédiatement quitter les lieux. Comme si c’était les personnes en danger qui étaient responsables de cette situation, comme si il y avait un meilleur endroit pour elles et eux.
Les habitant.es n’ont pas besoin des élu.es et des hauts responsables pour venir leur rappeler qu’illes vivent dans des conditions difficiles, les habitant.es ont besoin d’aide concrète ! Read More

Toulouse: rassemblement contre l’expulsion des habitant-e-s du squat Muret

Le 17 octobre, nous avons eu rendez-vous avec la sous préfète. Nous voulions savoir si, nous, les habitant-e-s pourrions passer l’hiver dans le squat. Elle nous promet une réponse « sous quelques jours ».
Depuis, nous l’avons relancé, sans réponse. Un mois plus tard, nous sommes toujours dans l’incertitude du devenir de plus de 500 personnes. Nous lançons donc un appel à un rassemblement devant la préfecture vendredi 15 novembre à 14h pour demander une réponse claire et précise : plus de 500 personnes mises à la rue en plein hiver ?
Nous demandons à ce que, nous, les habitant-e-s du squat Muret, hommes, femmes, enfants, familles ne soyons pas expulsé-e-s.
Appel à tous les soutiens, collectifs, associations à nous rejoindre !
Rassemblement devant la préfecture vendredi 15 novembre à 14h !
Restons humain-e-s ! Un toit pour chacun-e, parce qu’il y a de la place pour tous-tes ! Read More

Toulouse: grande kermesse de la trêve hivernale

A l’Atelier on fête le début de la trêve hivernale pour que tout.es celles et ceux qui sont menacé.es par l’expulsion de leur logement puissent passer l’hiver au chaud et l’esprit un peu tranquille.
Le 1er Novembre, dans le parc de Vestrepain et à l’Atelier, des jeux pour les N’enfants l’après midi et une soirée concert pour les bad kidz.
Depuis plus d’un an le collectif ouvre des squats avec des familles et des ami.es en galère, organise des sorties et activités pour les enfants, met à disposition un espace collectif pour des activités et assemblées et fais vivre la solidarité et l’entraide entre les galerien.nes et les squateur.euses.
La période qui va du 1er Novembre au 1er Avril protège chaque année les habitant.es et occupant.es de logements expulsables selon la loi française. Cependant avec la loi Elan ce droit est remis en question. Les ouvertures de squats sont de plus en plus difficiles ces derniers temps à Toulouse, comme si une campagne électorale avait déjà commencé… rappelons que Moudenc en 2014 avait fait de l’expulsion des squats son cheval de bataille. Pour l’heure il y a des logements vides et des gentes à la rue et nous continuerons de nous organiser pour faire vivre une solidarité de faits.
Cette journée du 1er Novembre sera en premier lieu un moment pour s’amuser et rire avec les enfants du quartier et des familles en galère. Toute l’après midi des jeux et des activités auront lieu dans le parc de Vestrepain (derrière la maison de quartier). Read More

Toulouse: squat Muret, plus de 500 personnes mises à la rue avant l’hiver ?

Au seuil même de l’hiver, nous sommes plus de 500 personnes à vivre dans le plus grand squat de Toulouse, au 44 avenue de Muret.

Qui sommes- nous ? Des hommes, des femmes, des enfants, de tout âge, de plus de 22 nationalités, dans des situations administratives complexes (demandeur-se-s d’asile, réfugié-e-s…) qui demandent à ce que leur droit élémentaire à être mis à l’abri et en sécurité soit respecté ; à défaut, la majorité d’entre nous vivions déjà dans un squat, place Henry Russell, l’année dernière. La préfecture nous a expulsés en juillet 2019, sans nous proposer de solution pour la suite. Nous avons dû nous-mêmes nous chercher un nouveau toit.

Ici, nous nous organisons par nous-mêmes, avec les moyens du bord, et nous prenons les décisions collectivement. Il n’y a aucune présence de l’Etat à nos côtés. Faut-il rappeler qu’il est du rôle de l’État de donner un toit à chaque personne vulnérable ? Nous ne recevons d’aide que de personnes solidaires, de collectifs et d’associations. Nous avons fait de ce bâtiment un véritable lieu de vie, avec une salle de travail accueillant des cours de français et des permanences juridiques, une salle de réunion, une infirmerie, etc. Read More

Toulouse: lettre à Hervé de la Mairie

Nous avons reçu votre mail en date du 24 septembre 2019 nous invitant avec d’autres collectifs (CEDIS, DAL, CROM – Russel, Autonomie…) à préparer votre recensement des habitant-es de squat et personnes sans-abri devant se tenir en février 2020. La réunion devait se dérouler ce mercredi 16 octobre.


Merci de votre attention.
Mais nous n’en voulons pas.

Sous couvert « d’obtenir des informations anonymisées sur les familles afin de connaître leurs besoins », ou de participer au plan logement de Macron dont Toulouse est une ville test, votre action ne s’inscrit que dans un système de contrôle et de répression des squats. Read More

Toulouse by night

Depuis plusieurs mois, les chantiers de construction d’une zone d’affaires autour de la gare Matabiau à Toulouse continuent dans leur vaste entreprise de destruction de maisons et vieux quartiers. Le projet TESO (Toulouse Euro Sud Ouest) veut reconfigurer la ville en une métropole technologique, policière et touristique.

Projet gargantuesque qui curieusement implique ces mêmes entreprises qui batissent toujours plus de prisons. Eurovia, succursale de Vinci, a vu pour cela une de ses machines brûler cette nuit du 4 octobre, sur le chantier de gentrification de la place Arago, extension du réaménagement de toute la zone visant a y installer ces cadres dynamiques et flexibles loin de ces rages jaunes, noires et vertes qui convergent. Read More

Toulouse: Communiqué de la CREA

A Toulouse, il y a beaucoup de familles dehors, beaucoup de familles qui dorment dans une tente, beaucoup de familles qui n’ont aucune ressource, le 115 ne répond pas au téléphone et quand quelqu’un répond c’est pour dire qu’il n’y a pas de place, beaucoup de familles dorment dans la rue avec des enfants tout petits.

Au mois d’août, cinq personnes albanaises ont été arrêtées parce qu’elles étaient en galère, parce que c’est difficile de vivre comme ça et que c’est difficile de trouver une maison pour vivre normalement avec sa famille ; maintenant que ces personnes ont été arrêtées, leurs proches, leurs enfants se retrouvent tout seuls. La situation est très compliquée maintenant pour les familles des personnes en prison, qui ont fait des demandes de visite pour lesquelles il n’y a toujours pas de réponse. Les familles essayent de contacter leurs proches en prison pour leur apporter des affaires ou des choses dont elles ont besoin, mais elles n’ont toujours pas réussi et les délais sont longs. Au tribunal, les juges posaient des questions mais ne laissaient pas les personnes répondre, ils faisaient même des blagues. Sur les cinq personnes arrêtées, trois ont pris 4 mois ferme, un autre 9 mois et le dernier 13 mois. Read More

Toulouse: rassemblement contre l’expulsion de la Maison du Peuple

Le 25 juillet 2019, Le verdict du tribunal d’instance pour la Maison du Peuple est tombé : les habitants et habitantes ont 8 jours pour quitter les lieux et évacuer leurs affaires personnelles et vider le hangar du matériel entreposé.
Il a été jugé que l’appel à venir exercer à la maison du Peuple des activités politiques et culturelle « dénature l’occupation des lieux » et ne fais pas d’eux de réels précaires.
Nous dénonçons cette décision absurde : mettre à la rue 5 personnes précaire, à l’heure d’une période caniculaire et alors que le délai d’obtention d’un logement social est de 36 mois est honteux. D’autant plus au vue de l‘absence d’activité dans ce batiment acheté avec de l’argent publique.
Par ailleurs, nous dénonçons une fois encore la répression entretenue contre les Gilets Jaunes et leur tentative de s’organiser pour obtenir plus de justice sociale.
Nous appelons donc à un rassemblement contre l’expulsion de la Maison du Peuple, mercredi 31 juillet à 13h, sur le parking de Jolimont (ligne A). Read More

Toulouse: Perquisition à la Maison du Peuple

Communiqué des habitant-e-s de la Maison du Peuple

6h15, un beau matin de juillet. Pas de repos pour la Maison du Peuple, mais une perquisition musclée de la Brigade de recherche de la gendarmerie de Toulouse et de Muret.

Les faits incriminés ? Difficiles à connaître, en l’absence d’un document officiel en attestant : nous voici sous le coup d’une enquête préliminaire pour « Association de malfaiteurs », tantôt pour cause de « préparation d’une attaque à l’acide sur des personnes », tantôt car nous « planifiions de nuire au Tour de France ! »
En définitive, aucune charges retenues contre nous, aucune saisie effectuée ni interpellation réalisée, ledit acide restant introuvable…
Pour ce genre de démonstration, au bas mot une trentaine d’agent.es. La police politique continue visiblement de bien se porter, de taper impunément sur le Gilet, se permettant même de nous demander si l’on connaît Rémi Fraisse. On le connaît, oui, tout comme Steve Caniço ou Zineb Redouane, victimes dont les forces de l’ordre semblent n’avoir que faire.
Quant à ce qui est du rangement de nos chambres et du remplacement de nos serrures, nous ne pourrons compter que sur nous-mêmes. Read More

Toulouse: inauguration de la Maison du Peuple, jeudi 6 juin à Fenouillet

Rendez-vous ce jeudi 6 juin à partir de 18h30 pour l’inauguration de la Maison du Peuple de Toulouse: au 28 Rue Sévéso, 31150 Fenouillet, France.

Toulouse: intervention contre une présentation de « Mauvaise Troupe »

Ce samedi 1er juin, on est allées à quelques personnes lire à plusieurs voix le texte qui suit au début de la présentation du nouveau bouquin du collectif «Mauvaise Troupe» et en lien avec l’orga de l’anti G7 de cet été. Il y avait une trentaine de personnes dans le bar L’Itinéraire Bis.
La lecture s’est passée sans réelles réactions de leur part, et on est parties, comme prévu, direct après la lecture…

On avait envie et on voyait du sens à les faire chier, alors on s’est dit que c’était chouette si ça pouvait donner des idées et des envies à d’autres de perturber la suite de leur tournée publicitaire. Read More

Toulouse: Communiqué de la CREA

A Toulouse, depuis près de 8 ans, nous, membres de la Campagne de Réquisition d’Entraide et d’Autogestion (CREA), nous organisons pour ouvrir des maisons (des bâtiments vides privés ou publiques) pour y loger avec nos propres moyens et selon nos propres besoins.
Nous sommes des pères, des mères, des enfants, des familles, des personnes seul-es, avec des situations administratives et personnelles particulières, ne rentrant pas dans les cases prédéfinis pour obtenir un hébergement, des papiers, un travail ou tout simplement une vie digne.

Chaque année, et malgré l’émergence de plusieurs autres collectifs (Collectif Lascrosses, AutonoMIE, CEDIS, DAL, Collectif Russel, Quai St-Pierre, Vestrepain…), la situation sur Toulouse ne fait qu’empirer. Plusieurs dizaines de familles sont toujours à la rue et cela même en pleine trêve hivernale. Le 115, les services d’hébergement d’urgence de l’Etat sont noyés sous les sollicitations, les campements se multiplient, le nombres d’ouvertures explosent. Au moment même où Macron fait ironiquement de Toulouse le laboratoire de son plan « Logement d’abord ». Read More

Toulouse: Atelier ouverture avant la fin de la trêve hivernale !

On est mi-mars, la fin de la trêve et son lot d’expulsions sont imminentes, le quai St-Pierre, Russel, deux gros bâtiments squattés, et pleins de maisons particulières (ou pas) vont pouvoir être vidées par la police avec l’aval d’une justice de plus en plus décidée à mettre au fond les précaires. Du coup, notre collectif d’ouverture de bâtiments vides (un parmi d’autres), organise un atelier, qui vise à partager des outils, des tuyaux sur tout le processus d’ouverture de squats. Cet atelier aura lieu le lundi 18 mars à 18h au 47 rue vestrepain.

C’est bientôt la fin de la trêve hivernale et les rues vont se remplir à cause des expulsions. Plein de bâtiments sont vides, et pour pouvoir les ouvrir ou/et y habiter en connaissance de conséquences, on se propose de partager notre expérience en tant que collectif d’ouverture de bâtiment vides.

Au vu du nombre d’infos que représente une occupation, on voudrait pouvoir mettre en place plusieurs espaces/groupes chacun discutant d’une des étapes qui compose une ouverture. Read More

Toulouse: Appel à solidarité au squat du 10-12 quai saint pierre

Appel à solidarité après intervention des forces de l’ordre pour couper l’électricité.

Ce mardi 12 mars 2019, un huissier accompagné des forces de l’ordre, un employé d’Enedis et un serrurier ont pénétré dans le squat du 10-12 quai saint pierre, afin de faire exécuter une décision de « justice ».
En effet, une ordonnance datée du 29 janvier 2019 autorise le cabinet d’huissiers à réaliser un état des lieux dans le bâtiment ainsi qu’à en couper l’électricité, alors même que la trêve hivernale n’est pas finie.
On a alors constaté l’intervention des forces de l’ordre dans le bâtiment, accompagnant l’huissier, un employé d’Enedis et un serrurier, pour couper l’électricité du squat. Certain-e-s policier-e-s avaient des « go-pro » pour filmer l’intérieur du lieu et ses habitant-e-s, ils-elles ont réalisé de nombreuses photos et vidéos.
Les forces de l’ordre, en partant, ont bien insisté sur le fait qu’ils-elles seraient là le 1er avril pour nous expulser.

Le squat du quai saint pierre (QSP / Grobat) permet depuis son ouverture fin novembre 2018, la mise à l’abri d’une petite centaine d’habitant-e-s, qui ont ainsi pu sortir de l’urgence de la rue et de la vie en campements ; les familles ont pu faire scolariser leurs enfants, et bénéficier d’un accompagnement médical et social (Santé précarité, MDM etc..). Read More