Toulouse by night

Depuis plusieurs mois, les chantiers de construction d’une zone d’affaires autour de la gare Matabiau à Toulouse continuent dans leur vaste entreprise de destruction de maisons et vieux quartiers. Le projet TESO (Toulouse Euro Sud Ouest) veut reconfigurer la ville en une métropole technologique, policière et touristique.

Projet gargantuesque qui curieusement implique ces mêmes entreprises qui batissent toujours plus de prisons. Eurovia, succursale de Vinci, a vu pour cela une de ses machines brûler cette nuit du 4 octobre, sur le chantier de gentrification de la place Arago, extension du réaménagement de toute la zone visant a y installer ces cadres dynamiques et flexibles loin de ces rages jaunes, noires et vertes qui convergent. Read More

Toulouse: Communiqué de la CREA

A Toulouse, il y a beaucoup de familles dehors, beaucoup de familles qui dorment dans une tente, beaucoup de familles qui n’ont aucune ressource, le 115 ne répond pas au téléphone et quand quelqu’un répond c’est pour dire qu’il n’y a pas de place, beaucoup de familles dorment dans la rue avec des enfants tout petits.

Au mois d’août, cinq personnes albanaises ont été arrêtées parce qu’elles étaient en galère, parce que c’est difficile de vivre comme ça et que c’est difficile de trouver une maison pour vivre normalement avec sa famille ; maintenant que ces personnes ont été arrêtées, leurs proches, leurs enfants se retrouvent tout seuls. La situation est très compliquée maintenant pour les familles des personnes en prison, qui ont fait des demandes de visite pour lesquelles il n’y a toujours pas de réponse. Les familles essayent de contacter leurs proches en prison pour leur apporter des affaires ou des choses dont elles ont besoin, mais elles n’ont toujours pas réussi et les délais sont longs. Au tribunal, les juges posaient des questions mais ne laissaient pas les personnes répondre, ils faisaient même des blagues. Sur les cinq personnes arrêtées, trois ont pris 4 mois ferme, un autre 9 mois et le dernier 13 mois. Read More

Toulouse: rassemblement contre l’expulsion de la Maison du Peuple

Le 25 juillet 2019, Le verdict du tribunal d’instance pour la Maison du Peuple est tombé : les habitants et habitantes ont 8 jours pour quitter les lieux et évacuer leurs affaires personnelles et vider le hangar du matériel entreposé.
Il a été jugé que l’appel à venir exercer à la maison du Peuple des activités politiques et culturelle « dénature l’occupation des lieux » et ne fais pas d’eux de réels précaires.
Nous dénonçons cette décision absurde : mettre à la rue 5 personnes précaire, à l’heure d’une période caniculaire et alors que le délai d’obtention d’un logement social est de 36 mois est honteux. D’autant plus au vue de l‘absence d’activité dans ce batiment acheté avec de l’argent publique.
Par ailleurs, nous dénonçons une fois encore la répression entretenue contre les Gilets Jaunes et leur tentative de s’organiser pour obtenir plus de justice sociale.
Nous appelons donc à un rassemblement contre l’expulsion de la Maison du Peuple, mercredi 31 juillet à 13h, sur le parking de Jolimont (ligne A). Read More

Toulouse: Perquisition à la Maison du Peuple

Communiqué des habitant-e-s de la Maison du Peuple

6h15, un beau matin de juillet. Pas de repos pour la Maison du Peuple, mais une perquisition musclée de la Brigade de recherche de la gendarmerie de Toulouse et de Muret.

Les faits incriminés ? Difficiles à connaître, en l’absence d’un document officiel en attestant : nous voici sous le coup d’une enquête préliminaire pour « Association de malfaiteurs », tantôt pour cause de « préparation d’une attaque à l’acide sur des personnes », tantôt car nous « planifiions de nuire au Tour de France ! »
En définitive, aucune charges retenues contre nous, aucune saisie effectuée ni interpellation réalisée, ledit acide restant introuvable…
Pour ce genre de démonstration, au bas mot une trentaine d’agent.es. La police politique continue visiblement de bien se porter, de taper impunément sur le Gilet, se permettant même de nous demander si l’on connaît Rémi Fraisse. On le connaît, oui, tout comme Steve Caniço ou Zineb Redouane, victimes dont les forces de l’ordre semblent n’avoir que faire.
Quant à ce qui est du rangement de nos chambres et du remplacement de nos serrures, nous ne pourrons compter que sur nous-mêmes. Read More

Toulouse: inauguration de la Maison du Peuple, jeudi 6 juin à Fenouillet

Rendez-vous ce jeudi 6 juin à partir de 18h30 pour l’inauguration de la Maison du Peuple de Toulouse: au 28 Rue Sévéso, 31150 Fenouillet, France.

Toulouse: intervention contre une présentation de « Mauvaise Troupe »

Ce samedi 1er juin, on est allées à quelques personnes lire à plusieurs voix le texte qui suit au début de la présentation du nouveau bouquin du collectif «Mauvaise Troupe» et en lien avec l’orga de l’anti G7 de cet été. Il y avait une trentaine de personnes dans le bar L’Itinéraire Bis.
La lecture s’est passée sans réelles réactions de leur part, et on est parties, comme prévu, direct après la lecture…

On avait envie et on voyait du sens à les faire chier, alors on s’est dit que c’était chouette si ça pouvait donner des idées et des envies à d’autres de perturber la suite de leur tournée publicitaire. Read More

Toulouse: Communiqué de la CREA

A Toulouse, depuis près de 8 ans, nous, membres de la Campagne de Réquisition d’Entraide et d’Autogestion (CREA), nous organisons pour ouvrir des maisons (des bâtiments vides privés ou publiques) pour y loger avec nos propres moyens et selon nos propres besoins.
Nous sommes des pères, des mères, des enfants, des familles, des personnes seul-es, avec des situations administratives et personnelles particulières, ne rentrant pas dans les cases prédéfinis pour obtenir un hébergement, des papiers, un travail ou tout simplement une vie digne.

Chaque année, et malgré l’émergence de plusieurs autres collectifs (Collectif Lascrosses, AutonoMIE, CEDIS, DAL, Collectif Russel, Quai St-Pierre, Vestrepain…), la situation sur Toulouse ne fait qu’empirer. Plusieurs dizaines de familles sont toujours à la rue et cela même en pleine trêve hivernale. Le 115, les services d’hébergement d’urgence de l’Etat sont noyés sous les sollicitations, les campements se multiplient, le nombres d’ouvertures explosent. Au moment même où Macron fait ironiquement de Toulouse le laboratoire de son plan « Logement d’abord ». Read More

Toulouse: Atelier ouverture avant la fin de la trêve hivernale !

On est mi-mars, la fin de la trêve et son lot d’expulsions sont imminentes, le quai St-Pierre, Russel, deux gros bâtiments squattés, et pleins de maisons particulières (ou pas) vont pouvoir être vidées par la police avec l’aval d’une justice de plus en plus décidée à mettre au fond les précaires. Du coup, notre collectif d’ouverture de bâtiments vides (un parmi d’autres), organise un atelier, qui vise à partager des outils, des tuyaux sur tout le processus d’ouverture de squats. Cet atelier aura lieu le lundi 18 mars à 18h au 47 rue vestrepain.

C’est bientôt la fin de la trêve hivernale et les rues vont se remplir à cause des expulsions. Plein de bâtiments sont vides, et pour pouvoir les ouvrir ou/et y habiter en connaissance de conséquences, on se propose de partager notre expérience en tant que collectif d’ouverture de bâtiment vides.

Au vu du nombre d’infos que représente une occupation, on voudrait pouvoir mettre en place plusieurs espaces/groupes chacun discutant d’une des étapes qui compose une ouverture. Read More

Toulouse: Appel à solidarité au squat du 10-12 quai saint pierre

Appel à solidarité après intervention des forces de l’ordre pour couper l’électricité.

Ce mardi 12 mars 2019, un huissier accompagné des forces de l’ordre, un employé d’Enedis et un serrurier ont pénétré dans le squat du 10-12 quai saint pierre, afin de faire exécuter une décision de « justice ».
En effet, une ordonnance datée du 29 janvier 2019 autorise le cabinet d’huissiers à réaliser un état des lieux dans le bâtiment ainsi qu’à en couper l’électricité, alors même que la trêve hivernale n’est pas finie.
On a alors constaté l’intervention des forces de l’ordre dans le bâtiment, accompagnant l’huissier, un employé d’Enedis et un serrurier, pour couper l’électricité du squat. Certain-e-s policier-e-s avaient des « go-pro » pour filmer l’intérieur du lieu et ses habitant-e-s, ils-elles ont réalisé de nombreuses photos et vidéos.
Les forces de l’ordre, en partant, ont bien insisté sur le fait qu’ils-elles seraient là le 1er avril pour nous expulser.

Le squat du quai saint pierre (QSP / Grobat) permet depuis son ouverture fin novembre 2018, la mise à l’abri d’une petite centaine d’habitant-e-s, qui ont ainsi pu sortir de l’urgence de la rue et de la vie en campements ; les familles ont pu faire scolariser leurs enfants, et bénéficier d’un accompagnement médical et social (Santé précarité, MDM etc..). Read More

Toulouse: occupation d’un local à la fac du Mirail

Pour l’autonomie, pour l’autogestion, nik les syndicats, nik Vinci !

Mardi 19 février, des individus très très mobiles ont réquisitionné occupé un grand espace inutilisé du bâtiment Olympe de Gouges (Toulouse – fac/univ’ du Mirail), afin de contrer l’inertie des syndicats et autres organismes réformistes.

Voici leur communiqué.

Mais pourquoi on occupe ? Read More

Toulouse: La grande ouverture du quai Saint-Pierre

Le 10 quai Saint Pierre, lieu de vie mais pas que… vous accueille ce samedi pour ses premières portes ouvertes ! Pourquoi des portes ouvertes ? Pour découvrir le bâtiment et toutes les énergies qui le font vivre.
Notre envie de dé-gentrifier nous amène à vous proposer un espace de gratuité, où le Freeshop et la Ressourcerie seront ouverts. D’ailleurs, si dans vos greniers, caves, armoires, dorment des habits chauds, des meubles et du matériel en tout genre, vous pouvez les amener lors de cette journée.
Alors, voisin.es, personnes de tout horizon, venez exprimer votre art, ou même le découvrir avec des ateliers en tout genre : dessins, cirque, concert … Vous défouler avec des activités sportives et thérapeutiques !
Et pour maintenir le cap en ces temps de soulèvement jaune, une cantine solidaire végétalienne* sera proposé dans le majestueux couloir du rez de chaussée. Il vous sera également possible de passer un moment convivial aux ARTsK2, notre café solidaire tout fraîchement ouvert. Read More

[Limoges, Toulouse, Ambert, Grenoble, …] Répandre notre rage, toujours

Un été en enfer

Le long été 2017 a été brûlant. Enedis, filiale d’EDF chargée de la gestion du réseau électrique, a été particulièrement touchée. Le 18 mai, pour « fêter » l’anniversaire de la bagnole de flic incendiée quai de Valmy, un utilitaire de cette entreprise flambe à Rennes. Puis, une douzaine de ses véhicules brûle le 30 mai à Grenoble. Comme un clin d’œil à cette action, « au début du mois de juin, quelque part en France », trois autres fourgons d’Enedis crâment. Le 11 juin c’est à Crest (Drôme) qu’un local de l’entreprise est incendié. A Bagnolet (Seine-Saint-Denis) un utilitaire d’une boîte associée à Enedis dans la pose des compteurs Linky part en feu le 2 juillet. Plusieurs voitures finissent calcinées le 17 août, sur un autre parking d’Enedis, à Bar-le-Duc (Meuse). Read More

Paris: rassemblement contre la loi ELAN, mercredi 19 septembre devant le Sénat

Dans son ELAN, la République (en) marche sur la gueule des pauvres

Le projet de loi ELAN (Évolution du logement et aménagement numérique) vise à réformer le droit immobilier. Il a été présenté au Conseil des ministres en avril 2018, discuté à l’Assemblée nationale et au Sénat depuis.

Il présente plusieurs mesures anti-pauvres, dont une est particulièrement horrible: l’article 58 ter.

Cet amendement a été ajouté par la droite LR (Les Républicains), il est spécifiquement anti-squat et vise, en termes juridiques, à mettre au même niveau l’occupation de logements vides (laissés à l’abandon depuis plusieurs mois, parfois depuis des années) et la violation de domicile (c’est-à-dire l’introduction dans un logement où des personnes habitent), celle-ci étant réprimée aujourd’hui par une expulsion immédiate sans jugement et une condamnation allant jusqu’à un an de prison et 15 000 euros d’amende. Read More

Toulouse: lettre ouverte du CROM à la préfecture de la Haute-Garonne

Toulouse, le 20 août 2018.

40 000 logements vides dans la région toulousaine (Insee 2018) et combien de personnes à la rue ?

Suite à plus d’un mois de lutte et de solidarité depuis la fin de la trêve hivernale pour les personnes à la rue (sans papiers, réfugiés ou demandeurs d’asile), suite à l’occupation avec les étudiants et l’évacuation de la fac du Mirail, suite au campement et à la rencontre d’une délégation du CROM avec la préfecture et pour faire face à l’absence de choix et au manque de moyens mis en oeuvre, nous occupons un bâtiment vide place Henry Russel à Toulouse pour loger les personnes réfugiés ou sans papiers restées sans domicile depuis le mois de mai. Read More

Toulouse: une instruction en cours pour une action au siège de l’UMP en 2015

Le mardi 14 avril 2015, dans l’après-midi, une action a lieu à Toulouse, en solidarité avec les migrant-e-s de Calais. Le local de l’UMP situé rue Gabriel-Péri, en plein centre de Toulouse, est « expulsé » par un groupe de personnes en représailles aux nombreuses expulsions de squats de migrant-e-s menées par la mairie UMP de Calais. En quelques minutes, le mobilier se retrouve sur le trottoir et les dossiers dans le caniveau. Deux tags sont laissés sur la façade, un tract est distribué dans la rue et, dans la foulee, un texte est publié sur Internet.
L’UMP porte plainte, la presse parle de saccage et les partis politiques condamnent. Read More