Oulx (Italie) : Un nouveau refuge autogéré s’ouvre

Aujourd’hui a été ouverte la Casa Cantoniera à Oulx, un bâtiment vide et inutilisé depuis des décennies. À partir d’aujourd’hui, il s’agit de lui redonner vie : contre les frontières et le diapositif qui les soutient et les détermine. Contre le Décret Salvini et sa politique de répression et de guerre aux pauvres. Pour un monde où tou·te·s puissent choisir où et comment vivre.

La situation à la frontière continue à empirer : la militarisarion est croissante, l’hiver est désormais arrivé. Le système de contrôle et de gestion toujours plus fort vient s’imposer sur tou·te·s celleux qui, sans les bons papiers, continuent à vouloir traverser cette ligne imaginaire appelée frontière. Le Refuge Autogeré Chez Jesus, local occupé sous l’église de Clavière, a été expulsé depuis presque deux mois. Depuis ce jour, les personnes qui se perdent et risquent leur vie et leurs membres en montagne sont toujours plus nombreuses, aussi car elle n’ont ni les informations ni l’habillement adapté pour affronter le voyage. Sans espace et sans temps pour pouvoir s’organiser, se reposer, et repartir.

Ce lieu veut également être cela. Read More

Milan: Villa Vegan résiste !

Après avoir reçu la nouvelle qu’ils voulaient expulser Villa Vegan le mardi 30 octobre prochain, nous avons commencé à préparer la résistance avec ceux/celles qui ont apporté la solidarité ces derniers jours et nous sommes déterminées à continuer! Nous réitérons l’appel à toutes les personnes solidaires à nous rejoindre pour continuer à préparer ensemble la résistance et la mobilisation contre l’expulsion. Toutes les personnes qui veulent soutenir le lieu sont bienvenues, celles qui sont passées par ici durant ces années, qui a poursuivi les luttes et ici a trouvé de la complicité, tous/toutes les compagnons/onnes qui pensent qu’expulser un espace anarchiste occupé depuis 20 ans doit coûter cher à l’État.

Pendant toutes ces années d’occupation, Villa Vegan a accueilli des compagnons/onnes du monde entier, a apporté un soutien logistique à de nombreux projets autogérés, en particulier ceux de la scène punk hardcore, et beaucoup de combats, y compris ceux de lutte contre les prisons et pour la solidarité aux prisonniers et aux prisonnières, les luttes écologistes et pour la libération animale, contre le racisme et les CIE (renommés CPR, centre de rétention), pour les transféministes queer et contre la violence de genre, antifasciste ; avec une approche qui refuse toute collaboration avec les institutions et toujours en opposition au système capitaliste et à l’Etat. Read More

Clavières (Italie): « Chez Jésus » à la frontière italienne vient d’être expulsé. Appel à solidarité

Ce matin du 10 octobre, très tôt, la police italienne a expulsé le lieu situé dans la salle paroissiale de Clavières, où étaient logés les migrant·e·s mis à l’abri provisoirement. Parmi les personnes présentes trois sans papiers et plusieurs soutiens. Les personnes ont été sorties rapidement de chez Jésus. La police a tout cassé à l’intérieur du lieu et a ensuite sorties toutes les affaires.

Les quinze soutiens qui étaient présent à l’intérieur ont été nassés pendant plusieurs heures dans le jardin. Les trois personnes sans papiers ont été emmenées ailleurs et seraient apparemment libres. Après contrôle des identités et des « fiches » des personnes, celles-ci sont reparties libre mais accusées d’occupation illégale en réunion. Read More

Clavières (Italie) : Sur l’expulsion (prochaine ?) du refuge autogéré « Chez Jésus »

Allez, le jeu est découvert.

C’est bien le prêtre qui nous a dénoncé. Don Angelo Bettoni, 78 ans. Personne n’est surpris.

Mains derrière le dos, il passe ses journées à observer et insulter les gens de passage ainsi que les solidaires dans les rues de Clavière. « Revenez chez vous », « sauvages », « dégueulasses », « connasses », « sorcière »…

Qu’une plainte ait été déposée contre cette occupation, on le savait. Que le prêtre en ait été a l’initiative, c’est bon à savoir. La nouvelle sort maintenant. Pourquoi ? Read More

Clavières (Italie) : « Chez Jésus » sous expulsion

Le refuge autogéré Chez Jesus, salle paroissiale occupée sous l’église de Claviere, est menacée d’expulsion.

Une plainte a été déposée depuis plus de deux mois et il semblerait que le Préfet exerce toujours plus de pressions pour faire évacuer. Dans le même temps, État et Église sont en train de «s’engager » pour trouver une « alternative ». Un lieu appartenant aux salésiens, loué par la fondation Magnetto et géré par deux employés de la fondation Talità Kum. Une sorte d’espace de transit qui ouvrira à Oulx, à 15 km de la frontière. Un lieu qui aura 15 places pour dormir et une petite cuisine pour qui est de passage. Read More

Clavières (Italie) : Agression raciste et sexiste au refuge autogéré Chez Jésus

Salut à tou·tes,
Hier a eu lieu une agression à Chez Jésus. Ceci est un compte-rendu et appel à venir nous rejoindre ce dimanche 8 Juillet, pour un apéritif/rassemblement communicatif/ réponse.

Lisez, faites tourner, diffusez… et on se voit dimanche.

Appel à rassemblement autour d’un apéro-dinatoire dimanche 8 juillet chez Jésus.

Hier, Chez Jésus, nous avons hissé un drapeau. Voire même deux. Deux beaux drapeaux, à plus ou moins 5 mètres de hauteur. Un drapeau NO TAV et un drapeau NO BORDERS. Plus une bannière violette, parce que c’était joli. Read More

Clavières (Italie): autogestion du passage de la frontière Chez Jésus

Le refuge autogéré Chez Jésus est occupé sur la frontière franco-italienne du col de Montgenèvre depuis le 18 mars. Il utilise la salle paroissiale situé sous l’église de Clavières, à moins de 200 mètres de la frontière, côté italien.

Ce lieu a vu passer des milliers de personnes, de dizaines de nationalités différentes, toutes en chemin vers la France et vers le reste de l’Europe. Chacun·e avec ses raisons de partir ; toutes ces raisons sont bonnes pour nous. Read More

Clavières (Italie): appel à soutien du refuge autogéré Chez Jésus à la frontière franco-italienne

Contre les pratiques meurtrières de la Police aux frontières. Contre la menace fasciste.

Renforçons et organisons ensemble la solidarité à la frontière ! Nous sommes face à une situation extrêmement critique à la frontière des Hautes-Alpes : le blocage de la frontière par les forces de police et les Génération Identitaire contraint les exilé·es à prendre des chemins extrêmement dangereux pour atteindre Briançon, jusqu’à entraîner la mort de trois personnes ces derniers mois. Il faut des forces supplémentaires pour tenir les différents lieux d’accueil et les maintenir ouverts, pour sécuriser les passages des exilé·es en montagne, et pour mettre en place des stratégies politiques et des actions directes. Read More

Val de Suse (Italie): Chez Jésus à Clavières, frontière franco-italienne

Des nouvelles de Clavières, à la frontière franco-italienne

Message émis par un habitant du squat de migrant·e·s Chez Marcel à Briançon, présent sur le squat de Clavières dès le premier jour.


Bonjour !

Depuis jeudi 22 mars, la salle paroissiale de l’église de Clavières est occupée au bénéfice des exilé·e·s qui veulent entrer en France. L’ouverture de la salle est d’abord une action directe de mise à l’abri de personnes arrivées par le bus de vingt heures, et qui ne pouvaient arriver en France la nuit même. C’est la cinquième ou sixième fois depuis cet hiver que des migrant·e·s sont ainsi mis à l’abri provisoirement, avec à chaque fois une fermeture de la salle par le curé de la paroisse. Cette fois, la salle est restée occupée et rebaptisée Chez Jésus : le mouvement de soutien aux exilé·e·s sort ainsi du strict humanitaire et dispose d’un lieu pour changer ses modes d’action et politiser sa lutte, mettre en accusation le système de la frontière et ceux qui contribuent et qui profitent de ce système inhumain, des passeurs aux politiques en passant par les entreprises de sécurité et les flics de tous poils, et ceux qui se taisent et s’enkystent dans l’humanitaire, collaborant par leur silence au système de la frontière. Read More

Val de Suse (Italie): Communiqué-invitation du squat de l’église de Clavières

Mise à jour du samedi 31 mars 2018 à 1 heure :

Depuis l’ouverture jeudi dernier de la salle paroissiale, la situation n’a pas changé. Des dizaines de personnes cherchent chaque jour à passer la frontière. Depuis samedi, des renforts de carabiniers et de la PAF compliquent la situation. Les contrôles sont plus fréquents, intimidation, poursuite sur les pistes à bord de motoneiges et reconduite brutale à la frontière.

La fatigue des gens sur place face à cette situation qui dure et va sans doute s’amplifier amène à un certains nombres de besoins urgents :

- Besoin de relais humain sur place
- Besoin de vêtements chauds, chaussures, gants, bonnets.
- Besoin de nourriture

Et parlez-en autour de vous.


Les passages clandestins d’exilé·es sont de plus en plus difficiles au col de Montgenèvre, près de Briançon : les migrant·e·s venant d’Italie arrivent plus nombreu·ses que cet hiver, et ne peuvent passer rapidement la frontière française. Jeudi soir, onze d’entre elleux, dont quatre femmes et trois enfants, ont passé la nuit dans la salle paroissiale, sous l’église de Clavières, située à deux kilomètres de la frontière française. Read More

Lecce: découverte d’un micro espion à la Bibliothèque Anarchiste Disordine

Il y a peu de certitudes dans la vie. Outre la mort, pour les anarchistes c’est d’être surveillé-e-s, espionné-e-s, vidéo-surveillé-e-s et constamment écouté-e-s.
En partant de cette certitude, vous vous comportez par conséquent, prendre toutes les mesures nécessaires. Mais il y a des moments vous remarquez quelque chose d’étrange, et vous décidez d’aller plus loin, pour optimiser leur propre certitude.
C’est pourquoi une nuit nous avons décidé de donner un contrôle plus approfondi aux salles de notre bureau anarchiste, et nous avons trouvé de quoi il s’agissait, peut-être un micro espion, à l’intérieur d’une prise électrique, bien qu’elle n’était pas connectée au réseau.
Son fonctionnement précis ne fonctionne pas c’était clair pour nous : ou elle contenait une carte SIM, par laquelle les curieux pouvaient entrer en contact et écouter les discours de quelqu’un d’autre, ou une batterie d’alimentation. À une extrémité était lisible le sigle ABG. Read More

Italie: des nouvelles des compagnons en prison

Prisonniers de l’opération répressive de Firenze (résumé depuis Croce Nera Anarchica / vendredi 25 août 2017):

L’audience pour la demande de mise en liberté du compagnon anarchiste Salvatore Vespertino a été renvoyée au 6 septembre. Entretemps on sait, via des lettres, que Salvatore demande qu’on lui envoie des textes anarchistes et nous informe que les livres avec couverture rigide ne passent pas. Il dit qu’il va bien et qu’il a la pêche. Read More

Italie: répression d’été

Suite aux perquisitions et arrestations du 3 août à Florence, Lecce et Rome, un article de la Croce Nera Anarchica annonce que six des huit personnes arrêtées ont été libérées le 5 août après être passées devant le juge pour l’audience de confirmation des arrestations. Deux restent dans les mains de l’ennemi : Salvatore et Pierloreto. Read More

Italie: perquises, expulsions et arrestations dans le cadre d’une procédure antiterroriste

Au petit matin, ce jeudi 3 août 2017, les flics ont défoncé les portes de plusieurs maisons (occupées ou louées), à Florence, Rome et Lecce, pour arrêter huit compagnons et compagnonnes anarchistes de Florence.

Selon la presse, il s’agit du résultat de l’enquête menée par la DIGOS et l’antiterro, pour deux épisodes. Le premier, un engin explosif déposé devant une librairie liée à Casapound (groupe d’extrême droite) pendant la nuit du nouvel an dernier, où le flic-artificier a perdu une main et un œil au cours de l’opération de déminage. Le second pour le jet d’un cocktail Molotov contre une caserne des carabinieri (gendarmes) à Rovezzano (Florence) le 21 avril dernier. Read More

Turin: suite de la répression du 3 mai… trois personnes en prison, trois autres assignées à résidence

Résultat des audiences de ré-examen pour les 6 compagnon-nes emprisonné-es depuis le 3 mai à Turin.

Vendredi 19 mai, les tribunaux ont rendu leur décision à travers la sale bouche de la juge Loretta Bianco. Sans en connaître les motifs, les juges ont décidé de garder en prison Anto, Antonio et Fran, et de mettre sous assignation à résidence avec interdiction de communication Fabiola, Cam et Giada. Read More