Caen: retour sur la tentative d’ouverture d’un squat pour abriter les migrants à Ouistreham

Retour sur la tentative d’ouverture d’un squat pour abriter les migrants à Ouistreham, son évacuation par la gendarmerie et la situation locale des migrants

L’ACTION :

Le samedi 9 décembre 2017, à l’initiative de l’Assemblée Générale Contre Toutes les Expulsions de Caen, a eu lieu une action collective destinée à officialiser publiquement et pacifiquement l’occupation de locaux vides d’un centre de loisirs désaffecté à Ouistreham.

Ces bâtiments, appartenant à la mairie de Ouistreham, sont en grande partie inutilisés, hormis 2 petits bureaux attribués à deux associations locales et une salle mise occasionnellement à disposition pour des fêtes privées. L’objectif de l’action était d’occuper les parties vides de ce petit centre pour y abriter les migrants en détresse localement. Read More

Montreuil (93): ne faites pas confiance aux proprios et aux autorités

Samedi 9 décembre 2017, en début d’après-midi, l’ouverture d’un nouveau squat a été rendue publique à Montreuil, au 17-21 rue Ernest Savart.

Ce squat, où s’étaient installées environ 25 femmes, dont la plupart sont des migrantes venant notamment de Côte-d’Ivoire qui avaient été expulsées début octobre du 30 rue Gambetta, à Montreuil [1], avait pour objectif d’être à la fois un lieu d’habitation et un lieu d’activités publiques ouvertes à toutes et tous.

Le tract reproduit ci-dessous explique plus en détails la démarche des squatteuses, et notamment le fait que le tribunal administratif a condamné la Ville de Montreuil à reloger les expulsées du 30 rue Gambetta. Mais la Ville ayant fait appel de la décision, celles-ci restaient sans logement, d’où cette nouvelle ouverture de squat… Read More

Rennes: communiqué après l’expulsion d’un squat

Samedi 9 décembre 2017, un rassemblement en soutien à l’ouverture d’un squat s’est tenu à Rennes. Nous avons écrit ce communiqué après l’expulsion du lieu. Read More

Fontaine (38) : Ouverture d’un squat d’hébergement

Le froid se fait de plus en plus rude mais la détermination des pouvoirs à laisser les gens à la rue et ce malgré de nombreux logements inoccupés ne faiblit pas.

Pour combattre cette logique nous occupons depuis treize jours un grand bâtiment laissé aux pigeons et aux courant d’air par la mairie de Fontaine.

Après plusieurs jours de flou, le maire de Fontaine nous à finalement déclaré qu’il organiserait lundi une réunion avec les élus municipaux pour décider de notre sort. Read More

Nantes: communiqué à propos de l’occupation du Château du Tertre

– Résumé des ces derniers jours d’occupation
– Point juridique – convocation au tribunal de Nantes
– Point sur l’état du Château et des négociations

Lundi 4 décembre: RDV 11h devant le Tribunal administratif pour soutenir les personnes convoquées.
Puis pique-nique au château du Tertre !

Mercredi : manifestation, RDV Bouffay à 17h30 pour soutenir les occupations, soutenir la lutte des Mineurs Isolés Etrangers !

Tous les jours : venez nombreux.ses soutenir la lutte, donner, échanger, participer à Censive et au château occupé. Read More

Nantes: occupation de l’Université par des étudiant-e-s, des jeunes exilé-e-s, et des personnes solidaires

Communiqué sur l’occupation de trois salles à l’Université de Nantes ce mercredi 22 novembre suite à l’AG « Jeunes exilé.e.s à la rue, Expulsion – Réaction !« 

Ce soir nous, étudiant-e-s, jeunes exilé-e-s, et personnes solidaires occupons trois salles à l’université de Nantes.

Cette initiative fait suite à l’occupation puis l’expulsion de l’ancienne école des Beaux-Arts ce week-end, sans solutions concrètes apportées par les pouvoirs publics. Une soixantaine de jeunes mineur-e-s dorment donc toujours à la rue contrairement à ce qu’affirme Philippe Grosvalet, le président du Conseil Départemental. Read More

Toulouse: le collectif AutonoMIE occupe un hôtel pour des mineurs isolés étrangers

« Le Conseil Départemental refuse de loger les jeunes? On s’en charge nous-memês! »

Dimanche 15 octobre, annonces du collectif AutonoMIE : « Nous vous attendons nombreux-ses à 13h au métro La Vache pour officialiser le squat d’AutonoMIE. Les risques sont importants pour les jeunes, nous avons besoin d’un maximum de monde afin que le rapport de force soit en notre faveur ! Solidarité avec les mineurs isolés étrangers !!! »
« C’est fait !!! Les mineurs isolés étrangers de Toulouse ont enfin un lieu à eux!! Une trentaine de chambres dans un hôtel désaffecté du nord de Toulouse, 75 rue de la Glacière. C’est une grande aventure collective que nous vivons, et nous vous remercions profondément de votre soutien : grâce à la cinquantaine de personnes ayant répondu à notre appel (!), la négociation avec la police a pu se faire sans stress. Tous les voyants sont au vert pour que le lieu se pérennise… mais on reste vigilants tant que la procédure n’est pas officiellement déclenchée !! En attendant, le lieu est en super état mais y’a quand-même énormément de boulot et de besoins, alors… si le cœur vous en dit, passez voir les jeunes, discuter, donner un coup de main (nettoyage, plomberie…) Read More

Lille: ouverture de l’Espace autonome des 18 ponts

NOS LUTTES ONT BESOIN D’ESPACE

Dans un monde de loi-travail et d’état d’urgence, de chômage et de patrons, de flics et de pognon, nous avons besoin d’espace pour nous rencontrer, nous parler, nous occuper et nous organiser. Des bâtiments vides, il y en a. Remplissons-les de vie.

C’est la proposition de l’Espace autonome des 18 ponts. Il y a cent ans, pendant la première Guerre Mondiale alors que Lille est occupée par les Allemands, l’arsenal des 18 ponts explose, rasant le quartier de Moulins, tuant et blessant des centaines de personnes. C’est en souvenir de cette catastrophe que nous avons choisi d’appeler ainsi ce lieu, pour marquer notre opposition à l’État, au capital et à leurs guerres. Read More

Lisbonne (Portugal): occupation d’un immeuble près du centre-ville

Le numéro 69 de la rue Marques da Silva est actuellement occupé

Cette action est l’initiative d’un groupe de personnes sans aucune filiation institutionnelle, unies par la volonté de donner vie à un immeuble abandonné.

Ces dernières années, le droit de se loger dans la ville de Lisbonne a été la cible d’attaques diverses. Dans un scénario de crise économico-financière et d’austérité, le changement de la « loi sur les loyers » décidé par le précédent gouvernement a offert de nouvelles opportunités d’affaires commerciales à des fonds d’investissement et de nombreux organismes spéculateurs. Read More

Veynes (05) : ouverture d’un lieu d’accueil à Veynes, en solidarité avec les mineurs isolés en exil

Face à la situation d’urgence et à la mauvaise volonté de l’État et du département des Hautes-Alpes, une maison (à l’abandon depuis plus de dix ans et appartenant à un obscur office foncier public marseillais) est réquisitionnée occupée  [Note de Squat!net : en réalité, le lieu a été occupée, car la réquisition est un « ordre que donne l’autorité publique de mettre à sa disposition des personnes ou des choses »…] à Veynes pour loger des migrants mineurs laissés à la rue.

Nous comptons assurer un accueil digne et solidaire de dix à vingt jeunes dans cette maison, préparer des repas, donner des cours de français, organiser des activités diverses et variées (bricolage, jeux, randonnée…), accompagner dans les démarches administratives (reconnaissance de minorité, demande d’asile, scolarité…) et tout simplement faire vivre le lieu ! Read More

Namur (Belgique): la lutte des mendiant.e.s et sans-abris contre la répression bourgeoise d’État

La ville de Namur essaye depuis plusieurs années de cacher et de réprimer les pauvres présents dans ses rues. Première tentative en 2014 avec une loi anti-mendicité, interdisant la mendicité dans le centre de Namur et réservant le droit à la Police de confisquer les sous récoltés par les mendiant.e.s si celleux-ci se retrouvaient à tout de même faire la manche. Cette loi fût suspendue par le conseil d’Etat en 2015.

1er juillet 2017, même rengaine, la ville remet cette loi sur le tapis pour une durée de trois mois, c’est-à-dire la durée touristique. Il faut savoir que Namur, capitale de la Wallonie, ne compte scandaleusement qu’un seul abri de nuit avec 33 misérables places qui ferme ses portes annuellement du 22 juillet au 21 août. Il n’y a aucun abri de jour et très peu d’aide mise en place pour les sans-abris. Read More

Les Lilas (93): occupation d’un nouveau lieu par le collectif Baras

Expulsé fin juin, le collectif Baras occupe depuis dimanche 13 août l’ancienne blanchisserie RLD aux Lilas.

Faute de volonté politique d’appliquer la loi de réquisition des bâtiments vides et faute de proposition concrète d’hébergement même provisoire, les membres du collectif Baras expulsés de leur maison au 72 rue René Alazard à Bagnolet ont dû dormir plus de 45 jours à la rue dans des conditions indignes. Read More

Notre-Dame-des-Landes (44): ils démolissent. On se démonte pas !

Le 28 juillet, les aménageurs ont rasé une maison située juste sous le tracé du barreau routier – au lieu-dit la Grande Noë – dans l’est, à côté de la ZAD. Bien plus que la destruction d’une bâtisse, c’est le goût amer et poussiéreux des travaux préparatoires à l’aménagement du site de l’aéroport qui reste sur la langue. Read More

Briançon (05) : ouverture de la maison de Marcel, et appel à soutien

La maison de Marcel Amphoux a été investie par un groupe de personnes solidaires liées à différents collectifs et associations (Article Premier , Un toit, un Droit, Houria). La maison étant à l’abandon et dans une impasse juridique depuis cinq ans, un énorme travail de réhabilitation est fourni bénévolement pour rendre les lieux salubres et redonner vie à la maison.
Le but de cette action est de créer en urgence un nouveau lieu d’accueil et d’accompagnement pour les migrant·e·s. Read More

Brésil: des activistes du Mouvement des sans-terre occupent des propriétés de politiciens accusés de corruption

Depuis mardi matin (25 juillet 2017), des milliers d’activistes du Mouvement des sans-terre (MST) occupent des propriétés de politiciens à travers tout le Brésil.

À travers ces occupations, le MST cherche à dénoncer la corruption des politiciens visés, notamment du côté de l’administration du président brésilien Michel Temer, mais aussi à mettre en avant la campagne du MST pour une réforme agraire. Read More