Grenoble: La mairie veut expulser La Malaprise pour héberger les artistes de la MC2

« Je suis le président de la jeunesse de France! » dit, ou plutôt, veut nous fait croire, François Hollande dans son discours lorsqu’il remporte les élections, le 6 mai à la Bastille. Le lendemain, lundi 7 mai, les habitantes du 30 rue Marbeuf (un squat non mixte dans un immeuble appartenant à la mairie de Grenoble) rencontrent Monique Vuaillat, Maire Adjointe au logement et à l’habitat de la ville de Grenoble, Parti Socialiste. Elle veut nous parler du projet que la mairie a sur notre immeuble et soi disant nous proposer des alternatives. En fait la MC2 (Maison de la Culture, grosses salles de spectacle à gros budget, détenant la plus grosse subvention de la ville pour la culture) accueille parfois des artistes qui font des résidences et la ville est obligée de leur payer l’hôtel pour toute la durée de leur séjour. La MC2, et donc la ville de Grenoble, finance des chambres d’hôtel dans le centre-ville, tout le long de leur résidence artistique. Du coup, ça leur coûte cher. La mairie veut reprendre l’immeuble du 30 rue Marbeuf pour en faire des logements que parfois des artistes occuperont le temps de leur résidence artistique… Read More

Dijon: Quelques activités autour des squats dijonnais + chantier début juillet aux Tanneries

Edito du programme de juin de l’Espace Autogéré des Tanneries:

Salut,

Nous profitons de cet édito pour vous inviter à participer du 1er au 10 juillet au désormais traditionnel chantier d’été des Tanneries où se mêleront pendant 10 jours BTP do it yourself, aménagements des espaces d’activités, rendez-vous sportifs et ludiques, danses, échanges de savoir et vie en collectif. Il s’agit de profiter de l’été dans la grande usine autogérée puisqu’il est de plus en plus probable que l’on déménage un jour et transvasions les structures et projets dans un nouvel espace. Nous ferons d’ailleurs le point à ce sujet dès que l’issue des négociations en cours sera plus claire. En attendant, le chantier débutera dès le 1er juillet après une boum de soutien à Blabla le 30 juin, histoire de partir en forme et en fredonnant sur les travaux. Cette année le chantier sera marqué par du tri des trésors et matériaux accumulés, du travail sur les archives et de la déco, de la mécanique vélo pour disposer de cycles communisés, des équipées sur les toits pour parer aux fuites ou du jardinage pour épauler les potagers du quartier. Pour le reste, outre le tournoi international de ping pong des Tanneries, pas mal de surprises à préciser et de l’espace pour que vous veniez avec vos propositions de lectures, jeux de pistes et dérives urbaines… Read More

Toulouse: Communiqué de presse suite à l’action « péage gratuit » du lundi 28 mai

Dans le cadre de la semaine d’action en soutien au CREA, nous avons mené une opération de gratuité au péage nord de Toulouse. Nous sommes restés prés d’une heure, barrières levées, afin d’informer sur la situation du Centre Social Autogéré en procédure d’expulsion et en procès le vendredi 1er juin. Nous avons aussi exprimé notre solidarité aux résistances de Notre-Dame-des-Landes et de la LGV Lyon-Turin face à la société Vinci également propriétaires des autoroutes. Read More

Tours: Marisol (Touraine) nous voilà!

La solidarité se propage comme un incendie et elle ne s’arrêtera que quand il n’y aura plus rien a bruler!

Suite à l’appel aux soutiens et à la résistance lancé par les compagnons de Toulouse, suite aux menaces d’expulsion pesant sur le CREA (Collectif pour la Réquisition, l’Entraide et l’Autogestion), nous sommes allés à la rencontre de Marie-sol Touraine, ministre des affaires sociales et de la santé. Pour voir si le changement c’était vraiment maintenant et lui toucher un mot de la situation des compagnons toulousains. Read More

Toulouse: Appel du CREA à résister aux expulsions

Il y a plus d’un an, nous, CREA (Collectif pour la Réquisition, l’Entraide et l’Autogestion), avons réquisitionné le bâtiment d’État du 70 allée des Demoiselles, à Toulouse. Plus de 40 personnes dont 7 familles qui vivaient dans la rue s’y sont installées. Les enfants sont scolarisé-e-s et les familles profitent d’espace et de temps pour reprendre leur vie en main. On essaie de s’en sortir collectivement, en autogestion, entre galériens. Read More

Paris: La mairie du 20e méprise les mal-logés !

Quelques dizaines de mal-logés ont investi la mairie du 20e, mardi dernier afin de réclamer des logements sociaux et des hébergements d’urgence. À peine se sont-ils présentés que la mairie a tenté de leur fermer ses portes, puis a ensuite fait appel à la police.

Il n’a été à aucun moment possible de faire part de nos revendications, pourtant fort modestes pour certaines d’entre elles (obtenir un rendez-vous, faire faxer une liste de mal-logés à des responsables du logement). Le message de la mairie est clair : elle ne discutera jamais avec quiconque si elle n’est pas en position de force, et si ses interlocuteurs ne sont pas à même de trahir ceux qu’ils représentent (comme des associations du type RESEL). Read More

Belo Horizonte (Brésil) : 400 policiers et un char d’assaut pour expulser un terrain occupé

Le 11 mai dernier, près de 400 policiers, appuyés par la cavalerie ainsi qu’un « Caveirão » (char de combat urbain) ont expulsé un terrain occupé dans le quartier Barreiro de Baixo, en périphérie de Belo Horizonte.

Après avoir encerclé le terrain et interdit l’accès aux nombreuses personnes venues en soutien, les policiers ont expulsé les occupants à coup de matraques et lacrymogènes, détruisant les maisons au passage. Au cours de l’opération, un hélicoptère de l’armée survolait le terrain, pointant une mitraillette en direction des occupants. Ces derniers ont monté des barricades et brûlé des pneus pour tenter d’empêcher l’avancée des forces de police. Certains ont été gravement blessés au cours de l’opération. Read More

Cambodge: Affrontements entre villageois expropriés et forces de l’ordre les 3 et 16 mai derniers

Le 3 mai dernier, s’est tenue à Phnom Penh une manifestation d’une centaine de villageois-es expulsé-e-s qui exigeaient des terrains. Ce jour-là, au moins cinq manifestantes ont été blessées par la police alors que la manif se dirigeait vers les bureaux locaux de la Banque mondiale et de l’Union européenne.

Les manifestant-e-s venaient pratiquement tou-te-s du quartier de Boueng Kak, que le gouvernement cambodgien souhaite laisser à une entreprise chinoise en vue d’y construire un complexe commercial avec des hotels, bureaux et logements de haut standing. Read More

Vietnam: Affrontements liés à des expropriations dans la région d’Hanoï

Brève de l’agence Reuters, publiée le 24 avril dernier sur le site du journal capitalisto-gratuit « 20 minutes » :

Des milliers de policiers ont dispersé mardi des villageois installés sur un terrain de 70 hectares à l’est d’Hanoï dont les autorités locales veulent prendre possession dans le cadre d’un projet de développement baptisé Ecopark.

De nombreux habitants du district de Van Giang, décidés à s’opposer aux expropriations, ont campé sur place, mais 2.000 à 4.000 policiers et tenue anti-émeute et en civil se sont présentés dans la matinée pour les déloger, selon trois des contestataires et un témoin. «Nous leur avons lancé des cocktails molotov, mais ça n’a rien donné. Ils avaient des boucliers. Ils nous ont frappés à coups de matraques, nous ont poursuivis et battus», a déclaré un villageois. Read More

Suisse: Une décennie genevoise de squats en stock

Julien_Gregorio_7

Julien Gregorio documente une quinzaine de lieux squattés entre 2002 et aujourd’hui.

On y voit peu de gens, histoire de préserver l’anonymat des occupants, mais les signes de vie, de présence foisonnent en pagaille que cela soit dans cet amas de bicyclettes au squat de la rue des Etuves, ces matelas remisés, ces deux relax de camping ou ce chauffage d’appoint saisis au passage dans d’autres lieux sans propriétaire. Beaucoup d’images illustrent aussi ces espaces communs, communautaires qui sont souvent le centre névralgique de ces occupations de maisons. Un pan de mur ou le volet d’un fourneau servent de relais aux messages et demandes des occupants, créant un espace de coopération en marche et de perpétuel work in progress. Le livre de photographies que vient de consacrer le photographe Julien Gregorio au mouvement squat à Genève entre 2002 et 2012, fait une archéologie colorée et intimiste d’une quinzaine de ces repaires alternatifs côtoyés durant cette récente période. Read More

Grenoble: Un rendu à double tranchant

Ouverte depuis début novembre, la Malaprise est un squat féministe non-mixte meufs/gouines/trans situé à Grenoble (30 rue Marboeuf, pour celLES qui voudraient nous rendre visite).

Assignée au tribunal administratif en février par la mairie de Grenoble, propriétaire des lieux, les habitantes ont « gagné » le procès contre la mairie de Gre, en d’autres termes, le juge a rejeté la demande d’expulsion de la mairie.
Mais cela signifie aussi que le tribunal administratif s’est à cette occasion rendu compétent pour une affaire de squat, or au TA tout va plus vite.

Pour celleux que ça intéresse, on peut vous envoyer le rendu du procès (jurisprudence). Demandez nous: lamalaprise (at) gresille.org

On espère que ça sera utile pour tou.te.s les squatteur.euses, et plus particulièrement celleux assigné.e.s au TA.

Les squatteuses de la Malaprise
lamalaprise (at) gresille.org

Portland (Oregon) : perquisition de squat et accusation de sabotages de distributeurs automatiques de billets

Synthèse de l’anglais à partir de plusieurs sites, dont War on society:

Le 3 mai au matin, les porcs en uniforme de la police de Portland, dans l’Etat de l’Oregon, ont perquisitionné le squat situé sur avenue 6104 North Mississippi. Ils ont arrêté l’anarchiste Bryan Michael Wiedeman (“Pax”), 25 ans, l’accusant d’être l’auteur d’une série de sabotages de distributeurs de billets et d’agences bancaires.

Les 4 autres personnes du squat ont été retenues pendant la perquisition, puis laissées libres. Le compagnon est accusé de 72 délits graves, et la justice réclame une caution de 360 000 dollars pour remise en liberté surveillée. Les enquêteurs laissent ouverte la possibilité d’autres détentions préventives vu que l’enquête est toujours en cours. Read More

Katmandou (Népal): 3 000 flics expulsent 2 000 squatters !

Hier, mardi 8 mai, vers 5 heures du matin, le gouvernement népalais a envoyé de nombreuses forces de police (plus de 3 000 flics !) pour expulser plus de 2 000 squatters qui résidaient dans des maisons auto-construites illégalement sur les bords de la rivière Bagmati, dans le quartier de Thapathali, à Katmandou.

Lacrymos et flashballs contre pierres, l’opération d’expulsion ne s’est pas vraiment déroulée dans le calme…
Plus d’une trentaine de personnes ont été arrêtées, et de nombreuses personnes ont été blessées lors des affrontements avec la police. Read More

Toulouse: Communiqué de membres du CREA et de la campagne Zéro personne à la rue suite aux expulsions du 27 et 28 avril

Le 15 avril, des membres de la campagne de réquisition, du CREA, du GPS, et des personnes à la rue ont réquisitionné l’ancienne prison des résistants, place des Hauts Murats à Toulouse. Sept familles et une trentaine de personnes forcées de vivre à la rue par le capitalisme et l’État s’y étaient installées. Ce lieu devait être libéré pour accueillir des activités à destination du quartier. Nous avions réuni toutes les preuves pour attester de notre présence dans les lieux (lettres, photos, attestations des voisins…) qui ont été transmises au propriétaire, au parquet et aux médias. Aux premiers abords, seule une procédure judiciaire pouvait mener à notre expulsion. Read More

Rouen: Rendez nous la ville!

Rendez-nous la Ville! Le Squat du 22 « Le Garage » : de l’expulsion des premiers habitants aux nouvelles propositions
Bref rappel des faits par les anciens occupants: D’un côté, un immeuble laissé vide par une mairie occupée à de bien vastes projets : nous sauver la vie dans un monde où la promesse de rouler en voitures électriques et de travailler dans un petit coin de verdure sous véranda remplacera tout espoir de flanquer la correction qui s’impose à ceux qui nous pourrissent la vie. De l’autre côté, certainement pas un groupe de marginaux qui ne pensent rien comme tout le monde, mais la pensée la plus commune poussée jusqu’au bout : marre de faire sa vie avec ceux qui nous la confisquent. Read More