Grenoble: Détournements « pro-squat » de chansons populaires

Ces quelques détournements de chansons « populaires » ont été écrits ces dernières années sur Grenoble (« Pour un squat » date du CPA, 2001), surtout en 2004-2005 à l’occasion de la defense des 400 couverts. Bien sûr, ces chansons sont adaptables pour toute manif / action pro-squat !

__________

Pour un squat
(« Pour un flirt avec toi… »)

Pour un squat avec toi
Je ferai n’importe quoi
Pour un squat – avec toi
Pour un petit tour / au petit jour / dans ton teu-squa!
Pour un petit tour / au petit jour / dans ton teu-squa!
Bis Read More

Turin: Deux nouvelles expulsions dans le Turin pré-olympique

Article publié sur Indymedia-Italie le 26/09/2005 (liens en italien):

Comme il a été remarqué lors de la dernière journée dédiée à la trêve olympique à Piazza Castello (Turin)
http://italy.indymedia.org/news/2005/09/882463.php
http://italy.indymedia.org/news/2005/09/882183.php
http://italy.indymedia.org/news/2005/09/882411.php
http://italy.indymedia.org/news/2005/09/882198.php
il n’y a aucune trêve pour qui exprime quotidiennement son désaccord face à l’état actuel des choses. Deux autres squats ont eu ce matin un brusque réveil.
Alcova et Rrosalia se retrouvent expulsées aux premières lueurs de l’aube, énième acte de nettoyage pré-olympique dans une Turin où chaque dissensus doit disparaître avant les premiers mois de 2006, juste à temps pour les jeux olympiques d’hiver (http://www.nolimpiadi.8m.com/). Read More

Saint-Denis: Expulsion de treize personnes d’un foyer Sonacotra

Sonacotra a encore frappé et la source ce n’est pas Indymedia mais Wanadoo Actualité idfparis (édition du 23/09/2005 – 17h08) et rappelons que c’est cette société d’économie dite-mixte et qui n’est pourtant plus sous la tutelle officielle de l’intérieur que Sarko a annoncé avoir choisi pour reloger les « réguliers » expulsés dans des baraquements de fortune (5000 logements en six mois !). Read More

Lyon: Appel à soutenir les occupant-e-s du 9, rue des Chartreux

Appel au soutien des occupants de la rue des Chartreux menacés d’expulsion à partir du 25 octobre 2005

Deux familles de demandeurs d’asile originaires de Roumanie occupent actuellement deux logements dans une maison au 9, rue des Chartreux dans le 1er arrondissement de Lyon.

Ce sont des Roms qui ont du quitter leur pays pour échapper aux discriminations et au racisme dont ils sont l’objet depuis des siècles. Ils sont venus en France en 2003 pour y refaire leur vie. Leurs 7 enfants, âgés de 5 à 15 ans, vont à l’école comme tous les gamins d’ici. Et comme tous les gamins d’ici, ils n’imaginent pas devoir dormir dehors après avoir passé leur journée en classe. C’est pourtant ce qui risque de leur arriver dès le 25 octobre prochain. Read More

Tags: ,

Toulouse: Ouverture de squat suivie d’une tentative d’expulsion mise en échec

> L’intimidation n’a pas fonctionné cette fois là

Hier [23 septembre 2005] a eu lieu une tentative d’intimidation en centre ville pour déloger un squat. Le propriétaire qui possède une bonne partie du quartier Saint-Pierre pouvait faire jouer ses relations pour espérer la tranquillité.

Heureusement, la technique d’intimidation n’a pas fonctionné et l’huissier n’a pu constater que l’occupation.

Le centre ville doit aussi se réapproprier, ne laissons plus la main mise à quelques groupuscules mafieux sur le centre de Toulouse.

Cafard

Vaulx en Velin: Rassemblement festif contre les programmes de « démolition-reconstruction »

DÉMOLITIONS – RECONSTRUCTIONS
Pré de l’Herpe – Mas du Taureau

NOUS AVONS DES DROITS – FAISONS LES RESPECTER !

GRAND RASSEMBLEMENT FESTIF
le samedi 24 septembre 2005 à 11h
place Guy Môquet (Mas du Taureau) à Vaulx en Velin.
(Bus n° 7 de Bonnevay et n° 37 de Charpennes)

pour exiger :

* le gel de toutes les opérations de « démolition-reconstruction »,
* la construction de vrais logements sociaux en nombre suffisant et à des loyers accessibles,
* le respect des droits des locataires et de leur liberté de choisir leur toît.

VENEZ NOMBREUX AVEC VOTRE FAMILLE ET VOS VOISINS

à l’appel de :

– CNL – Confédération Nationale du Logement
19 chemin de la Ferme
tél. : 04.78.79.10.28
Permanences : lundis de 14 h à 18 h

– AGORA
4 chemin du Mont Pilat
tél. : 04.72.04.57.35
Permanences : tous les jours de 9 h à 16 h

– Collecif des Privés d’Emploi et Précaires
9 Place Guy Môquet (Mas du Taureau)
tél./rép. : 04.37.45.09.93
Permanences : les samedis de 9 h 30 à 12 h

Info trouvée sur http://rebellyon.info/article.php3?id_article=804

CNL, AGORA, CPEP

Paris: Rassemblement contre les démolitions et les expulsions

NI EXPULSION NI DEMOLITION…

A Paris on expulse les mal-logés, en banlieue ceux qui ont eu la chance d’avoir obtenu logement voient leur logement voué à la démolition…

Telle est la logique du « programme de réhabilition  » qui sévit actuellement partout en banlieue. Afin de rendre l’habitat urbain plus humain, des tours ou des barres sont détruites en vue de rendre un habitat plus convivial aux habitants. Oui mais d’une part le nombre d’habitations reconstruites est inférieur à celui des habitations détruites, d’autre part leurs standing et les loyers qui y seront pratiqués ne permmettront pas aux habitants actuels d’y reloger… Read More

Paris: AG de mal-logé-e-s le dimanche 25 septembre 2005


  Paris: AG de mal-logé-e-s le dimanche 25 septembre 2005


INCENDIES, EXPULSIONS : LA GUERRE AUX PAUVRES CONTINUE

Dans nos quartiers, où les loyers prohibitifs nous condamnaient à la rue ou à l’éloignement, nous sommes nombreux à avoir occupé nos logements. Les situations que nous vivons sont très différentes : certains se sont organisés collectivement et vivent dans des squats où les conditions de vie valent bon nombres de locations. Mais nombre d’entre nous survivent en payant un loyer pour des taudis que les propriétaires marchands de sommeil laissent se dégrader pour pouvoir expulser et spéculer.

Aujourd’hui nous sommes tous particulièrement menacés : les récents incendies qui ont coûté la vie à plus de 50 personnes sont instrumentalisés par le gouvernement pour expulser les pauvres

ARRET IMMEDIAT DES EXPULSIONS

N’attendons pas d’être à la rue pour agir !

UN LOGEMENT POUR TOUS, LA OU NOUS LE VOULONS !

Venez nous rejoindre à l’assemblée qui se tiendra dimanche 25 septembre à 16h devant le 30, rue des Vignoles à Paris, métro Alexandre Dumas (L2) ou Buzenval (L9).

Tract anonyme


Tags:

Marseille: Menace contre un squat dans le quartier République

Le Préfet, appliquant les directives de Sarkozy, a décidé de l’évacuation imminente d’un squat situé rue Henri Fiocca (entre la rue de la République et Henri Barbusse en face Tati).

Douze familles sont concernées avec une trentaine d’enfants, aucune proposition de relogement décent n’a été faite. Read More

Grenoble: Expulsion de l’hôtel « La Clé d’Or »

Grenoble, mardi 20 septembre 2005.

GRENOBLE, EXPULSION DES HABITANT-ES DE L’HOTEL « LA CLE D’OR ».

La ville de Grenoble et la préfecture de l’Isère sont depuis ce matin en train d’expulser les habitant-es de l’Hotel « la Clé d’Or », alors même que la coordination iséroise de soutien aux sans-papiers venait de communiquer un appel à rassemblement ce même jour à 18H, pour protester contre cette mesure imminente (communiqué reporté plus bas). Read More

Toulouse: Témoignages autour de la situation des squats

Un témoignage de la répression anti squat à Toulouse disponible ici:
http://toulouse.indymedia.org/spip.php?article2850

il y a deux docus sonores à écouter dans cet article par rapport au Hangar, Fontaine-Lestang ainsi que les pratiques crapuleuses de l’Opac et de la société des Chalets.

Cafard

Tags:

Grenoble: Des conséquences de l’appel sarkozien…

Il fallait sans doute s’y attendre. Les incendies d’immeubles parisiens et la répression raciste qui s’est ensuivie n’a été qu’une première étape dans la poursuite accrue de la politique répressive contre les « pauvres ». En témoigne l’appel de papa sarko à ses enfants-préfets durant un discours de rentrée. Et comme dans n’importe quelle rentrée scolaire, les ambiances se répètent : on veut des chiffres, des résultats, de la « productivité » (sic); alors « j’espère bien que vous allez bien travailler les enfants ». A croire que les discours de rentrée ne servent qu’à masquer la routine et donner un goût aventurier à l’ennui politicien ou quotidien. Extraits donc du discours d’un ministre de l’Intérieur à l’ensemble de ses préfets : Read More

(Saint-)Etienne: Izmir (re)passe en procès

IZMIR, squat d’activités et d’habitation à St-Étienne, passe en procès

Une nouvelle procédure d’expulsion est lancée par la mairie sur IZMIR. Celle-ci fait suite à la décision du tribunal de grande instance de se déclarer incompétent (au profit du tribunal d’instance). Si vous pensez que les lieux d’activités alternatifs sont utiles et qu’il faut les défendre, et que vous habitez dans le coin, nous vous invitons à venir montrer votre soutien à Izmir en vous rassemblant devant le palais de justice de St-Étienne (entre la rue G. Teyssier et la rue M. Rondet) le mercredi 21 septembre 2005 à 9 heures. Un petit déjeuner (café et thé chauds et tartines, voire plus) sera prévu. Read More

Louvain-la-Neuve (Belgique): Démolition du squat 111


  Louvain-la-Neuve (Belgique): Démolition du squat 111


La journée du 5 septembre 2005 a connu la destruction sauvage à sept heures du matin des deux dernières maisons du squat 111 à Louvain-la-Neuve. L’Université Catholique de Louvain, propriétaire, n’aurait délibérément prévenu personne (ni les squatteurs, ni la commune) pour parvenir à ses fins. Deux personnes devraient subir les conséquences judiciaires de cette journée.

Le squat devait se faire évacuer depuis l’incident de mars dernier où deux enfants avaient péri dans l’incendie d’un camion et seule la zone punk demeurait. Un compagnon, qui a habité ce squat pendant 3 ans, nous raconte la journée :

« Les bulldozers sont arrivés à 7 heures du mat’ ; bien sûr, les squatteurs n’avaient pas été prévenus, c’est ce que réclamaient ceux-ci. La tension est montée dans la journée (je suis parti vers midi) et au soir les occupants ont mis des briques au milieu de la nationale, mais pas sur les voitures qui passaient ; les flics étaient présents et les pompiers aussi car certains avaient bouté le feu aux ruines des deux maisons qui s’étaient fait démolir.

C’est alors que les keufs ont arrêté une personne sans aucune raison (celle-ci n’étant pas spécialement véhémente) et puis une autre qui avait mis des briques au milieu de la nationale. Deux arrestations administratives, donc théoriquement il n’y aura pas de poursuite. C’est là que les choses se sont corsées et il y a eu une charge ; les flics-robocops ont repoussé les protestataires en face de l’autre côté de la nationale (côté quartier de la baraque). Là-bas ils ont sauté sur une personne (apparemment qui criait beaucoup mais c’est tout). Ils l’ont évidement roué de coup. Il a par la suite fait établir un certificat médical attestant des coups reçus, on me dit que plainte sera déposée.

Ensuite ils ont appelé une autre personne pour dialoguer mais quand celui-ci est arrivé à hauteur du commissaire les robocops se sont jetés sur lui. Dans la mêlée, un flic est tombé et s’est pété la clavicule. Donc ces deux personnes ont été arrêtées judiciairement et le premier est accusé de « rébellion, outrage à agent » et le deuxième de « violence sur agent ayant entraîné une incapacité de travail ». Voilà où ça en est pour l’instant, les deux maisons sont totalement mises a plat, mais c’est pas fini… »

Sa compagne nous relate la journée à sa façon :

« Cette journée du 5 septembre s’annonçait comme une dont il fallait profiter avant l’arrivée de l’automne, pourtant certains n’en ont pas eu l’occasion. Les occupants du squat 111 ont subi un réveil des plus animés. Pour eux, ce matin, ni eau ni électricité, mais par contre un bulldozer et quelques policiers pour leurs annoncer que les deux maisons dont ils occupaient le terrain, allaient être démolies sans autre forme de procès. Quelques squatteurs vigilants ont eu la présence d’esprit de vérifier qu’il n’y avait personne dans les maisons heureusement, sans ce réflexe, un nouvel « incident » aurait été à déplorer…

Après avoir évacué ce qui pouvait l’être, dans la précipitation, les occupants se sont rassemblés au milieu de la nationale pour observer le massacre. En quelques heures, il ne reste qu’un tas de gravas de ces maisons centenaires que la logique économique a rendues insalubres. Des représentants de l’UCL (proprio des maisons) sont sur place mais aucun ne daigne parler aux principaux intéressés.

Des personnes extérieures au squat ont rejoint les occupants par solidarité avec eux. Cette démarche reste obscure pour les forces de l’ordre qui ont interpellé (verbalement) une de ces personnes de la manière suivante: « Vous habitiez là monsieur? Non, alors en quoi ça vous concerne?… » Là ça a causé solidarité, respect des êtres humains, réflexion sur le rôle qu’on joue dans notre société… Quand je dis « ça a causé », évidemment c’est pas le flic qui a dit ça, c’est l’interpellé. Ce flic lui a répondu que c’était un beau discours et qu’il respectait ces opinions, mais que la sienne d’opinion, il pouvait pas la dire dans le cadre de son boulot. C’est vrai que ça fait toujours tache de dire au milieu d’une foule de squatteurs-hippies-punks-libertoïdes qu’on est un gros facho, que les squatteurs c’est la vermine de notre société et qu’ils ont eu ce qu’ils méritaient.

Et puis les squatteurs ont eu l’idée de barrer la route aux véhicules sur la nationale et ça a pas plu à certains. Alors le ton est monté et le médiateur urbain (ex commissaire de gendarmerie), à la solde de l’UCL, a dit aux squatteurs de se calmer. Ben oui quoi! Restons calmes. C’est pas parce qu’on vous laisse sans eau et sans électricité et qu’on vous a pas laissé le temps de sauver vos pauvres affaires que vous aller nous en chier une pendule ! Il est plein de bon sens ce médiateur. C’est vrai quoi, les squatteurs : gardez votre hargne pour le jour de l’expulsion dont cette journée du 5 septembre n’était qu’un avant goût… »

Kreatura


Nancy: Ouverture du 4.6 et assignation au tribunal

Soutien au squat le 4.6

Le procès du collectif du 4.6 pour occupation illégale de batiments est reporté au 27 septembre 2005 (à la cité judiciaire). N’hésitez pas à venir nombreux ce jour là pour les soutenir. Les horaires exacts seront communiqués ultérieurement. Read More

Tags: ,