Ivry-sur-Seine : Le point sur le squat 78 PVC

Le 78 pvc a le plaisir de vous faire part de la naissance dans un lieu alternatif et autogéré de la plus jeune squatteuse de France qui répond au doux nom d’Eva, qui se porte très bien et pèse 4 kilos. Ses premiers cours ont été initiation à la musique et à la lutte sociale! Read More

Ecosse: 22ème anniversaire du camp pour la paix de Faslane, du 7 au 13 juin 2004

Le camp pour la paix de Faslane est situé près de Helensburgh, en Ecosse, à environ 30 miles de Glasgow. Il va fêter ses 22 ans d’action directe non violente et de résistance contre la base navale de Faslane. Cette base militaire abrite la majeure partie de la flotte sous marine britannique à propulsion et armement nucléaires. Read More

Tags:

Lausanne : Nouvelle occupation près de Pully

Occupation dans la région de Lausanne!

Une dizaine de personnes ont occupé la maison sis au numéro 5 du chemin du Port à Paudex, en région lausannoise. Le propriétaire refuse de nous accorder un délai considérable ou un contrat jusqu’au début réel des travaux qu’il envisage sur la bâtisse. La police risque d’évacuer les lieux à tout moment. Tout soutien est bienvenu au ch’min du port 5! au bord du lac Léman, à Paudex.

LES LOGEMENTS À CELLES ET CEUX QUI LES OCCUPENT ET LES FONT VIVRE!

MAISON VIDE = MAISON MORTE

NIK LA SPÉCULATION! Le 20 mai 2004, portcinq [at] yahoo [point] fr

Port 5!

Genève : Menace d’expulsion contre l’hôtel Carlton occupé de la rue Amat

  Genève : Menace d’expulsion contre l’hôtel Carlton occupé de la rue Amat


Hotel Carlton toujours occupé sous ordre d’évacuation ! par Resistances !, le 21.05.2004 12:52 L’hotel Carlton sis 22-24 rue Amat au Paquis à Genève occupé depuis mercredi 19 mai 2004 par des gens à bas revenus à la recherche de logement est sous le coup d’un avis d’expulsion signé par le Procureur Général Daniel Zappelli. L’évacuation n’a pas encore eu lieu. Voici quelques photos du petit déjeuner de soutien aux occupants s’opposant à l’ordre d’évacuation (entrant en vigueur dès ce vendredi 21 mai 2004, 08h30). Un fameux inspecteur de la brigade des squats (L.B) est passé demander si les occupants partaient; ces derniers l’informaient de la poursuite de l’occupation. L’inspecteur leur informe à son tour que la gendarmerie pourra procéder à tout moment à l’évacuation des personnes présentes et que celles-ci seront emmenées au poste de police pour un relever d’identité (traduire fichage).

Ce matin [21 mai 2004] dès les environs de 07h00 quelques politicienNEs (dont Pierre Vanek – Alliance de Gauche et Laurence Fehlmann Présidente du Parti Socialiste Genevois) des syndicalistes et d’autres anonymes solidaires se regroupent dans la rue Amat dans le quartier des Paquis à Genève pour un petit déjeuner de résistance.

En tout environ un bonne soixantaine de sympatisantEs du collectif d’occupation de l’Hôtel Carlton se sont levéEs pour s’opposer à l’ordre d’évacuation. Croissants, pains, confiture, céréales, jus de fruits, café et thé sont partagés devant l’hôtel occupé.

A l’intérieur les occupantEs discutent.

La police peut évacuer l’hôtel à tout moment… Venez vous investir dans ce projet de ré-appropiation. Participez au multiples Assemblées Générales (A.G. plusieurs fois par jour).

Tout les matins dès 7h00 (ou avant) petit déjeuner anti-évacuation devant l’hôtel.

L’après midi: L’Autogestion, ça s’organise; discussions et AG’s (investis toi dans un groupe de travail).

En soirée poursuite des discussions, AG + animations diverses, piquet de soutien, et bouffe populaire !

*** Si vous souhaitez squatter une des 120 chambres de l’hôtel Carlton, il est impératif de venir vous investir dans les débats et Assemblées Générales (AG) quotidiennes. MotivéEs, soyez les bienvenuEs ! ***

Venez nombreux-ses ! fais bouger ta ville ou rampe !

« Quand une seule victime ne peut obtenir justice, chacun doit s’attendre à être le premier à subir ensuite ces outrages. » Démosthène (citation exprimée par D.Zapelli lors de son disours à l’éléction au poste de procureur général)

Voir aussi http://ch.indymedia.org/fr/2004/05/22907.shtml, http://www.indymedia.ch/fr/2004/05/22854.shtmlet en général http://ch.indymedia.org/fr/.

Résistances !


Toulouse : Expulsion du CSOA (rue du pont de Tounis)

  Toulouse : Expulsion du CSOA (rue du pont de Tounis)


Les Expulsions Continuent, Nous Aussi ! (CSOA Toulouse)

Il était une fois 5 rue du pont de Tounis un centre social ouvert et autogéré qui voulut faire de ses murs un espace humain. Mais les power rangers au service de « l’ordre social » sont venus nous expulser, sourire en coin pensant écraser les « parasites de la société ».

A 6 heures, le petit déjeuner les attendait, mais ces messieurs n’aiment pas la tarte à la framboise, ils carburent à la matraque, à la provocation, ce qui les a conduit à une arrestation bidon, suivie de fausses accusations sur un de nos compagnons.

Le 5 rue du pont de Tounis est désormais fermé et muré. Mais ils se sont trompés, le CSOA n’est ni des murs, ni un lieu, c’est une idée, c’est des humains, déterminés plus que jamais.

D’autres lieux nous verront débarquer.

Affaire à suivre…

Pour plus d’infos : csoatoulouse [at] squat [point] net Le jounal : canarsoa [at] yahoo [point] fr

Le jugement de notre compagnon aura lieu le 27 Août 2004 à 8h30 place du Salin, nous comptons sur vous pour dénoncer tous ces vauriens.

C.S.O.A. est toujours là!!

CSOA


Rennes : Occupation de la fac par des sans-papiers

Depuis mercredi soir [5 mai 2004], le collectif de soutien aux personnes sans-papiers occupe avec 5 demandeur-se-s d’asile sans logement l’université Rennes 2. Il s’agit de réclamer des papiers pour tou-te-s les sans-papiers et des logements pour tou-te-s. Read More

Rivesaltes : Un campement No Border en août 2004

  Rivesaltes : Un campement No Border en août 2004


TAZ No Border – Rivesaltes 2004

Communiqué de presse du 10 mai 2004

TAZ No Border Riversaltes du 20.08 au 29.08. 2004

Nous organisons un campement pour la liberté de circulation et d’installations, et pour s’opposer au contrôle social sur toutes les personnes avec ou sans papiers. Il aura lieu du 20 au 29 août 2004 dans la région de Perpignan. Cette initiative prendra la forme d’une TAZ (zone d’autonomie temporaire) et dans le sillage entre autres des actions du réseau international No Border.

La réalisation de ce projet s’appuie sur la constitution d’un réseau de collectifs locaux investis dans la lutte des personnes sans-papiers. Contre le délire sécuritaire et carcéral actuel, nous voulons récupérer des marges de liberté en nous appuyant sur des modes alternatifs au capitalisme (autogestion, fonctionnement anti-autoritaire et anti-patriarcal).

L’organisation de ce campement dans la région de Perpignan s’explique par la présence de centres de rétention (camps d’enfermement transitoires pour étranger-e-s) notamment à Rivesaltes. Ce centre jouxte un camp où l’État français a enfermé, lors du siècle dernier, des résistant-e-s anti-franquistes, des populations sénégalaises, juives, tziganes…

Cette initiative rejoint les luttes sociales en cours contre la précarisation et l’apartheid social. Nous luttons contre toutes formes de domination : capitalisme, racisme, patriarcat, autoritarisme, etc.

Nous invitons toutes celles et ceux désirant s’investir de façon collective dans ces luttes à nous rejoindre lors du campement et dans sa préparation au sein des différents collectifs locaux.

Ni frontières, ni nations, arrêt des expulsions !

Contact:

sur le site http://www.rivesaltes2004.org

Adresse mail: taz [at] rivesaltes2004 [point] org

Pour nous écrire: No Border c/o CICP 21 ter, rue Voltaire 75011 Paris

TAZ No Border Rivesaltes 2004


Grenoble : Le n°6 de la traverse des 400 couverts est également squatté !

Ce matin (jeudi 6 mai 2004), la ville de Grenoble a essayé de démolir une maison de la traverse des 400 couverts. Cette maison qui était occupée auparavant par des propriétaires privés vient d’être vendue à Grenoble-Habitat, un organisme para municipal qui possède déjà le reste des bâtiments de la traverse des 400 couverts, bâtiments squattés par un collectif autogéré. Read More

Paris : Ouverture d’une nouvelle Zone Autonome Artistique Temporaire

  Paris : Ouverture d’une nouvelle Zone Autonome Artistique Temporaire


Le premier Atelier Partagés est ouvert et vous êtes tous conviés au premier VERNISSAGE qui aura lieu le mardi 11 mai prochain à partir de 18h Communiqué

AH ! Bonnes Nouvelles

Une nouvelle Zone Autonome Artistique Temporaire vient d’ouvrir au 45 rue du Sentier (2ème). Il s’agit d’un immeuble de 6 étages faisant l’angle avec le boulevard Bonne Nouvelle, entre le Rex et le Palace. Cette immeuble appartient à la Mairie de Paris qui prévoit d’en faire des logements sociaux en 2005. Un permis de construire est en cours.

Une trentaine d’artiste, dont certains, récemment expulsés des ZATT Ville-Art et O’Génie, ont installé des ateliers ouverts à tous, quelque soit le travail artistique réalisé.

La Mairie de Paris, une fois n’est pas coutume, a réagit vite. Le collectif d’artiste passe en référé au Tribunal de Paris alors que l’immeuble vide depuis quatre ans était occupé depuis une semaine.

Plusieurs fois contactée ces jours-ci, la Mairie de Paris comme la Mairie verte du 2ème n’ont pas donné signe vie. Bertrand Delanoe et son adjoint à la Culture Christophe Girard semblent oublier leurs engagements à trouver une solution pour faciliter les pratiques artistiques dans la capitale. Plusieurs centaines d’artiste parisiens se trouve sans lieu de travail, sans parler des milliers d’habitants dans la capitale qui n’ont pas accès à des lieux municipaux appropriés pour pratiquer librement leur art ou leur hobbies.

Nous rappelons que le projet des Ateliers Partagés déposé par l’association Interface auprès de la Mairie de Paris est là pour répondre à cette demande. le premier Ateliers Partagés est ouvert et vous êtes tous conviés au premier VERNISSAGE qui aura lieu le mardi 11 mai prochain à partir de 18h. Une liste de soutien et demande de donation à l’entrée sera ouverte pour couvrir les frais de justice et préparer notre défense.

Annie Stansal


Grenoble : Expulsion de la Barak

A Grenoble, fin avril 2004, la Barak, vieux squat d’habitation implanté sur le fameux site Bouchayer-Viallet (juste à côté des squats d’artistes le Mandrak et le Brise-Glace), a été expulsée. Le seul habitant qui y était lors de l’expulsion s’est fait sortir, et dans la foulée la maison a été rasée… Tranquille.

kyi

Grenoble : Expulsion imminente de la Flibustière

Salut,

eh oui, cette fois c’est vraiment vrai : l’expulsion, c’est pour très bientôt, genre demain ou les jours à venir. Alors ceci est un appel : venez passer les derniers moments de la flib’ avec nous! plus on est, mieux c’est. Vive la résistance! Et puis … voila quoi. Merci! Read More

Ivry-sur-Seine : Intervention policière dans une soirée alternative

Dans la nuit du 17 au 18 avril [2004] nous avons eu la visite inopinée du fameux G I R ( groupe d’intervention régional) qui nous a obligé à stopper la soirée reggae qui s’y déroulait, s’en est suivit une perquisition en règle qui n’a pas abouti à grand chose car dans une soirée reggae il est normal d’y trouver quelques substances illicites. Une trentaine de policiers accompagnés de quelque justiciables, des impôts, et du ministère du travail, nous reprochaient de « dissimuler du travail » en d’autres termes qu’on n’avait pas distribué de fiche de paye aux copains qui faisaient la sécurité ou celui qui aidait au bar. Les organisateurs une fois mis en garde à vue, ont été déférés et condamnés à de fortes amendes, voire menacés de prison. Read More

Marseille : Des news des squats…

http://marseille.indymedia.org/news/2004/05/93.php
http://www.primitivi.org/news2/article.php3?id_article=26
http://www.antisynoptique.com/galerie/galerie.html

Après le Golgotha Marseille (Rue roux de Brignoles 13006 Marseille), ancien immeuble gigantesque de l’EDF ouvert par un groupe de gens préoccupés par Jésus et les arts plastiques, voici le tout récent (et pas encore nommé) squat du #1 rue de Rivoli (entre les rues de Rivoli, Toulon et le cours Gouffe) entrée au #18, Cours Gouffe, métro Castellane, frapper à la porte en bois ou à la fenêtre à coté. Read More

Tags:

Lille: Pressions policières sur le squat la Maison Blanche

  Lille: Pressions policières sur le squat la Maison Blanche


Pression sur un squat et procès le 5 mai à Lille

Hier [vendredi 30 avril 2004] pendant tout l’après-midi les flics ont campé devant un squat de Lille-Fives : la maison blanche.

Ces derniers ont été alertés par quelques vigiles qui ont joué de la lacrymo pour passer le temps. Quelques keufs auraient bien voulu tester leurs matraques et avoir leurs photos dans le journal, mais les « pontes » ont, semble t-il, préféré rester dans le cadre de la loi et attendre un jugement en référé avant d’expulser. Plus d’infos sur http://lille.indymedia.org/article.php3?id_article=5623

Sinon mercredi prochain (5 Mai 2004) à 8h30, 10 personnes passent en procès devant le tribunal correctionnel de Lille pour une ouverture ratée en novembre [2003], pour « dégradation de bien privé ». Pour se rafraichir la mémoire :

http://lille.indymedia.org/article.php3?id_article=3650

http://lille.indymedia.org/article.php3?id_article=3658

gilgalad [at] no-log [point] org


Tags: