Chili: un mois de juillet enflammé dans les territoires mapuche

Le 9 juillet 2021 à Carahue (Chili), Pablo Marchant Gutiérrez était assassiné lors d’une attaque contre des véhicules de l’entreprise Forestal Mininco, filiale du géant de la cellulose CMPC. L’ex-étudiant en anthropologie de 29 ans, qui avait ensuite rejoint la lutte mapuche à travers la CAM (Coordinadora Arauco Malleco), était en train de participer à l’incendie d’un minibus, d’un skidder et d’un camion-citerne vers 17h sur le domaine de Santa Ana-Tres Palos, lorsqu’il a reçu une balle en pleine tête tirée à courte distance par des carabiniers chargés de protéger les intérêts des exploitants forestiers. Suite à cet assassinat policier, c’est alors toute la zone mapuche qui s’était enflammée pendant de longues semaines. Read More

Rosario (Argentine): des centaines de squatters résistent à l’opération d’expulsion visant un terrain occupé

Le matin du jeudi 2 juin 2022, la Police de Santa Fe et les agents du contrôle urbain de la Municipalité ont expulsé environ 300 personnes d’un terrain squatté depuis le dimanche précédent dans le quartier Toba y La Laguinita, au sud-ouest de Rosario.

Les gens vivaient là sous des tentes ou des cabanes de fortune, alors que l’hiver arrive en Argentine.

Parmi les personnes expulsées, certaines sont en attente de logement municipal depuis douze ans…

L’expulsion ne s’est pas passée dans le calme: des affrontements avec la police ont eu lieu, des routes ont été bloquées avec des barricades en feu.

Dès le 3 juin, de nombreuses personnes parmi les expulsé.es sont revenues sur place et ont réinstallé leurs tentes. Read More

La Apartada (Colombie): expulsion d’un terrain occupé par plus d’une centaine de personnes

Dans la matinée du mardi 7 juin 2022, la mairie de La Apartada a envoyé nombre de flics expulser un terrain squatté par plus d’une centaine de personnes qui y avaient construit leurs propres habitations (principalement des cabanes en bois). Cette expulsion a provoqué des affrontements avec la police, une manifestation sauvage déterminée, des blocages de routes et des barricades enflammées.

Dès 16h ce même jour, la mairie a carrément décrété un couvre-feu (jusqu’à 6h le lendemain matin) pour que la révolte cesse. Ce couvre-feu a notamment impliqué également l’interdiction temporaire de la vente d’alcool (dite ley seca, « loi sèche »). Read More

Terriório Alto Turiaçu, Maranhão (Brésil): 3 jours de manifestation pour les terres Ka’apor, les 13-14-15 juin 2022

Manifestation contre les entreprises minières et les agressions faites aux territoires libres, les 13, 14 et 15 juin 2022 en territoire amérindien Ka’apor.

Les Ka’apor sont un des peuples qui défendent leur territoire sans négocier avec les ennemis et à partir de l’auto-défense, c’est pour ça qu’ils sont considérés ennemis des gouvernements.
Le 13 mai dernier, le guerrier Sarapó est mort, on suspecte un empoisonnement mais les autorités refusent de faire les analyses nécessaires. Read More

Presidente Médici, Maranhão (Brésil): non à l’exploitation minière et à l’agrobusiness sur nos territoires !

Nous, le peuple Ka’apor, avons réalisé notre 3ème Rencontre de Gouvernance et d’Autodéfense dans la ville de Presidente Médici (MA, Brésil), les 28, 29, 30 avril et le 1er mai 2022. Rencontres qui servent à revoir et organiser notre Plan d’Autodéfense et de protection collective; l’organisation et le renforcement de notre lutte pour préserver notre territoire et la nature. Tous et toutes participent et décident de ce que nous faisons. Read More

San Francisco & Portland (USA): des banques attaquées en solidarité avec les défenseur.euse.s de la forêt d’Atlanta

– San Francisco (USA): deux distributeurs de billets sabotés
Indybay / samedi 23 avril 2022

Deux distributeurs de billets d’agences bancaires ont été vandalisés et mis hors service, à San Francisco, en solidarité avec les défenseur.euse.s de la terre dans la forêt d’Atlanta et dans les autres territoires occupées. Vous pouvez le faire aussi ! Read More

Olympia (USA): un DAB de la Bank of America attaqué

Un distributeur de billets de la Bank of America attaqué en solidarité avec les defenseur.euse.s de la terre Yintah
Le 20 avril, dans les terres occupées qui appartenait aux populations Nisqually et Squaxin* [note de Squat!net: à Olympia, Etat de Washington], quelques anarchistes sont sorti.e.s la nuit, armé .e.s d’une bouteille de liquide de frein et d’une cannette de mousse expansive, pour mener un acte de solidarité avec la résistance en cours des défenseur.euse.s de la terre des Wet’suwet’en et de leurs soutiens. La lutte contre CGL** et ses bailleurs de fonds dure depuis longtemps et elle est source d’inspiration, et nous pensons qu’elle doit être soutenue plus, notamment par des tactiques directes anarchistes. Le projet colonial est en expansion constante et ses alliés et bailleurs de fonds se trouvent dans chaque quartier et sur chaque rue. Ils sont nos ennemis et ils créent des déserts artificiels. Ils doivent être attaqués – par tous les moyens et à chaque occasion qui se présente, peu importe l’importance apparente de l’ennemi ou de l’action. Read More

Chili: la lutte mapuche continue sous état d’urgence

Dans une partie des zones mapuche, soit les quatre provinces de Bío Bío, Arauco, Malleco et Cautín, l’Etat chilien a décrété l’état d’urgence le 12 octobre dernier suite à l’offensive des groupes de lutte qui multiplient les attaques d’intérêts forestiers et les occupations de terres. Cela signifie notamment une augmentation de barrages policiers sur les routes freinant la circulation de la population, et surtout l’occupation du territoire avec des militaires des forces armées venus renforcer flics et carabiniers sur le terrain pour protéger les exploiteurs de ressources. Aujourd’hui 27 janvier, cet état d’urgence (nommé Estado de Excepción Constitucional) vient d’être reconduit pour la huitième fois consécutive depuis octobre par le Parlement, fixant son nouveau terme au 24 février. Read More

Penco (Chili): revendication d’attaque incendiaire contre un camion forestier sur la Route Itata

« Les gens veulent prendre leurs propres décisions pour des petites choses, mais prendre des décisions sur des problèmes difficiles et cruciaux requiert d’affronter des conflits psychologique et la plupart des gens détestent ça ».
« Pour tout être humain ayant grandi au bord d’une rivière, la liberté est le concept le plus haut ».

Au petit matin du 20 décembre, une attaque incendiaire est réalisée contre un camion forestier sur la Route d’Itata à la hauteur de Penco, dans la région du Biobío. En raison de complications techniques, il n’a pas été possible d’émettre ce communiqué le jour de l’action, cependant les motivations de notre action restent plus actuelles que jamais, c’est pourquoi nous ne considérons pas ce retard comme un problème et encore moins comme une limite pour communiquer les raisons qui alimentent nos attaques.

Nous revendiquons cette attaque en réponse au pillage et à la destruction systématique qu’exercent les entreprises forestières à l’intérieur du territoire, ce qui a pour conséquence une dévastation visible de la terre. Read More

Popayán (Colombie): des affrontements contre une opération d’expulsion sur la hacienda Rio Blanco

Depuis quatre mois, des demandeurs de logement décent occupent des locaux et des terrains de la hacienda Rio Blanco, dans la vereda Lame, au nord de la ville de Popayán.

Le mercredi 22 décembre 2021, la police colombienne est arrivée pour expulser les squatters, provoquant la colère des « Sin Techo » (les « sans-toit »). Des affrontements ont opposé la police anti-émeute (ESMAD) aux squatters, lors desquels plusieurs personnes ont été blessées par les flics (dont une à l’oeil, probablement par un coup de flashball). Read More

Bogotá (Colombie): expulsions à Soacha et près de la prison La Modelo

Tôt dans la matinée du mercredi 6 octobre, à Soacha, banieue sud-ouest de Bogotá, une centaine de familles ont été délogées par la police dans le secteur San Luis.

Ces logements avaient été auto-construits par leurs habitant·e·s.

Interrogée par Canal 1, Geraldine, une jeune expulsée ce matin-là, a déclaré: “ça fait trois ans qu’on vit ici, cette expulsion nous semble injuste, on a nos papiers administratifs à jour, et ils nous mettent à la rue comme si on était des chiens. Il y a des enfants parmi les expulsés, il y a des personnes du troisième âge. Où est-ce qu’ils vont nous mettre ?” Read More

Bogotá (Colombie): l’expulsion d’une zone du district d’Usaquén se termine en affrontements

Mardi 17 août 2021, dans le quartier Santa Cecilia Baja du district d’Usaquén, au nord de la capitale colombienne, une zone considérée par la Ville comme étant à « risque d’effondrement » (riesgo de colapso), faite de logements auto-construits par les habitant·e·s, a été la cible d’une opération d’expulsion, sans relogement.

Les habitant·e·s visé·e·s ont dû penser qu’il était pire pour eux-elles d’être sans logement que de continuer de vivre dans cette « zone à risque d’effondrement » puisqu’illes ont résisté activement à leur expulsion. Des affrontements ont eu lieu entre des habitant·e·s de la zone et la police. Read More

Roseville, MN (USA): les bureaux de la CSC attaqués en solidarité avec la forêt d’Atlanta

Pour répondre à l’appel des compas d’Atlanta pour une journée d’action, le 18 août, en solidarité avec la lutte pour la défense de la forêt d’Atlanta, des vandales ont fait irruption dans le complexe de bureaux où est situé le bureau régional de la Corporation Service Company (CSC) [Note d’Attaque: société américaine spécialisée dans les services juridiques, financiers et internet, pour les entreprises.], à Roseville, dans la banlieue de Minneapolis. Après avoir fracassé la porte du bureau et jeté des pots de peinture à l’intérieur, un message a été tagué sur la façade: «Bas les pattes de la forêt d’Atlanta». Read More

Bogotá (Colombie): nouvelles émeutes dans le district de Suba en solidarité avec la ZAD expulsée de Tibabuyes

Dans la soirée puis la nuit du 11 au 12 août, des émeutes ont eu lieu à nouveau dans le district de Suba, à Bogotá. Elles ont démarré lors d’une manifestation de solidarité avec la ZAD de la zone humide de Tibabuyes, expulsée deux jours avant (voir ici). Read More

Bogotá (Colombie): expulsion d’une ZAD dans le district de Suba

En novembre 2020, une sorte de ZAD s’est mise en place pour protéger les zones humides de Tibabuyes, dans le district de Suba, à Bogotá. Ce territoire, plus grande zone humide de la capitale colombienne,est menacé par des travaux visant à prolonger l’aqueduc de Bogotá.

Ce lundi 9 août 2021, la police est arrivée en nombre pour expulser cette ZAD. Les occupant·e·s de la zone et leurs soutiens ont bloqué l’entrée principale vers la zone humide et l’avenida Ciudad de Cali. Des affrontements ont eu lieu entre les zadistes et la police anti-émeutes de l’ESMAD, qui a noyé la zone sous les lacrymogènes, bien que l’usage d’armes chimiques soit interdit en zones humides… Un chat est d’ailleurs mort asphyxié sous les gaz lacrymogènes. Read More