Bogotá (Colombie): expulsion de plus de 300 squatteureuses dans le quartier de Ciudad Bolívar

Samedi 2 mai 2020, tôt dans la matinée, alors que tout devait se passer pacifiquement, selon les pouvoirs locaux colombiens, la « dialogue » engagé par les autorités avec environ 300 personnes qui squattaient près du parc Altos de la Estancia, dans le quartier Ciudad Bolivar, au sud de la capitale colombienne, s’est transformé en émeute quand les gens ont compris que la conversation « pacifique » était en réalité un ordre d’expulsion… Read More

Forêt nationale de Canela (Brésil): la retomada Canela est sous la menace d’une expulsion imminente

Les Amérindiens Kaingang, qui ont récupéré leur territoire dans la forêt nationale de Canela, dans le Rio Grande do Sul, le dimanche 23 février 2020, viennent de recevoir un mandat de restitution de terres qui doit être exécuté ce mardi 3 mars.

Cela fait depuis 2008 que ce groupe kaingang bataille pour la récupération de leur territoire, plusieurs vestiges archéologiques y ont été retrouvés, l’histoire orale et les études anthropologiques montrent aussi l’appartenance des Kaingang à ce territoire, mais les organismes gouvernementaux, qui soi-disant sont censés garantir les droits des Amérindiens, s’articulent avec les interêts privés pour empêcher les Kaingang de vivre sur leur territoire.


[Si besoin, il est possible d’activer les sous-titres en français.]
Read More

Salt Lake City (Utah, USA): la police attaque le campement de sans-abris de Washington Square

Dans la nuit du samedi 4 au dimanche 5 janvier 2020, plus d’une centaine de flics en uniforme et en civil ont attaqué et évacué le campement de sans-abris de Washington Square, au centre-ville de Salt Lake City.

Dix-sept personnes ont été arrêtées lors d’échauffourées entre flics et protestataires, dont des membres du collectif « Take Shelter Coalition » qui avaient initié le campement le vendredi 3 janvier, remettant une liste de revendications à la Ville pour contrer le nombre croissant de personnes sans-abris à Salt Lake City. Read More

Réserve de Dourados (MS – Brésil): blindés, tirs et blessés – attaque de flics et de vigiles privés contre une récupération de terres Guarani et Kaiowá

Pendant 16 heures, les 2 et 3 janvier 2019, des familles Guarani et Kaiowá vivant sur des terres reprises/occupées proches de la réserve indigène de Dourados, dans le Mato Grosso do Sul, ont été la cible des flics et de vigiles de sécurité privée. Read More

Remire-Montjoly (Guyane): 2000 personnes en cours d’expulsion dans le quartier des Manguiers

COMMUNIQUÉ / Paris le 9 décembre 2019

GUYANE: 2000 PERSONNES EN COURS D’EXPULSION EN GUYANE !
LA TRÊVE N’EST PAS POUR TOUS !

Les bulldozers et les gardes mobiles ont pris position autour du quartier d’habitat informel des Manguiers, où sont édifiées parfois depuis 50 ans, 400 habitations abritant environs 2000 personnes, pour la plupart de nationalité française ou en situation régulière. Read More

New York (USA): communiqué revendiquant l’attaque de l’ambassade grecque

Le 2 septembre 2019, nous avons attaqué l’ambassade grecque à New-York, en détruisant la vitre de la façade et en taguant l’entrée d’un “(A)”.

Picture-medium

Ceci a été fait en solidarité avec les anarchistes et les réfugiés d’Exarchia, où l’Etat fasciste grec a commencé à expulser les squats et à envoyer des migrants dans des camps de concentration. Jusqu’à présent, au moins quatre squats ont été expulsés et 143 personnes arrêtées par les porcs, arrachant les gens de leurs maisons sous les ordres du parti d’extrême-droite Nouvelle Démocratie. Read More

Rio Grande do Sul (Brésil): deux vidéos à propos de la résistance Kaingang

[Deux vidéos réalisées en 2018 par le collectif Catarse. Activez les sous-titres !]

Read More

Bahia (Brésil): occupations de terres et révolte contre une agence de sécurité privée

Suite à l’expulsion de dizaines de familles qui occupaient une grande propriété le 27 juin dernier, près de Eunápolis, au  sud de l’État de Bahia, une partie des occupant.e.s expulsé.e.s avaient  décidé de monter un campement aux abords du terrain. La propriété en question appartient à l’entreprise Veracel, une des plus grandes productrices de cellulose du monde. Cette multinationale possède un grand nombre de terres dans cette région du Brésil, où elles pratique la monoculture servant de base à sa production et installe ses usines, bien gardées par des groupes de sécurité privée.

Read More

Philadelphie (USA): actions contre la gentrification le 1er mai 2019

Pour le 1er mai, nous revendiquons la responsabilité des actions suivantes:

– Dégonflage des pneus et peinture sur le pare-brise d’une navette de yuppies.
– Jets de peinture sur la façade de deux propriétés de la société OCF[*].
– Bris de verre et coupure de tous les câbles non hydrauliques d’au moins quatre machines de construction sur le site d’un projet de développement visant à retraiter un endroit autrefois sauvage. Read More

Medellín (Colombie): expulsion de terrains occupés et émeutes dans le quartier La Aurora

Le lundi 25 février 2019, une grande opération d’expulsion de terrains occupés a eu lieu dans un quartier de La Aurora, à l’ouest de Medellín (comuna 7). De 300 à 500 personnes sans logement s’étaient installées là depuis au moins quinze jours. Tôt dans la matinée, la police est arrivée pour faire dégager les gens et détruire leurs habitations.

Selon Jaime Ortiz, un habitant du quartier:

“Vers 7h du matin, les policiers ont envoyé une première grenade de gaz lacrymogène. C’est à partir de ce moment-là que les émeutes ont commencé. Les gens ont caillassé l’Esmad [1] avec des bouteilles, des pierres, des bâtons, des jantes et tout ce qu’ils pouvaient trouver”. Read More

Brésil: répression accrue contre les terres occupées et territoires en luttes

Tandis que le candidat d’extrême droite Jair Bolsonaro vient de gagner les élections présidentielles au Brésil, les temps à venir annoncent une répression et une violence accrues contre les communautés de sans-terre, d’Indiens et – plus généralement – contre tous les territoires occupés et espaces conquis par les luttes sociales. Ancien capitaine de l’armée et nostalgique de la Dictature militaire, Jair Bolsonaro a toujours affiché sa proximité avec les grands propriétaires terriens et les lobbies de l’agro-business dont il représente les intérêts.

En ce sens, l’un des piliers de son programme politique est de mener une guerre contre les populations indiennes, les sans-terre et les « quilombolas » (communautés descendant d’esclaves afro-brésiliens) afin de reconquérir des territoires au profit des grands propriétaires qui pratiquent l’agriculture intensive ou d’autres projets permettant d’exploiter les ressources naturelles locales. Cette politique d’expansion territoriale du capital avait déjà été renforcée ces dernières années par l’ex-gouvernement du PT (Parti des Travailleurs), au travers des grands projets d’infrastructure du PAC – «Plan d’Accéleration de la Croissance» – ou de la création des Unités de Polices Pacificatrices en milieu urbain. Cependant, le nouveau gouvernement de Bolsonaro semble vouloir intensifier et militariser, encore plus, cette expansion.

Read More

Rio de Janeiro (Brésil): les forces armées expulsent des familles de la Favela Maracajás

Le mardi 13 novembre 2018, l’armée de l’air, la police militaire et la police municipale ont mené une opération ensemble pour déloger six familles de la favela de Maracajás, à Ilha do Governador, à proximité de l’aéroport international de Rio de Janeiro.

L’opération policière a eu lieu à peu près un an après la première menace d’expulsion, qui a semé une peur permanente chez les habitant.e.s. Read More

Rosario (Argentine): émeutes du logement dans le quartier de la Sexta

Dans la matinée du jeudi 1er novembre 2018, dans le quartier de La Sexta, au sud-est de Rosario, les flics sont intervenus en nombre pour expulser plusieurs familles vivant en squats ainsi qu’un centre social bien connu par les habitant-e-s.

La résistance a été immédiate, des affrontements ont opposé de nombreux habitant-e-s aux forces de l’ordre, qui ont fait usage de lacrymos et de flashballs pour repousser les émeutier-e-s. Plusieurs personnes ont été blessées et au moins une personne a été arrêtée. Read More

San Vicente del Caguán (Colombie): des paysan-ne-s résistent aux attaques de l’État

Fin octobre 2018, à San Vicente del Caguán, dans le département de Caquetá, des affrontements ont opposé des paysan-ne-s aux forces anti-émeute de l’Esmad. Beaucoup des 8 000 habitant-e-s du coin ont empêché les autorités d’accéder à des terres désormais déclarées « réserves naturelles » (depuis 1977), et pour cause, les familles des habitant-e-s en question y vivent pour la plupart depuis 1959 ! Contre cette menace d’expulsion, les habitant-e-s ont défoncé le bitume des routes et détruit quelques ponts que les habitant-e-s eux-elles-mêmes avaient construit. Read More

Esperanza (République Dominicaine): deux expulsions de logements se terminent par des affrontements avec les forces de l’ordre

Mercredi 3 octobre 2018, à Esperanza, en République Dominicaine, l’Instituto Agrario Dominicano (Institut agraire dominicain) a fait expulser des logements auto-construits sur deux terrains occupés, dans les quartiers de La Unión et de Los Coquitos.

Des membres de l’armée et de la police ont participé à ces expulsions, accompagnés d’engins de chantier pour démolir immédiatement les habitations illégales visées, qui ont aussi été incendiées. Read More