Medellín (Colombie): expulsion de terrains occupés et émeutes dans le quartier La Aurora

Le lundi 25 février 2019, une grande opération d’expulsion de terrains occupés a eu lieu dans un quartier de La Aurora, à l’ouest de Medellín (comuna 7). De 300 à 500 personnes sans logement s’étaient installées là depuis au moins quinze jours. Tôt dans la matinée, la police est arrivée pour faire dégager les gens et détruire leurs habitations.

Selon Jaime Ortiz, un habitant du quartier:

“Vers 7h du matin, les policiers ont envoyé une première grenade de gaz lacrymogène. C’est à partir de ce moment-là que les émeutes ont commencé. Les gens ont caillassé l’Esmad [1] avec des bouteilles, des pierres, des bâtons, des jantes et tout ce qu’ils pouvaient trouver”. Read More

Brésil: répression accrue contre les terres occupées et territoires en luttes

Tandis que le candidat d’extrême droite Jair Bolsonaro vient de gagner les élections présidentielles au Brésil, les temps à venir annoncent une répression et une violence accrues contre les communautés de sans-terre, d’Indiens et – plus généralement – contre tous les territoires occupés et espaces conquis par les luttes sociales. Ancien capitaine de l’armée et nostalgique de la Dictature militaire, Jair Bolsonaro a toujours affiché sa proximité avec les grands propriétaires terriens et les lobbies de l’agro-business dont il représente les intérêts.

En ce sens, l’un des piliers de son programme politique est de mener une guerre contre les populations indiennes, les sans-terre et les « quilombolas » (communautés descendant d’esclaves afro-brésiliens) afin de reconquérir des territoires au profit des grands propriétaires qui pratiquent l’agriculture intensive ou d’autres projets permettant d’exploiter les ressources naturelles locales. Cette politique d’expansion territoriale du capital avait déjà été renforcée ces dernières années par l’ex-gouvernement du PT (Parti des Travailleurs), au travers des grands projets d’infrastructure du PAC – «Plan d’Accéleration de la Croissance» – ou de la création des Unités de Polices Pacificatrices en milieu urbain. Cependant, le nouveau gouvernement de Bolsonaro semble vouloir intensifier et militariser, encore plus, cette expansion.

Read More

Rio de Janeiro (Brésil): les forces armées expulsent des familles de la Favela Maracajás

Le mardi 13 novembre 2018, l’armée de l’air, la police militaire et la police municipale ont mené une opération ensemble pour déloger six familles de la favela de Maracajás, à Ilha do Governador, à proximité de l’aéroport international de Rio de Janeiro.

L’opération policière a eu lieu à peu près un an après la première menace d’expulsion, qui a semé une peur permanente chez les habitant.e.s. Read More

Rosario (Argentine): émeutes du logement dans le quartier de la Sexta

Dans la matinée du jeudi 1er novembre 2018, dans le quartier de La Sexta, au sud-est de Rosario, les flics sont intervenus en nombre pour expulser plusieurs familles vivant en squats ainsi qu’un centre social bien connu par les habitant-e-s.

La résistance a été immédiate, des affrontements ont opposé de nombreux habitant-e-s aux forces de l’ordre, qui ont fait usage de lacrymos et de flashballs pour repousser les émeutier-e-s. Plusieurs personnes ont été blessées et au moins une personne a été arrêtée. Read More

San Vicente del Caguán (Colombie): des paysan-ne-s résistent aux attaques de l’État

Fin octobre 2018, à San Vicente del Caguán, dans le département de Caquetá, des affrontements ont opposé des paysan-ne-s aux forces anti-émeute de l’Esmad. Beaucoup des 8 000 habitant-e-s du coin ont empêché les autorités d’accéder à des terres désormais déclarées « réserves naturelles » (depuis 1977), et pour cause, les familles des habitant-e-s en question y vivent pour la plupart depuis 1959 ! Contre cette menace d’expulsion, les habitant-e-s ont défoncé le bitume des routes et détruit quelques ponts que les habitant-e-s eux-elles-mêmes avaient construit. Read More

Esperanza (République Dominicaine): deux expulsions de logements se terminent par des affrontements avec les forces de l’ordre

Mercredi 3 octobre 2018, à Esperanza, en République Dominicaine, l’Instituto Agrario Dominicano (Institut agraire dominicain) a fait expulser des logements auto-construits sur deux terrains occupés, dans les quartiers de La Unión et de Los Coquitos.

Des membres de l’armée et de la police ont participé à ces expulsions, accompagnés d’engins de chantier pour démolir immédiatement les habitations illégales visées, qui ont aussi été incendiées. Read More

Guyane: les « habitats informels » en danger, notamment à cause du projet de loi ELAN

Le projet de loi ELAN créé des remous jusque de l’autre côté de l’océan Atlantique ! Précisément, en Guyane.

Le 21 juin dernier, un blocage de la route des plages à Rémire-Montjoly a eu lieu contre l’article 57 bis de la loi ELAN, un article spécifique aux territoires de Guyane et de Mayotte, qui confèrerait aux Préfets la possibilité d’ordonner l’évacuation et la démolition d’habitats informels, sans passer par une étape judiciaire, menaçant de fait les nombreux bidonvilles et autres types d’habitats auto-construits de ces deux DROM. Read More

Nord Cauca (Colombie): la police assassine Fredy Julian

Communiqué du Mouvement de Libération de la « Terre Mère », Vallée nord du Cauca, municipalité de Caloto.

Ce jeudi 23 août 2018, encore une fois en toute impunité et dans le silence médiatique total, Fredy Julian, un jeune Nasa de Vista Hermosa a été assassiné pour avoir « libéré la terre mère ». Ce serait le huitième mort depuis le lancement du processus de « liberación de la Madre Tierra » ou « Uma Kiwe » en Nasa. Read More

Rio de Janeiro (Brésil): appel global pour solidarité et lutte

Le mardi 14 août 2018, jour international de soutien aux 23 activistes condamné.e.s à Rio de Janeiro, en défense du droit de manifestation, pour tous ceux et celles qui luttent.

Nous appelons tous les mouvements sociaux, organisations et collectifs populaires et révolutionnaires, mouvements étudiants et pour la garantie des droits humains, les intellectuels progressistes et différents secteurs de la société civile à organiser toutes sortes d’actions publiques et politiques le 14 août contre la criminalisation des mouvements sociaux, en défense du droit de manifestation.

Nous proposons: Read More

Rio de Janeiro (Brésil): communiqué au sujet de la condamnation de 23 personnes pour les émeutes en 2013-2014

Ci-dessous un communiqué de la Bibliothèque anarchiste Kaos, qui a été traduit à partir de la traduction en espagnol de Vozcomoarma. Il revient sur les lourdes peines qui sont tombées le 17 juillet dernier sur 23 camarades (allant de 5 à 13 ans de taule), accusé-e-s d’avoir pris part aux émeutes en 2013 et 2014 à Rio de Janeiro. La rue avait répondu aux politiques de nettoyage social, de gentrification, de rénovation urbaine et autres mesures visant à renforcer le contrôle sur les pauvres et indésirables, les repoussant toujours plus loin du centre de Rio. De nombreuses émeutes ont secoué la normalité pendant de longs mois. Read More

Corinto (Colombie): Ramon Ascue a été assassiné !

C’est avec douleur et indignation que nous informons l’assassinat ce 14 mai du libérateur de la terre Ramon Ascué Calix. Les faits se sont passés à 21h15 en centre-ville de Corinto, quand des tueurs tirèrent sur Ramon Ascué après l’avoir suivi, lui ôtant ainsi la vie.

L’an dernier, deux autres personnes des communautés autochtones furent assassinées dans les alentours des haciendas Miraflores, propriétés de l’entreprise INCAUCA d’Ardilla Lulle pendant que la communauté faisait des actions de contrôle et récupérait ses terres ancestrales. Read More

Medellín (Colombie): expulsion de terrains squattés dans la communauté de San Antonio de Prado

Selon la mairie de Medellín, plusieurs familles ont « envahi » un terrain lui appartenant, dans le quartier Limonar de San Antonio de Prado, communauté autochtone du sud-ouest de Medellín.

Dans la matinée du mercredi 11 avril 2018, la mairie a donc fait recours à la police pour lancer une opération d’expulsion, puisque ce qui importe à toute bonne mairie qui se respecte, ce n’est pas que des gens à la rue se logent mais bien que la propriété privée ne soit bousculée en aucune manière. Read More

Cayenne (Guyane): opération de démolition de squats + opération de comm’ sécuritaire

À vomir. Une fois de plus, les pouvoirs « publics » se font de la pub de façon hallucinante sur une opération d’expulsion-démolition.

Le discours politico-médiatique se résume simplement:
1- Des gens, étranger-e-s et plus pauvres que les plus pauvres du pays, ont réussi par leurs propres moyens à se loger, dans des conditions difficiles mais bien meilleures que s’illes devaient dormir dehors.
2- Dans ce quartier populaire, il n’y a pas que des squats-forcément-insalubres, il y a aussi de l’in-sé-cu-ri-té.
3- L’insécurité, c’est forcément les pauvres, surtout quand illes sont étranger-e-s.
4- Yaka les expulser et détruire leurs logements, comme ça ces étranger-e-s pauvres et menaçant la sécurité du quartier seront forcé-e-s d’aller ailleurs.
5- Aussi, yaka prétendre qu’on les met au chaud dans des chambres d’hôtel pour les « humanistes » qui nous écoutent ne soient pas trop choqué-e-s.
Et hop, le tour est joué ! Read More

Santander (Colombie): “Tierra ! Tierra !”, récupération de terres dans le Magdalena

Une lutte pour la survie de la paysannerie.

Vendredi 12 janvier 2018, les communautés du Guayabo et de Bellaunion, municipalité de Puerto Wilches, département de Santander en Colombie ont repris leurs terres. Vers 11h du matin, une centaine de personnes injustement évincées le 13 décembre dernier ont repris les terres de la ferme de San Felipe.

Cette reprise de terre est l’une des nombreuses actions directes qu’entreprennent des communautés paysannes en Colombie pour défendre leurs territoires. Read More

Cayenne (Guyane): vaste opération d’expulsion et de démolition au « squat de l’Afpa »

Mardi 19 décembre 2017, une opération d’expulsion visant plus de 150 personnes a commencé à Cayenne, en face du jardin botanique, au dénommé « squat de l’Afpa ». Selon les autorités, les installations vétustes doivent être détruites pour laisser place à de futures opérations d’aménagement.

Camions militaires, fourgonnettes de police, agents municipaux… C’est l’unité du côté répressif, pour jeter les indésirables les plus en galère hors de chez eux. Read More