Saint-Victor (12): expulsion de l’Amassada… Round 2, rendez-vous aujourd’hui mardi 8 octobre à 18h à l’ancien terrain de foot pour reprendre la Plaine

Les expulseurs de ce matin n’ont pas chomé après avoir détruit sans vergogne cabanes et balançoires : ils érigent actuellement un grillage autour de la zone dans laquelle ils voudraient entamer les travaux. Nous ne les laisserons pas travailler en paix. Ce soir 18h nous irons jusqu’à leur fortin, nous retournerons à la Plaine. Venez nombreuses et nombreux. Read More

Foix (09): procès de l’Estrade, appel à un rassemblement de soutien

L’Estrade, maison occupée depuis début juin 2019 passera au tribunal d’instance de Foix le 27 septembre 2019 à 14 heures. L’Estrade est un lieu collectif autogéré, qui a ouvert ses portes et organise régulièrement des concerts, des projections, des spectacles, des ateliers. L’Estrade sert aussi à reloger une famille avec trois enfants scolarisés laissée sans solution par l’état et ses institutions. La maison inoccupée depuis dix ans appartient à un institut médico-social, la Vergnière qui a donc décidée de nous déloger. Ou quand le soi-disant « social » expulse sans vergogne !
Le vendredi 27 septembre à 14 heures se tiendra le procès du squat du 8 rue du lieutenant Paul Delpech à Foix. Nous appelons à un rassemblement de soutien à midi à l’Estrade, histoire de partager un repas et ensuite se diriger tou.t.es ensemble au Tribunal de Foix. La maison occupée regorge d’idées, de forces, de fièvres pour les quinze prochaines années. Déterminé.e.s de rester avec ou sans procès !
Pour en finir avec toutes les expulsions ! #1312 Read More

Marseille: procès des minots du squat Saint Just, rassemblement de soutien

Le Collectif du 59 Saint Just vous donne rendez vous jeudi 19 septembre à 14 H au tribunal de Grande instance de Marseille pour le procès des minots du 59. Après l’audience des familles et des solidaires avant les vacances, c’est au tour des mineurs non accompagnés (MNA), qui ont enfin des administrateur.ice.s ad hoc, d’aller porter leur parole contre l’expulsion du squat St Just.
Pour rappel, les familles ont obtenu une expulsion le 31 janvier, sans application de la trêve hivernale. La date de sortie sera-t-elle la même pour les minots ? Venez nombreux.euses nous soutenir, on se retrouvera après pour l’apéro, un verre de l’amitié en musique ! Read More

Dijon: La CPAM s’invite à l’inauguration de l’Ecoquartier des Maraîchers

Récit de la journée d’hier et communiqué des demandeurs d’asile et leurs soutiens. Face à un orchestre de percussions venu se faire entendre pendant une inauguration de la mairie de Dijon, la préfecture, encore et toujours, répond à coups de grenades lacrymogènes et flashball.

Communication suite aux attaques de la police sur les expulsés et leurs soutiens hier près de l’éco-cité jardin des maraîchers.

Voici un communiqué des demandeurs d’asile expulsés ce lundi et de leur soutien présent hier soir pour répondre aux allégations de la préfecture

Nous sommes partis hier en cortège depuis le chemin des cailloux à une centaine de personnes, migrants expulsés ce lundi de la CPAM et des soutiens. Nous souhaitions nous rendre à l’inauguration du mail Guynemer par le Maire de dijon pour interpeller les élus sur les conditions indignes dans lesquelles ont été laissées les personnes expulsées : un terrain sans toilettes ni douches, balayé aux quatre vents. Alors que la Préfecture passe en force et expulse à la veille d’une audience, le terrain proposé par la Mairie en urgence n’est tout simplement pas viable. Read More

Caen: Goûter solidaire au squat de la Grace de Dieu

Cher-e-s voisin-e-s,

Nous sommes les nouveaux/elles occupant-e-s de l’immeuble situé au 2 rue cardinal Lavigerie, depuis le samedi 20 juillet dernier. Comme vous le savez peut être, ces 36 appartements font partis des 8500 logements et bâtiments vides que compte l’agglomération de Caen (source INSEE), alors que des centaines de personnes survivent à la rue.

Depuis des années les politiques d’austérité imposées par les gouvernements se traduisent par des coupes budgétaires pour l’hébergement d’urgence (le 115) et pour l’hébergement des demandeur-se-s d’asile (les CADA). Concrètement à Caen, ce sont des centaines voire des milliers de personnes – qu’elles soient célibataires, en couple ou en famille avec enfants – qui ont été expulsées par la Préfecture du Calvados. Pour l’essentiel, il s’agit de demandeurs et demandeuses d’asile, que l’Etat a l’obligation légale de loger. Nous avons commencé par manifester pour demander la réquisition de logements vides. Le Préfet en a le pouvoir, mais il a préféré murer des bâtiments abandonnés.

Face à cette situation, l’Assemblée Générale de lutte contre toutes les expulsions s’est constituée il y a maintenant 6 ans et nous avons décidé de nous organiser collectivement et de manière indépendante entre expulsé-e-s et personnes solidaires afin de lutter par l’action directe, notamment l’ouverture de plusieurs dizaines de squats, contre ces politiques anti-sociales et la spéculation immobilière. Read More

Nantes: actions de solidarité avec Exarcheia

Revendication en soutien à Exarcheia

Quelque part entre le 28 et le 29 août 2019, j’ai brisé la vitrine du consulat honoraire de Grèce, situé Rue Léon Jost, et inscrit au marqueur « STOP LOI ET ORDRE A EXARCHEIA ».

Ceci est un acte non violent.

Ses détracteurs le désigneront comme violent, comme le font toujours les dominants qui aiment à être seuls mètres du degré de violence. Tandis que « Loi et ordre », transférant des exilées vivant libres vers des centres d’enfermement, avec la complicité des fascistes d’Aube Dorée, ne serait qu’une opération de rétablissement de l’ordre, qu’une application des lois démocratiquement promulguées. Violente certes, car un enfant à qui on soustrait le toit au-dessus de sa tête, à qui on éloigne les visages qui faisaient apparaître un gigantesque sourire sur le sien, à qui on sépare des jouets qui l’émerveillaient et dont il se souviendra toute sa vie, ce n’est que violence qui lui est faite. Mais le monopole de la violence légitime étant accordée à l’État, les complices du pouvoir n’utiliseront jamais ce terme pour désigner ce que l’Autorité met en place pour sacrifier la liberté. Read More

Paris: rassemblements en solidarité avec les lieux occupés en Pologne et en Grèce

COMMUNIQUÉ DAL (sec@@@droitaulogement.org)
Paris, le 9 septembre 2019

CE MERCREDI 11 SEPTEMBRE, NOUS MANIFESTONS NOTRE SOLIDARITÉ AVEC LES LIEUX OCCUPÉS EN POLOGNE ET EN GRÈCE, EXPULSÉS OU EN COURS D’EXPULSION

RDV À 14H / AMBASSADE DE POLOGNE
à l’angle de l’esplanade des Invalides et de la rue Talleyrand (M° Invalides ou Varenne)

PUIS, RDV À 16H30 / AMBASSADE DE GRÈCE
à l’angle des rues A. Vacquerie, et J. Giraudoux (M° Kléber)

Dans plusieurs pays d’Europe, des espaces sociaux alternatifs et solidaires occupés et habités sont actuellement attaqués: réquisitions, squats, maisons de projets collectifs, centres sociaux, espaces communautaires de quartier, boutiques et bars coopératifs, ZADs en milieu rural, habitats alternatifs…, en général alternatives à la crise du logement. Read More

Dijon: expulsion du squat de la CPAM

Ce mardi 10 septembre 2019, une nouvelle audience est convoquée par le juge de l’exécution afin de statuer sur le sort de la CPAM occupée. Nous appelons donc à venir soutenir les habitants pour ré-affirmer avec eux la nécessité absolue de pouvoir continuer à vivre dans ces locaux tant qu’aucune autre solution n’est proposée et alors même qu’aucun projet n’est en cours sur ce bâtiment.
La préfecture n’a aucune envie d’attendre l’audience au tribunal d’instance. Lundi 9 septembre en d’après-midi, les forces de l’ordre engage une opération d’expulsion de l’ancienne CPAM de Chenôve.

Appel à soutien aux habitants de l’ancienne CPAM transformée en lieu de vie de Chenôve.

Depuis août 2018 les anciens locaux de la CPAM à Chenôve ont repris vie. Environ 80 personnes ont trouvé un toit alors qu’elles étaient laissées sans solution d’hébergement par les pouvoirs publics. Depuis maintenant un peu plus d’un an, elles n’ont eu de cesse d’aménager les lieux, de les entretenir et d’y mener à bien des activités. Les cours de français, les parties de foot, l’aide à l’installation et à l’accueil des nouveaux arrivants, a permis à beaucoup de rendre le temps de l’attente des procédures d’asile un peu moins long. L’existence de ce lieu a également permis à bon nombre des personnes qui y résident de trouver un peu de répit sur la route de l’exil, de se soigner, de tisser des liens avec les voisins, de partager des repas, d’inviter des ami-e-s. Read More

Angers: Rassemblement en soutien aux expulsé-e-s de la Grande Ourse

Suite à l’expulsion du squat de la Grande Ourse, une partie des habitant-e-s seulement a été relogée à l’hotêl, et uniquement pour une durée de cinq jours. Nous appelons à un rassemblement ce lundi pour demander une réelle prise en charge des ancien-enne-s habitant-e-s et la fin de la politique de l’autruche pratiquée par les autorités.

Après le campement rue du Maine, la Grande Ourse a été expulsée mercredi 31 juillet. Seulement 5 nuits ont été proposées à certain-e-s habitant-e-s le temps d’une enquête sociale, qui aurait dû être faite bien avant l’expulsion. Assignations à résidence et obligations de quitter le territoire français sont aujourd’hui les seules réponses apportées par la préfecture. Pendant ce temps, seul le petit déjeuner est assuré et les expulsé-es n’ont toujours pas eu l’occasion de rencontrer de travailleurs-ses sociaux. La préfecture a profité de l’été pour rendre discrète l’expulsion, faisons du bruit pour qu’elle soit au contraire connue de tout-e-s ! Read More

Toulouse: rassemblement contre l’expulsion de la Maison du Peuple

Le 25 juillet 2019, Le verdict du tribunal d’instance pour la Maison du Peuple est tombé : les habitants et habitantes ont 8 jours pour quitter les lieux et évacuer leurs affaires personnelles et vider le hangar du matériel entreposé.
Il a été jugé que l’appel à venir exercer à la maison du Peuple des activités politiques et culturelle « dénature l’occupation des lieux » et ne fais pas d’eux de réels précaires.
Nous dénonçons cette décision absurde : mettre à la rue 5 personnes précaire, à l’heure d’une période caniculaire et alors que le délai d’obtention d’un logement social est de 36 mois est honteux. D’autant plus au vue de l‘absence d’activité dans ce batiment acheté avec de l’argent publique.
Par ailleurs, nous dénonçons une fois encore la répression entretenue contre les Gilets Jaunes et leur tentative de s’organiser pour obtenir plus de justice sociale.
Nous appelons donc à un rassemblement contre l’expulsion de la Maison du Peuple, mercredi 31 juillet à 13h, sur le parking de Jolimont (ligne A). Read More

Chambéry: retour sur le rassemblement de solidarité avec les proches de Lakhdar

Communiqué de presse / DAL 38 / 8 juillet 2019

CHAMBÉRY: MÉPRIS ET VIOLENCE POUR LA FAMILLE, LES AMI.ES, LES VOISIN.E.S ET LES PERSONNES SOLIDAIRES DE LAKHDAR, MORT ALORS QU’IL SE FAISAIT EXPULSER

Le rassemblement de solidarité et de colère a réuni environ 150 personnes devant le conseil municipal de la ville, actionnaire majoritaire de l’organisme du logement social Cristal Habitat (SEM) principal responsable de l’expulsion. Plusieurs prises de parole se sont succédé avant que l’ensemble des participant.e.s entrent au sein du conseil municipal pour interpeller le maire et les élu.e.s sur la politique du bailleur qu’il co-préside, et leur position sur les expulsions locatives. Read More

Chambéry: rassemblement lundi 8 juillet 2019 suite à l’expulsion mortelle de mercredi dernier

RASSEMBLEMENT LUNDI 8 JUILLET À 18H DEVANT LA MAIRIE DE CHAMBÉRY

Ignominie de l’expulsion à CHAMBERY, le DAL38 solidaire.

Politiques d’abandon du logement social, droit au logement bafoué par les bailleurs sociaux, les élus municipaux, la Préfecture, expulsions de plus en plus nombreuses. Mais cette fois-ci à Chambéry, c’est un homme qui est mort suite à une de ces expulsions, et sa famille est décimée.

Le logement était vacant depuis 3 ans, comme on le voit souvent lors des multiples plans de rénovation urbaine qui vident les quartiers populaires de ses locataires, démolissent ou réhabilitent pour vendre ou louer plus cher, affichant ainsi le mépris pour les plus précaires. La famille B. s’y est donc mise à l’abri, faisant droit elle-même à son logement. Insalubre, sans eau ni électricité, mais avec 3 enfants dont un nourisson en prénat’, c’est mieux que la rue. Read More

Chambéry: mort d’un père de famille pendant une expulsion

Un rassemblement s’organise à la mairie de Chambéry à 18h, lundi 8 juillet. Tâchons d’y être nombreuses et nombreux pour soutenir la famille et dénoncer les expulsions!

LAKHDAR MORT ENTRE LES MAINS DE LA POLICE QUI EXPULSAIT SA FAMILLE
ÊTRE EN IMPAYÉ DE LOYER MÉRITE-T-IL LA PEINE DE MORT ?

Nous faisons part de notre émotion, notre colère et notre tristesse, après la mort de Lakhdar entre les mains de la police, pendant l’expulsion forcée de sa famille de son logement.

Nous présentons nos condoléances à son épouse et ses enfants, et sommes à leurs cotés, pour qu’une enquête impartiale soit effectuée et que justice soit rendue.

Nous exigeons que le bailleur suspende la procédure d’expulsion et respecte la volonté de la famille d’être relogée ou de rester dans leur logement. Read More

Rennes: mercredi 26 juin, barbecue contre les expulsions

L’AG inter-squats ainsi que l’inter organisation de soutien aux personnes exilées appelle à un rassemblement revendicatif et festif contre les expulsions devant la Préfecture. Le lieu occupé de l’Aubière (Thorigné-Fouillard), ainsi que le squat d’Estrémadure sont menacés d’expulsion dans les prochaines semaines. Les habitant.es de la Tour Europe (Maurepas) vont devoir quitter les lieux le 8 juillet. Ce sont des centaines de personnes sans solution qui vont se retrouver à la rue. L’Etat veut les mettre dehors. Les permanences d’association sont à bout de souffle, les familles à la rue se multiplient depuis le mois d’avril, auxquelles risquent de s’ajouter les personnes qui vivent dans les lieux occupés, menacés d’expulsion.

A Lille, le squat des 5 étoiles a été sauvagement expulsé par la Préfecture, des centaines de personnes ont été mises dehors, des dizaines enfermées en CRA.
A Caen, le plus gros squat de France, Le Marais où vivent 250 personnes est menacé d’expulsion à partir du 28 juin.
A Paris, les Gilets Noirs multiplient les actions. Après avoir occupé Roissy il y a un mois, ils viennent d’obtenir des gages d’une multinationale qui exploite des travailleurs sans papiers à la Défense. Read More

Bagnolet (93): appel à soutien après l’expulsion de l’ex-Transfo

Les occupants de l’ancien Transfo ont été expulsés aujourd’hui, lundi 3 juin 2019. Plusieurs sont actuellement au commissariat.

Un rassemblement devant le commissariat des Lilas est appelé pour 18h ce mardi 4 juin. RDV au 55-57 boulevard Eugène Decros, aux Lilas.

Depuis quelques jours, une trentaine de jeunes tchadiens opposants actifs depuis Paris au régime d’Idriss Deby (dictateur du Tchad soutenu depuis plus de trente ans par l’État français), occupaient le 57 avenue de la République à Bagnolet. Read More