Notre-Dame-des-Landes : Appel à rejoindre la Zad en cas d’expulsion

Nous nous engageons contre toute expulsion

Depuis plusieurs semaines, nous sommes sous la menace d’expulsions, devenues imminentes à l’approche de la fin de la trève hivernale.

Ces expulsions pourraient donc avoir lieu à partir de début avril et pendant les semaines qui suivent. Même si elles sont présentées comme « partielles », nous sommes et restons tout·te·s déterminé·e·s et uni·e·s, quelles que soient nos divergences sur d’autres points, pour empêcher leur exécution.

Pour cela, nous nous engageons et appelons à :
- défendre la ZAD, ce qui s’est construit et vécu ici, tous ses habitats et tou.te.s ses habitant·e·s ;
- rejoindre le rassemblement annoncé à 18h à Nantes devant la préfecture le jour où ces menaces se concrétisent ;
- reconstruire tout habitat détruit ;
- réagir par les moyens nécessaires (blocages, rassemblements, actions décentralisées, etc.)

Différents chantiers se dérouleront autour de cette période là. Pour plus d’infos voir le site https://zad.nadir.org et écouter Radio Klaxon sur place sur 107.7 ou sur https://radioklaxon.antirep.net/.

Nous appelons donc toutes les personnes solidaires de la lutte contre l’aéroport et son monde et pour un avenir commun dans le bocage à venir nous rejoindre et/ou à nous soutenir par tous les moyens qui leur semblent appropriés.

L’ensemble des lieux et des occupant·e·s de la Zad.

[Publié le 30 mars 2018 sur zad.nadir.org]

Gap (05) : Mobilisation de soutien contre l’expulsion du Chum de Veynes

Depuis le 9 septembre 2017, le centre d’Hébergement d’Urgence de Mineurs Exilés (Chum) de Veynes a accueilli plus d’une centaine de jeunes arrivant de la frontière italienne, car ni le Conseil Départemental ni l’État n’ont eu la volonté de mettre en place des dispositifs d’hébergement suffisants, pourtant de leur responsabilité ! Face à ces lamentables moyens institutionnels, ce lieu occupé et autogéré veut montrer qu’un accueil digne et réactif est possible.

Le 13 mars aura lieu à Gap le procès d’expulsion du Chum (tract en pièce jointe) : ce lieu autogéré, organisé par des gens qui demandent à minima que les institutions respectent la loi, et qui proposent beaucoup mieux qu’elles. Ce procès, c’est la seule réponse officielle de l’État face à nos dénonciations, et l’on voit que pour protéger ses remparts, le rouage est huilé : huissiers, traitement des demandes d’expulsion, dans ce sens cela fonctionne bien ! Fait de briques et de brocs, le CHUM est un lieu de vie, de passage, d’échange, d’entraide qui répond à l’urgence constante et à un besoin criant d’humanité. Read More

Fresnes (94): libération d’Alfidel !

Alfidel, incarcéré depuis octobre dernier, initialement condamné à un an de prison ferme pour une tentative de squat assimilée par la justice à une tentative de cambriolage, passait appel le 15 février au TGI de Paris. Read More

Bure (Meuse): expulsion du bois Lejuc en cours

Une quinzaine de camions de Gendarmes Mobiles sont dès le petit matin entrés dans le bois par les vigies sud-est et nord. Plusieurs arrestations sont en cours.

Nous lançons d’ores et déjà un appel à converger vers Bure pour ceux et celles qui le peuvent, et à se rassembler à 18h devant les préfectures. Nous pensons qu’ils pourront bloquer les routes alentours profitant de la venue du secrétaire d’État Sébastien Lecornu dans les mairies de Bure et Mandres dans la journée.

Plus d’infos à venir.
Fil info sur vmc.camp. Read More

Ivry-sur-Seine (94): le Vaydom résiste ! Après-midi solidaire contre l’expulsion samedi 3 février

Depuis plusieurs mois un nouveau lieu est occupé à Ivry pour y faire vivre un Centre Social Autogéré : le Vay Dom (qui signifie en tchétchène « notre maison »).
Laissé vide depuis quelques années, le bâtiment, appartenant au Crédit Mutuel et géré par Nexity, a été occupé par des dizaines de mal-logé.e.s, des familles, des précaires, des sans-papiers. Read More

St-Jacques-de-la-Lande (35): 15 personnes menacées d’expulsion, le maire refuse de les recevoir

Appel à rassemblement, jeudi 18 janvier dès 13h30 devant la mairie de St-Jacques, bus C6.

La Mairie nous mène en bateau.
Procédures illégales et mensonges à répétition, la mairie de St-Jacques nous a déjà expulsées en juillet, elle recommence en plein hiver. Read More

Paris: audience en appel de notre camarade Alfidel, le 28 décembre 2017 au TGI

Alfidel est emprisonné à Fresnes depuis le 25 octobre pour une tentative de squat, considérée par la justice comme une tentative de cambriolage. Il passe en appel au TGI de Paris le 28 décembre à 9h, soyons nombreux à assister à l’audience pour le soutenir.

Pour rappel, nous racontions dans un précédent texte : Read More

Bobigny-Montreuil (93): compte-rendu du procès pour « tentative de vol »

Jeudi 7 décembre 2017, 3 personnes sont passées en procès pour «tentative de vol par effraction en réunion», «provocation à s’armer contre l’État» et «refus de signalétique». Elles avaient été arrêtées à Montreuil dans la nuit du mardi 14 au mercredi 15 novembre.

Une centaine de personnes se sont retrouvées au tribunal de Bobigny ce jeudi 7 décembre, en solidarité avec les trois personnes en procès pour tentative de vol, et ne pas laisser la justice faire son sale travail dans l’indifférence. Read More

Fontaine (38) : Ouverture d’un squat d’hébergement

Le froid se fait de plus en plus rude mais la détermination des pouvoirs à laisser les gens à la rue et ce malgré de nombreux logements inoccupés ne faiblit pas.

Pour combattre cette logique nous occupons depuis treize jours un grand bâtiment laissé aux pigeons et aux courant d’air par la mairie de Fontaine.

Après plusieurs jours de flou, le maire de Fontaine nous à finalement déclaré qu’il organiserait lundi une réunion avec les élus municipaux pour décider de notre sort. Read More

Montreuil-Bobigny (93): procès pour « tentative de vol », le jeudi 7 décembre à 13h

La prison pour personne !

Y a beaucoup de maisons vides à Montreuil. Beaucoup de spéculateurs, d’héritages en indivision, de maisons justes abandonnées ou attendant le nouveau métro. Beaucoup de grues aussi, d’algecos vendant le bonheur à deux pas du periph’, en mode éco-responsable, bio-coopératif, citoyen-vigilant.

Y a des riches à Montreuil, un peu comme partout.

Y a des bourgeois de gôche, qui hésitent entre Brard, Bessac et Voynet, économie solidaire et monnaies alternatives, eux sont nombreux, ou bruyants.

Puis y a les flics, braves défenseurs de l’ordre et de la propriété, bras armé de la justice et de l’Etat, qui contrôlent qui est trop basané à leur goût, qui sont appelés par quelque citoyen content de rapporter une invasion de squatteuses, un fraudeur à la CAF, ou une énervée boutant le feu à un bétonneur, constructeur de palais de justice, de taules ou de HLM. Read More

Montreuil-Bobigny: demande de mise en liberté pour les copines incarcérées

Jeudi 16 novembre 2017, trois camarades ont été incarcérées à la prison des femmes de Fleury-Mérogis en attendant leur procès le 7 décembre pour « tentative de vol par effraction en réunion », provocation à s’armer contre l’État et « refus de signalétique ». Elles ont été arrêtées à Montreuil à proximité d’une maison inoccupée. Les copines ont fait des demandes de mise en liberté et elles passeront devant la 17e chambre du TGI de Bobigny ce jeudi 23 novembre. Read More

Montreuil (93): trois copines en prison, accusées de « tentative de vol par effraction en réunion »

Trois personnes ont été arrétées, déférées et incarcérées à la prison de Fleury Mérogis, accusées de « tentative de vol par effraction en réunion » pour avoir été vues à proximité d’une maison inoccupée. Un rassemblement est appelé samedi à 18h à Montreuil.

Dans la nuit du mardi 14 au mercredi 15 novembre, trois copines ont été contrôlées dans une rue de Montreuil et emmenées au commissariat. Un « voisin vigilant » les aurait vues à proximité d’une maison inoccupée et a appelé les flics. Elles ont alors été placées en garde-à-vue pour « tentative de vol par effraction en réunion ». Elles n’ont rien déclaré durant la GAV et ont refusé de donner leurs empreintes et photos, ce qui leur vaut d’être également poursuivies pour « refus de signalétique ». Read More

Bure (Meuse) : Appel à organiser le soutien décentralisé à Bure dès ce soir ou dans les jours à venir

Bonjour à tous-tes !

Ici en direct de Bure où une opération de perquisition d’ampleur cible différents lieux. Ils ont notamment saisi la quasi intégralité du bureau de la Maison de résistance – photocopieuse comprise (heureusement, ils n’ont pas touché à notre chatte Minette qui aime se blottir). Et du matos. Etc, etc. Vitres pétées, portes fracturées, camarade embarqué pour « rébellion », habitants intimidés, contrôles filtrants, domiciles privés éloignés de Bure perquisitionnés avec petites questions sur la vie familiale de la personne, etc.

Bref, tout ça nous rappelle de grandes et touchantes heures de coups de filet sur les mouvements de lutte, même s’ils ne feront pas l’erreur de sortir cette fois-ci la qualification terroriste.

Là, sur le moment, nous nous sentons fragiles, vulnérables, choqué-e-s. C’est un vrai coup – même si cela fait des mois que nous nous y attendions. Mais on ne s’attend jamais vraiment, même quand on vit avec les flics partout, à les voir débarquer au coeur de nos lieux de vies, nos intimités, fouiller nos chambres, nos caravanes, camions, bureau, tout déplacer, fouiner avec leurs mains de mort tout ce qui constitue nos vies.

Read More

Bruxelles: Rassemblement et semaine d’action contre la loi anti-squat

Non à la richocratie !

Il ne manquait plus que ça. On apprend que la bande à Michel s’apprête à faire voter en septembre une loi, d’ores et déjà approuvée en première lecture, selon laquelle les squatteurs-squatteuses seront désormais passibles de prison ferme.

Ainsi donc, après les expulsions massives du chômage, couplées à de nouveaux contrats d’emploi toujours plus précaires, après les coupes dans les aides aux associations de quartiers et dans les subventions aux soins de santé, après la répression de plus en plus violente de la contestation sociale , après l’intensification de la chasse aux personnes sans papiers, le gouvernement, de mèche avec les parasites privilégiés (spéculateurs immobiliers, big boss, lobbies), parachève en beauté sa criminalisation de la précarité en s’attaquant cyniquement à ceux qui occupent des bâtiments à l’abandon.

Autrement dit, c’est à l’heure même où les pires crapules, après avoir profité de leur mandat public pour puiser à la louche dans les caisses de la communauté, quittant la scène avec des indemnités de départ de 300 000 euros, qu’on décide de punir de peine de prison les sans-abris, à la recherche d’un toit, dans une Bruxelles constellées de logements vides (15 000 selon les dernières estimations). Read More

Saint-Denis (93): communiqué du collectif du 168 – Incendie et expulsion du squat du Cheval Blanc

25 août 2016, 25 août 2017. Même date, même catastrophe.

Il y a un an, nous avons été expulsé.e.s du 168 avenue Wilson. Nous avons campé devant, nous avons manifesté, nous avons rencontré la mairie et la préfecture, sans résultat. Puis la police a détruit notre campement. Après avoir été hébergé.e.s à droite à gauche, nous avons dû occuper un nouveau lieu vide, le 99 avenue Wilson (hôtel du Cheval Blanc), à partir du 25 décembre 2016, avec le soutien d’habitant.e.s du quartier, de collectifs, associations, organisations politiques et syndicales de Saint-Denis. En attente de jours meilleurs. Read More