Hambourg (Allemagne): semaine de mobilisation et d’agitation en solidarité avec les accusés de “l’affaire de la Breite strasse”, du 3 au 9 août 2015

Pour rappel: une maison de la Breite strasse a été occupée le 27 août 2014 à Hambourg. Les squatters ont attaqué les flics qui pénétraient dans la maison et les ont bombardés de peinture, de feux d’artifice et d’autres objets.

Fin août débutera le procès contre six personnes qui sont accusées d’avoir été impliquées dans le squat et les affrontements à la Breite strasse le 27 août 2014 à Hambourg. Les accusations sont lourdes et vont chez plusieurs personnes jusqu’à la tentative d’homicide volontaire. Read More

Dijon: interview du squat féministe La Cyprine

Interview publiée en juin 2015 dans le n°4 du zine dijonnais Less drugs More pills.

Yo ! Une petite présentation ?

Tu es ce que tu manges, nous, on est la CYPRINE ! On est un crew de meufs qui vivent en non-mixité meufs-gouines-trans (MGT) dans une maison vegan antispéciste et non-chauffée.
Pourquoi ouvrir une maison non-mixte ? Parce qu’on ne trouve pas notre compte, même dans notre milieu, à Dijon. Au milieu de nos potes, en majorité mecs-cis normés on se sent carrément invisibilisé-e-s en tant que meufs, gouines et trans. On a ressenti le besoin de changer nos rapports aux mecs, pour ne plus devoir adopter des comportements virilistes et/ou assignés au genre masculin pour pouvoir exister et toujours dans une certaine mesure au risque de te faire réassigner à ta position de meuf dominée. On avait besoin de se sentir powerful au quotidien, avoir de la place sans devoir la prendre de force. Read More

Ouargla (Algérie): des attributions de logements provoquent trois jours d’émeutes

La localité d’Aïn Beida, située à 6 km du chef-lieu de la wilaya de Ouargla, a connu de violents affrontements entre manifestants et forces anti-émeute quand des dizaines de jeunes issus de cette localité ont procédé à la fermeture de l’axe Ouargla-Hassi Messaoud tout au long de la journée du mardi 21 juillet.

Les manifestants protestaient contre l’affectation de 2000 lots de terrains situés dans les nouveaux lotissements urbains de cette commune à une partie des demandeurs de logements de la daïra de Hassi Messaoud. Ce mouvement de colère, qui a paralysé un axe de circulation important, a été suivi par des tentatives de médiation de la part des autorités locales qui ont finalement opté, sans surprise, pour la réquisition de la force publique pour rouvrir la route à la circulation. Bonjour la médiation ! Read More

Amiens: Communiqué du squat d’habitation rue Docteur Roux

Voilà maintenant 9 mois que l’on a ouvert un petit squat d’habitation sur Amiens (Picardie). La maison était vide depuis de nombreuses années, un ami l’avait déjà squattée en 2006. Le proprio était alors venu lui demander de bouger pour pouvoir effectuer des travaux. Huit ans plus tard, les travaux annoncés n’ont évidemment pas été effectués, et la maison pourrit sur pieds, fenêtres cassées, escaliers qui s’effondrent (que nous avons réparés depuis), cave inondée (nous avons également réparé les fuites), plafonds qui tombent en miettes etc.

Au bout de peut-être une semaine ou deux et une ou deux visites de la police le proprio déboule en personne pour nous dire de partir, on avait laissé les noms sur la boite aux lettres, on lui dit de les prendre et de faire une procédure. Il ne veut rien entendre nous insulte et nous dit que si l’on est encore là dans quinze jours il viendra avec une équipe de gros bras pour nous déloger de force. Read More

Tags: ,

Rennes: Boîte Noire, dernières paroles?

Ces deux mois de concerts se seront finis en beauté, et on aimerait donc revenir et partager sur ce qui a motivé l’ouverture de ce lieu, de préciser ce qu’on aimerait qui ressorte de cette expérience de folie et pour le moins réussie. Et puisque vous n’avez pas immédiatement de bière à chercher, de concert à écouter, de potes à retrouver, on en profite pour faire un peu long.

Mais pourquoi ce lieu ? Qu’avions-nous dans la tête ? Vous souhaitez vous aussi tenter l’expérience ?
Quelques pistes de réflexion et idées d’analyses sur ce qui se passe sur Rennes et sur ce qui motive l’ouverture de ce type de lieu !

Bonne lecture et à un de ces 4 on espère ! Read More

Bagnolet (93): non à l’expulsion du squat du collectif Baras !

NON à l’expulsion du squat des Baras !
NON à l’errance des membres du collectif !

Le tribunal vient d’annoncer l’expulsion du squat du collectif Baras et de donner raison à la multinationale Natixis. Sous le coup de cette décision, plus de 200 personnes vont se retrouver à la rue d’ici deux mois…

Nous avons déjà été expulsés, chassés et même pourchassés à plusieurs reprises. À chaque fois les autorités (mairies et État) ne nous ont proposé aucune solution d’hébergement. Read More

Parution d’une brochure à partir de la ZAD de Roybon

Salutations,

Nous venons de mettre en format brochure un de nos textes portant quelques-unes de nos réflexions sur le mouvement des ZAD et leur potentiel révolutionnaire. Dans un contexte où la ZAD de Roybon, en Isère, risque d’être évacuée dans les prochains jours. Pour rappel, cette occupation bloque, depuis fin 2014, le défrichement d’une importante forêt pour la construction d’un grand centre touristique – un Center Parcs – par le groupe Pierres et Vacances. Read More

Notre-Dame-des-Landes: (re)cours toujours !

ZAD-NDDL – Le 17 juillet, 17 recours contre l’aéroport ont été rejetés par le tribunal adminsitratif. Le premier ministre Manuel Valls a immédiatement déclaré que cette décision « doit entraîner la reprise des travaux ». De notre côté, nous n’oublions pas que le gouvernement, après la manifestation du 22 février 2014, s’était engagé à attendre la fin du processus juridique pour agir. A ce titre, nous soulignons la décision des associations hier de faire appel et de poursuivre la bataille juridique. Read More

Dijon: communiqué de presse contre l’expulsion du squat Reggio/Cap-Nord

[Mise à jour du 20 juillet 2015: l’audience est reportée. Le rassemblement aussi.]

Le 18 avril dernier, un bâtiment vacant depuis un an et demi, situé 4 impasse de Reggio à Dijon, a été occupé pour y reloger une centaine de demandeurs d’asile expulsés le 8 avril du squat de la rue René Coty et laissés sans solution d’hébergement depuis lors.

Début juillet, une procédure d’expulsion a été lancée sans convocation des habitants. Ce type de procédure ne laisse pas à la centaine d’habitants du lieu la possibilité de se défendre par le biais d’un avocat et de demander des délais, comme ils y ont pourtant droit. Read More

Dublin: fin du squat de Grangegorman

Malgré un appel à la résistance contre la menace d’expulsion (ici en anglais et en français), le squat de Grangegorman (AKA SquatCity) est mort dans le silence le plus complet. En juin dernier, les clés ont été données aux Gardai (flics irlandais), sans aucun remous…

Roybon (38): communiqué de la zone occupée à propos de l’ACAB-café

POUR LUTTER CONTRE LA CONSTRUCTION D’UN CENTER PARCS À ROYBON.

(Dans un souci de dé-genrer la langue française, différentes formes grammaticales sont employées dans ce texte, telles que l’ajout de -e, ou eureuses.)

Aujourd’hui [le 7 juillet] ouvre le café libre de la zone occupée du bois des Avenières.

ACAB, LE LIEU

Les trois préfabriqués destinés au chantier de défrichement de la zone ont été pris le jour de la marche aux flambeaux des opposant-es au Center Parcs en décembre 2014. Les algécos ont été graffés et rebaptisés ACAB et No Border. Ils sont devenus des sleepings, des lieux de rangement et une cuisine d’hiver. Le troisième préfabriqué a été démonté, et sa structure sert de scène occasionnelle et de cuisine d’été. Read More

Kaunas (Lituanie): retour sur l’expulsion du squat Žalias Namas

Samedi 27 juin à Kaunas, le squat d’activités Žalias Namas (« la maison verte ») a été expulsé. Cela faisait environ six mois que le squat proposait des activités publiques.

Ce samedi, alors que quelques squatteur-euse-s et invité-e-s préparaient un dîner dans le squat, une personne se présentant comme responsable du « projet de démolition » de la maison est arrivé et leur a ordonné de quitter les lieux. Face au refus des personnes présentes, ce « responsable » a appelé la police. Les squatteur-euse-s ont alors reçu l’ordre de partir sous 24 heures, sous peine d’inculpation judiciaire. Et sans même attendre ces 24 heures, les flics sont revenus en disant simplement « vous êtes sur une propriété qui ne vous appartient pas, alors soit vous partez maintenant soit vous serez arrêté-e-s ». Read More

Nantes: le squat du Vieux-Doulon menacé ?

Voici un an, un lieu était ouvert quartier Vieux-Doulon à Nantes pour loger des personnes à la rue, des migrants expulsés violemment de la rue des Stocks sans solution de relogement par Nantes Métropole.
 
Dans un article de Presse O’ on apprend qu’un « protocole de méthode » entre la préfecture, la Ville de Nantes, le collectif de soutien aux expulsés de la rue des Stocks et le diocèse est en cours. Le but serait de trouver des solutions d’hébergement pour tous ou presque sans engager de procédure d’expulsion.

Ça veut dire quoi pour presque toutes les personnes ? De plus il y a sans arrêt de nouvelles personnes en recherche d’un toit sur Nantes comme ailleurs. Read More

Fontaine (38): expulsion de squat et occupation de terrain

Voici un texte cosigné par RESF et des associations grenobloises suite à l’expulsion d’un squat et à l’occupation d’un terrain dans les jours qui ont suivi. Bien qu’il soit difficile de souscrire à l’arsenal revendicatif final du texte (doit-on attendre de l’Etat qu’il nous offre un droit au logement, qu’il réquisitionne – puisque la réquisition est une mesure légale – qu’il offre des logements qu’il juge dignes et pérennes , doit-on accepter les expulsions suivies de propositions de relogements ? à ce propos on peut lire Contre les propriétaires et le capital, guerre sans merci !), le communiqué de soutien d’associations locales en lutte a le mérite de marquer la solidarité, de dénoncer la collusion des administrations d’accompagnement social et des visées policières . Read More

Renens (Lausanne): Des migrantEs dans le jardin du Sleep-In

201507_Lausanne_Renens_des_migrantEs_dans_le_jardin_du_Sleep_InÀ Lausanne aussi, face aux politiques d’hébergement d’urgence insuffisantes, voire dégradantes, les migrantEs s’organisent. Ainsi, 60 à 70 migrantEs sans-abri se sont retrouvéEs depuis plusieurs semaines pour dormir et vivre dans le jardin du Sleep-In (centre d’accueil de nuit pour migrants) à Renens. Voilà ce qu’il s’y passe.

La politique actuelle de la ville de Lausanne en matière d’hébergement d’urgence est insuffisante, voir dégradante et déshumanisante. À cause de la saturation des centres d’accueil d’urgence – Abri PCi (ouvert en hiver), la Marmotte et le Sleep-In, le service social Lausannois, à l’initiative du conseiller municipal Tosato, s’est muni d’un système discriminatoire de réservation des lits aux conditions d’accès de plus en plus restrictives. Ce système met à l écart la majeure partie des personnes ayant besoin d’un toit pour passer la nuit. Read More