Nancy: Ouverture de la Cristallerie

La Cristallerie, espace culturel autogéré de Nancy, a ouvert ses portes le vendredi 29 octobre [2004]. Ce lieu est l’’ancien atelier d’’Emile Gallé, laissé à l’abandon par la mairie de Nancy depuis 1 an. Nous avons inauguré l’’espace par une grande soirée festive avec batucada, chanson, théâtre et cirque. Environ trois cent personnes se sont déplacées pour cet évènement. La soirée s’’est très bien déroulée, nous avons eu le passage de la police deux fois dans la soirée mais ils n’’ont pas tenté d’’entrer.
Nous voulons faire de ce lieu un espace d’’échange, d’’entraide, et de rencontres par le biais d’’activités accessibles à toutes et à tous. Nous avons besoin du soutien de chacunE, la vie du lieu en dépend. N’’hésitez pas à nous faire part de vos projets. Read More

Barcelone: Expulsion du Pati Blau

Barcelone, quartier de Cornella, le Pati Blau, six ans d’âge, a été expulsé le jeudi 21 octobre 2004, jour fixé par le juge en charge du dossier.
Dès très tôt le matin, quelques 200 personnes se sont concentrées devant le squat, centre social important de Cornella, pour le défendre. Vers 11h le juge a suspendu l’ordre d’expulsion et les 200 personnes sont parties en manif devant la mairie, ultra protegée. Pendant ce temps, un groupe d’une 60aine d’individuEs bloquaient les routes à l’aide de barricades enflammées, pierres, voitures (et meme un bus requisitionné pour l’occasion), attendant l’arrivée de la police. Read More

Nanterre: Occupation du huitième étage du bâtiment F

COLLECTIF DE NANTERRE CONTRE LES EXPULSIONS
28 octobre 2004
Nous, résidents de la cité-u de Nanterre et tous nos soutiens, avons décidé de nous regrouper et de lutter contre les mesures d’expulsions tombées par dizaines à la veille de la trêve hivernale.
Depuis mercredi 27 octobre à 15h30, le huitième étage du bâtiment F de la cité-u est déclaré lieu d’occupation permanente de l’action contre les expulsions.
Nous refusons que sous prétexte de répondre aux « nouvelles demandes étudiantes », le CROUS (Comité Régional des Oeuvres Universitaires et Scolaires) supprime des logements sociaux accessibles et opère un nettoyage social sans précédent. A terme, le nombre de logements sera divisé par deux et les loyers doublés. Ce projet va chasser les étudiants les moins rentables. Les travaux en cours signifient des centaines d’expulsions programmées.
Depuis des semaines, la direction refuse catégoriquement tout dialogue et brandit des « mise en demeure » et des menaces policières. A Nanterre, la direction est revenue sur ses engagements.
Notre exigence est simple: règlement collectif et définitif pour les résidents menacés d’expulsion.
Nous appelons les étudiants et toute personne qui refuse l’injustice à nous rejoindre.
NOUS NE NOUS LAISSERONS PAS CHASSER!
UN LOGEMENT POUR TOUS!

A.G.E.N.

Bruxelles: Communiqué des mutin-e-s de l’ULB, poil au nez…

Depuis lundi [25 octobre 2004], un groupe de mutin(e)s de L’ULB occupe l’ancien foyer, destiné à devenir un resto rapide.

Jamais autorisation ne fût demandée.

Nous reprenons l’espace/temps à notre compte ! Nous vivons et faisons vivre autour de nous !
Une expérience de vie d’une intensité non contenue suit son chemin. La gestion du lieu se développe en assemblées générales quotidiennes libres à tou(te)s où nous ressentons une volonté certaine de recherche vers des moments d’une beauté vraie, spontanée.
Read More

Tokyo: Le parc Yoyogi squatté par des dizaines de tentes…

ENOA-RU est un procédé d’échange pas comme les autres, au parc Yoyogi park, à Tokyo, qui préfère faire circuler du matos, de la bouffe, des vêtements gratuitement plutôt que d’avoir à payer / faire payer pour ça… Et chaque mardi se tient un atelier peinture.

Le parc Yoyogi est un des plus grands parcs de Tokyo. Environ 300 personnes y ont installé des tentes et des huttes bleues pour y vivre. Au Japon on nous appelle souvent les « personnes sans maison » (« Homeless people »), mais je pense que nous sommes comme des squatteur-euse-s. Je veux dire, parmi les gens qui vivent au parc Yoyogi, il y en a qui sont là par choix. Read More

Tags: ,

Grenoble: « Efficacité = $ » le 31 octobre et le 1er novembre au Chapitonom

efficacité = $

De et avec antoine defoort A.K.A. toni frietsoep,
Une forme proto-spectaculaire, qui traitera entre autre de la ludicité (lu-di-ci-té) contemporaine, élaborée à l’aide de procédés spectaculaires parfois grossiers, subtiles aussi parfois.
Egalement à noter l’utilisation de procédés pas trop spectaculaires.
C’est très intéressant.

DIMANCHE 31 OCTOBRE à 20h30
LUNDI 1er NOVEMBRE à 16h30
prix libre
au Chapitonom, 4 traverse des 400 couverts, 38000 Grenoble.

400crew

Saint-Etienne: Le squat Izmir en danger !

LE SQUAT IZMIR EN DANGER!
Il faudra plus d’un permis pour nous ramolir… tsai

Aujourd’hui, vendredi 8 octobre 2004, la société foncière Epora, employée par la mairie de Saint-Étienne, a fait déposer un permis de démolir sur notre maison : IZMIR. Aujourd’hui commence l’offensive municipale visant à expulser et détruire les bâtiments que nous occupons depuis bientôt 4 ans. Afin de ne pas rester isolé et de réagir face à celle-ci, nous voulons vous informer de ce qu’est IZMIR, ainsi que le grand projet de ville, et enfin vous expliquer pourquoi nous nous opposons à la politique d’urbanisme municipale. Read More

Paris: Entretien avec « Bruno » sur la mouvance autonome de la fin des années 1970 / début des années 1980

L’interview ci-dessous a été utilisée (et publiée en annexe) pour le mémoire de maîtrise de Sébastien Schifres « La mouvance autonome en France de 1976 à 1984 » (Université Paris X, Nanterre, Histoire contemporaine et socilogie politique, 2004).

Le mémoire en question est disponible en intégralité sur http://sebastien.schifres.free.fr/
—–

ENTRETIEN AVEC BRUNO
(pseudonyme, 16/04/2002)

Bruno est arrivé dans la mouvance autonome fin 1978, au moment où celle-ci va s’écrouler. Il est alors âgé de 14 ans et vit chez ses parents en banlieue parisienne. Son père est lui-même un communiste d’extrême gauche. Bruno, lui, se définit à ce moment là comme un autonome inorganisé. Bruno est donc bien représentatif de cette seconde génération d’autonomes, celle des années 80. Il participe activement en mai 1980 à l’organisation des émeutes qui se déroulent autour de l’université de Jussieu. Il est aussi présent à Chooz, dans les Ardennes, en 1982. Son témoignage est particulièrement intéressant pour sa description du mode vie des squatters du 20e arrondissement de Paris.

BRUNO : Dans la fin des années 70, il y a une politisation générale. Dans tous les lycées, il y a des comités de lutte, il y a des grèves, tout le temps : même les gens qui ne veulent pas s’impliquer se retrouvent impliqués là-dedans. Il y a un niveau de politisation bien plus fort que maintenant. Quand je suis arrivé au lycée, quinze jours après, c’était la grève : on se mettait pas en grève pour des gommes et des crayons. Read More

Tags:

Rennes: Des nouvelles de l’Ekluserie

Salut à touTEs.
Alors l’Ékluserie pour ceux qui ne le savent pas est un squat d’habitation et d’activités à Rennes (81 rue alphonse Guérin).
S’y déroulent concerts, projection, ateliers entre autres festivités mais comme souvent le propriétaire (en l’occurrence la DDE) finit par exiger de cette justice abjecte une expulsion en bonne et due forme.
Après un procès cet été, qui nous donne 2 mois de délai (jusqu’au 7 décembre 2004), nous allons essayer d’obtenir la trêve d’hiver. Les activités continuent néanmoins. Passez voir!

hastaluego at riseup.net

Saint-Brieuc: Festival de soutien au squat le Wagon

30 octobre 2004, St-Brieuc, festival de soutien au squat le wagon – nous avons besoin de vous et de vos soutiens

Comme vous le savez tous(tes) ici le squatt le Wagon de Saint-Brieuc a été expulsé le 15 octobre au matin manu militari par les troupes répressives du maire de la ville de la préfete de la région Bretagne. Read More

Grenoble: Film sur l’occupation du parc Paul Mistral, au Chapitonom le 20 octobre 2004

Le Mercredi 20 Octobre 2004

– à partir de 19h: Apéro Pizzas dans le square avec le four à pain

– et à 20h30: Projection d’un film sur les évènements du parc Paul Mistral pendant l’hiver 2003/2004.

Tout ça à prix libre bien évidemment. A plus tard. Read More

Toulouse: Un squat de vélorutionnaires expulsé


  Toulouse: Un squat de vélorutionnaires expulsé


Ce jour, lundi 18 octobre 2004, l’OPAC et le directeur des chiottes du préfet ont executé la décision d’expulsion de notre local. Par ce geste, les autorités pourries d’une république moribonde ont déclaré la guerre aux vélorutionnaires. Après six mois de trève, alors que nous nous apprêtions d’ici quelques semaines à prendre un local déclaré, nous sommes à nouveau à la rue, nos affaires personnelles et de l’association dispersées voire saisies. Ce n’est pas une raison pour être défait-tristes, une expulsion, une ouverture, plus le bonus pour nos adversaires. Les attentats poétiques reprennent, sortez vos sardines( sur le silencieux du pot d’échappement), votre liquide de frein de bagnole (sur les carrosseries), les couteaux pour les pneus des 4×4, et toutes les armes intergalactiques (yaourts, oeufs…). Arrosez d’injures les répondeurs de l’OPAC et de la mairie de Toulouse (DeVeyrinas en tête), pensez aux autres aussi (palais de l’injustice, ministères…) Mort aux automodébiles, Vive la Vélorution !

ps : en plus les condamnations pleuvent : suppression du RMI, suppression des allocations logement pour le petit appart que j’avais réussi à avoir, une semaine de travaux forcés, quatre mois avec sursis pour les yaourts… plus le reste à venir.

Divin-e


Grenoble: De multiples rendez-vous contre la recherche scientifique liée à l’industrie et à l’armée, du 23 au 29 octobre 2004

Objections de ConScience Objections de ConScience
Les cobayes prennent la parole

Face aux Etats Généraux de la Recherche-Armée-Industrie
Du 23 au 29 octobre 2004
Grenoble

—————–
C’est à Grenoble, mère de toutes les technopoles, qu’ont lieu les « Etats Généraux de la Recherche » les 28 et 29 octobre 2004. Véritable célébration de la liaison recherche-armée-industrie avec la bénédiction conjointe de l’Etat et des entreprises. Contre cette « recherche & développement » à but lucratif et à effets mortifères éclatent de multiples révoltes d’opinion (Tchernobyl, amiante, OGM, « vache folle », sang contaminé, pesticides, AZF, etc), qui remontent rarement à la racine des catastrophes.

Read More

Paris: Rassemblement de mal-logé-e-s en colère

A l’initiative d’un collectif parisien de mal-logés, un rassemblement de mal-logés est organisé devant la mairie du 19ème vendredi 22 Octobre 2004 à 14h. Ce vendredi à 15h, Madec (maire du 19ème) recevra solennellement une liste de demandeurs de logement HLM composée de Rmistes, SDF, Immigrés, Familles nombreuses… Composée de tous ceux dont Madec, la ville de Paris et la proche banlieue voudraient se débarrasser. Les Pauvres ne laisseront pas cette belle ville de Paris aux classes moyennes et aux bureaux. SOYONS NOMBREUX ET BRUYANTS !

« Il ne suffit pas de vivre en taudis ou en squat pour prétendre au relogement »
ROGER MADEC (Compte-rendu de mandat, octobre 2004)

Oscar L.

Grenoble: Nouveaux « monologues du vagin » au Chapitonom

SPECTACLE-DISCUSSION INSPIRÉ (TRES LIBREMENT)

DES MONOLOGUES DU VAGIN – soirée entre femmes –

Nous sommes un groupe de filles a Grenoble et nous travaillons depuis quelques temps sur les « monologues du vagin » d’Eve Ensler…

et nous avons la joie de vous inviter a la première représentation publique Read More