Berlin (Allemagne): les expulsions locatives peuvent tuer, Mme Scharlach!

Le 31 mai 2021, peu avant son expulsion de chez lui, Peter H. s’est ôté la vie, dans son appartement de la Adalbertstraße 74. La raison de la mort de Peter réside sans doute dans le système capitaliste et dans une jurisprudence pour laquelle la propriété privée compte plus que le besoin des gens d’avoir un toit sur la tête. Dans ce cas particulier, cependant, le responsable n’est pas un bureaucrate anonyme au sein une entreprise ou d’une société-écran, mais sa voisine de longue date, Christine Scharlach, qui l’a poursuivi en justice pour ses fins personnelles. Même en connaissant la situation de vie difficile de cet homme, elle a insisté pour son prétendu droit et a intenté une procédure d’expulsion. Quelle inhumanité et quelle froideur peuvent avoir certaines personnes? Read More

Allemagne: vague d’actions directes en solidarité, notamment avec Rigaer 94 et le Köpi

Berlin: les véhicules de l’expert-incendie mandaté par le proprio du Rigaer 94 partent en fumée !
traduit de l’allemand
de chronik, 14 juin 2021

Mardi après-midi, plusieurs véhicules ont été incendiés dans le quartier de Marzahn. Selon des informations du Tagesspiegel, il s’agit de voitures de la société d’ingénierie d’un consultant en protection-incendie, agissant également sur ordre du propriétaire de la Rigaer 94. La police enquête à présent pour déterminer si l’attaque a à voir avec l’inspection de sécurité incendie de la Rigaer 94 prévue jeudi.

Vers 14h25, un témoin a alerté la police. Il aurait vu sept à huit personnes cagoulées, et juste après les sept voitures de l’entreprise partir en flammes. Les inconnus auraient ensuite pris la fuite en vélo. Le responsable de l’Intérieur du SPD, Tom Schreiber, a affirmé que l’attaque serait « une tentative de plus pour faire taire et intimider des gens avec des délits et des actes violents. C’est une stratégie perfide présente aussi dans l’extrémisme de gauche ». La question est d’où les auteurs savaient que cet expert travaille pour les propriétaires du Rigaer 94. Son identité avait été maniée avec la plus grande prudence pour des raisons de sécurité. Read More

Berlin (Allemagne): des vitres de banques et de supermarchés brisées en solidarité avec Rigaer 94

Nous avons passé des journées mouvementées, pleines de peur et de colère, mais aussi d’espoir et de solidarité, en rapport avec le squat Rigaer 94. En même temps, la surenchère autour de l’«inspection de sécurité incendie» n’est que la partie visible de l’iceberg, dans la lutte pour les espaces de vie et d’habitation. Parce que tous les jours il y a des expulsions, mais le plus souvent sans que cela attire l’attention. Ce sont des tragédies qui mènent des personnes à se retrouver sans abri, isolées, sans dignité, et qui, dans des cas extrêmes, peuvent même porter à la mort. C’est ce qui est arrivé récemment, le 31 mai, dans le quartier de Kreuzberg, lorsque le musicien Peter Hollinger, âgé de 67 ans, s’est ôté la vie à cause de son expulsion imminente, après 40 ans dans son appartement. Read More

Berlin (Allemagne): retour sur la journée agitée du 16 juin 2021 dans la Rigaer Strasse

Le matin du 16 juin, la Rigaer Straße, la Dorfplatz et jusqu’à la Zellestraße, ont été occupées par de nombreuses personnes, pour empêcher une tentative d’expulsion camouflée sous une prétendue inspection de la sécurité incendie, prévue pour le 17 juin. Ce 16 juin, la police voulait instaurer une «zone rouge» dans les rues alentour.

Peu avant 11 heures, des grandes barricades ont été érigées avec des pneus, des fils barbelés, des matériaux de chantier et des poubelles. Des pneus ont été enflammés de chaque côté de la Rigaer Straße. Alors que des importantes forces de police s’approchaient de ce secteur, les grandes barricades ont été incendiées elles aussi. Les barricadier.e.s ont repoussé la police à coups de pierres et de feux d’artifice lancés contre les petites unités de flics en tenue anti-émeute. Read More

Berlin: Rigaer 94 – à nos ami-es et camarades

Grâce à tout le soutien qui a été développé au cours des dernières semaines et surtout des deux derniers jours de préparation et de lutte collective contre nos ennemis communs, nous avons réussi à développer les journées de lutte les plus intenses que nous aurions pu imaginer. Des journées qui ont transformé tous les plans de l’État et de la capitale en une catastrophe. Un grand rappel pour nous-mêmes, notre collectif et ses partisan-es, de l’importance des réseaux du mouvement, des infrastructures de solidarité et d’auto-organisation.

En commençant par la défense du quartier contre l’établissement de la zone rouge, nous avons tiré la bonne conséquence des agressions de l’État et du marché immobilier contre les habitant-es de la ville. L’annonce de zones de danger et de zones rouges, où les gens deviennent des cibles faciles pour la police afin de créer une atmosphère d’isolement et de peur, est devenue une normalité dans cette ville de riches. Ces dernières années, nous avons assisté à de nombreuses occasions où, en tant que personnes visées par les attaques de l’État, nous avons dû protester presque silencieusement devant les barrières, gardées par une force de police militarisée. Citons l’expulsion de l’école Ohlauer à Kreuzberg, l’expulsion du Kiezladen Friedel54 et tous les autres projets comme Syndikat, Meuterei et nos voisins Liebig34. Cet état de fait ne peut plus être toléré – le peuple doit se soulever ! Read More

Berlin: Rigaer94, notre déclaration sur la situation actuelle

Aujourd’hui, au soir du 16 juin, nous nous remémorons une journée militante et une zone autonome temporaire et nous regardons vers l’avenir le poing serré. Oui, nous nous souviendrons longtemps des barricades de la Rigaer Straße et de leur défense collective avec un grand sourire sur le visage. Petit à petit, le Sénat et les propriétaires se brûlent les doigts devant la tentative de destruction de notre maison.

Après la rue, il y a maintenant des problèmes sur le plan juridique. Un tribunal administratif supérieur a considérablement compliqué la position de départ des responsables du Sénat et de la société de boîtes aux lettres pour l’attaque de notre maison. Cette dernière, représentée par Bernau, Luschnat et von Arentin, s’est vu interdire l’accès à nos locaux. De plus, les flics ne doivent avoir accès qu’à la cage d’escalier, au grenier, à la cour, etc, mais pas aux appartements privés.

En ce moment, l’expert, qui est maintenant déclaré responsable, est informé par nos avocats qu’il peut inspecter la sécurité incendie de notre maison sans aucun danger pour sa santé et qu’il peut entrer et sortir sans aucun problème. Bien sûr, sans le moindre flic, comme nous l’avons déjà déclaré en janvier 2021. Et nous tenons notre parole. Cela aurait dû être plus que clair aujourd’hui encore. Tout à fait à l’opposé de la parole de nombreux politicien-nes, que ce soit au district ou au sénat, de celle des flics ou même d’une entreprise de boîtes aux lettres douteuses. Certains d’entre eux osent encore prétendre qu’il ne s’agit pas d’une expulsion de Rigaer94. Read More

Berlin (Allemagne): un véhicule de Vonovia incendié

Il est facile de reconnaître les mensonges du Sénat rouge-rouge-vert [Note d’Attaque: référence à la coalition SPD, Die Linke (gauche), Die Grünen (Verts), qui gouverne la ville-État de Berlin.], le Sénat des expulsions, derrière les excuses sur la sécurité incendie du squat Rigaer 94. La façon dont Geisel [Note d’Attaque: Andreas Geisel, politicien du SPD, actuel Sénateur à l’Intérieur de Berlin.] et ses acolytes ont paradé pendant des mois pour légitimer politiquement l’attaque prochaine de ce lieu, prévu pour le 17 juin, est d’autant plus éhontée. Mais les expulsions de la librairie Kisch & Co et de la Köpi-Wagenplatz sont imminentes elle aussi et elles poursuivent la vague d’expulsions des dernières années.
Read More

Berlin (Allemagne): un chantier d’appartements de luxe attaqué

Dans la nuit du 8 au 9 juin, nous avons mis le feu au tableau électrique d’un chargeur sur pneus, dans le chantier de Braunschweiger Straße 21. La cabine du conducteur a complètement brûlé et le tableau électrique a été si endommagé qu’il ne marche plus. Read More

Berlin: rassemblement contre le processus d’expulsion du Køpi Wagenplatz

Un lieu d’habitation n’a pas nécessairement quatre murs de briques, et ils sont parfois sur roues.

Køpi Wagenplatz est synonyme d’un mode de vie qui tente d’exister de manière autonome et autogéré, offrant une réponse claire et visible à une culture dominante de la propriété comme statut qui ferme la porte à la communauté, au voisinage et à la solidarité.

Le 10 juin, le procès contre cette structure aura lieu. L’existence « légale » de ce projet autogéré, comme de plusieurs autres espaces à Berlin, est décidée par des personnes qui n’ont qu’une seule priorité : servir les intérêts du capital, des propriétaires, des sociétés immobilières. Notre position est de faire comprendre que non seulement nous défendrons chaque projet menacé mais que nous défendons l’autodétermination de notre existence et de notre vie. Nous ne reconnaissons pas leurs institutions mais nous voulons être présents à chaque décision qui est prise pour nous, sans nous. Read More

Berlin: analyse, conseils et tactique – N’attendez pas qu’il soit trop tard

Køpi et Rigaer94 appellent à une manifestation « N’attendez pas qu’il soit trop tard », le 15 mai sur le Gendarmenmarkt.

Cette manifestation doit être forte et dynamique, et ne pas attendre la prochaine date d’expulsion. Il y a eu beaucoup d’évaluations et d’analyses de nos manifestations ces dernières années, suffisamment pour réussir à quelques reprises à sortir de notre comportement habituel et à regagner un certain potentiel d’action. Nous espérons que nos manifestations ne serviront pas seulement à être vu-es et entendu-es, ou à bloquer quelque chose. Il s’agit de créer des moments collectifs, des moments où nous pouvons nous retrouver ensemble dans la rue, des moments de rupture avec la normalité, de dépassement de l’inertie de masse et de remise en cause des règles sociales. Des moments où nous pouvons reconnaître et expérimenter notre force collective. Non pas en tant qu’événement, mais dans le but de créer un instant qui nous relie à d’autres points de la chronologie de la démarche radicale et de construire sur eux. Des moments à partir desquels une dynamique peut se développer, où il est possible de se joindre spontanément, où les gens peuvent oser essayer de nouvelles choses et acquérir de l’expérience. Afin de ne pas transformer cette quête en impasse, il est nécessaire de toujours repenser et ajuster notre approche et de sortir des habitudes et des routines. Comme base, nous avons rassemblé ici quelques analyses et suggestions. Read More

Berlin: rassemblement contre la gentrification

MISE À JOUR : l’événement est reporté en raison des mauvaises conditions météorologiques !

La gentrification est de plus en plus présente dans le quartier de Neukölln. Des restaurants du quartier dit « Kreuzkölln » aux bars de la Weserstrasse, du « Karstadt » de la Hermannplatz aux alentours de Schillerkiez. La nouvelle horreur que constitue le projet d’appartements de luxe en cours de construction « Kalle Neukölln » rapproche encore plus le problème de la gentrification de notre quartier.
Dès que le gouvernement allemand a rejeté le plafonnement des loyers, la construction semble plus répandue que jamais, ce qui indique clairement que les augmentations de loyer et les déplacements ont déjà commencé.
Le vendredi 7 mai 2021, dans notre quartier, le long de Braunschweiger Str. et Richardstr. nous nous organisons, collaborons ensemble pour un rassemblement auto-organisé ! Nous vous invitons à venir vous rencontrer, danser et jouer ensemble pour un quartier uni !
Tous les dons seront ultilisés contre la répression d’une personne sans papiers.

Contre la gentrification, en solidarité avec les hausprojekten menacés, reprenons les rues ! Read More

Berlin: le week-end de manifestations du Køpi

Køpi appelle ses ami-es et allié-es du monde entier à se réunir à Berlin les 15 et 16 mai pour un week-end de manifestations. Alors que le wagenplatz du Køpi est confronté à la plus grave menace d’expulsion à ce jour, Køpi est uni pour lutter pour nos habitations et nos familles. Køpi est un projet DIY au cœur de Berlin qui offre un espace de vie aux personnes vivant dans le bâtiment et le wagenplatz depuis plus de 30 ans. Il continue également d’être le lieu de rencontre pour des collectifs, des événements et l’énergie créative depuis le jour où la première porte a été ouverte. Nous n’abandonnerons pas notre mode de vie pour quelques promoteurs soutenus par l’État ! Quand la loi veut nous enlever nos lieux de vie, il est temps d’enfreindre la loi !
Le propriétaire présumé de Køpi, Startezia GmbH, n’est qu’un exemple de plus de la façon dont nos lieux de vie et nos communautés autonomes sont détruit-es par des sociétés anonymes qui ne se soucient que du profit et non des gens. Le wagenplatz du Køpi n’est pas le seul à être menacé d’expulsion. D’autres projets berlinois, Potse, Rigaer 94, et Queer Wagenplatz Mollies sont également en danger immédiat. Rien que l’année dernière, des lieux importants comme Liebig 34, Syndikat, Meuterei, Diesel A, Sabot Garden et G17a ont déjà été expulsés. Read More

Berlin (Allemagne): plus de 10 000 personnes en manif contre l’augmentation des loyers

Jeudi 15 avril 2021, suite à l’arrêt du Tribunal constitutionnel contre le plafonnement des loyers à Berlin, des manifestations spontanées ont eu lieu dans la capitale fédérale. Dans la soirée, selon la police, plus de 10 000 personnes se sont rassemblées aux portes de Kottbusser.

Des affrontements ont eu lieu avec la police, qui a frappé à coups de poing et de gazeuses lacrymogènes. Read More

Berlin (Allemagne): de la haine pour Streletzki

Sur la presqu’île de Stralau [Note d’Attaque: dans le quartier de Friedrichshain, entre la Spree et la baie de Rummelsburg, où des habitations autoconstruites ont été détruites et leurs habitant.e.s expulsé.e.s, il y a quelques semaines], à deux pas de l’ancien village de tentes, se trouve le quartier de luxe «Spreegold». Son propriétaire est le groupe Streletzki, qui prévoit de construire d’autres bâtiments de luxe dans la baie de Rummelsburg et qui a fait cause commune avec Kevin Hönicke [Note d’Attaque: maire adjoint, SPD, du quartier de Lichtenberg] pour faire expulser le village de tentes et laisser la place à l’aquarium Coral World. Read More

Berlin: manifestation, six mois après son expulsion, la Liebig34 est partout

Vendredi 9 avril 2021 à 16 heures, rassemblement à la Dorfplatz (Friedrichshain), à l’angle de la Rigaerstrasse et de la Liebigstrasse.
Samedi 10 avril 2021 à midi, manifestation, départ de la Dorfplatz.

Cela fait six mois que Liebig 34 a cessé d’exister en tant que hausprojekt situé à l’angle de la Liebigstrasse et de la Rigaerstrasse. Il y a six mois, une lutte d’un an s’est soldée par une expulsion au petit matin, une émeute le soir-même, d’innombrables autres actions de solidarité – dont une attaque contre le Ringbahn qui l’a mis hors service pendant plusieurs jours – et finalement la perte d’un symbole mondial du féminisme anarcho-queer.

Mais six mois plus tard, la Liebig34 continue de vivre ; à Bristol, où la semaine dernière, une manifestation – après l’enlèvement et le meurtre de Sarah Everard par un officier de la police métropolitaine – contre la violence sexiste et une nouvelle loi autoritaire sur la police a dégénéré en une nuit de violence contre la police ; à Londres, où la même lutte a conduit à l’occupation d’un poste de police désaffecté ; à Mexico, lors de la journée internationale de la femme, où des militantes féministes, à l’intérieur ont brisé les barrières autour du Palais national et mis le feu aux boucliers de la police anti-émeute ; à Berlin la semaine dernière, où des manifestations et des attaques ont éclaté lors de l’expulsion de la Meuterei et de la menace permanente qui pèse sur Rigaer 94, Potse, Køpi Wagenplatz et d’autres projets. Avec l’expulsion du hausprojekt, la Liebig reste omniprésente. Read More