Yverdon: manif déterminée contre l’expulsion du quartier libre de Clendy Dessous

A l’appel des habitant.e.x.s du quartier libre de Clendy Dessous à Yverdon-les-Bains, plus de 150 personnes ont défilé en fin d’après-midi dans les rues d’Yverdon-les-bains malgré que la manifestation n’ait pas été autorisée.

Le 17 décembre, le collectif Quartier Libre avait déposé, sans grandes attentes envers la justice, un recours à a la décision du Tribunal de la Broye et du Nord-Vaudois qui fixait le départ des occupant.e.x.s au lundi 27 décembre. En rejetant ce recours le samedi 25 décembre, le tribunal a confirmé sa décision. Alors que la crise du logement touche de plus en plus de personnes, les autorités redirigent avec mépris les concerné.e.×.s vers des centres d’hébergement d’urgence. Par cette décision la justice apparaît comme ce qu’elle est : un instrument politique qui, dans le cas d’Yverdon-les-Bains, tente d’anéantir une initiative populaire et solidaire, au bénéfice d’un promoteur immobilier. Qui plus est la municipalité à refuser la demande d’autorisation. Il a été collectivement décidé de maintenir malgré tout la manifestation. Manifester est un droit et il ne se négocie pas. Read More

Yverdon: manif de solidarité avec le Quartier Libre. Les foyers de résistances vivront

Le Quartier Libre cherche son bonheur partout, va en manif, refuse ce monde égoïste!

Menacé.e.×.s d’expulsion en pleine période de Noël, les Clendystin.e.×.s n’en démordent pas et s’obstinent à façonner un autre monde en commun. Depuis mi-octobre, iels occupent les bâtiments et les parcelles d’un quartier vide en attente d’un projet de constructions de plusieurs immeubles de béton. Iels font vivre un espace politique et culturel et s’obstinent à façonner un autre monde en commun.
Rejoignez-nous ! Mercredi 22 décembre pour un concert de musique classiste. Vendredi 24 et samedi 25 pour la “Fête des lutins”, un anti-noël solidaire. Et – surtout – lundi 27 décembre, jour du départ ordonné par la juge, pour manifester contre l’expulsion des lieux en lutte. Rendez-vous à 18h à la place de la gare à Yverdon-les-Bains avec toute votre rage et vos lanternes ! Read More

Yverdon: en attente de son verdict, le Quartier Libre prouve qu’il existe !

Ce mardi 16 novembre, un mois après avoir occupé les terres en friche et deux maisons vacantes du quartier yverdonnois de Clendy-Dessous, nous avons comparu devant la « Justice », soit en cette occasion le Tribunal d’Arrondissement de la Broye et du nord Vaudois, présidé par Véronique Pittet.

Ou plutôt nous n’avons pas comparu. Car bien que nous ayant fait parvenir, avec presque 3 semaines de retard entre la date de la convocation et le timbre de la poste – la lenteur administrative a bon dos – une convocation non-nominative, la « Justice » nous a informé le matin même par mail que l’un·e·x d’entre nous devait être présent·e·x pour que notre avocat puisse nous représenter. La Juge a ensuite refusé de laisser comparaître la personne désignée, car celle-ci se rechignait – pour des raisons évidentes – à donner son identité. Read More

Lausanne: parole aux habitant.e.x.s du Porno Diesel

Si le projet de maraîchage « Espace Blécherette » de la zone du Châtelard semble laisser planer beaucoup d’incertitudes quant à sa réalisation et nous rappelle douloureusement de précédents déboires urbanistiques lausannois, il y subsiste une zone d’ombre : le délogement d’une 20aine d’individu.e.x.s.

Voilà presque 7 ans que nous habitons la ferme du Châtelard 103. C’est la maison juste avant l’entrée d’autoroute de la Blécherette avec des peintures sur la façade. Il y a des roulottes et des cabanes aussi. Dernièrement, la Ville de Lausanne, propriétaire des lieux, a décidé de ne pas reconduire notre actuel contrat de prêt à usage et de mettre un terme à notre occupation de l’endroit. Elle met en avant la volonté de nous remplacer par un projet agricole bio. Nous nous opposons à ce dernier, mais nous serons réceptif.ve.x.s à des projets compatibles avec nos habitats. Read More

Yverdon: Quartier Libre, occupations à Clendy-Dessous

Occuper des espaces, reprendre des terres, faire émerger des possibles… Ce qui avait été annoncé comme un weekend d’actions et de rencontres se transforme maintenant en Quartier Libre ! Deux bâtiments sont actuellement occupés. Pour une écologie radicale et une offensive contre la ville, pour stopper un projet de trop dans un monde saturé de béton, nous reprenons ces espaces afin de pérenniser une zone de lutte contre l’urbanisation galopante, la marchandisation des espaces et des esprits.

Samedi 16 octobre, la manifestation Yverdon Ville Vivante organisée en réponse à l’appel de Reprenons la Ville ! battait le pavé de la capitale nord-vaudoise. La foule, dans une marche déterminée et rythmée par les chants de l’inter-chorale, a sillonné la ville en faisant plusieurs arrêts dans des lieux condamnés à l’artificialisation, à la gentrification, à l’inconscience des aménageur.euse.x.s (ou pas). Vers 15h, des flyers ont circulé au sein de la manifestation pour inviter les personnes présentes à rejoindre le quartier de Clendy-Dessous pour un weekend d’actions et de rencontres. Read More

Yverdon: manifestation “Reprenons la Ville ! Yverdon Ville Vivante”

Appel à manifester le 16 octobre à 13h30 à la place Pestallozzi à Yverdon. Qui aurait parié sur Yverdon-les-Bains ? Et pourtant c’est bel et bien là-bas que Reprenons la Ville ! a fait écho le plus vite avec, quelques semaines après la parution de l’appel seulement, l’annonce d’une manifestation pour une ville vivante, radicalement sociale, écologique et démocratique.
Cet article relate l’appel à manifester co-signé par notamment la Grève du Climat, l’Association ICI, AlternatYv, Uniterre, Agriculture du futur, les Incroyables Comestibles, la FRACP, etc. ainsi que le positionnement des luttes paysannes qui formeront un block outillé dans le cortège. Read More

Lucerne: des espaces libres dès maintenant ! Manif le 17 septembre

Même après un été, la maison désormais vide du Murmattweg nous pèse sur l’estomac. Nous continuons à être en colère et tristes face aux structures rigides de Lucerne qui continuent à faire obstacle à la mise en œuvre de projets et d’idées autodéterminés. Nous sommes solidaires des projets de Lucerne qui continuent à résister à cette pression, formant d’importants espaces libres.

Mais nous ne voulons pas accepter tranquillement que d’autres projets soient perdus et que l’attitude conservatrice et inflexible de la municipalité reste sans réponse. Nous avons besoin de lieux où les conventions et les hiérarchies peuvent être brisées. C’est pourquoi nous descendons ensemble et bruyamment dans la rue le 17 septembre pour réclamer un espace pour l’éducation, le travail en réseau et l’émancipation.

Pour plus d’espaces libres, autodéterminés et solidaires à Lucerne ! Read More

Berne: ouverture de la Worbstrasse 104 et 108

Nous sommes un collectif créatif et mixte. Nous sommes toustes uni-e-s par le désir d’espace libre, de culture auto-organisée et d’espace de vie. Nous avons déjà contacté la municipalité de Muri.

Les deux maisons classées sont malheureusement vides depuis un certain temps, depuis que la municipalité de Muri a cessé de proposer des logements d’urgence. Maintenant la commune bourgeoise de Berne doit acheter les maisons. La commune possède déjà de nombreuses propriétés et seul le petit magasin agricole prévu serait accessible au grand public.

Les deux maisons font partie de la Schürmattsareal, qui doit être développée. Le principe directeur du plan d’aménagement de la commune de Schürmatt stipule : « Afin de promouvoir la qualité de l’espace ouvert », il convient de créer un « lieu de rencontre et de manifestation central » ainsi qu’une « aire de jeux et de loisirs ». Nous aimerions y apporter de nombreuses idées et possibilités avec notre équipe. À cette fin, nous voulons créer un espace pour les discussions et les nouvelles idées. Read More

Gros-de-Vaud: offensive armée des proprio contre la nouvelle occup’ de l’Auberge d’Etagnières

Depuis samedi, un collectif occupe l’ancienne auberge et pizzeria d’Etagnières dans le Gros-de-Vaud. Le proprio et ses hommes de main sont venus, armés, dans le but de nous expulser.

“On va vous tuer”

Ce jeudi 08.07.2021 à 15h, le propriétaire accompagné d’une dizaine d’acolytes armés de pioches, de masses, d’une pince monseigneur géante et d’une meuleuse ont attaqué l’Auberge d’Etagnières, que nous occupons depuis samedi, avec la ferme intention de nous déloger et de nous faire du mal. “On va vous tuer” ont-ils répété à plusieurs reprises. Le propriétaire et ses hommes ont cassé certaines vitres du rez-de-chaussée et enfoncé la porte d’entrée. Barricadé.es d’urgence au dernier étage, nous avons rappelé à maintes reprises les nombreuses infractions qu’ils commettaient à l’égard du droit suisse, les avons encouragés à déposer plainte et à passer par voie légale. La police avait déjà constaté notre présence le lundi soir et avertit le propriétaire des procédures en cas de squat. Plutôt que de se conformer au cadre légal en portant plainte, il a décidé de faire justice lui-même. Décidément dans ce pays, la minorité de propriétaires se croit au-dessus des lois, étant donné qu’il est bien sûr interdit au propriétaire de rendre justice lui-même, alors que nous sommes pourtant protégé.es par le droit du bail. Read More

Lugano: Il Molino, retour sur la manif du 5 juin

L’expulsion du CSOA Molino et la démolition d’une partie des ses bâtiments ont déclenché une vague de solidarité au Tessin, en Suisse et dans d’autres parties du monde. Une solidarité qui nous a réchauffé le cœur, nous montrant que ce petit bout de terre que nous habitons est encore capable de grandes choses. Ces jours, dans les rues, se sont rencontrés des milliers de personnes différentes qui ont fréquenté l’espace au fil des décennies, que ce soit pour un soir ou pour une période plus ou moins longue de leur vie. Le Molino a été un lieu où des projets artistiques, culturels, politiques, sportifs populaires, d’autoproduction et de vie communautaire se sont entrelacés et ont coexisté, y compris avec des moments de difficulté, de divergence et de confrontation. Read More

Lugano: appel à manifester le 5 juin. Personne ne touche au Molino!

Nos idées ne s’expulsent pas!

Samedi 29 mai, avec l’expulsion du CSOA il Molino, les autorités cantonales et municipales ont montré leur vrai visage: militarisation de la ville avec la présence de la police anti-émeute tessinoise et d’autres cantons (dont Genève et Vaud), drones, spray au poivre, matraques (et des groupes de néo-fascistes manifestement tolérés d’en haut). Et puis les bulldozers et la démolition d’une partie des espaces du centre social avec des images rappelant des scènes de guerre.

La volonté est de faire taire et d’effrayer toute forme d’auto-organisation par le bas, en empêchant toute forme d’expression artistique, culturelle et politique qui n’entre pas dans les schémas rigides de celleux qui veulent une ville où une seule loi règne : celle du profit capitaliste par-dessus tout.

Celleux qui ont ordonné l’expulsion pensent vraiment qu’iels peuvent effacer plus de 20 ans d’autogestion au Tessin en une nuit ? Iels se trompent ! Les rêves, les souvenirs et les luttes de celleux qui, au cours de toutes ces années, ont vécu et traversé le Molino ne peuvent être ni emmurés ni démolis… parce que notre amour pour la liberté est plus fort que toute autorité. Read More

Lugano: expulsion du CS()A le Molino

Suite à la manifestation de samedi au soutien des espaces autogérés et après l’occupation du bâtiment de l’ex-institut Vanoni à Molino Nuovo, le CS()A Molino a été expulsé. Une partie des espaces ont été détruits dans la nuit.

Violence institutionnelle et répression

La police cantonale tessinoise a expulsé le centre autonome CS()A il Molino à Lugano samedi soir vers 20h30.
L’intervention de la police au centre autonome a eu lieu suite à une manifestation de protestation pacifique après laquelle plus de 100 participant.e.x.s ont pénétré dans un bâtiment vide afin de mener une action démonstrative. Read More

Soleure: Wagenplatz « Wagabunten », 7 ans, ça suffit ! Les « Wagabunten » sont toujours là !

Depuis 7 ans, on peut nous trouver dans notre wagenplatz dans la ville de Soleure et ses environs. 7 ans pendant lesquels nous avons essayé d’obtenir notre demande d’un emplacement fixe pour notre wagenplatz. Mais malheureusement il n’y a toujours pas de solution pour notre projet de vie alternatif.
Au cours de ces 7 années, nous avons essayé différentes solutions : nous avons collecté des signatures, nous avons approché activement les propriétaires de terrains, qu’il s’agisse de particuliers, de la ville, du canton ou des communes environnantes.
Un projet a également été élaboré et envoyé à diverses parties. Mais même avec le consentement d’un propriétaire privé et un permis de construire, des obstacles se sont dressés sur la route de notre projet.
Par conséquent, l’occupation de friches industrielles s’est avérée être la méthode la plus efficace pour nous. De cette manière, nous avons occupé plus de 25 sites abandonnés au cours des 7 dernières années. Pour nous, les « Wagabunten », cela signifie déménager en moyenne tous les 3 à 4 mois !
Nous demandons un emplacement pour notre wagenplatz !
Il y a quelques exemples de vie alternative à Berne, Bienne, Lucerne, etc. qui montrent qu’ils sont demandés et qu’il y a des possibilités de légaliser de tels projets. Read More

Bâle: journées d’actions, le nouveau squat de la Florastrasse expulsé

Ensemble contre le vide ! – Qui est propriétaire?
Du 17 au 23 avril, partout.

Avec l’aggravation rapide des inégalités structurelles, l’absence de solutions et la crise économique amplifiée par Corona, un vide s’est installé dans beaucoup de nos esprits, nos corps, nos projets d’avenir, nos interactions sociales, nos relations et nos portefeuilles.
Rester à la maison et ne rien faire ? Nous avons une autre idée de la solidarité ! Dénonçons ensemble les griefs ! Montrons où sont enterrés les problèmes de la crise ! Remettons en question les principes de notre société ! Partageons nos expériences ! L’heure est aux solutions non conventionnelles ! La désobéissance civile est plus qu’appropriée ! La solidarité pieds et poings liés peut être vécue ! Ensemble contre le vide !


Ce matin, 21 avril, la Florastrasse 23 a été squattée. La maison est vide depuis un an et aurait dû être à nouveau habitée . Le propriétaire, cependant, n’était pas heureux de cette nouvelle et, sans plus attendre, a appelé la police. Une discussion constructive ou toute autre négociation entre les squatters et le propriétaire n’a malheureusement pas été possible. La maison a été expulsée par la police après quelques heures. Il n’y a pas eu d’arrestation. Read More

Bière (Suisse): LafargeHolcim sabote la planète, nous sabotons LafargeHolcim !

Le commando Chico Mendes a rendu visite à la gravière de LafargeHolcim à Bière. Sur place plusieurs véhicules de chantier (pelleteuses, pick-up, camions et autres) ont été sabotés. Read More