Genève (Suisse): 1er anniversaire de Porteous

Ce samedi 24 août aura lieu la fameuse et traditionnelle course de radeau sur notre Rhône bien aimé et pas encore trop pollué pour se baigner. C’est à l’occasion de cette même course, en 2018, que Porteous fût abordé et occupé pour le défendre contre un projet execrable de centre carcéral.
Un an après nous sommes toujours là, le projet de prison est définitivement aux oubliettes, et nous continuons à construire petit à petit un projet de centre socio-culturel. Et ce malgré la mauvaise volonté de l’Etat à nous laisser l’accès aux éléments les plus importants tels que l’eau potable, l’accès véhicule, ou un centre de tri des déchets. Nous ne nous laissons pas décourager par ces interminables aller-retours sur le chemin forestier, et ce surtout grâce à l’énergie et le soutien de toutes les personnes qui viennent sur le site, qui organisent avec nous des évènements ou des super activités !
On vous invite donc avec un énorme plaisir à venir fêter les 1 an de la libération de Porteous des griffes de la solitude et du décrépissement. Les festivités vont commencer à la suite de la course de radeau, car le site se trouve à 7 minutes à pied après la traditionnelle arrivée de la course. Read More

Berne (Suisse): ouverture de la Brunnmattstrasse 46a

Aujourd’hui, samedi 8 juin, la Brunnmattstrasse 46a à Berne a été occupée.

Dans un seul monde

– qui se caractérise par l’exploitation et l’oppression,
– où tout est déterminé par l’argent,
– où les gens travaillent toute leur vie pour gagner leur vie,
– dans les entreprises, par l’oppression des employés créent d’immenses profits,
– dans lequel il y a une indifférence à l’égard de l’exploitation et de la destruction qui ont lieu par ces mêmes entreprises dans le monde entier,
– dans lesquelles prévalent des normes socialement construites,
– où il est difficile pour les gens d’échapper à la recherche du succès social et financier. Read More

Zürich (Suisse): ouverture de la Kolibriweg 5

Dans la nuit du 7 juin 2019, nous avons occupé la maison du Kolibriweg 5 à Zürich. Il y a trop de bâtiments vides dans cette ville et, en même temps, les loyers ne peuvent plus être payés et beaucoup de gens ont et trouvent à peine ou pas de toit au-dessus de leur tête. Nous avons décidé de ne pas aller plus loin dans ces conditions et de devenir actif-ve-s. Peu après l’occupation, les premiers flics sont apparus. On nous a demandé de communiquer, puis on nous a menacés pendant longtemps, on nous a menti et on a essayé de nous mettre sous pression. Nous n’avons pas toujours réagi à ce jeu et avons décidé de ne pas quitter la maison et de défendre l’occupation. Après de longues et difficiles négociations, les flics sont repartis. Des négociations avec le propriétaire sont envisagées. A partir de maintenant, nous attendons avec impatience une visite de soutien. D’autres mises à jour suivront. Read More

Berne (Suisse): expulsion de squat = émeute

Après l’expulsion de la maison occupée «Fabrikool» mardi 14 mai à Berne, des dizaines d’individus ont rendu les coups à l’État et ses structures dans la nuit du samedi 18 au dimanche 19 mai.

Entre minuit et quatre heures du matin, des barricades en feu ont été érigées autour du centre social de la Reitschule, des véhicules incendiés (trois voitures et deux vélos), la mairie recouverte de peinture et les flics dépêchés sur place ont été attaqués à coups de pierre et de pétards et visés au laser. Read More

Berne (Suisse): Quelques mots sur les événements du 18 mai

Communiqué expliquant les motifs de la nuit d’affrontements avec la police, samedi dernier à Berne.

Nous sommes des personnes solidaires contre l’expulsion de Fabrikool. Nous aimerions rappeller que le maintien de l’occupation du batiment de Fabrikool avait pu être obtenu en mars 2016 après plusieurs nuits d’émeutes consécutives à l’évacuation d’un autre squat : Effy29. Face à la crainte d’un nouveau conflit les autorités avaient alors renoncé à l’évacuation de Fabrikool. Les actions d’aujourd’hui doivent rappeler l’époque autour de l’évacuation d’Effy29. Chaque évacuation a son prix!

Nous situons l’expulsion de Fabrikool dans le contexte du renforcement répressif en cours depuis plusieurs mois. Ainsi, plusieurs rafles ont eu lieu autour de la Reitschule, des personnes furent menacées et persécutées par la police, tout comme des graffeurs/euses politiques et d’autres participant·e·s de la Reitschule qui sont sans cesse harcelé.e.s par des flics en civil. Read More

Berne (Suisse): Expulsion de la Fabrikool

Dès les premières heures de la matinée, la Fabrikool, maison squattée dans le Länggass à Berne a été expulsée par les représentants du canton et les flics. Le bâtiment est fermé à grande échelle et entouré d’environ 25 robocops avec des chiens. Tous les arbres autour du bâtiment sont abattus, un échafaudage est érigé, toutes les fenêtres vissées de l’intérieur avec des planches et tout ce qui se trouve à l’extérieur, du four à pizza au trampoline en passant par la cuisine extérieure est démonté et enlevé. On voyait encore et encore des flics avec des coupe-boulons et des marteaux de forgeron, travaillant avec empressement sur leur travail destructeur dans l’immeuble. Le représentant cantonal Beat Keller, très motivé, est bien sûr personnellement sur place et n’est pas trop triste pour aider à faire le ménage.
De nombreuses personnes solidaires – également du voisinage – sont sur place et observent ce qui se passe. Tout au long de la matinée, plusieurs personnes ont été soumises à des contrôles, des fouilles, des interdictions de district ont été imposées et deux jeunes ont été arrêtés après avoir été fouillés et détenus par un groupe de robocops.
Ce n’est pas parce que les autorités pensent qu’elles peuvent se défouler dans notre maison que c’est fini ! Par conséquent: Gardez les yeux et les oreilles ouverts, d’autres informations suivront. Read More

Berne (Suisse): 28 avril, manifestation de soutien au Fabrikool

La maison de la Fabrikstrasse 16, vide depuis plus de 15 ans, a été occupée il y a 2 ans afin de créer un lieu ouvert et émancipateur. Depuis, la maison a été reconstruite avec beaucoup d’énergie, de passion et d’attention. Sur ordre de M. Keller de l’Office des terrains et constructions du canton de Berne, les squatteur·euse·s doivent quitter la maison le 30 avril. Nous nous y opposons !
Le différend au sujet de l’immeuble Fabrikool se poursuit. Le 28 avril, nous appelons à une grande manifestation dans le quartier: https://squ.at/r/71jw

13h00 : Atelier peinture, préparation de la manifestation au Fabrikool
15h00 : Démarrage de la manif. Rendez-vous au Fabrikool
18h00 : Mangez, buvez et célébrez autour de plats délicieux ! Read More

Bienne (Suisse): 27 avril, manifestation pour les habitats alternatifs, contre la gentrification, pas d’expulsions pour du béton!

Depuis plusieurs années, urbanisme et gentrification vont malheureusement de pair et Bienne ne fait pas exception. Aujourd’hui, la municipalité de Bienne insiste pour que le collectif Escargot Noir quitte avant le 31 mai le lieu qu’il occupe depuis de nombreuses années. Nous appelons à une manifestation déterminée pour des espaces de vie alternatifs et contre leur évacuation ! Rendez-vous le 27 avril 2019, 15H, à la place Robert Walser à Bienne !

Comme bien d’autres, la vie alternative biennoise subit injustement, à coup d’expulsions, les conséquences d’une politique d’urbanisme à deux vitesses. Car entre les délais de la vente de terrain et la réaffectation/construction effective du dit projet, les espaces sont généralement laissés en friche durant plusieurs mois voir plusieurs années. Finalement, expulser pour construire n’est valable que sur le papier. Aujourd’hui, la municipalité de Bienne insiste pour que le collectif Escargot Noir quitte avant le 31 mai le lieu qu’il occupe depuis de nombreuses années. Cette expulsion démontre une fois de plus les conséquences de la politique de valorisation urbaine. Nous condamnons la stratégie de la municipalité de Bienne « d’expulsion pour du béton » et nous nous opposons à cette décision, (comme précédemment). Read More

Berne (Suisse): Des nouvelles de la Fabrikool

La Fabrikool est un espace occupé à Berne depuis février 2017 dans lequel se trouvent différents projets tel que la bibliothèque anarchiste Furia.
Après deux semaines d’occupation un contrat est signé avec le canton de Berne qui est propriétaire des lieux. Alors que le bâtiment était vide 17 ans avant l’occupation, le canton s’est donné beaucoup de peine dès l’occupation de lui trouver une autre affection. Chose réussite à présent avec le bureau d’architecte Hebeisen und Vatter qui a pour projet de venir y construire un take away. Pour protester contre ce projet et annoncer la résistance à venir, le collectif Fabrikool a résilié son contrat au 1 avril 2019. Read More

Genève (Suisse): Porteous, retour sur les négociations et avenir

Le collectif d’occupation revient sur les dernières décisions, les négociations avec l’Etat et le futur de Porteous. La presque Ile d’Aïre restera vivante et vive le printemps !

Il y a maintenant 6 mois, le bâtiment Porteous, situé sur la presqu’île d’Aïre, est occupé par le mouvement Prenons La Ville (PLV). Lire la brochure de Prenons la Ville. Depuis, le collectif des occupant-e-x-s s’est autonomisé et détaché du mouvement PLV, qui reste cependant un soutien important de l’occupation. En 6 mois, de nombreuses choses ont changé, et nous voudrions rappeler ici celles qui représentent pour nous les deux victoires majeures de cette occupation :

– Un projet de centre carcéral de réinsertion est remplacé par un centre socio-culturel,
– Un lieu laissé à l’abandon durant 22 ans a repris vie, et s’est fait connaître de la population genevoise.

Comme vous l’avez peut-être appris récemment par les medias, nous, le collectif d’occupation de Porteous, avons accepté un accord négocié avec le Conseil d’Etat.
Pour bien comprendre ce qui nous a mené à cette décision, commençons par un petit historique des échanges entre le collectif et le Conseil d’Etat : Read More

Bienne (Suisse): Les Escargots Noirs doivent disparaitre

Depuis près de 8 ans, nous, le collectif Escargot Noir, occupons un site à Bienne. À présent, une société souhaite acheter les parcelles adjacentes et construire un nouveau siège. Nous sommes donc sacrifiés, les arbres éliminés et cette oasis au sein de la zone industrielle sera détruite…
Après le Tissot Arena, le nouveau raccord autoroutier ainsi que plusieurs autres projets, ce nouveau chantier serait une énième pièce dans le puzzle de développement économique du champs de boujean. Nous sommes donc maintenant chassés en faveur de l’engouement pour la croissance globale.
La ville nous a fait savoir fin janvier qu’elle souhaitait nous voir quiter les lieux d‘ici la fin mars et nous a menacé d’expulsion. Bien que les plans du projet soient élaborés depuis septembre, il n’a pas été jugé nécessaire de nous en informer plus tôt.
De plus, la demande relative à l’immeuble ne faisant même pas l’objet d’un appel d’offres, il est difficile de savoir quand commencerait la construction. Néanmoins, la ville de Bienne voudrait se débarrasser de nous d‘ici la date officielle de la vente.
Le conseil de ville traitera cette affaire lors de la réunion du 21 février 2019. Venez et montrez votre solidarité devant le bâtiment du conseil de ville à partir de 17 heures , musique, bière et thé chaud sont au rendez-vous. Read More

Genève (Suisse): semaine de chantier collectif à Porteous

Grand chantier collectif du 13 au 20 février !

Cette semaine de chantier a pour objectif de mettre le bâtiment au goût de certaines normes de sécurité. Il s’agira donc de condamner certains accès, d’en ouvrir d’autres, et de poursuivre le nettoyage et l’aménagement de trois des nombreuses pièces du bâtiment.

La stratégie que nous avons décidé d’adopter est celle du « grignottage », c’est-à-dire de commencer petit à petit, pièce par pièce afin de les rendre utilisables facilement, et en toute sécurité.

Cette semaine de chantier est très importante, notamment parce qu’elle permet montrer au Conseil d’Etat que le projet d’un centre socio-culturel créé par ses usager.e.x.s est possible, souhaitable et même nécessaire tant il manque ce type de politique culturelle aujourd’hui à Genève. Read More

Genève (Suisse): première victoire pour Porteous

Le collectif d’occupation de Porteous ne va pas évacuer le bâtiment sur de belles promesses et sans qu’un projet concret ne soit discuté.
Nous matérialisons le rêve d’un projet socio-culturel sur le site depuis maintenant 4 mois alors que le bâtiment était vide depuis 22 ans.
Nous restons donc sur place et nous sommes tout à fait ouvert à la discussion avec le conseil d’État quant au projet qui grandit à Porteous, d’ici là: Bienvenue au chantier collectif du 13 au 20 février pour nous aider à poursuivre la construction d’un monde sans prisons!
Les occupant.e.x.s de Porteous

Communiqué de presse sur le point comm’ du Conseil d’État

Après quatre mois et demi d’occupation de Porteous, le majestueux bâtiment de la presqu’île d’Aïre surplombant le Rhône, et après plusieurs rencontres et discussions avec le Conseil d’État sur le futur de ce lieu, nous, membres du collectif d’occupation, apprenons avec joie la réaffectation du bâtiment au département de la cohésion sociale. Cette décision d’abandon du projet de transformation de Porteous en centre pénitentiaire pour détenu-e-s en fin de peine marque la première victoire obtenue grâce à l’occupation du lieu et au soutien fantastique témoigné par le milieu de la culture genevoise, par les habitant-e-s du quartier du Lignon, et par les nombreus-es visiteur-se-s. La prison tombe à l’eau pour laisser place à un lieu dédié à la culture qui a déjà pris ses marques à travers les différentes discussions, projections, concerts et autres activités qui ont eu lieu tout au long de ces derniers mois sur le site. Read More

Genève (Suisse): Deux mois d’occupation à Porteous

Aujourd’hui, jeudi 25 octobre, nous fêtons les deux mois de l’occupation de Porteous, issu du mouvement Prenons La Ville. C’est l’occasion de revenir sur les différentes activités qui s’y sont déroulées.

Les murs de ce bâtiment ont accueillis des projections, des conférences, une grande fête foraine le 6 octobre dernier, un atelier antisexiste, la construction d’un skatepark, des ateliers de boxe, une soirée de soutien aux 3+4 de Briançon, une semaine de chantier collectif, et de nombreux moments de partage, de bricolage, peinture et nettoyage. Tout cela accompagné de cafés et de rencontres avec le voisinage et les nombreuses personnes venues apporter leur soutien. Ces soutiens ont également émanés de nombreuses associations et collectifs dont la liste actuelle compte plus de 40 noms. Read More

Genève (Suisse): Occupation de Porteous, lettre au Conseil d’État

Voilà la copie de la lettre envoyée aujourd’hui mardi 4 septembre au Conseil d’Etat genevois, au sujet de l’occupation de Porteous, ainsi que la liste de tous les soutiens actuels à l’occupation.

Mesdames et Messieurs les Conseillers d’État,

Le samedi 25 août 2018 en début de soirée, nous avons investi le bâtiment Porteous afin de protester contre sa réaffectation en établissement carcéral et car nous souhaitons y proposer un projet que nous jugeons bien plus profitable aux citoyen.nes genevois.es : un centre socio-culturel accessible à tous.tes.

Par un courrier du 30 août, Serge Dal Busco nous invite à contacter Pierre Maudet pour formuler nos questions ou remarques au sujet de Porteous. Au vu de la situation présente et les questionnements quant à l’avenir professionnel de Monsieur Maudet, nous nous permettons de vous contacter de manière collégiale.

Puisque le projet de réaffectation de ce bâtiment en prison proposé par Pierre Maudet ne semble pas faire consensus – dans la population, comme au sein du Conseil d’État, nous aimerions convenir d’un rendez-vous pour pérenniser l’occupation actuelle et les activités qui y sont organisées depuis le 25 août. Read More