Genève (Suisse): Prenons la ville ! 2017-2018, textes pour un mouvement

Qu’est-ce que cela veut dire de « prendre » cette ville ? Un sentiment est partagé : ça n’est plus tenable de vivre une vie bonne à Genève.

De Malagnou au droit à la ville

À la fin 2016, l’État de Genève résilie le bail de la maison collective de Malagnou. Après une première tentative ratée en 2013, l’État souhaite à nouveau se débarrasser d’une maison qui le dérange – un habitat collectif, indépendant de la Ciguë (Coopérative pour le logement étudiant), qui sert de base logistique pour l’organisation politique ainsi que de lieu de rencontre et d’activités autogérées. Manœuvrant cyniquement sur les mobilisations récentes contre les conditions déplorables d’hébergement des migrant.e.s à Genève, l’État avance la carte de leur accueil pour tenter de vider la maison. Or cette manigance grossière qui met en concurrence des précarités – migrantes et migrants contre « jeunes en formation » – n’a pas l’effet escompté. Mieux, les coups de pression et autres manipulations – filatures, arrestations, perquisitions – que l’État orchestre autour de Malagnou se retournent contre lui sous la forme d’une fronde populaire. Plutôt que de voir les Malagnou Kids à la rue, l’État se retrouve face à un large mouvement de soutien. Read More

Genève (Suisse): Booba soutient le mouvement « Prenons la ville! »

Une vidéo superbe lançait en février les festivités pour le *Concours de propagande* depuis la plus haute tour de la cathédrale. Dès lors, c’est une tornade de propositions qui ont été proposées. Puissiez être inspiréEs pour la suite. La lutte continue ! Read More

Genève (Suisse): appel de Malagnou à la manif du 7 octobre

L’HIVER SERA CHAUD !

#MalagnouRestera, on n’est pas tout seul !

Habitant-e-s de l’ancienne station de zoologie de Malagnou (Genève), nous lançons un appel à descendre dans les rues le samedi 7 octobre 2017. Punks, anticapitalistes, précaires, étudiant-e-s, artistes, retraité-e-s, mal-logé-e-s et mécontent-e-s de tout poil, nous souhaitons que ce fameux capharnaüm affirme à nos côtés ses désirs et son refus de la privatisation grandissante de la ville. La manifestation du 1er juillet n’était qu’un début, que dix Malagnou fleurissent partout ! Read More