Lagos (Nigeria): plus de 5 000 personnes expulsées de leur logement en un week-end

2017-03_Lagos_destruction-c

Le vendredi 17 mars 2017, la police et l’armée nigériannes ont procédé à une opération de destruction-expulsion de logements d’une ampleur inouïe, avec un résultat assez horrible puisqu’apparemment près de 5 000 personnes ont perdu leur logement en un week-end, toutes habitantes du bidonville d’Otodo-Gbame, situé à Lagos, capitale du Nigeria.

Lors de cette intrusion policiaro-militaire, de violents affrontements éclaté, les habitant-e-s s’opposant aux forces de l’ordre avec leurs faibles moyens et leur colère immense. Read More

Bure (Meuse): les grilles de l’ANDRA renversées par 20 ans de colère contenue !

2017-02-18_Bure_manif-71b

« Si on avait fait ça il y a 25 ans ça ne se serait pas passé comme ça. »
Un ancien agriculteur de Mandres, passant en voiture pour saluer le cortège arrivant devant les grilles de l’Andra.

Le 18 février devait être une journée de mobilisation contre l’expulsion prochaine du Bois Lejuc, elle aura au final été un nouveau grand moment de déconfiture infligé à l’Andra.

Sous un soleil frais et timide, à 11h du matin, une longue colonne chamarrée et joyeuse de près de 600 personnes s’est étirée entre Bure et le Bois Lejuc. L’occasion d’observer au passage, depuis le point de vue culminant du Chaufour, l’imposant laboratoire de l’Andra et les emplacements des futurs travaux liés à l’installation de la poubelle nucléaire CIGÉO. Read More

Medellín (Colombie): une opération d’expulsion mise en échec par les habitant-e-s d’un quartier pauvre de Bello

2017-01-12_Medellin_Bello_disturbiosNuevaJerusalen

À Bello, en banlieue nord de Medellín, le jeudi 12 janvier 2017, selon divers médias mainstream colombiens, huit personnes ont été blessées par la police lors d’une opération d’expulsion de logements squattés visant environ 175 familles dans le quartier de Nueva Jerusalén (et trois flics auraient été blessés).

La police n’a pas pu effectuer son sale boulot dans le calme: des habitant-e-s du quartier ne se sont pas laissé faire et des affrontements ont eu lieu. Cette résistance n’a pas été vaine puisqu’elle a permis d’annuler la journée d’opération d’expulsion (surtout que l’expulsion devait être suivie de la démolition des logements expulsés). Read More

Alger: émeutes du logement dans le quartier « Bateau cassé » de Bordj El Kiffan

Le quartier dit « Bateau cassé » situé entre Bordj El Kiffa et Bordj El Bahri, à Alger Est, a été secoué fin décembre 2016 par des émeutes du logement (notamment dans la nuit du 26 au 27).

Des habitant-e-s du quartier, non-inscrit-e-s sur la liste des bénéficiaires de nouveaux logements sociaux en dépit de leurs conditions de vie difficile, ont déclenché ces émeutes en érigeant des barricades de pneus enflammés. Mais cette révolte a semble-t-il touché plus largement des personnes qui ont voulu exprimé par l’émeute un « ras le bol » plus global. Read More

Sidi Bibi (Maroc): une émeute contre des politiciens expulseurs

2016-10-12_Maroc_SidiBibi_emeutes

Mercredi 12 octobre 2016, des habitant-e-s de Sidi Bibi, près d’Agadir, se sont violemment affronté-e-s avec la police.

Ces émeutes ont éclaté après l’intervention des autorités pour démolir des habitations sauvages bâties pendant la campagne pour les législatives du 7 octobre. Read More

Calais : récit et réflexions à propos de la manif interdite du 1er octobre

2016-10-01_Calais_manifinterditeaffrontements-p300

Ce samedi 1er octobre, une manifestation de solidarité avec les migrant·e·s était prévue à Calais, au départ de la « Jungle », nom donné au plus grand bidonville de France, où vivent plusieurs milliers de migrants (pratiquement que des hommes). La manifestation devait traverser Calais pour finir au centre-ville.

Deux jours avant, la manif était « interdite » par la préfète du Pas-de-Calais, Fabienne Buccio, qui annonçait « l’interdiction de toute manifestation revendicative en lien avec la question des migrants à Calais, Sangatte, Coquelles, Fréthun et Marck-en-Calaisis, pour l’ensemble de la journée du 1er octobre 2016 ».

Il n’y avait pourtant aucun souci pour manifester un mois plus tôt contre la présence de migrants à Calais… Mais, là, pas moyen d’exprimer sa solidarité avec les migrants, surtout pas en plein centre-ville. Read More

Cauca (Colombie) : des nouvelles de la lutte Nasa pour la libération des terres

notaesmad

Les jeudi 8 et vendredi 9 septembre 2016, dans la zone rurale de Caloto (Cauca), une tentative d’occupation de la hacienda Canaima par des indigenas Nasa a été expulsée par les flics anti-émeute de l’Esmad, engendrant la colère des occupant-e-s et de leurs soutiens.

De violents affrontements ont éclaté, au moins quatre flics auraient été blessés, dont un l’aurait été par balle, et de nombreux Nasa ont également été blessés (dont au moins deux par balle). Au cours des affrontements, la hacienda a pris cher, les émeutier-e-s détruisant pas mal de matos sur place, mettant notamment le feu à une voiture et deux motos. Les affrontements se sont étendus jusqu’à la hacienda La Emperatriz. Read More

Bogotá (Colombie) : la révolte des sans-abri

2016-08-12_Bogota_disturbiosdelbronx

Depuis début août, plusieurs émeutes de sans-abri ont eu lieu dans la capitale colombienne. Récit des trois journées les plus agitées:

Dans la nuit du jeudi 11 au vendredi 12 août, des affrontements ont opposé les forces de l’ordre à des galérien-ne-s sans-abri du quartier de San Bernardo, situé dans la partie sud-ouest du centre-ville de Bogotá. Vers 3h du mat’, des dizaines de personnes se sont attaquées à la station Bicententario du TransMilenio (système local de transports en commun, inabordable pour les populations les plus pauvres). Après l’arrivée des flics, les affrontements ont commencé et ont duré une bonne partie de la nuit. Parmi les personnes arrêtées par la police se trouvait une femme en possession d’une arme à feu.

Ces émeutes font suite aux diverses opérations de police dans le Bronx de Bogotá depuis fin mai (secteur super schlag du quartier Los Mártires, tout près du centre-ville touristique et du quartier San Bernardo, le Bronx est connu depuis la moitié des années 2000 pour être une zone de haute criminalité où se déroulent toutes sortes de trafics et où survivent toutes sortes de galérien-ne-s). Read More

Corinto, Cauca (Colombie): la police anti-émeute intervient lors d’une occupation de hacienda par les Nasa

corinto-nasa-logo

Depuis des années, des actions d’occupation de terres ont lieu du côté de Corinto, dans le nord du Cauca. Initiées par les communautés en lutte des indígenas Nasa, elles ont pour but de reprendre leurs terres ancestrales colonisées au fil des siècles par des industriels qui y produisent notamment de la canne à sucre sur des champs à perte de vue. Les champs de canne à sucre sont alors coupés ou brûlés et de nouvelles cultures y sont installées par les Nasa, jusqu’à ce que le pouvoir reprenne les champs, etc. Il arrive aussi que des bâtiments soient occupés, dans des moments d’intensification de cette lutte de Liberación de la Madre Tierra (libération de la Terre mère). Read More

La Haye (Pays-Bas): Interdiction de territoire contre des anarchistes dans un contexte de répression plus large

2015_zestien_aanhoudingen_bij_rellen_schilderswijkLe 3 août , plusieurs anarchistes à La Haye (Pays-Bas) et un autre en dehors de la ville ont reçu une lettre du maire ayant comme intention d’imposer une interdiction de territoire de deux mois pour le ‘Schilderswijk’, un quartier de la classe ouvrière et d’immigrés dans le centre de la ville. Le maire entend utiliser la prétendue « loi football », qui est désormais utilisée contre des militants politiques (sic) pour la première fois. Ces derniers temps, les anarchistes à La Haye ont du faire face à pas mal de répression, en grande partie venant directement du maire.

Réclamation de 50.000 euros de dégâts pour l’expulsion de ‘De Vloek
Le 9 septembre 2015, durant l’expulsion du centre social ‘De Vloek’ qui a été squatté pendant 13 ans, dix personnes ont été arrêtées. Cinq d’entre elles sont restées en prison pendant deux semaines après avoir été accusées d’avoir commis des violences envers la police. Plusieurs mois après leur libération, les dix personnes qui avaient été arrêtées ont reçu une lettre du maire de la Haye avec une réclamation de dommages et intérêts de 50.000 euros. Read More

Alto Hospicio (Chili): 1 300 familles expulsées de terrains squattés dans le nord du pays

2016-08-08_Chili_AltoHospicio_operacion-350

Dans la matinée du lundi 8 août 2016 à Alto Hospicio, dans la région de Tarapacá, au nord du Chili, une énorme opération d’expulsion, soutenue par environ 300 carabineros, a abouti à des affrontements sérieux entre les centaines de squatteur-euse-s et leurs agresseurs aux ordres de l’État. Des barricades ont été érigées, les carabineros ont été caillassés, mais l’expulsion n’a pas pu être empêchée. Treize personnes ont été arrêtées et au moins 17 ont été blessées. Pendant ce temps-là, une entreprise de BTP se chargeait de la démolition des logements illégaux… Read More

Berlin: nuit enflammée contre la ville de riches

R94verteidigen-300

La soirée de ce samedi 9 juillet en solidarité avec les maisons occupées et les squats de la Rigaerstrasse (et notamment avec le squat Rigaer94 expulsé le 22 juin dernier, ce qui avait immédiatement mis le feu à la ville) s’annonçait enflammée. L’État avait bien sûr anticipé les multiples appels au désordre à la suite de l’expulsion et les attaques diverses en solidarité lui ont rappelé ce à quoi il pouvait s’attendre (cette manifestation n’étant qu’une étape dans la lutte polymorphe contre les responsables de la chasse aux pauvres et aux indomptés du capitalisme): plus de 1 800 policiers, dont beaucoup ont été réquisitionnés de plusieurs Länder (Saxe, Basse-Saxe, Saxe-Anhalt, Thüringe, Brandebourg) ont été déployés pour encadrer cette manif. Read More

Nouakchott (Mauritanie): des squatters crâment un bus de police pendant une tentative d’expulsion

2016-06-29_Nouakchott_affrontements-a

Mercredi 29 juin, en fin de matinée, à Nouakchott, capitale de la Mauritanie, de violents affrontements ont opposé les forces de l’ordre aux habitant-e-s d’un bidonville situé en face de l’hôpital d’ophtalmologie (près de l’axe reliant le Ksar à Tevrag Zeina).

Ces violences ont éclaté après que des éléments de la gendarmerie et de la police aient tenté d’évacuer les familles habitant les baraques installées sur le domaine, qui donneraient une mauvaise image de la ville qui s’apprête à accueillir fin juillet prochain le sommet de la ligue arabe Read More

Berlin: appel à la solidarité avec l’espace autonome « Rigaer94 » expulsé

2016-07-09_Berlin_manifSolidariteRigaer94-320

Chaque expulsion a son prix – Manifs les 5 et 9 juillet à Berlin

Cela fait maintenant plus d’une semaine que nos portes ont été découpées et que les flics et agents de sécurité ont envahi nos espaces de vie autogérés, s’installant dans les escaliers et dans nos espaces collectifs. Dès lors, l’expulsion et la destruction du rez-de-chaussée de notre maison collective a augmenté en vitesse et en agressivité. Notre espace social (comprenant le bar, espace de rencontres et de projection) la Kadterschmiede, nos atelier, laverie, grenier et jardin ont été réduits en poussière tandis que les containers ont été remplis avec nos affaires et notre histoire collective.

Notre projet rebelle et émancipateur a été supplanté par des laquais écervelés en uniformes, et nous sommes furieux, et pas seulement car nous sommes habitués à une meilleure compagnie que celle-ci. De toute façon nous faisons peu de différence entre ces cerbères en uniforme envoyés par l’Etat ou ceux des agences de sécurité privée. Read More

Addis-Abeba (Ethiopie): expulsion sanglante dans le quartier Lafto

Dans le quartier pauvre de Lafto, situé au sud de la capitale éthiopienne, une opération d’expulsion de grande envergure a eu lieu le mercredi 29 juin. Au moins 3 000 logements ont été expulsés et détruits par les forces de l’ordre (dans ce quartier, plus de 30 000 logements illégaux, auto-construits pour la quasi-totalité, sont occupés). Read More