Thane (Inde): émeute paysanne contre la saisie de terres par le Ministère de la Défense

Jeudi 22 juin 2017, des paysan-ne-s ont manifesté contre l’appropriation par le Ministère de la Défense d’un terrain gigantesque à Nevali (situé près de Thane, à environ 50km de Bombay), où l’armée compte construire un lieu de stockage d’armement et des résidences militaires. L’armée a déjà commencé à ériger un mur de délimitation… Des affrontements avec la police ont eu lieu (plus d’une vingtaine de blessés, dont douze policiers), des voitures ont été brûlées (dont une camionnette de police), et l’autoroute Thane-Badlapur a été bloquée par des pneus enflammés et des gros morceaux de bois. Read More

Gurgaon/Gurugram (Inde): un village en révolte contre la dépossession de ses terres

Le mardi 7 juin 2017, dans le village de Ramgarh situé à côté de Badshahpur, en banlieue de Gurugram/Gurgaon, dans le nord de l’Inde, plus d’une centaine d’habitant-e-s ont affronté la police de Gurugram.

En cause, le projet de construction de la société immobilière indienne Ansal qui vise à s’approprier une bonne partie du territoire de ce village.

Lors des affrontements, plus d’une douzaine d’officiers de police ont été blessés, dont le commissaire Rajendra Yadav qui a été touché à la tête par une brique (et cinq ou six autres emmenés à l’hôpital). L’ordre capitaliste a été restauré après plusieurs heures d’émeutes.
Au moins deux villageois-es ont été blessé-e-s au point d’être emmené-e-s à l’hôpital. Trois autres ont été arrêté-e-s et placé-e-s en gardav.

Selon les villageois-es révolté-e-s, la société Ansal leur avait promis des compensations financières conséquentes pour l’appropriation de leurs terrains, mais ces compensations sont bien en-dessous de ce qui a été promis. Donc quand illes ont vu des employés installer des grilles et des murs de délimitation de chantier, les esprits se sont vite échauffés et les travaux n’ont pas pu réellement commencer. Assez vite, les flics ont ramené leurs sales faces, et la foule les a accueillis à coups de pierres. Read More

Gurgaon (Inde): une opération d’expulsion massive provoque de violents affrontements

En avril dernier, à Gurgaon, l’HUDA (Autorité de développement urbain de l’État de l’Haryana) et la police de Gurgaon avaient en partie détruit plus de 200 maisons dans le secteur 47, sans réussir à expulser ses habitant-e-s, qui étaient resté-e-s sur place, déterminé-e-s à ne pas quitter leur quartier. Certain-e-s habitant-e-s affirment vivre là génération après génération depuis plus de 100 ans.

Vendredi 15 mai, les mêmes autorités locales sont retournées sur place pour forcer les habitant-e-s expulsé-e-s à dégager du vaste terrain qu’elles convoitent. Plus de 400 flics ont commencé, dans la matinée, à installer une clôture pour délimiter le terrain (et démolir les habitations restantes), mais ont directement fait face à une résistance acharnée. Les habitant-e-s du quartier ont repoussé les flics en leur lançant des pierres et en mettant le feu en divers endroits du terrain. Read More

Srinagar (Inde): Expulsion et démolition d’auto-constructions dans le quartier pauvre d’Ashai Bagh

Samedi 10 mai 2014, dans le quartier Ashai Bagh de la ville de Srinagar, au moins vingt « structures illégales » (des logements auto-construits mais aussi une demi-douzaine d’ateliers automobiles) ont été démolies par le Lakes and Waterways Development Authority (LAWDA) de Jammu & Cachemire.

Les flics et autres fonctionnaires expulseurs et démolisseurs ont été confrontés à une résistance acharnée. Read More

Chawalgam (Inde): Des affrontements éclatent lors d’une opération de démolition de logements illégaux

Mercredi 4 septembre 2013, à Chawalgam (au Cachemire, au nord de l’Inde), des émeutes ont éclaté lorsque la police et des officiels de la région de Kulgam ont détruit des logements et tenté d’expulser des occupant-e-s d’un terrain réservé légalement à la construction d’un complexe sportif.

Au moins trois maisons habitées illégalement ont été détruites par les autorités.

Lors des des affrontements (pierres contre matraques et gaz lacrymogènes) qui ont duré plusieurs heures, plusieurs personnes ont été blessées, dont quatre policiers.

[Sources: Authint Mail, Greater Kashmir et Kashmir Times.]

Inde : Résistance villageoise dans l’Odisha

[Le 3 fév. 2013], de violentes manifestations ont éclaté sur le site du groupe sidérurgique coréen POSCO dans le district de Jagatsinghpur (Etat de l’Odisha). Près de 400 policiers ont réprimé les villageois qui luttent contre leur expulsion du site. Les villageois luttent contre la décision du gouvernement d’acquérir de force leurs terres au bénéfice de POSCO. Des femmes et des enfants ont été blessés dans le matraquage.

Read More

Goa (Inde): Une banderole de solidarité avec Villa Amalias

Le 28 décembre 2012, à Goa, quelques camarades ont accroché une banderole en solidarité avec Villa Amalias. Notre propos était de participer à la contre-information à ce sujet, à un niveau international.

SOLIDARITÉ AVEC VILLA AMALIAS
10, 100, 1 000 SQUATS !
Read More