Rotterdam (Pays-Bas): lettre du quartier de Tweebos

Certains habitant-e-s ont écrit une lettre publique pour appeler à soutenir Anton. Notez que cette lettre est basée sur leur compréhension actuelle de la situation.

« Bonjour, nous sommes un groupe d’habitant-e-s du quartier de Tweebos à Rotterdam, aux Pays-Bas. Nous nous organisons contre sa démolition et la gentrification du quartier depuis plusieurs mois. La situation était en fait en notre faveur, le tribunal a pris une décision contre la démolition. Cependant, ces derniers jours, la police de Rotterdam a lancé une terrible campagne de harcèlement contre les habitant-e-s du quartier. 25 personnes ont été arrêtées ces derniers jours, 19 militants soutenant la lutte locale et 6 autres habitants lors de contrôles d’identité aléatoires. Une voiture de police passe dans notre rue deux ou trois fois par heure, jour et nuit, et elle demande des papiers d’identité aux personnes qui se promènent dans les rues du quartier. Si cette personne ressemble à un-e militant-e ou n’est pas en mesure de fournir immédiatement des documents d’identité, elle est immédiatement enfermée pendant plusieurs heures. Plusieurs personnes (au moins 3) ont été battues dans leur cellule. L’une d’entre elles (citoyenne de l’UE) a été expulsée du pays après 30 heures de détention parce qu’elle promenait son chien sans laisse dans le quartier. Un autre est toujours en détention et risque d’être expulsé dans un pays où il est en danger. Il ne bénéficie d’aucun soin médical en détention malgré plusieurs fractures lors de son arrestation. Read More

Rotterdam (Pays-Bas): situation alarmante dans le quartier de Tweebos

La situation du quartier de Tweebos a soudainement changé.

Il y a deux jours, l’un des squats a été illégalement expulsé et nous avons découvert que Vestia, la société propriétaire des bâtiments que nous squattons, a illégalement ajouté de nouveaux documents au procès contre l’un des squats au dernier moment, de sorte que nous ne pouvons pas nous défendre contre eux. Nous avons également appris qu’un habitant du quartier a été attaqué ce soir dans la rue avec une barre de fer parce qu’il gardait son vélo près du squat qui a été expulsé il y a quelques jours. Espérons qu’il n’est pas blessé. Les agresseurs courent toujours après un seul coup. Dans le même temps, nous sommes confronté-e-s à une terrible campagne de harcèlement de la part de la police. Une voiture est affectée au quartier jour et nuit, et ils contrôlent chacun d’entre nous chaque fois que nous nous promenons dans le quartier. Certains habitant-e-s sont presque enfermé-e-s à l’intérieur à cause du harcèlement policier. Quelqu’un a même été arrêté deux fois en deux jours. En plus des 19 personnes arrêtées lors de l’expulsion il y a deux jours, 5 autres personnes vivant dans le quartier ont été arrêtées lors de contrôles d’identité sans motif légal déjà. Une autre personne est portée disparue, probablement aussi arrêtée. Nous n’en sommes pas sûrs car la police refuse de nous donner des informations. Trois d’entre elles ont été blessées lors de l’arrestation ou de la garde à vue. Read More

Notre-Dame-des-Landes: renouer avec la confrontation plutôt que de festoyer avec les bouffons de la légalisation

Le soir du vendredi 17 janvier 2020, le Mouvement de la ZAD, qui s’est vendu à l’Etat, entendait festoyer et célébrer le deuxième anniversaire de l’abandon du projet d’aéroport par un « banquet et un fest-noz organisés à la ferme de Bellevue ».

Cela n’a bien sûr pas été du goût de certain.e.s, qui, écoeuré.e.s à l’idée de laisser ces zadistes fêter ces deux années de tractation politicienne et de collaboration avec l’Etat, ont fait une contre-soirée sur la « Route des Chicanes », la RD281, histoire de raviver quelques flammes de la confrontation (toujours pas) passée. Read More

Milan (Italie): le squat Branca résiste encore ! Deux compas sont sur le toit

L’expulsion de la maison Brancaleone (piazza Alfieri 1) a commencé dans la matinée du mardi 21 janvier 2020.

Malgré le froid et les tentatives des keufs de mettre fin à la résistance, cela fait plus de 30 heures que 2 compas sont sur le toit et déterminés à y rester le plus longtemps possible.

Des personnes solidaires sont présentes sur la place en face du bâtiment et ont l’intention de ne pas les laisser seuls. Musique, mises à jour sur la situation, propositions, « presa bene ». Qui veut passer en solidarité est bienvenu·e. Read More

Rotterdam (Pays-Bas): deux autres expulsions et 19 nouvelles arrestations dans le quartier de Tweebos

Hier, un appartement a été expulsé par la police dans le quartier de Tweebos. Sur le chemin du retour, la police s’est arrêtée devant l’un des squats du quartier et a tenté d’y entrer. Ce lieu est protégé car déjà habité et une procédure judiciaire est en cours.
Les habitant-e-s sont sorti-e-s pour parler à la police et lui demander de s’arrêter. La police a refusé de donner la raison de leur présence, et a demandé les papiers d’identité de tout le monde (certaines personnes étaient même encore à l’intérieur) sans justification légale. Deux employés de Vestia étaient avec eux, riant de la situation. Certain-e-s habitant-e-s ont refusé ce contrôle abusif et illégal. Quelqu’un a été arrêté. Elles-ils les ont amené-e-s au poste de police de Zuidplein pour quelques heures, et les ont physiquement forcé-e-s à donner leurs empreintes digitales et à prendre des photos de leur visage. Elles-ils sont sorti-e-s du poste de police 4 heures plus tard et sont rentré-e-s chez elles-eux en toute sécurité.
Nous pensions que ça allait se calmer, mais nous avions tort. Aujourd’hui, nous avons vu la police du quartier faire des allers retours dans la rue Tweebos pour contrôler l’identité des gens. Un des habitants a sonné à la porte d’un des squats et s’est fait arrêter presque immédiatement alors qu’il entrait. Certaines personnes sont descendues immédiatement et ont demandé à la police la raison de cette arrestation. Ils n’ont pas voulu le dire. Ils ont demandé à nouveau les papiers d’identité de tout le monde, sans aucun motif légitime. Les gens ont insisté pour connaître la raison de l’arrestation, et ils ont répondu : « Vous n’avez rien à faire avec ce genre de personnes, rentrez chez vous et laissez-nous faire notre travail ». Il s’agissait très probablement d’une déclaration raciste, car la personne arrêtée n’était manifestement pas néerlandaise. Ils ont menacé cette personne d’être expulsée du pays. Read More

Bretignolles-sur-Mer (85): le port et la Zad de la Dune

À Bretignolles-sur-Mer (Vendée), la construction d’un port est loin de faire l’unanimité. Des militant·e·s en lutte depuis octobre 2019 ont réussi à faire repousser les travaux jusqu’au printemps. À l’approche des municipales, la « Zad de la Dune » cristallise les tensions dans la petite ville balnéaire.

« Même si Chabot ne veut pas nous on est là. / Pour l’avenir de notre plage et pour ce beau paysage, / même si Chabot ne veut pas nous on est là… On est là… ». Un petit air de chanson s’échappe de la plage de Bretignolles-sur-Mer (Vendée). Près de 200 personnes sont rassemblées, le 11 janvier 2019. Elles s’opposent à la construction d’un port de plaisance de près de 1000 anneaux dans la ville, qui impliquerait notamment la destruction d’une partie d’une dune.

Le projet ne manque pas de soutiens puissants. Parmi ceux-ci, on trouve un certain Christophe Chabot, Maire de Brétignolles, Président de la communauté de communes, et gérant de plusieurs entreprises dans la région. Malgré cela, des militant·e·s ont décidé de faire face tout de même à la bétonisation du littoral. Ils et elles craignent en effet la destruction de la biodiversité : démolir la dune pourrait laisser la voie libre à la mer et aux inondations. Read More

Saint-Brieuc (22): débuts pimentés de la Baie rouge

On vient d’ouvrir un squat à st-Brieuc (22), La Baie Rouge. La réaction des affreus.es est à vomir. On a voulu partager avec vous notre expérience. Voilà le menu. N’hésitez pas à demander la carte. Read More

Athènes (Grèce): nouvelle expulsion des squats Matrozou 45 et Panetoliou 21

Communiqué de solidarité de Pola Roupa et Nikos Maziotis avec la communauté squat de Koukaki

SOLIDARITÉ AVEC LES CAMARADES DE LA COMMUNAUTÉ SQUAT DE KOUKAKI

Depuis la fin août 2019, l’État a lancé une opération de répression à grande échelle contre les structures auto-organisées, les espaces antiautoritaires et les squats, notamment ceux qui hébergent des réfugié-e-s et des migrant-e-s, principalement des familles avec enfants. Le gouvernement actuel, ND (Νέα Δημοκρατία / Nouvelle Démocratie) tente de mettre à niveau tout ce qui restait du gouvernement précédent (Syriza), qui avait fait des progrès plus sélectifs, dans le but d’expulser des squats de migrant-e-s ou des espaces de lutte auto-organisés.

La communauté squat de Koukaki est l’une de ces structures auto-organisées de lutte, qui avait été expulsée il y a quelques temps, mais deux squats ont été réoccupés hier [Note de Squat!net: le 11 janvier 2020], ce qui a mené à une seconde intervention de la police, qui a arrêté et tabassé les camarades qui occupaient les lieux ainsi que des personnes venues à l’extérieur en solidarité. Read More

Montpellier: une nouvelle Maison Du Peuple, le C.A.S.A. del Sol

Présentation écrite de l’émission de Radio GI.NE du mardi 10 décembre en direct du CASA del Sol, Centre d’Actions Sociales Autogéré.

Pour commencer le collectif CASA n’est pas composé exclusivement de personne sans domicile. Aujourd’hui, deux tiers des membres habitent d’une façon ou d’une autre un autre logement.
L’entrée dans le collectif se fait après la demande de la personne intéressée, pendant l’assemblée publique. Cette personne sera dans une démarche de déconstruction individuelle par rapport aux oppressions qui traversent l’ensemble de la société (racismes, patriarcat, validisme,etc). Mais aussi qui a des perspectives dans la guerre sociale.
Une période de quinze jours nous permettra de mieux nous connaître et permettra à la réunion des habitant.es de prendre une décision. Nous recrutons surtout autour des sympathisant.es et des personnes qui s’engagent auprès du collectif. Read More

Athènes (Grèce): réoccupation des squats Matrozou 45 et Panetoliou 21

Nous abattons des murs pour la liberté

La réoccupation des bâtiments Matrozou 45 et Panetoliou 21 est une action contre la peur imposée par la répression étatique. C’est un signal de résistance et un cri de ralliement pour intensifier la lutte. Ne laissons pas que le développement pille nos quartiers et la nature. N’acceptons pas le déplacement de nos vies. Gardons les parcs, les places et les collines libres. Opposons-nous aux mercenaires de l’État. Intensifions les luttes contre l’exploitation par le travail. Poursuivons la lutte pour la survie et la liberté. La lutte n’est ni légale ni illégale. Read More

Dong Tam (Vietnam): quatre morts dont trois policiers lors d’affrontements contre l’aggrandissement d’un aéroport

Depuis le 31 décembre 2019, des unités du ministère de la Défense et des employés de BTP travaillent à la construction des murs de clôture pour protéger l’aéroport militaire Mieu Mon à Hanoï. Mais ces clôtures empiètent énormément sur des terrains utilisés par des habitant·e·s vivant à côté, notamment dans le village de Dong Tam, déjà connu pour son opposition à l’État dans des affaires de confiscation de terres (cf. cet article de 2017). Ça fait environ trois ans que les villageois·es contestent la confiscation par les militaires de terrains entourant l’aéroport de Mieu Mon (dans le nord du pays, près de la capitale Hanoï).

Des affrontements ont éclaté à l’aube du jeudi 9 janvier 2020 lorsque les autorités ont tenté d’ériger une clôture autour des terres revendiquées par les habitant·e·s. Les forces de l’ordre ont alors rencontré des habitant·e·s muni·e·s «de grenades, de cocktails Molotov et de couteaux», selon un communiqué du ministère de la Sécurité publique. Le «désordre» a conduit à «la mort de trois policiers et un villageois» ajoute le communiqué, précisant que d’autres villageois ont été «arrêtés pour violation grave de la loi».
Read More

Salt Lake City (Utah, USA): la police attaque le campement de sans-abris de Washington Square

Dans la nuit du samedi 4 au dimanche 5 janvier 2020, plus d’une centaine de flics en uniforme et en civil ont attaqué et évacué le campement de sans-abris de Washington Square, au centre-ville de Salt Lake City.

Dix-sept personnes ont été arrêtées lors d’échauffourées entre flics et protestataires, dont des membres du collectif « Take Shelter Coalition » qui avaient initié le campement le vendredi 3 janvier, remettant une liste de revendications à la Ville pour contrer le nombre croissant de personnes sans-abris à Salt Lake City. Read More

Réserve de Dourados (MS – Brésil): blindés, tirs et blessés – attaque de flics et de vigiles privés contre une récupération de terres Guarani et Kaiowá

Pendant 16 heures, les 2 et 3 janvier 2019, des familles Guarani et Kaiowá vivant sur des terres reprises/occupées proches de la réserve indigène de Dourados, dans le Mato Grosso do Sul, ont été la cible des flics et de vigiles de sécurité privée. Read More

Mondeville (14): nouveau squat rue Albert Bayet

Samedi 4 janvier 2020, l’Assemblée générale de lutte contre toutes les expulsions a officialisé l’ouverture d’un squat au 6 rue Albert Bayet à Mondeville. Occupés depuis 48h par des familles sans abri (19 personnes), ces quatre logements de fonction d’un collège désaffecté sont vacants depuis juin 2018 et voués à la démolition !
Environ 300 personnes vivent actuellement dans une dizaine de squats sur l’agglomération caennaise, une quarantaine de personnes est hébergée à l’espace Vannier (foyer d’hébergement d’urgence de nuit ouvert pendant la période hivernale), et chaque jour, de nombreuses personnes restent sans solution.
Une des priorités de l’ancien préfet Fiscus était «la politique de résorption des squats » qualifiés de tous les maux : « insalubrité, prostitution, drogue… », alors qu’il était le principal responsable de cette situation. Sa politique se bornait à jeter des familles à la rue, et à leur refuser systématiquement l’application de la circulaire Valls qui permet la régularisation des personnes après 5 ans de présence sur le territoire français. Le prochain préfet poursuivra-t-il dans cette même voie inhumaine ?
L’ Assemblée générale de lutte contre toutes les expulsions revendique le droit au logement pour tous et toutes et la régularisation de tou-te-s les sans papiers. Read More

Paris: occupation du 18 rue du Croissant par le DAL

COMMUNIQUÉ
Paris 5 janvier 2019

Réquisition Occupation du 18 rue du Croissant, Paris 2e – Bourse

Une quarantaine de familles et célibataires sans logis ont commencé à s’installer, discrètement, au 18 rue du Croissant, immeuble d’environ 2500 m2, anciens locaux administratifs [un ancien commissariat de police], appartenant à la chaîne internationale ”CitizenM Hôtel” implantée dans les grandes métropoles mondiale, spécialisée dans le tourisme de luxe et “abordable” (entre 125 à + de 250€ suivant la saison, en France). Read More