Calais: expulsion de la moitié sud de la Jungle, appel à manifestations !

Ce lundi 29 février 2016, dans la matinée, les flics ont expulsé les habitations de la moité sud de la Jungle de Calais. Environ 55 cars de CRS et 500 flics ont envahi la Jungle avec des bulldozers et des ouvriers. Quelques personnes ont tenté depuis les toits de résister à l’expulsion, tandis que d’autres se sont défendus en lançant des pierres sur les flics anti-émeute. Les flics se sont lâché, usant de tout leur attirail: lacrymo, flashball, canon à eau, matraque.

En plus de la police et des employés de l’entreprise de démolition Baudelet Environnement, le groupe SOS Solidarités a également participé à l’expulsion… Read More

Notre-Dame-des-Landes: succès incontestable de la mobilisation pour l’abandon du projet d’aéroport

Communiqué de presse – Notre-Dame-des-Landes, le 27 février 2016

Les diverses composantes de la lutte de Notre-Dame-des-Landes (Coordination des opposants, COPAIn, ZAD, …) organisatrices de la mobilisation du samedi 27 février 2016 « pour l’abandon du projet d’aéroport et pour l’avenir de la ZAD », se réjouissent de l’énorme réussite de cette journée, pourtant organisée une nouvelle fois dans un délai très court.
Nous avons vécu ce jour certainement la plus grosse manifestation pour la sauvegarde du bocage de Notre-Dame-des-Landes et pour le soutien à celles et ceux qui font vivre cette ZAD. Read More

Montréal (Québec): vague d’actions directes contre la bourgeoisie

[Note du Chat Noir Émeutier: depuis près d’un an et demi, les bourgeois de St-Henri sont la cible d’attaques multiformes et fréquentes contre leurs commerces. Un communiqué évoquait il y a quelques temps les profonds changements du quartier St-Henri et l’embourgeoisement du secteur de la rue Notre-Dame. Voir également ici et .]

Nouvelle vague de vandalisme dans le quartier Saint-Henri

Nouvelle année, nouvelle vague de vandalisme antibourgeoisie dans le quartier montréalais Saint-Henri, où deux restaurants ont été la cible de vandales. Read More

Notre-Dame-des-Landes: un référendum pour casser la lutte

Le 11 février, le président Hollande a annoncé un possible référendum sur le projet d’aéroport international à Notre-Dame-des-Landes. Peu de temps avant, la lutte était entrée dans une nouvelle phase, avec des actions de blocage du périphérique de Nantes, des occupations de sous-préfectures, des manifestations et des actions partout en France, en réponse aux menaces d’intervention policière et aux rendus de procès défavorables aux derniers paysans habitant le terrain prévu. Face à une lutte qu’il ne sait pour l’instant pas vaincre, l’Etat ressort un vieux dispositif empoisonné, ayant déjà fait ses preuves pour briser des mouvements par le passé. Read More

Canton de Vaud: nouvelle occupation à Coppet

Communiqué du collectif « Sans Visages »
Coppet, le 23 février 2016

Nous sommes le collectif « Sans Visages ». Nous occupons depuis mi-février une maison à la route Suisse n°9, à Coppet. Cette maison, propriété de la Commune de Nendaz est inoccupée depuis une dizaine d’années.
A la rue et sans logement, dans un esprit de totale transparence, nous avons immédiatement contacté la commune de Coppet puis la Commune de Nendaz, afin de conclure un contrat de confiance mutuellement profitable. Nous proposons d’entretenir la maison et de payer les charges.
Nous sommes convoqués à une audience de conciliation le 11 mars prochain. Nous avons transmis aujourd’hui aux propriétaires une proposition concrète de contrat de confiance que nous espérons signer à cette occasion.
Dans un pays où il n’y a pas de droit au logement, nous voyons dans cette occupation une action politique contre un marché immobilier prohibitif et un cri de révolte face à la privatisation du bord du lac Léman.
Promeneurs, bienvenue chez vous ! Notre occupation vous redonne, au passage, le légitime droit d’accès à environ quarante mètres de rivage lémanique paradisiaque !

Le Collectif « Sans Visages »

Dublin: le squat de Grangegorman a réouvert !

2016-02-20_Dublin_Grangegorman_opendayposter Environ huit mois après la fin lamentable du squat de Grangegorman (AKA Squat City), une nouvelle équipe de gens a réouvert le grand squat, avec l’objectif d’y faire renaître des activités collectives ainsi que l’esprit de résistance de quartier qui avait pris corps lors de la tentative d’expulsion de mars 2015. Read More

Notre-Dame-des-Landes: toutes les infos pour la journée du 27 février 2016

Voici des explications sur la manifestation du 27 février ; nous invitons toutes celles et ceux qui nous rejoindront à ce moment-là à les lire attentivement :

## Rappel – L’annonce le 11 février d’un possible référendum local par François Hollande ne remet aucunement en cause la mobilisation du 27 février et notre détermination. Nous appelons à manifester d’autant plus nombreux ensemble ce jour là pour l’arrêt des menaces d’expulsion, l’abandon du projet d’aéroport et l’avenir de la ZAD ! Read More

Barrancabermeja (Colombie): lutte en cours pour une occupation de terrains en vue d’y construire des logements

2016-02_Barrancabermeja_barricadas La semaine dernière, dans le quartier San Silvestre de Barrancabermeja, des terrains ont été squattés par plus de 2 000 personnes sans-abri, qui ont l’intention d’y construire leurs propres logements (une « invasion », comme on dit là-bas pour parler des occupations de terrains).

Dès les premiers jours, les flics anti-émeute (ESMAD) sont intervenus pour les empêcher de s’installer. Des affrontements ont eu lieu, les squatters ont quitté les lieux puis organisé une manif qui est allée jusque devant la mairie, puis ils ont réoccupé les terrains. Read More

Athènes (Grèce): attaque au Molotov contre le squat Zaimi 11 à Exarchia

Mardi 16 février 2016, vers 4h40 du matin, le squat Zaimi 11 – également connu sous le nom « d’Espace anarchiste d’actions polymorphes » – a été attaqué par des inconnu-e-s qui ont lancé deux cocktails Molotov, un qui s’est enflammé sur la porte d’entrée et l’autre qui s’est éclaté dans la cour. Aucun dégât matériel n’a été causé, parce que le feu a été rapidement éteint par des gens qui étaient présent-e-s dans le squat à ce moment-là et ont réagi immédiatement. Read More

Calais: appel à mobilisation de l’École laïque du chemin des Dunes

La préfète du Pas-de-Calais a annoncé que la moitié du bidonville allait être rasée dans une huitaine de jours. Lors de la précédente destruction partielle (voir ici et ), celle d’une bande théoriquement de 100 m (en fait plus par endroits) le long de la rocade d’accès au port et de la route de Gravelines, elle avait promis que l’église, la mosquée et l’école seraient épargnées. Histoire semble-t-il de désamorcer et diviser les éventuelles oppositions. L’église et la mosquée ont été rasées, l’école est à la limite du nouveau no-mans-land, elle est aux premières loges pour la prochaine destruction annoncée (voir ici, ici et ). Read More

Plantoun (Bayonne) : un bailleur social vindicatif. Arrêt immédiat des poursuites économiques !

COMMUNIQUE DE PRESSE

On se souvient de l’aboutissement, en mars 2014 à Bayonne, du différend qui avait opposé les squatteurs du numéro 26 du hameau de Plantoun au propriétaire Habitat Sud Atlantic : une convention signée avec le PACT Pays Basque.

Malgré les nombreuses pressions opérées par Habitat Sud Atlantic pour nous déloger manu militari, la mobilisation en faveur du droit au logement, le soutien d’une grande partie des habitants du lotissement et la médiation de la mairie de Bayonne avaient permis la réalisation de cette convention, à savoir le relogement provisoire d’une famille suivie par le PACT. Read More

Toulouse: appel de la CREA à 10 jours d’autodéfense populaire du 15 au 24 avril 2016

Appel à 10 jours d’autodéfense populaire
Du vendredi 15 au dimanche 24 avril 2016 au Centre Social Autogéré à Toulouse

Depuis presque 5 ans, nous, membres de la CREA (Campagne de Réquisition, d’Entraide et d’Autogestion) réquisitionnons [Note de Squat!net: en réalité, aucun des bâtiments de la CREA n’a été «réquisitionné», tous ont été squattés. Et c’est tout à leur honneur !] des bâtiments vides privés et publics pour nous loger, nous organiser, vivre selon nos propres besoins et avec nos propres moyens. Nous refusons de voir une ville se transformer selon les désirs des riches et y voir les intérêts financiers mener la guerre aux pauvres. Read More

Tags: ,

Prague (République tchèque): des néonazis attaquent le centre social Klinika

En marge de la manifestation islamophobe de samedi, des néonazis ont attaqué le centre social autonome Klinika, faisant un blessé et mettant plusieurs autres personnes en danger. Le collectif Klinika ne cédera pas à la peur, et poursuit ses activités, tout en attirant l’attention de tous sur le lien évident entre les manifestations racistes de Pegida et l’agression violente dont il a été victime.

Samedi 6 février, à Prague, en République tchèque, comme dans plusieurs autres villes d’Europe, une manifestation islamophobe et anti-réfugiés s’est déroulée à l’appel du bloc contre l’Islam (BPI), de PEGIDA et de nationalistes dirigés par Adam B. Bartoš. Des milliers de personnes se sont rassemblées en face du château de Prague, siège de la présidence, le président tchèque Milos Zeman étant lui-même connu pour ses positions islamophobes. Read More

Renens (Lausanne): Occupation au centre de Renens

Lausanne_Occupation_rue_de_l_Avenir_5_et_7_RenensDepuis une semaine, nous resistons à la destruction de nos deux maisons

On vous écrit du 3ème étage. Sous la fenêtre, là en-bas dans la rue, les gens s’arrêtent, lèvent la tête vers les banderoles et lisent les mots collés sur le panneau d’affichage. Ils remarquent ces deux maisons historiques du centre-ville de Renens qui auraient dû commencer à disparaître il y a quelques jours si on n’y était pas resté. On habite là depuis des mois. Aujourd’hui on attend de savoir si la commune, propriétaire des lieux, va s’acharner à vouloir démolir ces maisons et les remplacer par les gravats d’un terrain vague. … par un champ de tournesols, pardon, c’est vrai qu’elle a prévu un « aménagement paysager » sur la parcelle, pour cacher le vide. Pourquoi cette démolition ? Pour rien. Pas l’ombre d’un projet, pas de concours d’architecture, rien. Quelle que soit l’idée qui sortira du chapeau des urbanistes et des architectes qui bétonnent et reconstruisent la ville à neuf, la première brique ne sera pas posée avant cinq ou dix ans. En attendant, magie du capitalisme, le terrain laissé en friche gagnera de la valeur, avant qu’il soit cédé à des privés. Read More

Zagreb (Croatie): 5e anniversaire du squat Reciklaonica

20160213_Zagreb_5_godina_otpora_Birthday_party_ReciklaonicaPartout dans le monde, les squats et les espaces autonomes subissent des temps difficiles, à cause de l’oppression gouvernementale, des lois strictes sur l’habitat, des attaques fascistes, et du nombre décroissant de gens qui ont la passion et la volonté de cette forme de lutte. Il est donc très important de participer et de soutenir au niveau local.

Reciklaonica est un squat politique, un collectif basé à Zagreb. C’est un lieu où habitent une douzaine de personnes, avec des chiens et des chats. Ce lieu a aussi donné naissance à de multiples projets, un bar-club, un lieu de répet’ pour les groupes, un atelier de réparation de vélo, une zone de gratuité, un infoshop anarcha-féministe, une salle de sports antifa, un atelier de sérigraphie, un jardin pour la permaculture, etc. Toutes ces activités fonctionnent sur des principes de solidarité. Sans ces principes, tout squat ou projet ne pourrait exister. Read More