Montréal: Jour 4 du squat à Louis-Hypolite, compte-rendu partiel

Lundi 30 Juillet 2001

Il me manque plein d’info sur ce qui s’est passé aujourd’hui ceci n’est qu’un compte-rendu partiel, entre autres sur la visite des policiers anti-émeutes plus tot aujourd’hui. Je suis resté au squat aujourd’hui de 18h00 a 23h00 et voici ce que j’en retiens.

Le squat, les personnes qui sont las-bas ils l’ont, ils veulent le garder et ils sont bien partis pour ca. Ce soir, j’estime qu’il y avait environ 150-200 personnes au squat et autour.

Des enfants ont fait de jolis dessins a la craie partout dans le parking, ca joue au ballon, à la marelle, on discute par une belle journée d’été. A l’intérieur du squat, un groupe de zi-zik joue de la musique qui décape le plancher en attendant les menuisier/es (merci les musiciens!) pendant qu’a l’extérieur on mange et discute. La CLAC (Convergence des luttes anti-capitalistes) à tenu son assemblée générale dans le parking et compte toujours supporter le squat de la rue Overdale. 4 restaurants ont accepté de donner la bouffe qui leur reste le soir tant et aussi longtemps que le squat tient, j’étais bouché de voir le support que les restaurants nous apportait, mais j’étais aussi bouché par mon énorme falafel!
Read More

Ouverture d’un squat à Montréal, suite…

[infos reprises du site d’Indymedia ­ Montreal, http://montreal.indymedia.org/]

Ouverture d’un squat à Montréal

Rendez-vous au carré St-Louis le vendredi 27 juillet a 17h00 Une invitation du comite des sans-emploi de Montréal (tél : 596-7094)

Action de squatter un logement ; logement ainsi occupé.

Squatteur/euse : personne sans abri qui occupe illégalement un logement vacant ou destiné a la destruction. Parce qu’il n’y a plus d’autre solution, Le Comité des Sans-Emploi de Montréal entend squatter un immeuble vacant.
Read More

Montréal: Ouverture d’un squat dans le centre-ville

Quelque centaines de personnes ont participé à une marche d’appui au squattage d’un immeuble du centre-ville organisé par le comité des sans emploi.

Ouverture d’un squat dans le centre-ville de Montréal

Quelque centaines de personnes ont participé à une marche d’appui au squattage d’un immeuble du centre-ville organisé par le comité des sans emploi, bon nombre d’entres eux anti-capitalistes. Ils voulaient protester le manque de loyers abordables a Montreal mais aussi revendiquer le droit de squatter tout court. Les manifestants se sont rendus au carré St-Louis en premier lieu, ou ils ont ecoutés parler des gens du comité des sans-emploi mais aussi du OCAP, Ontario coalition against poverty. Le CSE sont aussi ceux qui ont organisés le commando bouffe au Sheraton. Le gars d’OCAP raconte que des gens vivent dans les parcs a Toronto par manque de loyers sociaux et l’impitoyable guerre que Mike Harris livre au plus démunis dans sa province. J’ai parlé as une personne qui distribuait des tracts pour le comité des sans-emploi et elle me raconte que c’est pour elle une action plutot symbolique, parce que le gouvernement n’as rien investi depuis 1994 pour les logements sociaux et que les gens en ont ras-le-bol. Elle me dit que je peut avoir plus d’information si je parle a Francois Saillant du FRAPRU, ce que je fait. Il me dits que le fédéral a investi 0$ en logement sociaux depuis 1994 et le gouvernement provincial 4000 logement sociaux, ce qui n’est pas assez selon Mr. Saillant qui estime le besoin a 8000 nouveaux logement sociaux par année.
Read More

Pologne: Des nouvelles des squats

Voici quelques infos sur un squat en Pologne, tirées du bulletin anarchiste polonais WARHEAD (numéro 13, juillet 2001), dont une traduction française a été diffusée sur a-infos-fr.
Traduction de Nicolas Phébus, (Groupe Emile-Henry – NEFAC-Québec)

FUCK ALL GOVERNMENTS PO BOX 43, 15-662 BIALYSTOK POLAND e-mail : soja2 [at] poczta [point] onet [point] pl

SQUATS

À Wroclaw, la police a brutalement expulsé le squat Kromera. Durant l’éviction, les squatters furent battus à coup de matraques (l’un d’eux a fini avec le nez cassé). Le jour suivant, les squatters ont protesté contre l’éviction en dehors de l’édifice du Conseil municipal. Des combats avec la police ont eu lieu. Un flic fut blessé et un anarchiste fut accusé d’assaut sur le policier. Il fut libéré sous caution, mais les manifestantEs ont des preuves claires qu’il n’avait rien à voir avec l’assaut sur ce cochon là. Deux semaines plus tard, des militantEs ont re-squatté Kromera et occupent l’édifice depuis. Pendant ce temps, des nazis ont attaqué le squat et des combats assez lourds ont éclaté à l’extérieur et sur le toit. De plus, Krzyk à Gliwice fait face à de sérieux problèmes. Le Conseil municipal tente d’expulser les squatters mais ils ont réussi à générer assez d’attention pour empêcher l’éviction à date. Cependant, leur situation n’est toujours pas claire et ils peuvent être expulsés n’importe quand. Le squat De Centrum à Bialystok a survécu à une autre tentative de la police d’y pénétrer (nous les avons simplement ignorés), cette fois les flics ont essayé d’être smart et ont laissé un flic en civil près de l’édifice. Des gens de la sécurité du squat l’ont approché et lui ont dit qu’il ferait mieux de quitter les lieux.

Warhead #13

Tags:

Milan: La Villa occupée investie par les policiers

La Villa occupée à Milan a été investie lundi dernier (16 juillet) par environ 40 policiers de différentes unités qui ont fouillé toute la maison ainsi que ses environs, saisissant une grande quantité de matériel. Les personnes présentes ont été photographiées, fouillées et leurs empreintes digitales relevées. Deux femmes et un homme ont été emmenés au poste de police. L’opération a duré environ 5 heures. Par chance, les chiens des habitantEs ont pu être calmés rapidement, sans quoi l’opération aurait pu encore plus mal finir. Au début de l’opération, les occupants n’étaient pas très sûrs si c’était les flics ou les fachos qui débarquaient. A Gènes et à Turin, différentes maisons et centres sociaux ont ainsi été « visités ».

[traduction de l’allemand]

Genève: la police expulse violemment

La police a brutalement réprimé et matraqué un rassemblement devant une régie immobilière le 2 juillet 2001, arrêtant plusieurs personnes. Ce rassemblement devant la régie était lié à la récente occupation d’un appartement. Dans la foulée, les forces de l’ordre sont allées évacuer tout aussi violemment (porte défoncée, arrestations) le squat en question. Une action a eu lieu dans la soirée devant l’hôtel de police… et s’est mal terminée. Une dizaine de voitures de police a encerclé les gens, et le quartier a été quadrillé, les flics en civil se promenaient le flingue à la main…

D’après nos sources, environ 37 arrestations ont été faites dans la journée du 02 juillet à Genève. Trois personnes ont été expulsées de Suisse, et il semblerait que les autres aient été libérées le 3 juillet 01.

D’autres infos plus tard…

https://squat.net/espaceautogere