Nantes: ouverture d’un QG des luttes

Ce mardi soir [10 déc. 2019], un QG des luttes rappelant les Bourses du Travail à été ouvert à Nantes. 300 personnes s’y sont retrouvées en Assemblée Générale et ont décidé de faire de ce lieu le lieu de rendez-vous des luttes en cours.

Vous pouvez dès à présent nous rejoindre au 4, Boulevard de la Prairie au Duc, pour une première soirée de fête, avec repas, boissons et musique au programme ! Faites tourner ! Read More

Grenoble: sur quoi exactement la police enquête-t-elle dans le cadre de l’instruction qui a motivé les perquisitions du 26 novembre

La commission rogatoire obtenue lors des perquisitions récentes nous permet d’avoir une idée de quelles affaires pourraient être liées a l’instruction (dans laquelle personne n’est pour l’instant inculpé). L’instruction se base sur une « information suivie contre X » qui couvre les hypothétiques faits de participation à une « association de malfaiteurs en vue de la préparation d’un crime » sur la période du 21 mars 2017 au 7 novembre 2019 sur Grenoble et son agglomeration, ainsi qu’une liste de crimes et délits qui auraient eu lieu pendant cette période. La quasi-totalité de ces faits sont catégorisés par cette instruction comme des « crimes », ce qui permet de demander des peines de 15 à 20 ans de reclusion criminelle. Devant de tels enjeux, nous pensons important de s’informer au mieux sur les avancées de l’instruction pour se prémunir de ses conséquences possibles. Ces informations sont hypothétiques, elles se basent sur un recoupement des dates figurant sur la CR avec l’actualité locale. Read More

Grèce: Nouvelle Démocratie, le nouveau visage de la violence étatique

Un point de vue d’Exarchia à l’approche de l’épreuve de force. Interview d’un anarchiste d’Athènes sur la situation actuelle.

Le quartier d’Exarcheia à Athènes, en Grèce, est connu dans le monde entier comme un épicentre de l’anarchisme combatif. Pendant de nombreuses années, les anarchistes et les réfugiés ont travaillé ensemble pour occuper des bâtiments, créant des collectifs de logement et des centres sociaux qui fournissent une variété de services hors du contrôle de l’État. Dès le mois d’août, le nouveau gouvernement a mené une série de raids massifs ciblant les immigrants, les anarchistes et autres rebelles, tout en révoquant l’autonomie précédemment accordée aux universités et en introduisant un large éventail de nouvelles mesures et technologies répressives. Aujourd’hui, le gouvernement a donné deux semaines à toutes les occupations restantes en Grèce pour conclure des contrats de bail avec les propriétaires, sous peine de subir le même sort. Cette date limite coïncide avec le 6 décembre, jour que les anarchistes observent depuis dix ans comme l’anniversaire de l’assassinat policier d’Alexis Grigoropoulos, 15 ans, et du soulèvement qui a suivi.

Le nouveau parti au pouvoir en Grèce, appelé à juste titre Nouvelle Démocratie, est décrit par certains médias comme de « centre droit », par opposition aux partis fascistes purs et durs comme Aube Dorée ; en fait, Nouvelle Démocratie a puisé une grande partie de son programme répressif et xénophobe directement de la droite fasciste, tout en poursuivant un programme néolibéral en faveur du capital financier international. Le Premier ministre Kyriakos Mytsotakis, représentant héréditaire de la classe capitaliste dont le père était également Premier ministre, est un exemple de la caste politique qui cherche à détruire les dernières garanties protégeant les travailleurs et les pauvres tout en faisant de ceux qui résistent les boucs émissaires. Read More

Brême (Allemagne): série d’attaques contre les spéculateurs du logement

Les attaques contre les entreprises immobilières s’enchaînent à Brême. Il y a eu trois attaques en l’espace de cinq jours.

Tôt dimanche 3 novembre, un bureau de l’agence immobilière „Hansestadt Bremen Immobilien“ du quartier ‘Ostertor’ a été pris pour cible à la poubelle enflammée. Des inconnus ont bourré une poubelle de sacs et de vieux papiers qu’ils ont placée devant l’entrée de l’agence, avant d’y mettre le feu. Même si les pompiers sont rapidement intervenus, les flammes ont eu le temps de faire quelques dégâts matériels sur la porte. Read More

Athènes (Grèce): lendemain du 17 novembre, un goût de sang dans la bouche

Très dure nuit pour qui aime Exarcheia et la lutte révolutionnaire en Grèce.

Beaucoup de nos compagnons ont passé la nuit entre quatre murs, après des passages à tabac systématiques. D’autres ont été blessés, dont trois à la tête, transférés en ambulance à l’hôpital. D’autres encore ont dû se terrer durant une bonne partie de la soirée, voire toute la nuit, pour ne pas se faire rafler et tabasser par des policiers qui semblaient très excités, comme en plein jeu vidéo de guerre dans tout le quartier.

Au total, plus de 5000 policiers, un hélicoptère et des drones transmettant en permanence la position des insurgés résistant depuis les toits. Des policiers anti-terroristes, des policiers anti-émeutes, des policiers en civil, des voltigeurs, des blindés munis de canons à eaux… L’armada en uniforme qui a convergé vers Exarcheia, pendant les deux manifs successives (1), était beaucoup trop nombreuse et suréquipée pour les irréductibles du quartier rebelle et solidaire.

Exarcheia n’a pas tenu longtemps. Déjà en partie occupée depuis des semaines, elle a rapidement basculé sous le contrôle de la soldatesque prétendument gardienne de la paix. Rares sont les lieux en son sein qui sont encore à l’abri. Ce matin, alors que le soleil n’est pas encore revenu, Notara 26 est encore debout, de même que le K*Vox ou encore la structure autogérée de santé d’Exarcheia (ADYE). Mais ces lieux et quelques autres font figures de derniers bastions dans un quartier hors norme minutieusement dévasté par l’État grec au fil des semaines, dans le but de faire disparaître l’une des sources d’inspiration du mouvement social dans le monde entier. Read More

Marseille: on va les chercher chez eux !

Lancement d’un grand jeu automnal contre les acteurs du banditisme immobilier marseillais.

Le 5 novembre 2018, pendant un automne particulièrement pluvieux, après des semaines d’agitation autour du chantier de la Plaine, deux immeubles s’effondraient rue d’Aubagne coûtant la vie à 8 personnes.

Bien sûr ce n’était pas la pluie, mais la mise à nu dans le désastre de la gestion mafieuse de la ville par les élus et les promoteurs propriétaires de taudis.

Très vite, une marche de la colère, puis les Gilets Jaunes, l’assassinat de Zineb Redouane, les expéditions punitives de la police du samedi, l’incendie de Maison Blanche, et puis Francois de Rugy, et puis son homard.

L’indécence des politiques face à nous confine au ridicule. Read More

Paris: solidarité avec Exarcheia, au-delà des frontières

La nuit du 21 octobre, un SUV avec plaque diplomatique a brûlé, rue Dumont d’Urville, derrière l’ambassade de Grèce à Paris.

Avec cette petite action, nous voulons envoyer un signe de solidarité aux anarchistes de Grèce qui luttent contre l’État et le capital (légal ou illégal) et pour défendre des squats. Read More

Toulouse by night

Depuis plusieurs mois, les chantiers de construction d’une zone d’affaires autour de la gare Matabiau à Toulouse continuent dans leur vaste entreprise de destruction de maisons et vieux quartiers. Le projet TESO (Toulouse Euro Sud Ouest) veut reconfigurer la ville en une métropole technologique, policière et touristique.

Projet gargantuesque qui curieusement implique ces mêmes entreprises qui batissent toujours plus de prisons. Eurovia, succursale de Vinci, a vu pour cela une de ses machines brûler cette nuit du 4 octobre, sur le chantier de gentrification de la place Arago, extension du réaménagement de toute la zone visant a y installer ces cadres dynamiques et flexibles loin de ces rages jaunes, noires et vertes qui convergent. Read More

Roodepoort (Afrique du Sud): le centre-ville complètement bloqué, pour de meilleures conditions de logement !

Une partie de la population de Roodepoort, en banlieue ouest de Johannesburg n’en peut plus de subir des injustices concernant leurs conditions de logement.

Dès 3h du matin le vendredi 20 septembre 2019, ça a chauffé dans les rues de Roodepoort. Aux alentours de 4h du matin, le centre-ville était complètement bloqué. On pouvait voir des barricades de pneus en feu et de grosses pierres sur plusieurs routes importantes de la ville, notamment sur Albertina Sisulu Road, Van Wyk Street, Maré Street et Dumat Street, où la circulation automobile était impossible, cela pendant de longues heures. Read More

Athènes (Grèce): des nouvelles d’Exarcheia

Des actions directes de solidarité, des expulsions, une réoccupation de squat, … La lutte continue au coeur de la capitale grecque !

– Grèce: attaques en série contre les responsables des expulsions à Exarchia – du 12 au 16 septembre 2019

Athènes: attaques simultanées de banques et de bureaux de ‘Nouvelle Démocratie’ – 16 septembre 2019

Des attaques contre les agences bancaires et des bureaux du parti ‘Nouvelle Démocratie’ se sont déroulées simultanément à l’aube du lundi 16 septembre à Glyfada, Alimos, Kypseli et Kesariani, localités d’Athènes. Jusqu’à présent, aucun groupe n’a revendiqué les attaques.

Au total, trois banques et cinq bureaux du parti ‘Nouvelle Démocratie’ au pouvoir ont eu leurs vitres fracassées. Read More

Nantes: actions de solidarité avec Exarcheia

Revendication en soutien à Exarcheia

Quelque part entre le 28 et le 29 août 2019, j’ai brisé la vitrine du consulat honoraire de Grèce, situé Rue Léon Jost, et inscrit au marqueur « STOP LOI ET ORDRE A EXARCHEIA ».

Ceci est un acte non violent.

Ses détracteurs le désigneront comme violent, comme le font toujours les dominants qui aiment à être seuls mètres du degré de violence. Tandis que « Loi et ordre », transférant des exilées vivant libres vers des centres d’enfermement, avec la complicité des fascistes d’Aube Dorée, ne serait qu’une opération de rétablissement de l’ordre, qu’une application des lois démocratiquement promulguées. Violente certes, car un enfant à qui on soustrait le toit au-dessus de sa tête, à qui on éloigne les visages qui faisaient apparaître un gigantesque sourire sur le sien, à qui on sépare des jouets qui l’émerveillaient et dont il se souviendra toute sa vie, ce n’est que violence qui lui est faite. Mais le monopole de la violence légitime étant accordée à l’État, les complices du pouvoir n’utiliseront jamais ce terme pour désigner ce que l’Autorité met en place pour sacrifier la liberté. Read More

Athènes (Grèce): des nouvelles d’Exarchia, en lutte contre la terreur d’Etat

Du 28 août au 1er septembre…

Athènes: attaque incendiaire d’une escouade anti-émeute – Dimanche 1er septembre 2019

Un groupe de 20 anarchistes a attaqué aux cocktails Molotov le chek-point militaire de la MAT (police anti-émeute) situé à l’angle des rues Tositsa et Trikoupi.

L’attaque a eu lieu vers 23h40, le 1er septembre, dans le quartier d’Exarchia qui, depuis le 26 août, fait face à une plus grande militarisation du quartier que par le passé.

Après l’attaque, la MAT a tout de suite afflué sur la place d’Exarchia et s’est mise à lancer des armes chimiques sur la place et les rues environnantes, même dans les rues où il n’y avait pas eu d’émeutes. Read More

Munich (Allemagne): attaque du consulat grec en solidarité avec Exarchia

A l’occasion de la récente vague répressive de l’Etat contre les anarchistes et toutes les personnes qui cherchent à vivre par-delà les frontières oppressantes de l’Etat, nous avons attaqué le consulat de Grèce à Munich avec du bitume la nuit dernière [du 2 au 3 septembre 2019]. Read More

New York (USA): communiqué revendiquant l’attaque de l’ambassade grecque

Le 2 septembre 2019, nous avons attaqué l’ambassade grecque à New-York, en détruisant la vitre de la façade et en taguant l’entrée d’un “(A)”.

Picture-medium

Ceci a été fait en solidarité avec les anarchistes et les réfugiés d’Exarchia, où l’Etat fasciste grec a commencé à expulser les squats et à envoyer des migrants dans des camps de concentration. Jusqu’à présent, au moins quatre squats ont été expulsés et 143 personnes arrêtées par les porcs, arrachant les gens de leurs maisons sous les ordres du parti d’extrême-droite Nouvelle Démocratie. Read More

Berlin: raid de la police au Liebig34

Samedi 20 juillet, les flics ont attaqué le Liebig34, lieu anarcho-queer-féministe situé à Berlin, en Allemagne, et ont échantillonné mégots de cigarette, tasses et bouteilles vides. Appel à actions face à la répression étatique et à la criminalisation des modes de vie alternative.

Il est probable que la raison qui a motivé le raid soit les pavés jetés de la maison au cours des dernières semaines. Ainsi, après avoir ramassé des pierres sur la Dorfplatz (nom donné au croisement entre la Liebigstraße et la Rigaerstraße) vers 2h30 du matin, les flics ont obtenu une ordonnance du tribunal et un mandat de perquisition pour fouiller une partie de notre maison et sont revenus vers 6h30. Ils sont passés par l’arrière-cour et la porte d’entrée, ont scié les portes et défoncé les barricades et ont ensuite pu rentrer de force chez nous. Read More