Montpellier: soutien aux personnes expulsées du squat de Saint-Clément-de-Rivière, nouveau campement au Mas des Brousses

L’association Collectif Ganges Solidarités s’associe à l’appel à soutien suite à l’expulsion d’une vingtaine de personnes du squat du Campus de Bissy de Saint-Clément-de-Rivière le mardi 25 août. Toutes les personnes sont restées libres, malgré la présentation négative faite par les représentants de la préfecture.
L’eau aurait été rétablie depuis le vendredi 2 septembre sur le nouveau site d’occupation, au Mas des Brousses à Port Marianne, mais la menace d’expulsion et les conditions très précaires nous incitent à maintenir les revendications de ce communiqué de l’association Solidarité Partagée: Read More

Montpellier: actions directes contre le chantier du LIEN

Selon les médias mainstream France Info et France 3 Occitanie, relayés par les sites Attaque et Sans Nom, une vague d’actions a récemment eu lieu contre le chantier du LIEN, près de Montpellier.

Depuis début novembre, après l’expulsion de la ZAD du LIEN, un important dispositif de gendarmerie est déployé sur le chantier, au niveau de l’échangeur de Saint-Gély-du-Fesc, « pour sécuriser les professionnels qui débroussaillaient ».

Selon un communiqué du Département de l’Hérault, «de l’huile de vidange a été jetée sur la cabine d’un engin de débroussaillement alors que le conducteur était à l’intérieur. Dans la nuit du 14 au 15 [décembre 2021], un camion a été incendié et plusieurs engins endommagés [au moins six autres, selon France Info]: leurs réservoirs ont été remplis de sable et de terre.» Les dégâts s’élèveraient à plusieurs centaines de milliers d’euros. Read More

Montpellier: des engins de chantier du L.I.E.N. mis hors d’état de nuire et des zadistes relaxés au tribunal

Département et Préfecture, lancés dans leur fuite en avant écocidaire et violente, viennent de se heurter à une riposte matérielle inattendue sur le terrain ; et la Justice ne trouve pas matière à sanctionner les zadistes interpellés lors de la dernière évacuation

Ce jeudi 16 décembre au matin, on craignait que les derniers rebondissements d’actualité survenus sur le chantier du L.I.E.N. pèsent en défaveur de trois personnes interpelées et citées à comparaître au Tribunal de Montpellier. Ce procès faisait suite à l’évacuation violente de la Z.A.D. qui gêne l’avancée de ce chantier, le 4 novembre dernier. On reviendra plus loin sur ce volet judiciaire qui s’est conclu de manière très favorable pour ces personnes : deux ont été relaxées purement et simplement, la troisième écopant d’une sanction très en-deça du réquisitoire formulé à son encontre. Read More

Montpellier: des nouvelles de la ZAD du LIEN

🏴‍☠️ Message de quelques-un·es, de la part de la ZAD du Lien.

Suite à la tentative d’évacuation et aux interpellations du 4 novembre, nous sommes toujours là… des cabanes ont tenu, d’autres se terminent, et de nouvelles s’élèvent encore… ! Qu’importe les gardes à vue, les procès à venir, les auditions, les pertes matérielles et les interdictions de territoire, nous restons et resterons déterminé·es face au LIEN.

Rendez-vous chaque jour à la Peupleuraie, à Grabels, arrêt de bus « Le Pradas ». Les coordonnées GPS : « 43.660696335199965, 3.7909059705915444 ». Nous serons peut-être occupé·es ailleurs… mais pas loin ! Au plaisir de se rencontrer, de vivre, de construire… Read More

Montpellier: contre le L.I.E.N., toujours sur le terrain

Les travaux du contournement nord de Montpellier, aux limites de l’illégalité, trahissent la fébrilité des élus attachés à l’ancien monde. Ce samedi, les opposants ont arpenté le site, attentifs aux manifestations du vivant

Entre cent et cent cinquante personnes ont mené une nouvelle action ce samedi 20 novembre contre l’autoroute du L.I.E.N. et ses travaux lancés dans la violence et la précipitation au début du mois. Il n’y a pas que des raisons de désespérer. Les luttes pour la défense de la planète – pas seulement pour la tranquillité du voisinage – ont remporté récemment deux victoires : l’abandon par Decathlon de son projet de centre commercial Oxylane à Saint-Clément-de-Rivière, tout près, et l’implosion du permis de construire du centre logistique géant d’Amazon du côté du Pont du Gard. Read More

[France] Plus d’un million de logements vides… On squatte qui ?

EN FRANCE, 1,1 MILLION DE LOGEMENTS SONT VIDES DEPUIS AU MOINS DEUX ANS

Il y a quelques jours, les chiffres des logements privés vides des communes françaises ont été mis en ligne en accès libre par le gouvernement.

On y apprend qu’au 1er Janvier 2019 à Toulouse, 29 195 habitations n’étaient pas occupées, soit 11.4% du parc privé, dont 3 951 d’entre elles depuis plus de deux ans.
24 183 à Lyon (9.4%), 13 290 à Nantes (8.9%), 108 532 à Paris (9.89%), 46 382 à Marseille (12.11%), 13 814 à Strasbourg (11.6%), 21 571 à Nice (9.9%), 18 440 à Montpellier (12.8%), 17 348 à Lille (15.3%)… Read More

Montpellier: Zad du Lien, 3 convocations et plusieurs interdictions de paraître sur les communes

C’est à 16h00 ce vendredi 5 novembre que les 3 dernier·es interpellé·es de la Zad du Lien sont sorti·es du Tribunal Judiciaire avec une convocation pour installation en réunion sur des terrains privés, voies de fait sur des dépositaires de l’autorité publique, opposition par violences à l’exécution de travaux publics. Quelques heures plus tôt étaient sorti·es au compte-goutte 10 autres activistes interpellé·es hier, la plupart avec une interdiction de paraître pendant 6 mois sur les communes de Grabels et Combaillaux et évitant de peu des comparutions immédiates qui auraient à coup sur, alourdi les sanctions. Les soutiens étaient sans nouvelle d’une 14ème personne. Read More

Montpellier: expulsion de la ZAD du LIEN, 14 activistes en geôle, l’État passe en force.

Une centaine de gendarmes et leurs nombreux véhicules, un hélicoptère, des pelleteuses, un incessant ballet de camion bennes… Le lieu-dit du Pradas à Grabels semblait sous état de siège ce matin, alors que les forces de l’ordre procédaient à l’évacuation et à la destruction au moins partielle de la ZAD du LIEN, au nord de Montpellier. Quatorze personnes ont été placées en garde à vue, de très nombreuses autres arrêtées puis relâchées après un passage au commissariat. Il y aurait au moins un blessé léger parmi les activistes interpellé·es.

Le LIEN, c’est un projet de rocade prenant la forme d’une véritable jonction autoroutière entre les autoroutes A9 et A750. Cette route que le Département prétend « durable », va venir détruire et impacter une centaine d’hectares de terres naturelles ou agricoles, qui forment l’un des derniers poumons verts de la périphérie de Montpellier. À rebours de l’urgence climatique et des alternatives proposées au modèle du tout voiture. Read More

Montpellier: expulsion de la ZAD du LIEN

Expulsion de la ZAD du LIEN en pleine COP26 (à Glasgow)! La police a profité d’une « opération judiciaire », ce matin [jeudi 4 nov. 2021] pour faire évacuer la ZAD du LIEN. D’après diverses sources, il y a/avait une opération toujours en cours, un camion benne, la destruction de barricades, au moins quatre interpellations sur zone. Total soutien et grosse pensée aux occupant·e·s de la ZAD et au Collectif de soutien à la lutte contre le Lien 🖤. Read More

Montpellier: ZAD du LIEN – les amis de Delafosse lâchent leurs bulls et leurs matraques dans le sillage de la COP-26

Les premiers coups de pioche pour le L.I.E.N., nouvelle voie rapide massacreuse des garrigues au nord de Montpellier, sont donnés sous forte protection policière, à proximité de la Z.A.D.

La planète entière, ses chefs d’État, toute leur soufflerie médiatique, ont passé le week-end de la Toussaint, regroupés à Glasgow pour la COP 26, à jurer de leur vertu écologique retrouvée. Tous seraient prêts, désormais, à tout faire pour stopper la course à la catastrophe climatique. Oui mais les Gaulois·es de l’Hérault sont gouvernés par de sacrés caïds, obsédés par leur passion du tout-automobile, décidés à ramer à contre-courant quoiqu’il en coûte. Pleins de feeling politique, c’est quasiment en pleine COP 26 qu’ils ont lancé leurs bulls dans les parages de Saint-Gély-du-Fesc, Combaillaux et Grabels, pour continuer d’y raser des arbres, défoncer les sols, finalement dérouler sept kilomètres de bitume. Comme au mal vieux temps, qui bloque leur boussole. Read More

Montpellier: ZAD du LIEN – le préfet bulldozer passe en force et pressurise les opposant·es

Ça bouge sur la ZAD du LIEN. Alors que le Département de l’Hérault a récemment assumé son passage en force, en débutant les travaux de cette rocade autoroutière vue comme un projet écocide par ses opposant·es, la gendarmerie est venue mettre un nouveau coup de pression aux occupant·es ce mardi 26 octobre. Dans l’après-midi, plusieurs d’entre iels s’étaient rendu·es sur un terrain jouxtant la zone dans le but d’y construire une cabane. Réaction immédiate de la maréchaussée, qui s’est déployée en masse autour du lotissement du Pradas, à Grabels, où se situent les barricades marquant l’entrée de la ZAD. Des contrôles d’identité ont été réalisés, lesquels ont abouti à l’interpellation de trois personnes et au placement en garde-à-vue de deux d’entre elles, sans que l’on en connaisse pour l’heure le motif. Puis, la première barricade, située sur une parcelle appartenant à la municipalité, a été détruite par les gendarmes. Read More

Montpellier: Hugues Moutouh, préfet de l’Hérault, démantèle un troisième bidonville

Lundi 25 octobre, le même jour que l’expulsion d’un squat habité par des familles albanaises, le préfet de l’Hérault Hugues Moutouh a envoyé la police démanteler un troisième bidonville de Montpellier, avenue Nina Simone.

Moutouh est en guerre. Quelques heures à peine après que deux familles albanaises soient expulsées de leur habitation squattée près de l’avenue Clémenceau, et pendant que l’une d’entre elles était embarquée dans un avion direction Tirana, un troisième bidonville de Montpellier, situé avenue Nina Simone, a été démantelé par la police.

Les 59 habitants sont pour le moment relogés dans un ancien EHPAD réquisitionné par les services de la préfecture. Mais ne pourront y rester après la fin de la trêve hivernale, le 30 avril 2022. Read More

Montpellier: le “bulldozer” Hugues Moutouh expulse et traque des familles albanaises

Lundi 25 octobre, au petit matin. Le nouveau préfet “bulldozer” de l’Hérault, Hugues Moutouh, ordonne l’expulsion d’un bâtiment squatté par plusieurs familles albanaises. Malgré des relogements prévus par la mairie, des demandes de droit d’asile en cours d’examen, et un accompagnement validé par… la préfecture. Résultat : un aller simple pour Tirana, des mesures d’OQTF et de placement en CRA.

Jusqu’à tout récemment, trois familles étaient installées au 13 rue Rigaud, tout près de l’avenue Clémenceau. La première d’entre elle quitte le squat le dimanche 24 octobre, s’étant vu proposé un hébergement d’urgence par le 115.

Pour les deux autres, la fin de l’occupation de cet ancien bâtiment des douanes est moins heureuse : lundi 25 au matin, les habitants restants -six adultes et neuf enfants âgés de quatorze mois à dix-huit ans- sont expulsés par huissier de justice et policiers. Read More

Montpellier: les élus vont-ils lancer en force le chantier du L.I.E.N. pourtant bloqué par les études ?

Toute l’étude doit être reprise, sur les conséquences destructrices du nouvel axe routier du nord de Montpellier. Mais à Saint-Gély-du-Fesc, le chantier se met déjà en place. Et les opposants en action.

Une vingtaine d’algeco de chantier viennent d’être empilés à un jet de caillou du grand rond-point d’entrée de Saint-Gély-du-Fesc sur la route de Ganges. Des engins sont parqués guère loin. Des buttoirs de béton disséminés ici et là. De quoi tout cela est-il le signe ? De la transformation de ce simple giratoire en un échangeur comportant cinq ouvrages d’art, pour amorcer le déroulé sur le barreau manquant du L.I.E.N., sept kilomètres en direction du carrefour de Bel-air, à fond les garrigues, sur les communes de Grabels et Combaillaux. Parallèlement, l’actuel contournement de Saint-Gély serait porté à deux fois deux voies, façon autoroute. Read More

Montpellier: la mairie mise en cause dans l’expulsion du bidonville du Zénith 2

Hier, nous publions un article revenant sur l’expulsion sans préavis du bidonville du Zénith 2 à Montpellier, menée d’une main de fer, une semaine après celle du site du Mas Rouge, par le préfet de l’Hérault Hugues Moutouh. Malgré les alertes des associations et des soutiens des habitant·es, la mairie, propriétaire du terrain, si elle a assuré dans un communiqué ne pas avoir demandé d’expulsion, n’a pas agi non plus pour empêcher cette dernière. Son aval était pourtant nécessaire pour une telle intervention, prévue en pleine rentrée scolaire et en dépit de l’action sociale menée depuis plusieurs années dans le bidonville. L’intervention brutale a fortement déstabilisé l’existence de plus d’une centaine de personnes, dont de nombreux enfants, pour une partie déplacés en hébergement d’urgence.

Sur place, lors de l’expulsion, les militant·es s’interrogeaient donc sur l’immobilité coupable de la municipalité. Tout en se heurtant aux dénégations de l’huissier venu exécuter son mandat d’expulsion, lequel arguait qu’un simple communiqué de presse n’avait aucun fondement juridique et n’engageait pas la mairie. Circonspection… Read More