Strasbourg: La Pigeonne, squat féministe et queer

Pourquoi nous squattons ?

Nous, femmes et personnes queers, féministes, précaires, exilées et marginalisées à plusieurs niveaux, occupons à Strasbourg un bâtiment délaissé depuis plusieurs années. Depuis le 27 février 2020 La Pigeonne est devenue un squat d’habitation et d’organisation en mixité choisie (sans hommes cisgenres*).
En tant que femmes et personnes queers, nous sommes cibles de violences à la fois physiques, sexuelles, économiques, sociales et administratives. Nous subissons davantage la pauvreté et la précarité. Nous revendiquons notre droit inconditionnel à avoir un toit. Nous trouvons aberrant d’être à la rue, de manquer de soins ou de nourriture tandis que les possédants gaspillent et continuent de s’enrichir. La précarité n’a jamais été un choix pour personne. Elle est le résultat d’une volonté politique, organisée et réaffirmée des dominants pour entretenir une classe exploitable. Ni les institutions ni les patrons ne veulent notre autonomie. Au contraire ils participent quotidiennement à notre précarisation.
Dès lors, nos priorités sont de nous mettre à l’abri, de construire des solidarités entre nous, de dénoncer ensemble une société patriarcale et un système économique qui sacrifie les plus vulnérables. Pour une transformation sociale et l’émancipation de toutes les femmes et personnes queers, nous privilégions des initiatives faites par nous et pour nous.
Face à l’incompétence de l’État, la violence de ses institutions, et sa répression policière sexiste, queerphobe et raciste de plus en plus violente et systématique, nous nous organisons. Nous occupons l’espace qu’on nous refuse. Read More

Strasbourg: virus global, misère locale

La pandémie et la rue à Strasbourg, par Justine Partout.

« Restez chez vous ! » Deux mois que le mot d’ordre est asséné par les médias à destination des foules prétendument irresponsables. Mais comment faire quand de chez soi, justement, on n’en a pas, ou quand il ne permet pas de mettre en œuvre les gestes barrières les plus élémentaires ? À Strasbourg comme ailleurs, les sans-abri et les habitant·es de squats sont rendu·es encore plus vulnérables par les mesures de confinement, qui les privent d’accès au droit, à l’eau, à l’hygiène la plus élémentaire. Dépassées, incapables de penser des solutions à long terme pour les plus fragiles, les municipalités laissent le virus creuser des inégalités pourtant déjà criantes. Read More

Strasbourg: des nouvelles de la situation dans un squat strasbourgeois

Après la confirmation d’un cas de Covid-19 dimanche 21, on craint une contagion massive dans un squat hébergeant 200 personnes dans l’agglomération strasbourgeoise. Mais que fait la mairie ?

Depuis le début du stade 3 de l’épidémie de Covid-19 en France le 14 mars 2020, on ne dépiste plus que les cas qui présentent des signes de gravité. Et compte tenu du manque de lits, seules les personnes dont l’état est jugé suffisamment préoccupant sont hospitalisées. Tous les autres patients sont renvoyés chez eux. C’est la règle. Mais voilà, tous les « chez-soi » ne se valent pas.

Pendant la première semaine du confinement, une femme âgée de 58 ans, traitée pour un cancer, s’est rendue deux fois à l’hôpital, avec des symptômes du coronavirus. Par deux fois, elle a été renvoyée chez elle sans avoir été testée.

Seulement, chez elle, c’est aussi chez deux cent autres personnes. Elle vit au squat Bugatti, dans la zone d’activité d’Eckbolsheim, à l’ouest de Strasbourg. Les locaux, immenses, occupés depuis 6 mois, appartiennent à Lidl. Read More

Strasbourg: le squat « l’Hôtel de la rue » héberge les sans-abris

Une ancienne brasserie de Strasbourg, vide depuis des années a été investie par des sans-logis et leurs soutiens. Ouvert depuis plus d’une semaine, le squat héberge plus de 130 personnes. La mairie, propriétaire du bâtiment, a déposé plainte et demande sa « libération immédiate ».

À peine ouvert, ce squat de Strasbourg est déjà plein

Dans le grand hall de l’Hôtel de la rue, nom donné à ce squat de Strasbourg, un large demi-cercle de canapés entoure la table sur laquelle un enfant entame un dessin à la craie. Au centre de la pièce, une cafetière, une bouilloire, quelques emballages et un four à micro-ondes surmonté d’un bouquet de fleurs témoignent du petit-déjeuner pris un peu plus tôt.

Dans un coin, un mineur angolais s’est endormi sur un sofa. Il a été envoyé là, avec un plan imprimé, par la Plateforme d’accueil départementale des demandeurs d’asile. Mais dormir ici sera compliqué pour lui : depuis son ouverture un peu plus d’une semaine avant la fin du mois de juillet, le squat s’est rempli. Plus de 130 personnes se sont réparties dans les trois étages du bâtiment qui composait les bureaux de l’ancienne brasserie Gruber, et malgré les centaines de personnes encore à la rue, l’Hôtel de la rue est à la limite de ses capacités. Read More

Strasbourg: vive la Maison des Peuples de Strasbourg, vive l’Hôtel de la Rue !

Hello tout le monde,

Vous avez peut-être déjà appris qu’un squat avait ouvert en ce début de semaine [du 22-28 juillet 2019] au parc Gruber de Koenigshoffen à Strasbourg, face à l’urgence climatique et sociale. Grâce au dévouement de dizaines de personnes, environ 35 personnes de la rue s’y sont installées ce jeudi 25 juillet, en pleine canicule. Des familles tchétchennes, des hommes du campement du glacis, un couple d’anciens junkies… bref, ça fait un sacré monde là-dedans, dans ce palace gigantesque avec air climatisé dans certaines chambres, pour les personnes vulnérables. Il y a même un ascenseur pour PMR (personne à mobilité réduite) dans le hall d’entrée, il manque juste une clé (ça peut se régler facilement) ! Read More

Strasbourg: la mairie va-t-elle continuer à encourager les fachos à la haine anti-migrants ?

Stop les fascistes qui menacent l’occupation ! Solidarité avec les habitant.es du 91 rue des Romains !

Mardi 23 juillet, au 91 route des Romains, des activistes de la solidarité ouvraient un bâtiment inoccupé depuis 7 ans dans le but de donner un toit à ceux qui en sont privés, majoritairement des migrant.es strasbourgeois.ses à la rue. C’est l’ « hôtel de la rue ». Comme première réaction à cette action de solidarité concrète, la Ville de Strasbourg a immédiatement porté plainte pour occupation illégale d’un de ses bâtiments et appelé les habitant.es à vider les lieux, c’est-à-dire à dormir dehors.

Depuis, des messages de menaces émanant d’un groupe fasciste ont été tagués à deux reprises sur les murs du bâtiment dans le but d’intimider les occupant.es. La première fois, dans la nuit du 25 au 26 juillet, « Évacuez avant qu’on s’en charge », signé « Die Heimat » pouvait être lu sur une pancarte devant le nouveau squat solidaire (Die Heimat (1) est une prolongation à vocation « culturelle » du Bastion Social Strasbourg). La seconde fois, dans la nuit du 27 au 28 juillet, un tag homophobe « Le Bastion Social vous encule » assorti d’une croix celtique, emblème de l’extrême droite antisémite et du GUD (ancien nom du Bastion Social). Read More

Kolbsheim (67): les gendarmes évacuent violemment la ZAD du Moulin

Tôt ce lundi matin, près de 500 gendarmes ont attaqué au gaz lacrymogène la Zad du Moulin. Citoyens, élus, zadistes étaient là, pour témoigner du refus du projet d’autoroute de la firme Vinci. Reporterre était présent et raconte. Read More

Kolbsheim (67): s’ils nous expulsent, on reviendra !

Après Sivens, Bure et Notre-Dame-des-landes, la zad du Moulin à Kolbsheim est menacée d’expulsion. L’opération pourrait avoir lieu en juin-juillet.

Les habitant.e.s de la zad avec le soutien de militant.e.s anti-GCO, appellent à la vigilance et aux renforts sur zone pour préserver l’épine enfoncé dans le pied de VINCI, sur sa route, à l’Ouest de Strasbourg, là où sur son planning, Kolbsheim est un lieu stratégique par où ARCOS veut commencer les travaux.

Résister, c’est aussi donner plus de chance aux recours juridiques non jugés, d’aboutir. Résister, c’est aussi montrer à l’Etat et aux porteurs du projet que le GCO reste une mauvaise réponse à de vrais problèmes. Enfin, Résister, c’est aussi préserver mère nature d’un prédateur dont l’intérêt n’a d’intérêt que celui de ses actionnaires. Read More

Strasbourg: Petit compte-rendu de l’expulsion du 2 route des Romains

L’expulsion a commencé a 7 heures, ce mardi 30 octobre 2012, d’abord par les huissiers, les représentants de la ville de Strasbourg et un ou deux représentants des forces de l’ordre.

Le groupe de soutien présent a utilisé des instruments et autres casseroles pour improviser une fanfare. Puis il eut une résistance passive devant la porte lorsque un technicien commença a attaquer la porte du squat à la pince monseigneur. Read More

Strasbourg: Alerte expulsion au 2 route des Romains

Nous habitons le 2, route des Romains depuis presque 6 ans.

L’huissier est passé ce mercredi 24 octobre pour nous mettre en demeure de quitter les lieux pour… le lendemain.
On nous demande de mettre six années de vie en carton en une nuit.

Il leur faut se dépêcher pour ne pas atteindre la date du 1er novembre, début de la trêve hivernale. Si nous sommes expulsés avant la date limite, nous aurons certainement moins froid cet hiver. Read More

Strasbourg: Appel à soutien pour le squat du 69

Vous le savez peut être une petite équipe squat une baraque à la Robertsau depuis début octobre. Après un premier passage au tribunal et un recourt de deux semaines, nous voilà convoquer pour la seconde fois et menacé d’expulsion. Ce message est un appel à soutien à toutes personnes voulant nous tenir main forte!

La séance se déroulera ce vendredi 10 février à 8h30, au tribunal d’instance de Strasbourg, 45, rue du fossé des treize. Votre soutient est le bienvenu et serra accueillit par du café chaud! Merci! Les habitants du 69

Strasbourg: Un bail de douze ans pour la Maison Mimir

20 avril 2011

Salut a tous,

les engagements pris par la mairie ont été contractualisés via une convention d’occupation précaire qui sera bientôt signée. D’ici à la fin du mois nous sortirons donc de l’illégalité de l’occupation « sans droit ni titre ».

Le bail emphytéotique (12 ans minimum) sera signé au courant de l’automne (après travaux structurels et présentation d’un dossier à la mairie).

Read More

Strasbourg: Mimir, c’est parti pour 12 ans minimum !

11 avril 2011

La mobilisation massive visant à contester la décision d’expulsion et la non-communication de la mairie a porté ses fruits, opérant ainsi un renversement total de la situation !

 

Amimirs d’ici et d’ailleurs,
merci pour votre soutien !

Read More

Strasbourg : Mimir, les discussions reprennent.

10.04.2011 BONNE NOUVELLE, les discussions reprennent !

Le dialogue est renoué avec la municipalité. Nous avons rendez vous avec M Bies demain à 14h15 avant le conseil municipal. Au téléphone ce soir, M Bies nous informait de la reprise des discussions : il s’est engagé à nous faire une proposition concrète avant la fin de la semaine, évoquant la possibilité d’un bail.

La conférence de presse Lundi à 10h est maintenue afin de clarifier la situation et présenter le projet à la presse.

L’appel aux ateliers artistiques (Musique, Chant, Arts Plastiques et Divers) place de l’étoile est maintenue, simplement pour se faire plaisir et animer la ville. Pacifisme, création, joie et bonne humeur seront au rendez vous.

Rendez vous donc demain à 14h dans le Parc de l’étoile.
Read More

Strasbourg: Venez soutenir Mimir…

8 avril 2011

VENEZ SOUTENIR MIMIR : 96 HEURES AVANT EXPULSION … MAIS PAS FINI POUR AUTANT !

Venez occuper les lieux avec nous ! Venez témoigner de ce que vous avez vécu chez Mimir, ramenez vos duvets, de la bouffe, des instruments, …
Venez pacifiquement soutenir l’alternative Mimir !
Read More