Lyon: expulsion du bidonville du Transbo… des snipers sur les ponts !

Depuis ce matin 8h [13 sept. 2017], toute personne ayant emprunté le périph’ par le pont Raymond Poincaré aura été abasourdie de voir, des deux côtés du pont, des snipers. Ceux-ci, lunettes relevées tenaient en joue le bidonville positionné à côté du Transbordeur qui était en train de se faire expulser. Read More

Saint-Denis (93): communiqué du collectif du 168 – Incendie et expulsion du squat du Cheval Blanc

25 août 2016, 25 août 2017. Même date, même catastrophe.

Il y a un an, nous avons été expulsé.e.s du 168 avenue Wilson. Nous avons campé devant, nous avons manifesté, nous avons rencontré la mairie et la préfecture, sans résultat. Puis la police a détruit notre campement. Après avoir été hébergé.e.s à droite à gauche, nous avons dû occuper un nouveau lieu vide, le 99 avenue Wilson (hôtel du Cheval Blanc), à partir du 25 décembre 2016, avec le soutien d’habitant.e.s du quartier, de collectifs, associations, organisations politiques et syndicales de Saint-Denis. En attente de jours meilleurs. Read More

Nantes: déchaînement médiatique et expulsion

– Déchaînement médiatique sur un squatt, le procureur O. Bonhomme menace !
Indymedia-Nantes | mardi 22 août 2017

Ce sont les gros titres du jour : de pauvres retraité.e.s n’ont pu rentrer dans leur résidence secondaire lors de leur passage sur Nantes. Celle-ci, d’après la presse, était occupée par des « jeunes gens ». Il ne faut pas se poser la question longtemps pour se douter qu’il s’agit de personnes qui sont à la rue. Read More

Saint-Denis (93): l’été des expulsions continue, l’Attiéké en fait les frais

Aujourd’hui 17 août 2017, à 6h30 du matin, le centre social auto-organisé et habité de Saint-Denis, l’Attiéké, a été expulsé, à grand renfort de flics de tous poils, huissier, président et gestionnaire de la Fédération Française de Triathlon (propriétaire du bâtiment). Les habitant-e-s ont pu sortir sans arrestation et récupérer certaines affaires. Le reste est parti dans un garde meuble dans une autre ville de la région parisienne et sera vraisemblablement récupéré dans les jours à venir. Read More

Berlin: expulsion du squat Teppich Fabrik

Dans la matinée du 15 août 2017, environ 200 flics anti-émeutes et les forces spéciales du SEK (Spezialeinsatzkommando) ont expulsé le squat Teppich Fabrik, qui avait été ouvert il y a plusieurs mois dans le quartier de Friedrichshain.

Plus d’infos, en anglais, ici.

Paris (XXe): expulsion d’une maison occupée rue Florian

Ce matin (16 août), huissier, flics, déménageurs et serruriers sont venus expulser l’artiste Henri Taïb, occupant d’une maison située au bord de la voie ferrée de la Petite Ceinture, au niveau du 17 rue Florian (Paris XXe). Read More

Italie: perquises, expulsions et arrestations dans le cadre d’une procédure antiterroriste

Au petit matin, ce jeudi 3 août 2017, les flics ont défoncé les portes de plusieurs maisons (occupées ou louées), à Florence, Rome et Lecce, pour arrêter huit compagnons et compagnonnes anarchistes de Florence.

Selon la presse, il s’agit du résultat de l’enquête menée par la DIGOS et l’antiterro, pour deux épisodes. Le premier, un engin explosif déposé devant une librairie liée à Casapound (groupe d’extrême droite) pendant la nuit du nouvel an dernier, où le flic-artificier a perdu une main et un œil au cours de l’opération de déminage. Le second pour le jet d’un cocktail Molotov contre une caserne des carabinieri (gendarmes) à Rovezzano (Florence) le 21 avril dernier. Read More

Le Caire (Egypte): la répression d’émeutes contre une opération d’expulsion-démolition fait un mort et au moins vingt blessés

Dimanche 16 juillet 2017, sur l’île al-Waraq, située sur le Nil en banlieue du Caire, des affrontements ont opposé les forces de l’ordre à des habitants expulsés ou menacés d’expulsion de logements auto-construits déclarés illégaux par les autorités.

Depuis des semaines, la police et l’armée mènent une campagne nationale pour raser les logements, commerces et terrains occupés illégalement, en particulier ceux situés sur des propriétés de l’État. Mais ces opérations de répression ne se passent pas sans heurts. Read More

Vincennes (94): expulsion de la Jarry

Avis de décès.

L’âme de la Cité Industrielle de Vincennes a définitivement quitté son corps ce matin [jeudi 20 juillet 2017]. Sous la contrainte d’un appareil administratif qui n’a pas su voir, reconnaître ni protéger l’expérience alternative de 300 personnes, reflets d’une société mixte avec une forte concentration d’artistes, ce corps gigantesque s’est éteint ce matin dans le silence.

Cette nuit, Imagina a peint ce cri qui devient l’ultime message de la Cité à la face du monde. Read More

Durban (Afrique du Sud): le mouvement Abahlali subit la répression et les expulsions

Dans un communiqué daté du 7 juillet 2017, le mouvement Abahlali baseMjondolo explique qu’il continue sa lutte contre les expulsions malgré la répression qui s’oppose systématiquement à ses initiatives. Read More

Amiens : expulsion de la Maison Cozette

Le mercredi 5 juillet 2017, le squat de la Maison Cozette a été expulsé dans la matinée. Une dizaine de personnes étaient à l’intérieur à ce moment-là. Huit cars de CRS sont intervenus vers 6h. Flem, une squatteuse expulsée de la Maison Cozette, a déclaré sur France Bleu Picardie: [En me réveillant] « ma première image c’est le chef des flics, des CRS, devant moi (…). On m’a réveillée dans ma chambre, je ne savais pas comment ça se passait en bas (…), je savais très bien qu’ils allaient pas faire ça en douceur et dire ‘excusez-nous’, ils allaient pas nous offrir le p’tit déj’ (…). Dans les prochaines heures ? Je ne sais pas, on a prévu de faire un Scrabble, voir où je m’installe, voir comment je rassemble mes affaires aussi, après voilà on peut ouvrir d’autres squats ».

Le squat de la Maison Cozette, situé place Vogel à Amiens, avait été ouvert en septembre 2016 par le collectif La Brèche, un collectif de précaires, chômeurs et étudiants. La mairie, propriétaire du bâtiment, avait mené une procédure judiciaire dans le but d’expulser le squat, et souhaiterait en faire une résidence étudiante (blablabla…).

Bagnolet (93): expulsion du squat du collectif Baras, rue René Alazard

200 Baras expulsés manu militari à Bagnolet

Ce matin les CRS ont expulsé les 200 travailleurs sans papiers du Collectif des Baras qui squattaient depuis 4 ans depuis près de 3 ans [le 72 rue René Alazard était occupé par le collectif Baras depuis début août 2014] un bâtiment inoccupé de Bagnolet en attendant que les tractations aboutissent entre le nouveau propriétaire (Natixis lui avait vendu entre temps), la Mairie, les associations comme RESF et la Ligue des Droits de l’Homme et ceux que l’armée française a chassés de Libye suite à la guerre contre Khadafi. La plupart de ces Africains sont maliens, mais sept autres pays d’Afrique centrale sont représentés. Read More

Durban (Afrique du Sud): un squatteur tué par balles lors d’une opération de démolition d’un bidonville

Mardi 13 juin 2017, à Mariannhill (banlieue ouest de Durban), en Afrique du Sud, le bidonville Mansenseni a été attaqué par la Land Invasion Unit d’eThekwini (sorte de brigade anti-squat locale).

Alors que les travailleurs de cette unité de démolition commençaient à détruire des logements, les habitant-e-s se sont révolté-e-s et se sont physiquement opposé-e-s au sale taf de cette unité. Des affrontrements ont eu lieu, la Land Invasion Unit cherchant à disperser la foule, et un homme de 29 ans, Samuel Hloele, a été tué par balles par des vigiles de l’unité. Plusieurs personnes ont été blessées, notamment par des tirs de flashball dans le dos. Read More

Rangoun (Birmanie/Myanmar): le pouvoir « démocratique » pas forcément mieux que la junte militaire sur la question du logement…

Lundi 12 juin 2017, à Hlegu, dans la banlieue nord de Rangoun, la plus grande ville de Birmanie, les forces de l’ordre ont commencé à démanteler un gigantesque bidonville (qui est constitué d’environ 4 000 habitations), dans le but de laisser place aux investisseurs capitalistes et à des constructions d’immeubles auxquels les squatteur-euse-s n’auront jamais accès…

Plusieurs centaines d’employés de chantier envoyés par les autorités locales étaient munis de bâtons en bambou, et bien sûr ils étaient escortés par des flics armés (environ 200). Read More

Lyon: expulsion du squat du GUD

L’immeuble squatté par les fachos de merde du GUD, situé rue du Port-du-Temple, dans le 2e arrondissement, a été expulsé par la police dans l’après-midi du mardi 13 juin 2017.

Le bâtiment était occupé depuis fin mai avec le prétendu objectif tout à fait charmant d’héberger des «Français de souche» en difficulté, «pour aider les nôtres avant les autres» (on notera le «avant» qui signifie en réalité «plutôt que»), comme si la solidarité pouvait être sélective, précédée d’un contrôle d’identité (nationalité et «race» en plus ?). Read More