Nantes: avant la trêve hivernale, expulsions de camps de Roms

Alors qu’en cette journée du 1er novembre, la France se réveille dans un régime permanent d’état d’urgence, le gouvernement a entrepris depuis lundi d’expulser les terrains sur lesquels vivaient des familles Roms un peu partout en France.

Profitant de la léthargie de la constellation militante sur la situation des populations Roms, la préfecture a pu vider en deux jours pas moins de trois bidonvilles dans l’agglomération nantaise (OKLM) et plusieurs dizaines un peu partout en France. Ces expulsions interviennent juste avant la trêve hivernale (1er novembre) et surfent sur un climat anti-Roms de plus en plus prégnant. Read More

Grenoble: occupation de la mairie ce lundi 23 octobre 2017

Approche de la trêve hivernale : hausse du cours des expulsions !

Comme d’habitude, juste avant la trêve hivernale, la préfecture et les proprios expulsent à tour de bras ! La maison du 72 avenue Léon Blum est occupée depuis l’automne 2015. Read More

Remire-Montjoly (Guyane): un proprio, ses hommes de main et des flics détruisent des logements dans un bidonville

À Remire-Montjoly, en banlieue de Cayenne, dans la matinée du mardi 17 octobre 2017, une opération répressive a été menée au squat du Tigre (bidonville de plusieurs logements auto-construits). Ou s’agissait-il simplement, selon les termes journalistico-policiers de France-Guyane, d’une « opération de sécurisation et de lutte contre l’immigration irrégulière » ? Read More

Fay-de-Bretagne (44): squat partout, tourisme nulle part ! Solidarité avec les squatters de Porto, Setúbal et Compostela

Ce matin [16 oct. 2017], on s’est reveillè.e.s negativement survolté.e.s par l’impuissance face à la nouvelle de l’expulsion de l’espace occupé la semaine dernière au centre-ville du Porto, la Travêssa. Read More

Bruxelles: récit de l’expulsion de l’Orme, rendez-vous contre la loi anti-squat

Suite à l’expulsion de L’Orme, 37 rue de l’Orme à Etterbeek

Rendez-vous demain jeudi 5 octobre à 18H au 123, pour une AG urgente pour la situation du mouvement squat à l’heure actuelle. Nous avons besoin dans ces moments là d’être fort-es, nombreuses et uni-es.

Vers 14h30 une personne s’apprêtait à rentrer dans la maison occupée depuis 3 semaines quand une dizaine de policier.es le plaquèrent contre le mur pour le fouiller et lui prendre les clefs de la maison. La fille de la propriétaire ainsi que son mari, présents avec les policier.es, sont ainsi rentrés dans la propriété. Une personne se trouvait au rez-de-chaussée et une autre au 2eme étage, toutes les deux furent priées de donner leur identité ainsi que de plier bagage et de déguerpir immédiatement de la maison. Heureusement, beaucoup de soutiens arrivèrent rapidement et ils/elles purent sortir une partie des affaires . Dans l’heure qui suivait, les policiers galéraient à remettre une nouvelle serrure pour les propriétaire et tout le monde était toujours sur le trottoir avec les affaires sans pouvoir récupérer le reste pourtant réclamé pour le coup par leurs propriétaires. Apparemment la propriété privée défendue héroïquement par les agents ne sont légitimes que pour les bourgeois. Cette expulsion totalement illégale et arbitraire intervient à peine une demi-heure après une autre expulsion similaire, celui de la « Pelouse ». Read More

Draguignan (83): une personne abattue lors de l’expulsion de son logement

Ce mardi 26 septembre, à Draguignan dans le Var, la police a utilisé ses armes et abattu un homme de 55 ans alors que celui-ci devait être expulsé de son logement. Selon le procureur Ivan Auriel, il aurait « ouvert le feu et blessé un commissaire » avant d’être tué.

Cette expulsion était le fruit d’une décision de justice, et le « concours de la force publique » avait été autorisé pour procéder à son application. C’est-à-dire que l’huissier, accompagné de forces de l’ordre, pouvait contraindre les locataires à quitter leur logement. C’est ce qu’il se passe généralement en cas de contentieux, d’impayés ou de résiliation du bail et que les parties en présence ne sont pas d’accord. Read More

Bègles (33): récit-communiqué de l’expulsion du squat 64-68 rue Pauly, dans le quartier Marcel Sembat

Récit-communiqué des occupant.e.s du 64-68 rue Pauly, au quartier Marcel Sembat à Bègles, en réponse à l’operation répressive ce matin, mardi 26 septembre 2017.

Ce matin, à Bègles, mardi 26 septembre vers 7h, le Favelux, squat composé de 3 collectifs de demandeurs/demandeuses d’asile et de saisonnier.e.s viticoles, a été lâchement expulsé. Read More

Lyon: expulsion du bidonville du Transbo… des snipers sur les ponts !

Depuis ce matin 8h [13 sept. 2017], toute personne ayant emprunté le périph’ par le pont Raymond Poincaré aura été abasourdie de voir, des deux côtés du pont, des snipers. Ceux-ci, lunettes relevées tenaient en joue le bidonville positionné à côté du Transbordeur qui était en train de se faire expulser. Read More

Saint-Denis (93): communiqué du collectif du 168 – Incendie et expulsion du squat du Cheval Blanc

25 août 2016, 25 août 2017. Même date, même catastrophe.

Il y a un an, nous avons été expulsé.e.s du 168 avenue Wilson. Nous avons campé devant, nous avons manifesté, nous avons rencontré la mairie et la préfecture, sans résultat. Puis la police a détruit notre campement. Après avoir été hébergé.e.s à droite à gauche, nous avons dû occuper un nouveau lieu vide, le 99 avenue Wilson (hôtel du Cheval Blanc), à partir du 25 décembre 2016, avec le soutien d’habitant.e.s du quartier, de collectifs, associations, organisations politiques et syndicales de Saint-Denis. En attente de jours meilleurs. Read More

Nantes: déchaînement médiatique et expulsion

– Déchaînement médiatique sur un squatt, le procureur O. Bonhomme menace !
Indymedia-Nantes | mardi 22 août 2017

Ce sont les gros titres du jour : de pauvres retraité.e.s n’ont pu rentrer dans leur résidence secondaire lors de leur passage sur Nantes. Celle-ci, d’après la presse, était occupée par des « jeunes gens ». Il ne faut pas se poser la question longtemps pour se douter qu’il s’agit de personnes qui sont à la rue. Read More

Saint-Denis (93): l’été des expulsions continue, l’Attiéké en fait les frais

Aujourd’hui 17 août 2017, à 6h30 du matin, le centre social auto-organisé et habité de Saint-Denis, l’Attiéké, a été expulsé, à grand renfort de flics de tous poils, huissier, président et gestionnaire de la Fédération Française de Triathlon (propriétaire du bâtiment). Les habitant-e-s ont pu sortir sans arrestation et récupérer certaines affaires. Le reste est parti dans un garde meuble dans une autre ville de la région parisienne et sera vraisemblablement récupéré dans les jours à venir. Read More

Berlin: expulsion du squat Teppich Fabrik

Dans la matinée du 15 août 2017, environ 200 flics anti-émeutes et les forces spéciales du SEK (Spezialeinsatzkommando) ont expulsé le squat Teppich Fabrik, qui avait été ouvert il y a plusieurs mois dans le quartier de Friedrichshain.

Plus d’infos, en anglais, ici.

Paris (XXe): expulsion d’une maison occupée rue Florian

Ce matin (16 août), huissier, flics, déménageurs et serruriers sont venus expulser l’artiste Henri Taïb, occupant d’une maison située au bord de la voie ferrée de la Petite Ceinture, au niveau du 17 rue Florian (Paris XXe). Read More

Italie: perquises, expulsions et arrestations dans le cadre d’une procédure antiterroriste

Au petit matin, ce jeudi 3 août 2017, les flics ont défoncé les portes de plusieurs maisons (occupées ou louées), à Florence, Rome et Lecce, pour arrêter huit compagnons et compagnonnes anarchistes de Florence.

Selon la presse, il s’agit du résultat de l’enquête menée par la DIGOS et l’antiterro, pour deux épisodes. Le premier, un engin explosif déposé devant une librairie liée à Casapound (groupe d’extrême droite) pendant la nuit du nouvel an dernier, où le flic-artificier a perdu une main et un œil au cours de l’opération de déminage. Le second pour le jet d’un cocktail Molotov contre une caserne des carabinieri (gendarmes) à Rovezzano (Florence) le 21 avril dernier. Read More

Le Caire (Egypte): la répression d’émeutes contre une opération d’expulsion-démolition fait un mort et au moins vingt blessés

Dimanche 16 juillet 2017, sur l’île al-Waraq, située sur le Nil en banlieue du Caire, des affrontements ont opposé les forces de l’ordre à des habitants expulsés ou menacés d’expulsion de logements auto-construits déclarés illégaux par les autorités.

Depuis des semaines, la police et l’armée mènent une campagne nationale pour raser les logements, commerces et terrains occupés illégalement, en particulier ceux situés sur des propriétés de l’État. Mais ces opérations de répression ne se passent pas sans heurts. Read More