Montreuil (93): expulsion du squat Art Liquide

Tôt dans la matinée du vendredi 23 septembre 2022, le squat Art Liquide, situé au 52 rue de la ferme, à Montreuil, a été expulsé par la police.

Depuis l’automne 2021, plusieurs personnes y habitaient et de nombreuses activités publiques y ont été organisée.

Marseille: expulsion sur la Canebière. Des droits pour les mineurs exilés !

Tôt ce matin, la flicaille est venue expulser les bâtiments occupés du 113 et du 115 de la Canebière. Une centaine de personnes étaient rassemblées en soutien aux expulsés. Face aux occupants qui avaient prévenu vouloir éviter toute violence, ce sont tout de même 13 camions de condés qui ont débarqué pour expulser. Message fort et exprimé clairement par l’Etat aux personnes en exil qui ne font que demander leurs droits. A la veille de la visite à Marseille de Jean-Christophe Combe, ministre des solidarités, la misère n’a pas sa place en ville.

Depuis dimanche, le collectif 113 Canebière organise un campement au kiosque à Musique Square Léon Blum pour alerter les pouvoirs publics sur le sort des mineurs exilés qui occupaient le 113 et le 115. Le campement bénéficie d’un délais de 48h mais un arrêté municipal d’expulsion pourrait sortir à tout moment. Les bâtiments du 113 et du 115 ne sont plus accessibles, les voisins sont invités à proposer aux jeunes la possibilité d’utiliser leurs douches et toilettes. Read More

Gentilly (94): un énorme squat ouvert la veille a été expulsé ce dimanche 4 septembre

Dans l’après-midi du dimanche 4 septembre, alors qu’un énorme squat était rendu public depuis la veille (voir communiqué ci-dessous), près de 400 personnes ont été expulsées par la police. Il restait alors une quinzaine de personnes sur le toit-terrasse, et une trentaine d’autres dans le hall de l’immeuble. Selon les flics (dont la parole est relayée ici), les dernières personnes seraient sorties du squat d’elles-mêmes en fin de journée. D’elles-mêmes, si l’on peut dire, car c’était bien sûr sous la pression de la police. Les flics tenaient en effet une sorte de siège autour de l’immeuble depuis la veille.

Plusieurs femmes avec enfants en bas âge ont été mises temporairement à l’abri dans des gymnases réquisitionnés par la préfecture du Val de Marne à Gentilly, Arcueil et Cachan, mais la grande majorité des personnes expulsées se retrouvent bien entendu à la rue…

Au moins une personne de l’association United Migrants a été placée en garde à vue. Read More

Montpellier: soutien aux personnes expulsées du squat de Saint-Clément-de-Rivière, nouveau campement au Mas des Brousses

L’association Collectif Ganges Solidarités s’associe à l’appel à soutien suite à l’expulsion d’une vingtaine de personnes du squat du Campus de Bissy de Saint-Clément-de-Rivière le mardi 25 août. Toutes les personnes sont restées libres, malgré la présentation négative faite par les représentants de la préfecture.
L’eau aurait été rétablie depuis le vendredi 2 septembre sur le nouveau site d’occupation, au Mas des Brousses à Port Marianne, mais la menace d’expulsion et les conditions très précaires nous incitent à maintenir les revendications de ce communiqué de l’association Solidarité Partagée: Read More

Le Caire (Egypte): le pouvoir continue de « nettoyer » l’île al-Warraq au profit des touristes

Lundi 15 août 2022, les forces de l’ordre égyptiennes ont attaqué les résidents de l’île al-Warraq (située sur le Nil, près du Caire) dans le cadre des préparatifs d’un projet de «développement» controversé qui pourrait voir l’île vidée de ses habitant.es actuel.les.

Par le passé, le gouvernement égyptien a déjà démoli des maisons de résident.es de l’île al-Warraq, et la résistance locale date d’il y a plusieurs années.

Les habitant.es ont protesté contre l’arrivée des forces de l’ordre, gaz lacrymogènes d’un côté contre pierres de l’autre. Pendant deux jours, des manifestations ont également eu lieu pour inciter la police a quitter l’île. Read More

Montreuil (93): quelques mots sur l’expulsion d’EIF le 9 août dernier

Ce mardi 9 août 2022 à 7h du matin, l’ancienne usine EIF située au sud des Murs à pêches à Montreuil a été prise d’assaut par une colonne de 11 camions de CRS. En moins d’une heure, la dizaine de familles d’origine roumaine qui vivaient depuis 2016 au 95 rue Pierre de Montreuil, les 25 habitants et la trentaine d’associations, ateliers d’artistes et d’artisanat qui occupaient le numéro 97 depuis 2020 se sont tous retrouvés à la rue à la demande de l’EPFIF, l’établissement public de l’Ile de France. Aucune solution de relogement n’a été proposée à toutes ces personnes en grande précarité. Aucune relocalisation des ateliers de l’association «Garde la pêche Montreuil !» – qui compte près de 2000 adhérents – n’a été envisagée par la Mairie de Montreuil qui s’enferre dans une gestion répressive et destructrice des initiatives sociales et culturelles autonomes à Montreuil. Read More

Rennes: destruction de l’Ilot U

« L’aménagement du territoire est une idéologie qui voudrait voir les espaces comme des surfaces homogènes, où toute friction serait lissée voir supprimée, le territoire autant que les résistances, les corps autant que les mémoires. »
Jean-Baptiste Vidalou, Être forêts. Habiter des territoires en lutte

Vendredi 8 juillet, les cabanes de l’Ilot U sont tombées sous le poids des tractopelles et de la bêtise capitaliste et politicienne.
Ces cabanes construites avec des matériaux de récup, des dons, de la solidarité et de l’entraide ont été complètement rasées, mais pas avec elles nos amitiés, ni notre colère ! Bien au contraire ! Notre détermination et nos aspirations politiques sont plus fortes encore et contre elles aucune machine ne peut rien ! Rien contre les liens créés avec tous les collectifs qui ont pu profiter de cet espace et/ou le soutenir, rien contre le souvenir d’un coin de vie où nous étions si bien et qui faisait sens. Read More

Pertuis (84): communiqué de presse de la ZAP suite aux expulsions

« Une expulsion sans droit, ni titre »

Ce mardi 28 juin aux aurores, les habitant.e.s de Pertuis trouvent dans la zone industrielle un très grand nombre de gendarmes mobiles, des pelleteuses, un hélicoptère qui survole la zone. La ZAP, ce sont quatre maisons occupées en novembre 2021 et un verger planté au printemps pour lutter contre l’extension de la ZAE de Pertuis, opération, s’il faut le rappeler, pilotée par la métropole Aix-Marseille et au profit principal des entreprises Pellenc, bébé du maire (Roger Pellenc) et premier employeur de Pertuis. Read More

Patna (Inde): 90 logements visés par une énorme opération d’expulsion

Dans la matinée du dimanche 3 juillet 2022, dans le quartier Nepali Nagar de Patna, une opération d’expulsion a eu lieu. Une quinzaine de bulldozers sont arrivés pour démolir près de 90 habitations illégales construites sur les terres du gouvernement.

De nombreux.ses habitant·e·s ont résisté à l’expulsion et ont mis en avant une situation paradoxale: leurs habitations sont déclarées illégales, mais le gouvernement leur fournissait l’électricité et percevait régulièrement des taxes municipales…

Des affrontements ont éclaté entre la police de Patna et des habitant·e·s du quartier. Les pierres ont volé sur la police, des barricades ont été érigées et enflammées, les flics ont canardé à la lacrymo. Des renforts policiers ont été appelés pour tenter de réussir l’opération d’expulsion. Plusieurs policiers ont été blessés, y compris le surintendant de la police de Patna. Environ 75 habitations ont finalement été démolies, et près d’une vingtaine de personnes ont été arrêtées. Read More

Groningen: Le Kraaienest vit !

Groningen (Pays-Bas) – Les squatters du Kraaienest à Groningen ont perdu leur appel et ont dû quitter les lieux dans les trois jours. Une fin subite pour six mois qui en valaient plus que la peine. Mais nous ne faisons que commencer.
Le Kraaienest au Spilsluizen de Groningen a été expulsé. Mardi matin, 5 juillet 2022, le verdict du tribunal d’Arnhem-Leeuwarden dans la procédure d’appel a été annoncé. Nous avons dû partir dans les trois jours sous la menace d’une amende de 10 000 euros par jour de séjour (plus 4500 euros de frais de justice). La raison en était que Stichting Valquest avait vendu la propriété à la société immobilière LMJD B.V. avant que nous venions y vivre, même si la société immobilière n’avait pas encore annoncé explicitement ses plans concrets. Elle voulait commencer à rénover immédiatement, afin qu’« il n’y ait plus de vacance réelle ». Lorsque nous avons obtenu gain de cause en janvier, le juge des référés a estimé qu’il n’y avait pas d’intérêt urgent et que notre intérêt à vivre sur place l’emportait temporairement. Maintenant, un jugement a été rendu contre cette décision. De quels intérêts parlons-nous ? Le seul intérêt pour les spéculateurs immobiliers comme Joshua Camera et tous les autres capitalistes qui auraient un intérêt direct dans cette affaire est de gagner de l’argent qu’ils ont déjà suffisamment. Ce n’est pas un intérêt, c’est un profit sur le dos des autres. Nos intérêts sont nos vies et la lutte pour la justice. Cette logique capitaliste de la possession nous a presque mis sur la paille. Nous savions déjà que les tribunaux protègent la propriété privée, nous ne sommes donc pas surpris. Cela ne nous rend pas moins en colère. Read More

Pertuis (84): expulsion en cours de la ZAP

Force de l’ordre sur place en nombre.
Appel au soutien en nombre sur place !

Annoncez vos covoiturages, SVP. Y’a un frama covoit’ et les horaires des trains ici: https://zappertuis.noblogs.org/venir-a-la-zap/

Quoiqu’il en soit, manifestation à 18h au rond point de l’hôtel Ibis, devant la ZAP.

Rosario (Argentine): des centaines de squatters résistent à l’opération d’expulsion visant un terrain occupé

Le matin du jeudi 2 juin 2022, la Police de Santa Fe et les agents du contrôle urbain de la Municipalité ont expulsé environ 300 personnes d’un terrain squatté depuis le dimanche précédent dans le quartier Toba y La Laguinita, au sud-ouest de Rosario.

Les gens vivaient là sous des tentes ou des cabanes de fortune, alors que l’hiver arrive en Argentine.

Parmi les personnes expulsées, certaines sont en attente de logement municipal depuis douze ans…

L’expulsion ne s’est pas passée dans le calme: des affrontements avec la police ont eu lieu, des routes ont été bloquées avec des barricades en feu.

Dès le 3 juin, de nombreuses personnes parmi les expulsé.es sont revenues sur place et ont réinstallé leurs tentes. Read More

La Apartada (Colombie): expulsion d’un terrain occupé par plus d’une centaine de personnes

Dans la matinée du mardi 7 juin 2022, la mairie de La Apartada a envoyé nombre de flics expulser un terrain squatté par plus d’une centaine de personnes qui y avaient construit leurs propres habitations (principalement des cabanes en bois). Cette expulsion a provoqué des affrontements avec la police, une manifestation sauvage déterminée, des blocages de routes et des barricades enflammées.

Dès 16h ce même jour, la mairie a carrément décrété un couvre-feu (jusqu’à 6h le lendemain matin) pour que la révolte cesse. Ce couvre-feu a notamment impliqué également l’interdiction temporaire de la vente d’alcool (dite ley seca, « loi sèche »). Read More

L’Ile-Saint-Denis (93): rassemblement le jeudi 2 juin 2022 suite à l’expulsion du Théâtre Nout


Read More

L’Ile-Saint-Denis: le Théâtre Nout expulsé, communiqué du collectif

Le Théâtre Nout a été expulsé de manière inattendue le vendredi 27 mai aux alentours de 9h30 du matin. L’expulsion est advenue trois jours après avoir reçu le mail de notre avocate annonçant la volonté du propriétaire de se positionner sur un accord amiable : un départ volontaire le 30 juin, qui nous aurait permis de trouver calmement des solutions de relogement pour toustes les habitantes.

Cette opération d’expulsion s’est déroulée dans un soi-disant calme comme le dit la mairie dans son communiqué, obligeant les habitant.es à sortir du lieu en y laissant une partie de leurs affaires personnelles. Alors que le propriétaire affirmait vouloir réhabiliter le lieu pour offrir l’espace à des associations et artistes, c’est dans le chaos que les habitantes ont du se faufiler, 30 minutes durant, pour tenter de sauver quelques affaires. Read More