Malakoff: communiqué de presse du centre social autogéré Le Malaqueen et de son collectif de soutien

Le Malaqueen est un centre social autogéré à Malakoff qui est expulsable depuis le 22 août dernier. Dans ces bureaux inutilisés depuis deux ans, situés au 55 rue Étienne Dolet (entrée au 70 rue Gallieni), une quarantaine d’habitante·s, des ateliers et événements ouverts à toustes sont menacés. Malgré l’ordre d’expulsion, nous continuons à habiter et faire vivre ce lieu que nous avons squatté et construit collectivement (malakoffiot·tes et habitant.es du Malaqueen) depuis mai 2021.

Le Malaqueen est un lieu de vie, d’accueil et d’habitation pour personnes précaires de tous horizons, que cela soit dû à une situation administrative, médicale, familiale, sociale ou politique (familles, exilé·es, étudiant·es, personnes queer, etc.). Mais c’est aussi un lieu social, solidaire et culturel ouvert sur le quartier et au-delà. Des ateliers et activités y ont été mises en place par les habitant·es du squat, vite rejoint·es par des ami·es, collectifs et voisin·es. prêt·es à transmettre leurs compétences, outils et savoirs. Read More

Val de Suse: weekend barricades à la frontière

Du 1er au 3 octobre, chantier participatif pour construire des barricades à la maison occupée à la frontière, nous voulons inviter toute personne intéressée à nous donner un coup de main pour rendre la maison plus sûre, avant l’hiver! Nous vous attendons !
Yallah, le refuge autonome occupé, se trouve à Cesana-Torinese, entre Oulx et Clavières, en Italie. Cette maison appartient à Enel, la principale entreprise qui gère la production mais surtout la distribution d’électricité en Italie et bien sûr, ils ne sont pas très heureux de nous avoir ici.
Une expulsion pourrait avoir lieu à tout moment. Comme il y a toujours beaucoup à faire ici et pas toujours assez de compétences, nous voulons inviter toute personne intéressée à venir passer un week-end avec nous au Yallah, nous aider à rendre la maison plus sûre et à partager des bouffes ensemble! Nous avons des matériaux et des outils de construction, mais ce serait bien si d’autres étaient apportés! Read More

Marseille: expulsion sur la Canebière. Des droits pour les mineurs exilés !

Tôt ce matin, la flicaille est venue expulser les bâtiments occupés du 113 et du 115 de la Canebière. Une centaine de personnes étaient rassemblées en soutien aux expulsés. Face aux occupants qui avaient prévenu vouloir éviter toute violence, ce sont tout de même 13 camions de condés qui ont débarqué pour expulser. Message fort et exprimé clairement par l’Etat aux personnes en exil qui ne font que demander leurs droits. A la veille de la visite à Marseille de Jean-Christophe Combe, ministre des solidarités, la misère n’a pas sa place en ville.

Depuis dimanche, le collectif 113 Canebière organise un campement au kiosque à Musique Square Léon Blum pour alerter les pouvoirs publics sur le sort des mineurs exilés qui occupaient le 113 et le 115. Le campement bénéficie d’un délais de 48h mais un arrêté municipal d’expulsion pourrait sortir à tout moment. Les bâtiments du 113 et du 115 ne sont plus accessibles, les voisins sont invités à proposer aux jeunes la possibilité d’utiliser leurs douches et toilettes. Read More

Paris: l’Ambassade des immigrés expulsable à partir du 20 septembre

L’Ambassade des immigrés est une occupation d’un bâtiment vide de la Société générale au coeur de Paris, menée par des immigrés de toutes les nationalités, avec ou sans papiers, et sans logement, par des personnes solidaires, et par le collectif La Chapelle debout ! 80 personnes y dorment, y vivent et s’y organisent dans la paix, à l’abri des souffrances et des tortures de la rue, loin des guerres et des famines de nos pays d’origine.

Pour résister à notre expulsion et ne pas retourner à la rue, continuer d’exister et de s’organiser ensemble, entre différentes nationalités et situations administratives, ce que le racisme d’Etat empêche toujours ordinairement, nous avons besoin de votre soutien physique et financier ! Read More

Gentilly (94): un énorme squat ouvert la veille a été expulsé ce dimanche 4 septembre

Dans l’après-midi du dimanche 4 septembre, alors qu’un énorme squat était rendu public depuis la veille (voir communiqué ci-dessous), près de 400 personnes ont été expulsées par la police. Il restait alors une quinzaine de personnes sur le toit-terrasse, et une trentaine d’autres dans le hall de l’immeuble. Selon les flics (dont la parole est relayée ici), les dernières personnes seraient sorties du squat d’elles-mêmes en fin de journée. D’elles-mêmes, si l’on peut dire, car c’était bien sûr sous la pression de la police. Les flics tenaient en effet une sorte de siège autour de l’immeuble depuis la veille.

Plusieurs femmes avec enfants en bas âge ont été mises temporairement à l’abri dans des gymnases réquisitionnés par la préfecture du Val de Marne à Gentilly, Arcueil et Cachan, mais la grande majorité des personnes expulsées se retrouvent bien entendu à la rue…

Au moins une personne de l’association United Migrants a été placée en garde à vue. Read More

Montpellier: soutien aux personnes expulsées du squat de Saint-Clément-de-Rivière, nouveau campement au Mas des Brousses

L’association Collectif Ganges Solidarités s’associe à l’appel à soutien suite à l’expulsion d’une vingtaine de personnes du squat du Campus de Bissy de Saint-Clément-de-Rivière le mardi 25 août. Toutes les personnes sont restées libres, malgré la présentation négative faite par les représentants de la préfecture.
L’eau aurait été rétablie depuis le vendredi 2 septembre sur le nouveau site d’occupation, au Mas des Brousses à Port Marianne, mais la menace d’expulsion et les conditions très précaires nous incitent à maintenir les revendications de ce communiqué de l’association Solidarité Partagée: Read More

Malakoff (92): le Malaqueen résiste !

Pantin (93): le squat de sans-papiers Al Zol en procès le vendredi 26 août 2022

Alors que nous occupons un bâtiment laissé à l’abandon depuis plusieurs années, au 12 rue Candale à Pantin, et ce depuis janvier 2022, nous sommes aujourd’hui assignés au tribunal en urgence avec seulement deux jours pour préparer notre défense ! Read More

Malakoff: réunion d’information au squat le Malaqueen, menacé d’expulsion

Le centre social autogéré Malaqueen et ses habitant·es seront expulsables à partir du 22 août prochain ! Nous avons fait appel mais resterons expulsables jusqu’à l’audience. Nous ne comptons pas partir sans nous être battu·es. Nous ne voulons pas que ce lieu, construit collectivement depuis un an, soit rasé.
Il permet l’hébergement d’une quarantaine de personnes précaires, et, par les nombreuses activités qu’il héberge, participe à la vie culturelle et à la vie de quartier.
Il propose des espaces non-marchands, de sociabilité, d’organisation collective et de libre échange de savoirs et de ressources permettant de lutter contre l’isolement, la précarité, les projets immobiliers inutiles, l’exclusion, le tri administratif, la précarité alimentaire et le gaspillage.
Pour que le Malaqueen continue, rdv le samedi 20 août à partir de 18h pour une réunion d’information et d’organisation face à ce qui nous attend.
Ensuite on fait la fête ensemble, la fête c’est important aussi ! Read More

Rotterdam: ‘Abolish Frontex’ – Camp international No Border

Le camp No Border se déroulera à Rotterdam! On commencera le lundi 8 août à 10h par la construction du camp. La localisation précise sera annoncée à cette heure là. Restez près de la ville et garder un œil sur Radar et notre site internet. Lundi matin à 10h nous publierons la localisation exacte. On espère que le plus de personnes possibles nous rejoindront rapidement pour nous aider à construire le camp. Attention: Il est possible que la police soit présente et essaye de nous en empêcher. Soyez préparé.es pour ça. Prenez vos vélos (ou autres moyens de transport) pour être sûr.es de pouvoir vous déplacer. À lundi !

De mardi à vendredi, il y aura un programme d’ateliers, de discussions et de présentations. En plus des ateliers ci-dessous, il y aura beaucoup de temps pour des réunions ad hoc, des ateliers spontanés et d’autres activités. La tente Sahara (voir plan) sera toujours disponible pour cela, la tente WAH sera disponible lorsqu’il n’y aura pas d’atelier prévu. Si tu veux organiser quelque chose, ajoute le à l’emploi du temps sur les tentes. Si tu as besoin d’aide pour quelque chose, viens au stand à l’entrée.

Les ateliers seront en anglais, sauf indication contraire. Nous ferons de notre mieux pour avoir des personnes disponibles à chaque atelier pour traduire dans l’oreille. Read More

Cesana Torinese (Italie): quatre jours à la frontière, un mois d’occupation

Du 21 au 24 juillet 2022, festival pour fêter le premier mois d’occupation du Rifugio Occupato de Cesana (via Giovanni Battista Armand).

PROGRAMME DE 4 JOURS: CAMPING, ASSEMBLÉES, ATELIERS, BALADE À LA FRONTIÈRE 🏕️
Read More

Val de Suse: nouveau refuge squatté à Cesana-Torinese

Presqu’un an après la dernière expulsion de la Casa Cantoniera de Clavières, nous sommes resté.exs ici, dans cette vallée, sur cette frontière sanglante et raciste, près des personnes qui, chaque jour, la défient et la surmontent, bien qu’elles soient forcées de le faire “illégalement” : contrôlées, rejetées et violentées par l’État et ses forces armées.
Dans cette même vallée où, des milliers de “migrant.ex” avec de bons papiers, appelé.ex touristes, transitent sans être dérangé.ex. Dans la même vallée où, seulement en janvier de cette année, la frontière a tué deux personnes, Fatallah Belhafif et Ullah Rezwan.

A partir d’aujourd’hui, nous revenons nous organiser dans un lieu abandonné depuis des décennies, qui n’appartient plus à personne mais qui revit grâce à celleux qui l’habitent, le construisent et l’autogèrent, en opposition à un et tous les états et lois qui veulent voir disparaître toute forme d’autonomie collective et individuelle. Read More

L’Ile-Saint-Denis (93): ouverture d’un nouveau squat au 62 avenue Jean-Jaurès

Lyon: appel à dons pour le squat le Duracuire

Après deux ans d’occupation et une menace d’expulsion en juillet 2021, le Duracuire est toujours là et a besoin de soutien.

Depuis décembre 2019 les anciens locaux de lIMP Caluire appartenant à l’hôpital Vinatier sont occupés par une soixantaine de personnes Exilé.es sans aucune solution de logement durable et pérenne n’ai été proposée par la préfecture.
Une procédure d’expulsion demandé par le Vinatier, avec une ordonnance de quitter les lieux en juillet 2020 n’a pas été exécutée grâce à de nombreuses démarches entreprises par le collectif habitants et Soutien auprès notamment de la métropole.
Entre-temps le bâtiment a été racheté avec ses occupants par une société immobilière dans le but d’une prochaine démolition des bâtiments.
En attendant les habitants et Soutiens ont négocié le maintien dans les lieux pour une durée de un an minimum jusqu’à l’obtention d’un permis de construire par le nouveau propriétaire. Read More

Malakoff: le Malaqueen, tiers-lieu alternatif, solidaire et culturel est menacé d’expulsion

Depuis près d’un an, une cinquantaine de personnes habitent au sud de Paris dans des anciens bureaux transformés en lieu solidaire. Aujourd’hui, le “Malaqueen” est menacé d’expulsion par le nouveau propriétaire, l’entreprise Lazard Group Real Estate.

Au premier abord, le bâtiment paraît austère. C’est un large bloc marron de deux étages au milieu d’un quartier résidentiel de Malakoff (Hauts-de-Seine), aux portes de la capitale. Des caméras de surveillance encerclent le site. Et pour cause, il hébergeait auparavant une organisation intergouvernementale européenne pour la collaboration des programmes d’armement (l’Organisation conjointe de coopération en matière d’armement).

Aujourd’hui, la façade est égayée par un drapeau arc-en-ciel et des feuilles rouges et blanches collées sur la façade sur lesquelles on lit « Malaqueen ». « C’est une contraction entre Malakoff et Queen, comme on est un squat féministe », explique Lucie*, une habitante du lieu. Read More