Grèce: Merry Crisis and Happy New Fear

Répression et résistance en Grèce, décembre 2019.

Poursuivant notre couverture de la lutte en Grèce entre le nouveau gouvernement répressif de Nouvelle Démocratie et le mouvement anarchiste historique, nous présentons le texte suivant, en nous appuyant sur des témoignages de mobilisations de rue et de défense de plusieurs squats. L’Etat grec continue mettre tout son poids dans un assaut contre les réfugiés, les anarchistes et les mouvements étudiants, encourageant la brutalité policière aveugle contre les êtres humains et leurs compagnons animaux tout en cherchant à disculper les meurtriers de droite, dont les membres du parti néo-nazi Aube Dorée pourtant accusés de conspiration dans le meurtre de Pavlos Fyssas et le policier qui a assassiné, il y a 11 ans ce mois-ci, l’anarchiste Alexis Grigoropoulos, âgé de 15 ans.

Nous espérons inspirer des actions de solidarité internationale avec le mouvement en Grèce et équiper les lecteurs pour l’action et l’analyse dans d’autres contextes, à une époque où la violence d’État et la résistance de masse s’intensifient dans le monde entier. La lutte se poursuit. Read More

Athènes: les sans-papiers rendent les valeurs européennes perdues pour Noël !

Dans l’après-midi du 24 décembre, la communauté du squat de sans-papiers Notara26 s’est déplacée vers l’arbre de Noël sur la place Syntagma afin de ramener les valeurs européennes au peuple européen. 18 grands colis conformes aux 18 articles de la convention européenne des droits de l’homme ont été apportés à l’arbre de Noël pour rappeler ce qui est écrit sur le papier. Par contre, il y avait des images sur la façon dont ces « droits » fonctionnent dans la réalité. Dans leur déclaration, les Etats européens prétendent honorer ces valeurs, mais les gens se demandent où les trouver.

« Nous ne sommes pas trois et nous ne sommes pas des rois et nous ne sommes pas venus pour symboliser un nouveau-né. Nous sommes des milliers, nous refusons les royaumes et les idoles, et nous aspirons à une société où règnent le respect et l’égalité des droits pour tou-te-s. Même si nous venons des mêmes régions que les trois rois mages 2019 années auparavant, les raisons de nos voyages sont totalement différentes. Nous avons échappé aux guerres, aux dictatures autoritaires, à la torture, à la discrimination ethnique ou sexuelle et à la famine. Nous sommes venu-e-s ici pour trouver des conditions de vie qui en valent la peine. Read More

Athènes: bannière à Patissia, « Bas les pattes des squats et des sans-papiers! »

De Marousi à Koukaki et d’Exarcheia à Kipseli et Patissia, les graines d’un autre monde ont déjà été semées. Un monde contre la misère, l’exploitation, l’esclavage salarié, la propriété et l’égoïsme. Et ces graines poussent avec le sang au lieu de l’eau, et avec la violence au lieu du soleil. Plus le sang est versé, plus les graines sont nourries, et plus la violence est utilisée contre les corps des damnés, plus les fleurs de la résistance poussent. Chaque squat fermé, chaque chasse à l’homme et chaque battement contre nos corps, nous rend têtus et plus puissants.

Le 23 décembre, nous avons accroché une banderole sur les terrains de basket de Fitefti, dans le quartier de Kato Patissia, avec le slogan : « Bas les pattes des squats et des sans-papiers – Communautés antiautoritaires, solidaires et auto-organisées dans chaque quartier ». Read More

Athènes (Grèce): quelques réponses aux expulsions

No pasaran ! Des anarchistes donnent une réponse à l’expulsion du squat Kouvelou

Le gouvernement grec est entré en guerre contre les anarchistes et les anti-autoritaires, après l’expiration de l’ultimatum de 15 jours donné par le Ministère de « l’Ordre public » aux dizaines de squats politiques et d’habitation de réfugié.e.s, dans toute la Grèce (certains d’entre eux ont plus de 30 ans), les menaçant d’expulsion violente par la police anti-émeute et les forces spéciales de la police, s’ils ne quittaient pas le lieu avant la date donnée. Le délai est expiré dans la nuit de jeudi 5 décembre 2019 [la veille de l’anniversaire de l’assassinat d’Alexis Grigoropoulos par un flic, le 6 décembre 2008 ; NdAtt.], une décision politique de l’État grec visant à stresser et à créer une « atmosphère explosive ».

Après la première vague d’attaques et d’expulsions, pendant l’automne, dirigée principalement contre des squats abritant des réfugié.e.s, la deuxième vague d’attaques vient de commencer, cette fois contre les squats politiques et les centres sociaux. En concomitance avec l’arrestation d’antifascistes et la proposition d’acquittement des leaders néo-nazis, dans le procès d’Aube Dorée, mardi 17 décembre le gouvernement de droite et son ministre soi-disant socialiste de l’Ordre public ont procédé à l’expulsion du squat « Kouvelou » à Maroussi, un quartier d’Athènes ; trois autres squats ont été expulsés aujourd’hui, 18 décembre, dans le quartier de Koukaki, à Athènes, avec une opération policière d’envergure : leur brutalité policière a terrorisé tout un quartier, avec des attaques contre des personnes vivant dans des maisons voisines, qui ne sont pas des squats. Dans les médias ont circulé des images horribles : des policiers des forces spéciales avec leurs bottes sur la tête de personnes au sol et une mère menottée au sol sur sa terrasse, avec une capuche sur la tête, rappelant les images des tortures d’Abou Ghraib. Read More

Avignon: Rosmerta, un an après

Rosmerta a un an. Des nouvelles de la procédure et un court bilan.

L’an dernier à la même date, le bâtiment sis au 7 bis rue Pasteur était investi par des militants. Suite à cette occupation, l’Association Diocésaine d’Avignon, propriétaire des lieux, portait l’affaire en justice et nous passions donc en référé. Le jugement a été rendu en octobre dernier. Nous sommes expulsables, mais sous des délais de 3 ans. Bien sûr on regrette l’expulsion, mais avec les délais de 3 ans, c’est avec joie et soulagement que nous recevions ce jugement. Read More

Caluire-et-Cuire (69): rassemblement devant le nouveau squat Durs à Cuire

Le 11 septembre 2019, la Métropole a fait appel aux forces de l’ordre, pour faire évacuer le squat Amphi Z à Cusset, Villeurbanne, laissant sur le carreau la totalité des 200 habitantEs. Ils ont délibérément choisi de mettre les gens à la rue sans proposer de relogement. Les habitants n’ont pas eu d’autre solution que d’ouvrir des nouveaux lieux pour se protéger. C’est pourquoi nous nous sommes installés dans le bâtiment de l’ancien CMP à Caluire à présent désaffecté. Nous sommes une quarantaine de personnes adultes et enfants à y avoir trouvé refuge avec l’aide d’un collectif de soutien. A l’occasion de la journée internationale des migrants nous vous appelons à vous rassembler devant le nouveau Squat « Durs à Cuire » pour partager un moment solidaire.

Pourtant la loi prévoit que toutes ces personnes soient logées par la Préfecture ou la Métropole. Les ouvertures de squats l’attestent, de nombreux lieux sont disponibles.
Des solutions existent et pourraient être légalement mises en œuvre sans délai, comme la mise à disposition de lieux vacants (prévu par la loi Elan) déjà utilisée dans d’autres villes, notamment Toulouse. Read More

Lyon: inauguration de l’Espace Communal de la Guillotière

Un nouvel espace dédié à la vie du quartier de la Guillotière ouvre ses portes ce dimanche 15 décembre. Ce lieu héberge dans sa partie habitable des exilé.e.s et propose au rez-de-chaussée des activités à destination des habitant.e.s. du quartier. Venez le découvrir et partager vos envies pour le faire vivre ce dimanche !
Venez nous rencontrer à l’Espace Communal de la Guilltoière (ECG), au 45 rue Béchevelin, le 15 décembre 2019, à partir de 11h, afin de découvrir ce joli lieu, manger un bout et nous faire part de vos envies.

Décembre 2019 – Cher-e-s voisin-e-s, vous avez sans doute remarqué que depuis quelques semaines un bâtiment du cœur de la Guillotière semble, après des années d’abandon, reprendre vie. Ce lieu, c’est l’Espace Communal de la Guillotière, plusieurs centaines de mètres carrés que nous aimerions dédier à la vie du quartier, ses habitant.es et leurs besoins.
Nous autres -habitant.es et habitué.e.s de la Guillotière- avons squatté l’ancienne entreprise Descours, vide depuis plusieurs années. Nous souhaitons, par cette occupation, participer à l’enrayement d’un processus à l’œuvre dans le quartier : le remplacement d’une population modeste par une population plus aisée, qui se traduit notamment par la destruction d’immeubles à loyer bas et leur remplacement par des résidences onéreuses et sécurisées, par la disparition des petits commerces et l’installation en leurs places de grandes enseignes, concept store en tous genre ou bars « branchés » et hors de prix, mais aussi par un renforcement des dispositifs sécuritaires ( vidéo-surveillance, mobiliers anti-sdf, harcèlement policier) visant à décourager les plus démuni.es de rester. Read More

Marseille: 1er anniversaire du collectif 59 Saint-Just, rencontre intersquat

On a 1 an ! Le collectif du 59 St Just fête son anniversaire ce week end. Au programme, discussions, repas et concert samedi 14, et tournoi de foot et poursuite des discussions dimanche 15. C’est avec une immense fierté que nous vous invitons à notre anniversaire! Nous sommes entré.e.s dans la bâtisse du 59 St Just le 18 décembre 2018 au soir, et depuis nous sommes ici !
Beaucoup d’aventures depuis, des manifestations, des assignations, une folle quantité de procès, un relogement de mineurs en avril, des pannes de chauffages, des naissances, des fêtes incroyables, et une solidarité sans faille.
À vous qui êtes venu une heure, une journée, un mois ou qui êtes là depuis le début, à vous qui donnez des cours de français, qui apportez du pain, des couches ou des cubes Maggie, à vous qui répondez à l’appel quand on décide de mener une action à 5h du matin, à vous qui n’êtes jamais venus mais qui soutenez de loin, à vous qui avez donné tant d’énergie depuis tout ce temps, merci ! Venez partager ce moment ensemble Read More

Marseille: manifestation des délogé.e.s du boulevard Dahdah

Le Jeudi 14 Novembre, les habitant.e.s du 51 Boulevard Dahdah ont subi une évacuation ordonnée par la mairie. Sans la mobilisation des délogé.e.s et de leurs soutiens, et face à des menaces de la part de certains agents municipaux, les habitant.e.s du boulevard Dahdah se seraient retrouvé.e.s à la rue le lendemain matin. Read More

Grèce: solidarité contre les expulsions de squats et les violences policières

Le 5 décembre, le gouvernement grec a posé un ultimatum aux squatt.eur.euse.s : s’iels ne partent pas, iels devront faire face à une répression violente.

Le parti de droite Nouvelle Démocratie, au pouvoir depuis juillet 2019, affiche son caractère autoritaire en s’attaquant à la gauche radicale et à l’ultra-gauche ainsi qu’aux personnes sans-papiers et aux réfugié.e.s.

L’asile universitaire (l’interdiction pour les forces de l’ordre d’entrer dans un campus), résultat d’une lutte ayant marqué la fin de la dictature des colonels, a été supprimé. Ce fut l’une des premières décisions du nouveau gouvernement. Le 17 novembre 1973, des chars de l’armée avaient en effet tué 23 étudiant.e.s qui protestaient contre le régime dictatorial. Depuis lors, aucun gouvernement n’avait osé l’abroger. Quelques jours avant la marche commémorant ces évènements, la police anti-émeute (MAT) s’est attaquée à la faculté d’économie en blessant de nombreux/ses étudiant.e.s. Le 18 novembre, les MAT ont attaqués les avocat.e.s et copain.e.s venues en soutien au tribunal pour les personnes arrêtées lors de cette marche. Read More

Grèce: Nouvelle Démocratie, le nouveau visage de la violence étatique

Un point de vue d’Exarchia à l’approche de l’épreuve de force. Interview d’un anarchiste d’Athènes sur la situation actuelle.

Le quartier d’Exarcheia à Athènes, en Grèce, est connu dans le monde entier comme un épicentre de l’anarchisme combatif. Pendant de nombreuses années, les anarchistes et les réfugiés ont travaillé ensemble pour occuper des bâtiments, créant des collectifs de logement et des centres sociaux qui fournissent une variété de services hors du contrôle de l’État. Dès le mois d’août, le nouveau gouvernement a mené une série de raids massifs ciblant les immigrants, les anarchistes et autres rebelles, tout en révoquant l’autonomie précédemment accordée aux universités et en introduisant un large éventail de nouvelles mesures et technologies répressives. Aujourd’hui, le gouvernement a donné deux semaines à toutes les occupations restantes en Grèce pour conclure des contrats de bail avec les propriétaires, sous peine de subir le même sort. Cette date limite coïncide avec le 6 décembre, jour que les anarchistes observent depuis dix ans comme l’anniversaire de l’assassinat policier d’Alexis Grigoropoulos, 15 ans, et du soulèvement qui a suivi.

Le nouveau parti au pouvoir en Grèce, appelé à juste titre Nouvelle Démocratie, est décrit par certains médias comme de « centre droit », par opposition aux partis fascistes purs et durs comme Aube Dorée ; en fait, Nouvelle Démocratie a puisé une grande partie de son programme répressif et xénophobe directement de la droite fasciste, tout en poursuivant un programme néolibéral en faveur du capital financier international. Le Premier ministre Kyriakos Mytsotakis, représentant héréditaire de la classe capitaliste dont le père était également Premier ministre, est un exemple de la caste politique qui cherche à détruire les dernières garanties protégeant les travailleurs et les pauvres tout en faisant de ceux qui résistent les boucs émissaires. Read More

Grenoble: retour sur l’opération de fichage et perquisition menée le 26 novembre 2019

Ce texte a pour but d’informer le plus précisément possible sur comment ont été menées les opérations, sur ce que les flics cherchaient, quelles questions ils posaient et les raisons de leur présence. Raisons détaillées dans la commission rogatoire qu’on a réussi à avoir et qui se trouve ici. Pour info, il était quasi impossible de la voir et les flics la récupéraient direct quand elle était montrée.

Les flics ont débarqué à 6h du matin dans cinq lieux d’habitation ou d’activités (quatre squats et une colocation) ainsi que dans différents lieux de la zad de Roybon. Le dispositif était assez impressionnant : 350 flics mobilisés rien que sur Grenoble (PSIG, gendarmes mobiles, BAC, police nationale, police scientifique, PAF, CRS, PJ…). Deux services chapeautaient l’opération : la Direction départementale de la sécurité publique de l’Isère et la Direction interrégionale de la police judiciaire de Lyon. Read More

Grenoble: communiqué du 38 à propos des perquisitions de mardi

Communiqué du 38 – Centre Social Tchoukar

Ce matin du mardi 26 novembre, une nouvelle vague de perquisitions a frappé plusieurs lieux de l’agglomération grenobloise, avec comme prétexte l’enquête concernant des incendies volontaires ayant eu lieu ces 2 dernières années dans la région. Parmi eux, le centre social autonome du 38 rue d’Alembert, à Saint-Bruno. Pendant plusieurs heures, une dizaine de fourgons de CRS a bloqué une partie de la rue, pendant qu’à l’intérieur était saisi tout le matériel informatique, d’impression, et les lettres de soutien de nos voisin-e-s. Nous n’avons eu droit ni d’assister à la perquisition comme témoins, ni d’avoir accès à la commission rogatoire qui la justifie. Read More

Toulouse: journée portes ouvertes au squat Muret

Nous, les habitant-e-s du squat Muret, vous invitons à nos portes ouvertes qui se tiendront samedi 23 Novembre de 16h à 20h. Après la mobilisation du vendredi 15 novembre, pour redemander à la préfecture le maintien du squat pour l’hiver, nous sommes toujours sans réponse claire de la préfecture. Avoir un toit sur la tête, alors que les températures hivernales se font déjà ressentir, nous inquiète grandement et cela a des conséquences graves sur nos vies quotidiennes. Nous sommes fatigué-e-s de ne pas être écouté-e-s, alors nous avons décidé de faire plus de bruit !
Nous vous invitons dans nos lieux communs, sous ce toit qui nous protège tous-tes. Nous vous promettons un moment festif et chaleureux, avec de la nourriture à partager, de la musique pour danser… Et si vous savez jouer de la musique, danser, cuisiner, dessiner ou ce que vous voudrez… partagez le avec nous ! Venez nombreux-ses nous rencontrer et découvrir où nous vivons ! Restons humain-e-s ! Un toit pour chacun-e, parce qu’il y a de la place pour tous-tes !! Read More

Marseille: communiqué de presse des délogé.es du 51 boulevard Dahdah

Ce matin, vendredi 22 novembre, un cortège plein d’énergie s’est rendu devant les locaux de l’Espace Accueil des Personnes Evacués pour dénoncer les conditions d’évacuation du 51 boulevard Dahdah ainsi que l’absence de proposition de relogement pérenne et digne de la part de la mairie. Voici le communiqué de presse rédigé par les délogé.es et les collectifs El Manba et 5 novembre.

Jeudi 14 novembre à 8h la mairie demande aux quelques 80 habitant.es du 51 Boulevard Dahdah de quitter le bâtiment au motif d’une suspicion de péril. Quelques heures plus tard, la police municipale arrive et impose à tous les habitants d’évacuer l’immeuble, sans possibilité de récupérer la plupart de leurs biens personnels. L’évacuation se fait dans la confusion, à la hâte, sans donner aucune information aux habitants. La mairie a demandé expressément au service social chargé d’intervenir dans toute évacuation, l’EAPE (Espace d’Accueil des Personnes Évacuées), de ne pas se déplacer. Read More