Berne (Suisse): Des nouvelles de la Fabrikool

La Fabrikool est un espace occupé à Berne depuis février 2017 dans lequel se trouvent différents projets tel que la bibliothèque anarchiste Furia.
Après deux semaines d’occupation un contrat est signé avec le canton de Berne qui est propriétaire des lieux. Alors que le bâtiment était vide 17 ans avant l’occupation, le canton s’est donné beaucoup de peine dès l’occupation de lui trouver une autre affection. Chose réussite à présent avec le bureau d’architecte Hebeisen und Vatter qui a pour projet de venir y construire un take away. Pour protester contre ce projet et annoncer la résistance à venir, le collectif Fabrikool a résilié son contrat au 1 avril 2019. Read More

Marseille: Relogement des habitant.e.s du squat Saint Just

Aujourd’hui, mercredi 3 avril 2019, le Collectif 59 St-Just a été informé non-officiellement de la venue demain matin, jeudi 4 avril 2019, de SARA-LOGISOL et de l’ADDAP pour un « relogement » de tou.te.s les habitant.e.s du 59 St-Just.

La décision précipitée a été prise hier, mardi 2 avril, lors d’une réunion à laquelle le Collectif 59 Saint-Just n’a pas été convié. Le Collectif ne connaît toujours pas les dispositifs qui vont être proposés, et ce malgré ses nombreuses sollicitations et les engagements des institutions responsables, le Conseil Départemental et la Préfecture, de les communiquer. La temporalité et la mise en œuvre des dispositifs restent aussi inconnues. Le Collectif sait que le Diocèse a mandaté une entreprise de gardiennage du bâtiment et demande qu’il n’y ait pas d’intervention policière.

Le Collectif souhaite exercer une vigie et s’opposer au non-respect éventuel des droits. Pour cela, le Collectif fait un appel à soutien demain, jeudi 4 avril à 7h devant la maison. Il s’agit de veiller à ce que ce relogement se fasse sans violence et dans le respect des droits des habitant.e.s. Read More

Turin (Italie): bloquons la ville le samedi 30 mars 2019 !

SAMEDI 30 MARS MANIFESTATION A TURIN !
CORTÈGE INTERNATIONAL CONTRE LES FRONTIÈRES / CONTRE LES EXPULSIONS ET LA RÉPRESSION Read More

Marseille: Réunion du Collectif St Just avec la Préfecture

Le Collectif 59 St Just a été reçu à la Préfecture ce mardi 19.03 par :

– Sébastien Oddone, Directeur des services du cabinet de Me Assidon, Préfète Déléguée à l’Égalité des Chances, excusée pour l’occasion,
– Henri Carbuccia, directeur adjoint au directeur départemental délégué des Bouches-du-Rhône auprès de la direction régionale et départementale de la jeunesse, des sports et de la cohésion sociale de Provence-Alpes-Côte d’Azur (DDCS)
– Roger Campariol, Directeur général adjoint (DGA) des services au Conseil départemental et Directeur général adjoint de la solidarité
– Valérie Foulon, Directrice de la Direction de l’enfance et de la famille, Direction adjointe de la solidarité, Conseil départemental Read More

Toulouse: Communiqué de la CREA

A Toulouse, depuis près de 8 ans, nous, membres de la Campagne de Réquisition d’Entraide et d’Autogestion (CREA), nous organisons pour ouvrir des maisons (des bâtiments vides privés ou publiques) pour y loger avec nos propres moyens et selon nos propres besoins.
Nous sommes des pères, des mères, des enfants, des familles, des personnes seul-es, avec des situations administratives et personnelles particulières, ne rentrant pas dans les cases prédéfinis pour obtenir un hébergement, des papiers, un travail ou tout simplement une vie digne.

Chaque année, et malgré l’émergence de plusieurs autres collectifs (Collectif Lascrosses, AutonoMIE, CEDIS, DAL, Collectif Russel, Quai St-Pierre, Vestrepain…), la situation sur Toulouse ne fait qu’empirer. Plusieurs dizaines de familles sont toujours à la rue et cela même en pleine trêve hivernale. Le 115, les services d’hébergement d’urgence de l’Etat sont noyés sous les sollicitations, les campements se multiplient, le nombres d’ouvertures explosent. Au moment même où Macron fait ironiquement de Toulouse le laboratoire de son plan « Logement d’abord ». Read More

Marseille: Saint-Just a 3 mois ! On lâche rien ! Rassemblement !

Le Collectif 59 St-Just appelle à ramener des casseroles pour faire un maximum de bruit lundi 18 mars à 17h, devant le Conseil Départemental.

Madame Vassal, nous aussi on a des casseroles !
Mais nous, nos casseroles, nous les utilisons pour nourrir des personnes !

Appel à rassemblement lundi 18 mars 2019 à 17h devant le Conseil Départemental des Bouches-du-Rhône / Métro St-Just.

Le bâtiment occupé au 59 avenue de Saint-Just fête ses 3 mois !!!

Pour célébrer ensemble et continuer la lutte collective pour l’accès aux droits de tou.te.s les demandeur.euse.s d’asile et de tou.te.s les Mineur.e.s Non Accompagné.e.s, les habitant.e.s de St-Just vous invitent à se joindre à eux et à elles ce lundi 18 mars, à partir de 17h, devant le Conseil Départemental St-Just. Apportez des casseroles pour faire un maximum de bruit !
Ensuite, les habitant.e.s vous invitent à un petit happening festif au squat St-Just. Musique, jam et concert au rendez-vous ! Read More

Lyon: Rassemblement pour le squat de l’ancien collège Maurice Scève

Pour protester contre la situation inacceptable des personnes vivant actuellement au Collège Maurice Scève, nous, Collectif de soutien aux habitants de l’ancien Collège Maurice Scève, appelons à un rassemblement le lundi 18 mars à 17h30 devant la Métropole (20 rue du Lac), à l’occasion du prochain conseil métropolitain, avec le Collectif « Mineurs isolés étrangers » créé par des travailleurs et travailleuses sociales et des militant.e.s de RESF, et avec les Collectifs de l’Amphi Z, de la Trappe et de la Maison Mandela. On revient ici sur l’histoire du lieu et la situation actuelle.

Des dizaines de jeunes migrants à la rue : Métropole et Préfecture hors la loi

Dès cet été, en pleine canicule, des dizaines de mineurs isolés et de jeunes majeurs étrangers, ont été laissés à la rue par les institutions. Pourtant, les mineurs isolés devraient être mis à l’abri et accompagnés par la Métropole de Lyon au titre de la protection de l’Enfance (logement, éducation, nourriture et santé), d’autant plus qu’elle possède sur son vaste territoire des dizaines de locaux vacants pouvant les accueillir. Les jeunes majeurs, dans le cadre de la demande d’asile déposée auprès de la préfecture, devraient avoir accès à un hébergement.
Seule la mairie du 1er arrondissement avait fait un geste pour les accueillir en ouvrant du 20 juillet au 31 août une salle municipale de sa compétence : la « Marmite », rue Diderot, pour en faire un « lieu de répit ». Mais à la reprise des activités associatives début septembre, les jeunes se sont à nouveau trouvés à la rue ! Read More

Montreuil (93): soirée de solidarité face aux frontières et à la répression, à l’Écharde le samedi 23 mars

En solidarité avec les personnes arrêtés suite à l’opération Étincelle à Turin.

Ce sont devenus des faits divers : les milliers de personnes qui meurent chaque année en essayant de traverser des frontières, les expulsions des camps de fortune de Paris à Calais ou les incendies mortels dans les bidonvilles de travailleurs agricoles au sud de l’Italie. Parallèlement, l’Europe dresse des murs extérieurs et intensifie l’enfermement des personnes qui n’ont pas les bons papiers. Une traque sans relache, que ce soit aux frontières, où les autorités poussent les gens à mourir gelés en traversant à pied les montagnes, ou dans les villes où la militarisation et le harcèlement policier sont devenus le lot quotidien. Dans un monde où la « galère » est quotidienne pour beaucoup, le pouvoir attise la guerre entre pauvres, nous poussant à croire que la misère est due à quelqu’un.e qui galère encore plus que soi. Pourtant, de nombreux liens de solidarité se nouent aux frontières, dans les villes, ou face aux centres de rétention… De l’exploration de chemins détournés aux rassemblements, en passant par des attaques ciblées contre divers collabos de la machine à expulser, les rencontres se multiplient et la rage s’exprime un peu partout. Read More

Caen: réunion pour organiser la résistance face à la répression

Jeudi 14 février, réunion au squat du Marais

Aujourd’hui, mardi 12 février, la société Enedis et un de ses sous-traitants sont intervenus au squat situé au 33, rue René Duchez à la Folie-Couvrechef à Caen, pour couper l’électricité à la demande du propriétaire du bâtiment (une ancienne maison de retraite). En conséquence, les 110 habitant-e-s – 27 familles, 45 enfants dont un nourrisson de 10 jours – se retrouvent privé-e-s d’un bien fondamental : l’électricité. Les habitant-e-s par leur présence pacifique se sont interposé-e-s pour empêcher le démontage des installations situées sur la voie publique. Les membres de l’Assemblée Générale de lutte contre toutes les expulsions ont tenté en vain de négocier le rétablissement de l’électricité.

Il est scandaleux, qu’en pleine période hivernale, des familles se voient privés de leur seul moyen de se chauffer, de cuisiner, de s’éclairer, etc. Nous dénonçons avec vigueur ces agissements scélérats et vous invitons à manifester votre désapprobation et votre soutien aux exilé-e-s.

Rendez vous ce jeudi 14 février à 18 h au squat du Marais pour organiser la résistance !!! Read More

Caen: nouveau squat Place Blot. Le Marais en appel, rassemblement de soutien

L’AG de Lutte contre Toutes les Expulsions officialise à l’instant un nouveau squat 5 place Blot, depuis mercredi 16 janvier 2019, ces deux jeunes couples originaires de Géorgie ne dorment plus dans leur voiture grâce à l’AG de Lutte contre Toutes les Expulsions qui a ouvert un nouveau squat à Caen. Cette maison cossue de la Place Blot, avec vue sur le Jardin des Plantes, a été le logement de fonction du Directeur des Ressources Humaines de la ville de Caen.

UN TOIT C’EST UN DROIT !


Rassemblement de soutien au Marais, jeudi 14 février 2019 à 13 heures.

Audience en appel pour le squat du Marais au Tribunal, Place Gambetta, à côté de la Préfecture. Le squat du Marais, lieu d’hébergement et de convergence des luttes, a été ouvert le 26 avril 2018.

Des squats à Caen https://radar.squat.net/fr/groups/city/caen/type/squat Read More

Aubervilliers (93): le squat Schaeffer en fête !

Le collectif Schaeffer d’Aubervilliers vous invite à sa soirée portes ouvertes et au repas festif qui auront lieu le samedi 5 janvier 2019 à partir de 18H au squat, 26-30 rue de Valmy (à côté du nouveau Lidl, la rue qui longe l’A86). Venez fêter la nouvelle année avec le collectif, entre amis ou en famille, une occasion également d’apprendre à mieux se connaître.

Le collectif vous convie à venir partager tous ensemble un bon repas ivoirien qu’il sera heureux de préparer pour vous ; au menu : attiéké poulet ou poisson avec sa sauce et agrémenté d’alloco ! (un plat végétarien sera également proposé.) Chacun peut apporter un dessert, une boisson et toutes les bonnes choses que vous voudrez bien partager. Read More

Caen: une assemblée de Gilets Jaunes se tient dans un squat de migrants

Des Gilets Jaunes caennais [ont envoyé au site Rouen dans la rue] ce récit. Il date du 22 décembre. S’il s’en est passée de belles depuis, cette journée caennaise nous semblait particulièrement intéressante pour être retranscrite ici. Entre assemblée d’organisation et porosité avec les réseaux de solidarité aux migrants, ces initiatives viennent donner une texture prometteuse au mouvement des Gilets Jaunes.

Ah ! Pas loin de 400 personnes se sont retrouvées au squat du Marais vendredi 22 décembre. Ce squat il s’est ouvert pendant la lutte des cheminots au printemps dernier, il fait bien 50000m² et plus de 200 personnes y vivent. Il s’est ouvert pour les sans-papiers et pour la convergence des luttes. Il trouve ici une application bien concrète. Les demandes de salle pour la réunion ont été refusées tant et si bien que comme le rappelle une personne, d’entrée de cette AG, « l’Etat ne permet pas nos AG alors ce sont les migrants qui nous accueillent ici. » Ce retournement est accueilli sous les bravos et les quelques fachos ronchonnent de se voir mis à l’amende. Read More

Marseille: Squat Saint-Just, Journal de la maison

Mardi 1er janvier 2019, cela fera 2 semaines que le squat Saint-Just a ouvert ses portes. Investi le mardi 18 décembre et voué à accueillir les Mineur.e.s Isolé.e.s Etranger.e.s, l’ouverture s’est étendue aux enfants et à leur mère, aux enfants et à leurs parents et aux enfants et à leur famille. Les hommes seuls et femmes seules, ne peuvent malheureusement pas être accueilli.e.s. C’est une position discutable mais qui a été discutée. Elle est difficile à vivre au jour le jour mais trouve son sens dans le combat mené auprès du conseil départemental pour qu’ils mettent à l’abri ces mineur.e.s comme il en a la responsabilité.

Aujourd’hui, ce sont 188 personnes qui habitent le lieu. Deux bébés, Tiger et Princess, y sont déjà né.e.s et nous attendons depuis cette nuit une troisième naissance !

La première semaine, au rythme effréné, a été riche, mouvementée, intense. Les premiers jours ont tourné autour de l’accueil de dizaines de personnes : des mineur.e.s, des familles, des femmes mères, certaines enceintes. Chaque personne ou groupe de personne a pu intégrer et investir sa propre chambre avec salle de bains et toilette. Read More

Marseille: Une seule nuit à la rue c’est déjà trop ! Communiqué des occupants de la maison des mineurs de St-Just

Après l’occupation de l’église Saint-Férréol, les nombreux rassemblements devant l’ASE et le campement solidaire devant le CD, des organisations issues du collectif MIE 13 et leurs soutiens occupent avec des mineurs étrangers isolé-e-s et des familles exilées un ancien couvent aux abords du Conseil Départemmental.

#

Besoin de matos pour le bâtiment réquisitionné occupé
Depuis mardi soir, sous les fenêtres de Martine Vassal au Conseil départemental 13, un grand bâtiment appartenant au diocèse a été ouvert au 59 avenue Saint Just, avec vingt mineurs isolés exilés, et quelques familles avec des enfants en bas-age. Toutes ces personnes se trouvaient à la rue, alors que leur mise à l’abri est prescrite par la loi. Martine Vassal hors la loi ! Réquisitions !
Besoin de matériel pour s’installer 59 rue St Just. Matelas, radiateurs, couvertures, lampes, frigos, cuisinières, pommeaux de douche, plâtre, mastic, ampoules, multiprises, sacs poubelles, éponges, balais,couches, café, thé, semoule, riz, huile. Read More

Marseille: Expulsion du Bâtiment A au Parc Corot

Au Parc Corot 200 à 300 personnes du Bâtiment A ont été expulsés le 17 décembre au matin par la police accompagnée par leurs sous-fifres de travailleurs-pseudo sociaux. Environ 150 ont étés emmenés en bus, sous escorte, dans un gymnase 11 impasse Santi dans le 15° arrondissement. De très nombreuses autres personnes n’ont pas été « prises en charge » et se retrouvent devant le bâtiment dont les escaliers ont étés cassé pour éviter qu’elles reviennent y dormir. Les délogés qui se trouvent actuellement au gymnase ont été prévenus qu’ils en seront évacués d’ici vendredi. De nombreux délogés passent pour la deuxième fois dans ce gymnase, suite à l’expulsion d’une des tours de Kallisté en février 2018. Ils n’avaient déjà pas été relogés lors de leur première expulsion. Sans lutte collective, il n’y aura pas de relogement pour tous dans cette opération, pas plus que la fois précédente. Read More