Bagnolet (93): soirée de soutien au collectif Baras, le samedi 18 mars 2017

baras-solidarite

31 MARS : FIN DE LA TRÊVE HIVERNALE.
LE COLLECTIF BARAS EST EXPULSABLE : IL A BESOIN DE VOTRE SOUTIEN !

SAMEDI 18 MARS, À PARTIR DE 19H
AU 72 RUE RENÉ ALAZARD, À BAGNOLET
Métro : Porte des Lilas ou Gallieni
Bus 318 : Gambetta-René Alazard

MUSIQUE
REPAS (maffé, tiep + version végane)
BOISSONS (bissap, gingembre, bière, vin)

PRIX LIBRE Read More

Grenoble: rassemblement samedi 18 février au parc Paul Valmy en soutien aux personnes à la rue ou en cours d’expulsion

campement_valmy_001

Communiqué de presse de l’Assemblée des locataires, mal logé·e·s et sans logement

Face à l’indignité, appel à l’action fraternelle :

Le 18 février à 15h au parc Valmy : demandeurs et demandeuses d’asile, locataires, mal logé·e·s et sans logements, rassemblons-nous !

En Isère, au mois d’octobre 2016, c’est environ 4 000 personnes qui étaient à la rue ou en habitats très précaires. En janvier c’est seulement 275 places d’hébergement hivernal qui étaient ouvertes, la préfecture déclare pour se dédouaner de ce nombre trop faible avoir affaire à des mairies pas toujours favorables. Lorsque les températures sont descendues en dessous de -11° c’est seulement 205 places en gymnase qui s’y sont ajoutées. De fait, aujourd’hui de plus en plus de personnes sont à la rue que ce soient des hommes, des femmes, des personnes âgées ou malades ou des enfants. Pourtant à Grenoble on compte plus de 10000 logements vacants. Read More

Dieppe : expulsion hivernale

the-fishmarket-dieppe-1902-pissarro

Le jugement d’expulsion des habitant-e-s, soit « de la vingtaine de migrants – pour la majorité des Albanais – et du SDF français » du campement de Neuville-lès-Dieppe a eu lieu lundi 26 décembre, l’expulsion mercredi 28.

Dans un communiqué, l’association Itinérance Dieppe reprend les expulsions de l’année et les circonstances de celle-ci: Read More

Saint-Denis (93): refus de la trêve hivernale pour l’Attiéké – tristesse, colère et détermination !

attieke-prez-logo300

La décision de la juge Capdevielle (du TI de Saint-Denis) est tombée aujourd’hui (lundi 19 décembre) : refus de la trêve hivernale pour l’Attiéké ! Mettre volontairement 40 personnes à la rue en plein hiver (quand la trêve pouvait être donnée sans problème) et mettre fin sans délais à plus de trois ans d’activités et de luttes du centre social, voilà une journée de travail bien remplie pour madame la juge ! Read More

Caen: Rencontre nationale en solidarité avec les migrantes, 21 et 22 janvier 2017

201701_Caen_Rencontre_NationaleRencontre nationale en solidarité avec les migrantes, le 21 et 22 janvier 2017 à Caen (Normandie) à l’appel de l’Assemblée Générale de lutte contre toutes les expulsions.

Qui sommes-nous?

L’AG de lutte contre toutes les expulsions est un collectif constitué en 2013 à Caen. Face à la multiplication des expulsions des centres d’hébergement d’urgence, nous avons décidé de nous organiser collectivement entre expulsé-e-s et personnes solidaires afin de lutter par l’action directe contre les politiques anti-sociales, la  spéculation immobilière et la xénophobie d’Etat. Nous militons pour la liberté de circulation et d’installation, un logement pérenne et décent pour toutes et tous, des papiers pour toutes et tous ou pas de papiers du tout. Depuis 2013, l’AG a ouvert, à Caen, une dizaine de squats d’habitation.

Pourquoi cette rencontre?

Avec le «démantèlement de la Jungle de Calais», l’Etat français s’est employé à déplacer de force environ 10 000 personnes (dont des mineur-e-s isolé-e-s) avec la collaboration de certaines associations qui font de la gestion de la misère, leur fond de commerce. Les expulsé-e-s de la «Jungle» ont été disséminé-e-s dans des CAO, voire dans des CRA. D’autres se retrouvent dans des villes portuaires (Dieppe, Le Havre, Caen, Cherbourg, Roscoff, Brest) ou ailleurs, en situation extrêmement précaire. Tout ceci a contribué à l’éclatement des liens de solidarité qui s’étaient progressivement constitués. Localement, s’il est difficile de sortir de l’urgence quotidienne, nous sommes bien conscient-e-s qu’il est nécessaire de prendre du recul par rapport à la situation actuelle et d’avoir un discours politique global. Pour ces multiples raisons, l’AG de lutte contre toutes les expulsions invite les collectifs et personnes en lutte en solidarité avec les migrant-e-s à une Coordination Nationale à Caen, samedi 21 et dimanche 22 janvier 2017. Read More

Saint-Denis (93): communiqué de l’Attiéké suite au procès

attieke-prez-logo300

Quelques lignes sur le procès de ce matin…

Aujourd’hui lundi 28 novembre, le centre social auto-organisé l’Attiéké est passé en procès au tribunal d’instance de Saint Denis.

L’Attiéké a demandé l’application de la trêve hivernale, les propriétaires s’y sont opposés.

Le délibéré sera rendu le lundi 19 décembre 2016. Read More

Saint-Denis (93): l’Attiéké bientôt en fête, puis en procès…

attieke-prez-logo300

Tous-tes à Saint-Denis pour refuser l’expulsion de l’Attiéké !
Après le dernier report, le centre social habité auto-organisé l’Attiéké, se prépare à son dernier procès qui aura lieu lundi 28 novembre (9h) ! Et avant ça, venez fêter avec nous les 3 ans du squat, samedi 26 novembre (15h-00h).

La juge a donné le ton lors de l’audience du 24 octobre dernier au Tribunal de Saint-Denis : le 28 novembre prochain, elle jugera sur le fond et la présence de l’avocate est obligatoire. Read More

Paris: récit de l’expulsion des migrant-e-s à Stalingrad

paris-nov2016-7016-91eaa

Jeudi matin (3 novembre 2016), pas mal de personnes qui s’étaient vues la veille au rassemblement à Stalingrad organisé par les migrants s’étaient levées dès 5h pour être prêtes en cas d’intervention sur le campement. Mais ce jour-là, l’intervention n’a pas eu lieu. Très vite, au fur et à mesure de cette journée de jeudi, se confirme le fait que cela se déroulera le lendemain. Plusieurs rendez-vous circulent pour être présent-e-s dès 5h du matin pour celles et ceux qui habitent le plus près.

Le vendredi 4 novembre, dès 5h15 le quartier est bouclé, plus possible d’entrer dans les périmètres d’évacuation des campements. Les stations Stalingrad et Jaurès sont fermées, les trains ne marquent même pas l’arrêt. Read More

Calais: bribes de récits de l’expulsion de la Jungle

2016-10-31_Calais_Jungle_expulsion_camion-350

Un récit des trois premiers jours de l’expulsion, du 24 au 26 octobre, a été écrit par Virginie Tiberghien (coordinatrice de l’École laïque du chemin des Dunes, dans la Jungle), dans Démanteler Calais n°1. À lire ici, au format PDF (le n°2 de Démanteler Calais, plus anecdotique, est également téléchargeable ).

Dès le début de l’expulsion de la Jungle, des rassemblements et des manifs de solidarité avec les migrant-e-s se sont tenu-e-s un peu partout en France (détails sur Squat!net et sur Indymedia-Nantes). Read More

Rassemblements et manifestations un peu partout en France, contre l’expulsion de la Jungle à Calais

paris-calais-migrants-bienvenue-250

Annoncée clairement par le gouvernement pour ce lundi 24 octobre, l’expulsion de la Jungle de Calais devrait prendre plusieurs jours.

En solidarité avec les migrant-e-s, et contre l’expulsion de la Jungle, plusieurs rassemblements et manifestations sont prévus dès aujourd’hui dans différentes villes de France.

Si la liste ci-dessous n’est pas exhaustive, elle peut au moins permettre à celles et ceux qui ne sont pas trop loin de rejoindre un rassemblement ou une manif: Read More

Calais Research Network: plus de 40 entreprises qui profitent de l’expulsion de la Jungle et des violences aux frontières

combined-systems-flshbll

La destruction de la jungle de Calais est sur le point de commencer, mais à qui profite cet acte brutal ? D’une part aux politiciens cyniques, qui lorgnent sur l’élection présidentielle de l’année prochaine, et tentent désespérément de s’accrocher au pouvoir en affichant une politique de fermeté. Mais cela va également augmenter les profits d’une armée d’entreprises privées qui fournissent balles en caoutchouc et fils barbelés, bulldozers et bus vers l’expulsion. Read More

Saint-Denis (93): portes ouvertes, manif et procès de l’Attiéké

attieke-prez-logo300

Depuis trois ans, nous occupons le 31 boulevard Marcel Sembat à Saint-Denis, pour en faire un lieu d’habitation et de solidarité directe, de vie quotidienne et d’organisation politique.

Nous sommes avec ou sans papiers, avec ou sans boulot, avec ou sans logement, du Mali, de Roumanie, de Kabylie, de France, du Burkina Faso, de Catalogne, de Côte d’Ivoire, du Cap Vert, d’Italie… Nous essayons d’avancer ensemble.

Le centre social Attiéké est auto-organisé et indépendant de toute institution, de tout parti et de toute entreprise. Read More

Calais: appel à rassemblement le 14 octobre, en solidarité avec la Jungle

Calais-Operation-Humanitaire

Rassemblement le vendredi 14 octobre 2016, à 16h. RDV Place d’Armes, à Calais.

La CISPM lance un appel à rassemblement Place d’Armes à Calais le 14 octobre 2016 à 16h à tous les habitants présents à Calais ainsi qu’à toutes les forces sociales, pour dénoncer :

– l’isolement social et économique des populations du Calaisis, y compris pour ceux qui sont contraints par les institutions de l’Etat à vivre dans « la Jungle », à savoir les migrants ; Read More

Marseille : la Casa Mimosa a été expulsée

sibie-2-mars

Mardi 4 octobre, la Casa Mimosa a finalement été expulsée. Cette maison, qui avait été occupée il y a plus d’un an, a été le théâtre de beaucoup de mouvement. Elle a marqué beaucoup de monde, et beaucoup s’en souviendront.

On savait depuis un moment que la police viendrait pour expulser cette immeuble de la rue de la Bibliothèque, qui a servi de logement à beaucoup de monde et qui a marqué un pas dans le mouvement de solidarité avec les migrant-e-s qui transitaient par Marseille. Read More

Dijon : appel à rassemblement devant le tribunal, en solidarité avec les migrants du 22 rue des ateliers

Audience / squat de la rue des ateliers.
Appel à rassemblement : vendredi 7 octobre à 9h au tribunal, boulevard Clemenceau, Dijon.

Depuis la fin du mois d’août, plus de 70 personnes migrantes ont élu domicile dans un ancien hôtel situé 22 rue des ateliers.

Laissés sans solution suite à leur expulsion du squat de Cap Nord au début de l’été, ils se sont installés dans ces locaux restés vacants depuis plusieurs années. Read More