Lyon: « Les Rroms à l’extérieur de la ville à la rigueur mais pas dans un immeuble »

Expulsées deux fois en moins de deux semaines, des dizaines de personnes sont à la rue depuis le 20 août et se sont installées faute de mieux sur la place Sathonay. Face au quasi mutisme des autorités, des personnes prêtent assistance à ces familles et notamment le Collectif Ouvrons Les Yeux. Le canut-infos du vendredi les a rencontrées le 31 août. Une partie de l’entretien radiophonique est restituée et recomposée ici. Vous pouvez aussi l’écouter en bas de l’article. Read More

Gand: Appel à manifester et week-end d’actions contre la loi anti-squat

Le 3 novembre dernier, un squat a été attaqué sur la Stapelplein à Gand. Une famille avec de jeunes enfants habitait la maison, pour se tirer du parc où elle dormait auparavant. Une bande l’a attaqué avec des battes et des feux d’artifice. L’agression était motivée par la haine contre les roms, elle-même attisée par une campagne de dénigrement de plusieurs jours dans les médias fondée sur un mensonge du propriétaire des lieux. Contrairement à ce qu’il avait déclaré, le bâtiment était vide, et entre-temps il est à nouveau inhabité.

Le 26 novembre une manifestation raciste a parcouru les rues de Gand. Selon ses propres dires, la bande a pris la rue « contre l’injustice » et « contre la politique ». Des slogans anti-roms ont été gueulés durant des heures, dans le quartier de la prostitution des travailleuses du sexe ont été insultées et ils ont aussi trouvé nécessaire d’aller intimider les sans-abris au centre d’accueil du Baudelopark. Cette orgie de racisme, de misogynie et de haine envers les pauvres a pu suivre son cours sans rencontrer de résistance. Het Laatste Nieuws avait tout simplement publié un appel à cette « manifestation contre l’injustice » sur son site web. Read More

Garges-lès-Gonesse (95): pauvres vs pauvres, une milice identitaire expulse un squat de Roms

Lundi dernier, on apprenait via un article du Parisien que des Roms occupaient un pavillon abandonné dans le quartier résidentiel de la Lutèce, à Garges-lès-Gonesse. Jusque là, rien d’extraordinaire puisqu’il est à la fois relativement fréquent et entièrement logique que des gens sans logement s’organisent pour en trouver un, y compris bien entendu s’ils n’ont pas suffisamment d’argent pour payer un loyer ou pour devenir propriétaires. Le logement est un besoin vital, faut-il le rappeler ?

Rappelons aussi qu’il y a en France beaucoup plus de logements vides que de personnes sans abri. Il serait donc logique que toutes ces personnes qui survivent dehors, sans toit, puissent toutes trouver refuge dans ces bâtiments vides. Pourtant, on est loin, très loin, d’en arriver là. Ha, la bonne blague du pays des Droits de l’Homme… Read More

Nantes: avant la trêve hivernale, expulsions de camps de Roms

Alors qu’en cette journée du 1er novembre, la France se réveille dans un régime permanent d’état d’urgence, le gouvernement a entrepris depuis lundi d’expulser les terrains sur lesquels vivaient des familles Roms un peu partout en France.

Profitant de la léthargie de la constellation militante sur la situation des populations Roms, la préfecture a pu vider en deux jours pas moins de trois bidonvilles dans l’agglomération nantaise (OKLM) et plusieurs dizaines un peu partout en France. Ces expulsions interviennent juste avant la trêve hivernale (1er novembre) et surfent sur un climat anti-Roms de plus en plus prégnant. Read More

Belgique: instrumentalisation médiatique et loi anti-squat

Les médias mainstream et les pouvoirs politiques sont en train d’instrumentaliser l’histoire d’un couple qui a vu sa maison, à Gand, occupée par une famille Rrom alors qu’ils étaient partis depuis 2 mois au Vietnam. La famille s’est fait avoir par une personne peu scrupuleuse qui a ouvert puis leur a loué la maison en question.

S’en est suivi tant sur les réseaux sociaux que dans les commentaires sur les médias en ligne, un déferlement de haine très souvent raciste allant de l’appel à venir les déloger à coup de batte jusqu’à des appels à abattre « les nuisibles » à coup de fusil de chasse. Les racistes décomplexé.e.s sont de sortie. Read More

Toulouse : lettre ouverte adressée au directeur de l’hôpital Purpan

Nous n’allons pas disparaître…

Depuis lundi 19 au soir, nous occupons le pavillon Armengaud vide et abandonné de l’hôpital Purpan. Cette occupation a lieu suite à l’expulsion imminente par Habitat Toulouse, du bâtiment dans lequel nous vivions. Cette réquisition [Note de Squat!net: il s’agit d’une occupation, et non d’une réquisition.] est l’unique solution que nous avons trouvée pour ne pas passer l’hiver à la rue. Les pouvoirs publics ne donnent aucune suite à nos démarches administratives pour accéder à un logement ou à un hébergement. Read More

Montreuil (93) : expulsion d’un nouveau squat de Roms, avenue Faidherbe

Hier, mardi 20 septembre, un atelier désaffecté et squatté depuis plusieurs jours au 8 avenue Faidherbe, à Montreuil, a été expulsé brutalement et illégalement par la police. La maison était occupée par une des familles roms expulsées cet été de La Boissière. La descente de police a été suivie immédiatement par la démolition du toit de la maison.

L’expulsion a été brutale: matraques et tasers à la fête, fenêtres et téléphones explosés par les flics… Read More

Saint-Denis (93): vacances d’été, vacance d’humanité

À propos de l’évacuation du campement Wilson à Saint-Denis le jeudi 4 août 2016.

L’expulsion du bidonville de Wilson était prévue depuis le mois de mai 2016, à la suite d’un arrêté pris par monsieur le maire PCF de Saint-Denis, Didier Paillard, pour des raisons d’hygiène et de sécurité. Rappelons qu’à la date de l’arrêté, le bidonville existait depuis un an et demi environ sans que la mairie ait pris le soin de recenser les personnes présentes ou de chercher à résoudre les problématiques qu’elle soulève, comme le montre l’extrait suivant, tiré de l’arrêté : Read More

L’été à Montreuil (93): on expulse!

Vive les vacances ! Fin juillet les braves gens sont sur la plage, les orteils sont en éventail et les Roms sont expulsés. C’est la routine de l’été, ce temps béni pour les coups bas : l’école est close, les instits en congés, restent dans la ville désertée quelques citoyens qui passent devant les Roms expulsés. À Montreuil, en Seine-saint-Denis, onze familles soudain mise à la rue : il n’y a pas de maire de gauche pour les Roms expulsés. Il y a les grues et les pelleteuses qui cassent les habitations, il y a quatorze fourgons de CRS, il y a la violence de l’Etat, il y a les intérêts privés. Trente minutes pour récupérer quelques affaires, un matelas qu’on roule et emporte avec soi mais nulle part où aller : il n’y a pas de relogement pour les Roms expulsés. Read More

Lyon: incendie criminel et expulsion illégale… la chasse aux Rroms se poursuit

Vendredi 8 juillet au matin, un appel à soutien pour soutenir les familles en cours d’expulsion au squat Hôtel California était publié, mais les faits étaient imprécis.

Plus précisément, le jeudi 7 juillet au soir, le squat occupé par une centaine de personnes originaires de Roumanie et d’Albanie a pris feu suite à une incendie criminel provoqué par un jet de cocktail Molotov. Apparemment des jeunes du squat se seraient embrouillés avec quelques éméchés du quartier Grange Blanche qui les auraient poursuivis et au moment où les squatteurs rentraient leurs voitures dans le garage du squat, un cocktail motolov aurait été jeté. Read More

Lyon: expulsion de l’Hotel California

La nuit du 7 au 8 juillet, un incendie dont les causes restent inconnues a dévasté l’Hotel California, le squat à Mermoz Pinel où vivaient plus de 200 personnes, dont une cinquantaine d’enfants. Les autorités ont sauté sur l’occasion pour les expulser définitivement, et depuis les familles dorment dans la rue. Read More

Lyon : 60 personnes expulsées en pleine trêve hivernale

La police est intervenue tôt ce vendredi 4 mars boulevard de Parilly, juste à côté du campus de Lyon 2, pour expulser une maison squattée par une soixantaine de personnes de la communauté Rrom depuis près de 2 ans.

En plus de leur attirail habituel, les flics avaient amené des propositions de relogement. Mais elles ne concernaient que 26 d’entre eux. Comme d’habitude, les propositions se résument à des chambres d’hôtel : les centres d’hébergement semblent être devenus un produit de luxe…
Read More

Clichy (92): le Maire Rémi Muzeau expulse et pourchasse une dizaine de Rroms d’un squat en pleine période hivernale

Les policiers du commissariat de Clichy sont intervenus mercredi après-midi au 12 bis de la rue du Docteur Émile Roux pour expulser une dizaine de Roms qui occupaient un bâtiment appartenant à la Semercli.

Cette Société d’économie mixte était épinglée en 2012 par un rapport de la Cour des comptes (voir ici) qui critiquait des liens peu clairs avec la mairie.

En effet, le maire de la commune est aussi tout le temps élu président de la Sermercli et le fait que le nouveau maire soit le député suppléant de Patrick Balkany n’inspire guère confiance…

Read More

Saint-Martin-d’Hères (38): suite à la « manif de voisins » pour expulser des Roms

Vers la mi-septembre, deux articles publiés dans le Dauphiné Libéré ont attribué (à tort, d’ailleurs) des occupations de maisons à Saint Martin d’Hères à notre collectif. La 1ère maison, rue Romain Rolland, avait été squattée par une famille rom avec enfants à la rue, à laquelle nous avons apporté notre soutien, tout comme d’autres organisations et individus luttant pour le droit au logement. Cette occupation a donné lieu à une manifestation de voisins appelée par les propriétaires qui voulaient ainsi contourner les procédures habituelles d’expulsion pour récupérer au plus vite leur bien. Certains/certaines d’entre nous ayant assisté à cette manifestation, nous n’avons pas hésité à la qualifier de raciste, car les participants criaient de nombreux propos racistes et montraient une rage particulière du fait qu’il s’agissait d’une famille rom. Read More

Saint-Martin-d’Hères (38): manifestation raciste contre l’occupation d’une maison rue Romain Rolland

Vendredi 11 septembre à Saint Martin d’Hères (Isère), une famille qui occupait une maison rue Romain Rolland a dû partir de son domicile en catastrophe, sous la menace de plus de 80 voisins hostiles à leur installation dans le quartier. Cette famille a subi des insultes, des menaces de mort, une haine raciale sans complexe (ils sont Roms) et le mépris honteux des institutions qui leur dénient le droit à un logement digne.

Après s’être fait expulser du bidonville d’Esmonin par la mairie de Grenoble en juillet, comme bon nombre d’autres familles sans solution de relogement, et avec la rentrée des enfants approchant, cette famille n’a pas eu d’autre choix que d’occuper une maison vide. Read More