L’Ile-Saint-Denis (93): ouverture d’un nouveau squat au 62 avenue Jean-Jaurès

Montreuil: festival anarcha-féministe TPG contre les expulsions

La Baudrière, squat anarcha-féministe TPG à Montreuil, organise un festival anarcha-féministe TPG contre les expulsions. Des groupes et squats anarcha-fem de France et d’ailleurs seront présents. Au programme : discussions, cantines, carnaval, spectacles, concerts, ateliers, tattoo circus, rencontres…

Salut salut,
Ici la Baudrière! Le 31 mars, en France, c’est la fin de la trêve hivernale. À Montreuil, au moins 4 squats de solidarité et/ou d’organisation politique vont être expulsables à partir du 31 mars (le Marbré, le 10 rue Bara, le Barigaldi, l’EIF, et plein d’autres encore)…
Avec la fin de la trêve, les expulsions vont donc continuer de plus belle, et affaiblir encore plus le réseau squat de la ville. La Baudrière, elle, n’est pas encore menacée d’expulsion, et elle est pour le moment encore en procédure (notre prochain procès est le 19 avril). Read More

Strasbourg: le squat La Pigeonne a l’eau coupée par le proprio !

💥 NOTRE DROIT À L’EAU BAFOUÉ PAR NOTRE MILLIONNAIRE DE PROPRIÉTAIRE !

Depuis deux ans, nous, Pigeonnes, prenons soin de la maison qui nous a accueilli-e-s, en créant un espace pour les femmes et les personnes queers précaires, qu’on veut pérenne et solidaire, un lieu de vie et d’activité qui nous est vital. Cela nous demande énormément de temps, d’énergie et de moyens. Heureusement, nous avons du soutien ! Read More

Montreuil (93): ouverture de la Baudrière

La Baudrière, squat féministe, trans/pédé/gouine, a ouvert jeudi 11 novembre 2021. Ce lieu sera à la fois un espace d’organisation politique anarchiste et autonome. Hier soir, dans la nuit du 16 au 17 novembre, des personnes ont arraché la banderole accrochée à la façade de la rue de la République. D’autres personnes sont entrées dans la cour et ont tenté de pénétrer dans les bâtiments qu’on occupe. Ces personnes ont menacé de revenir à 50, et ont fait référence au lieu comme étant « le ghetto féministe ». Des camarades sont venu.es nous soutenir depuis la rue. Read More

Montreuil: face aux expulseurs, organisons-nous !

Rendez-vous mercredi 6 octobre à 18h au squat Le Marbré à Montreuil pour partager des expériences et créer des alliance face aux expulsions de nos squats.
Depuis janvier 2021, plusieurs squats d’organisation politique se sont fait expulser à Paris après seulement quelques jours d’occupation et en dehors des procédures habituelles. Récemment, c’est un squat anarcha-féministe qui s’est fait expulser à Belleville par les flics en étroite collaboration avec la mairie. En moins de deux heures, près d’une centaine de flics provenant de différentes unités (BRAV, CSI, Gendarmes…) ont étés mobilisés pour cette occupation. Face à ce déploiement de force pour empêcher toute forme d’organisation contestataire et autonome, comment ne pas rester démuni.
Les squats en Ile-de-France recoupent différent milieux qui, en dehors de l’affinitaire, ont du mal à communiquer et à s’organiser. Cette discussion se veut comme un moment pour créer ou renforcer des liens entre les squatteur.euses d’Ile-de-France qui ne veulent pas rester impuissant.e face aux renforcement des moyens policiers et judiciaires déployés pour expulser nos squats. Read More

Paris: appel à rassemblement devant le comissariat du 20e après l’expulsion d’un squat

Un bâtiment situé au 124 boulevard de Belleville, appartenant à la mairie du 20e arrondissement et vide depuis plusieurs années, a été occupé pour en faire un espace d’organisation anarcha-féministe ainsi qu’un lieu de logement pour une dizaine de personnes. Le lieu a été éxpulsé ce mercredi et 8 personnes sont en garde-à-vue.

Depuis longtemps tout est fait pour que le quartier de Belleville et ses environs soit réservé aux riches. Les loyers ne cessent d’augmenter, les fast-food bon marché sont remplacés par des bars et restaurants branchés aux consos toujours plus chères, les foyers de travailleurs migrants ont été transformés en résidences sociales contrôlées, les autorités envoient toujours plus de flics dans les rues pour faire la guerre aux pauvres, etc. Read More

Atlanta (USA): trois pelleteuses cramées en défense de la forêt

Dans une typique démonstration d’arrogance, les Blackhall Studios et les entreprises qu’ils ont engagées pour déboiser soixante acres de forêt n’ont pas cru que nous étions sérieux.ses lorsque nous nous sommes engagé.e.s à contrecarrer toute nouvelle tentative d’aménagement du «Parc Michelle Obama». Blackhall et la soi-disant Ville d’Atlanta jouent les méchants dans le dernier chapitre de la longue histoire, délibérément aseptisée, de la profanation des terres volées au peuple Muscogee et utilisées pour l’esclavage dans les plantations, l’esclavage dans les prisons et une violence énorme. Les promoteurs ont décidé de faire venir trois pelleteuses supplémentaires, pour compenser leurs pertes du mois dernier. C’était une erreur. Read More

Strasbourg: ouverture de la bibliothèque autogérée féministe queer antiraciste

Dimanche 9 mai 2021, de 13h à 18h, ouverture de la bibliothèque Marsha P. Johnson au squat La Pigeonne. Parce que les ressources féministes, queers et antiracistes sont rares, tu trouveras à la bibliothèque des livres, des zines, des DVD à emprunter, ou encore des trucs DIY à prix libre, un freeshop, une freepicerie. C’est un espace de rencontre, d’échange et de solidarité, un espace où trouver de la force, où nourrir tes rages, tes luttes et tes désirs. On a envie d’organiser des ateliers, des rencontres, des projections et des activités. Check notre programme!
La Pigeonne est le squat anarcha-féministe, queer et antiraciste de Strasbourg. C’est un lieu d’habitation et d’activité autogéré, par et pour les femmes et les personnes queers, en mixité choisie sans hommes cisgenres. Read More

Berlin: manifestation, six mois après son expulsion, la Liebig34 est partout

Vendredi 9 avril 2021 à 16 heures, rassemblement à la Dorfplatz (Friedrichshain), à l’angle de la Rigaerstrasse et de la Liebigstrasse.
Samedi 10 avril 2021 à midi, manifestation, départ de la Dorfplatz.

Cela fait six mois que Liebig 34 a cessé d’exister en tant que hausprojekt situé à l’angle de la Liebigstrasse et de la Rigaerstrasse. Il y a six mois, une lutte d’un an s’est soldée par une expulsion au petit matin, une émeute le soir-même, d’innombrables autres actions de solidarité – dont une attaque contre le Ringbahn qui l’a mis hors service pendant plusieurs jours – et finalement la perte d’un symbole mondial du féminisme anarcho-queer.

Mais six mois plus tard, la Liebig34 continue de vivre ; à Bristol, où la semaine dernière, une manifestation – après l’enlèvement et le meurtre de Sarah Everard par un officier de la police métropolitaine – contre la violence sexiste et une nouvelle loi autoritaire sur la police a dégénéré en une nuit de violence contre la police ; à Londres, où la même lutte a conduit à l’occupation d’un poste de police désaffecté ; à Mexico, lors de la journée internationale de la femme, où des militantes féministes, à l’intérieur ont brisé les barrières autour du Palais national et mis le feu aux boucliers de la police anti-émeute ; à Berlin la semaine dernière, où des manifestations et des attaques ont éclaté lors de l’expulsion de la Meuterei et de la menace permanente qui pèse sur Rigaer 94, Potse, Køpi Wagenplatz et d’autres projets. Avec l’expulsion du hausprojekt, la Liebig reste omniprésente. Read More

Berlin: évaluation des journées de discussion et d’action « United We Fight »

Nous publions ce texte de l’Interkiezionale-Bündnis comme une évaluation des journées internationales de discussion et d’action qui ont eu lieu du vendredi 30 octobre au dimanche 1er novembre à Berlin. Nous avons choisi d’écrire un texte sur la manifestation et les discussions, car nous considérons qu’il est important d’être transparent-e sur les processus de réflexion, les idées et les motifs des Bündnis. Nous pensons que la transparence est un élément inhérent à notre politique, car le partage de l’information brise les hiérarchies indésirables des « initié-es » et des « exclu-es », et favorise la discussion, l'(auto-)critique et l'(auto-)réflexion sur une scène plus large.

Les objectifs de l’appel
Intekiezionale est une coordination de projets menacés, de groupes et d’individu-es solidaires, qui tente de lutter contre l’expulsion de nos espaces. L’un des principaux moyens d’y parvenir pour nous est de fournir au mouvement l’espace nécessaire pour vivre des moments collectifs. Comme nous considérons la lutte des projets comme la lutte de l’ensemble du mouvement à Berlin, il est important d’organiser des événements ouverts à la participation et à la lutte des gens avec les projets. Cela peut se faire par des manifestations, où la scène peut s’exprimer collectivement dans les rues avant ou après les expulsions, mais aussi par des assemblées ou des événements pour informer, qui donnent l’espace pour un échange de vues et un partage d’expériences. Read More

Berlin-Hambourg-Leipzig (Allemagne): actions directes contre les villes des riches et en solidarité avec Liebig 34

Leipzig: un petit feu pour L34
de.indymedia.org / mercredi 4 novembre 2020

Dans la nuit du 3 au 4 novembre, nous avons mis le feu à une camionnette de la société Instone Real Estate, dans le quartier de Schleußig. Nous nous sommes laissé transporter par la colère et la tristesse provoquées par l’expulsion de Liebig34, l’un des derniers projets d’habitation squattés et surtout anarcho-queer-féministes. Read More

Strasbourg: première émission radio « A nos mort.e.s » de la Pigeonne

Le 31 octobre 2020, à l’occasion de Samhain, un moment suspendu entre la vie et la mort, entre le jour et la nuit, nous avons voulu célébrer nos mort-es à la Pigeonne, le squat queer féministe antiraciste de Strasbourg.
Iels n’auront pas notre tristesse. Transformons nos deuils en force et nos rages en puissances. Nous avons lu et diffusé les réponses à notre appel à créations militantes, fictives, poétiques. Ces textes ou sons célébrent de manière politique nos mort-es assassiné-es ou suicidé-es, victimes du sexisme, du racisme, de la transphobie et de la transmysogynie, de la putophobie et de la queerphobie.

Read More

Fribourg-en-Brisgau (Allemagne): double incendie solidaire

Dans la nuit du mercredi 28 octobre 2020, nous avons cramé un utilitaire de la Deutsche Bahn [SNCF allemande] et un du consortium immobilier Vonovia dans la rue Wirthstraße à Freiburg. Nous avons ainsi rajouté 60.000€ de dommages supplémentaires au bilan de l’expulsion de la Liebig34. Read More

Berlin: Liebig34 expulsée, appel à manifester le 9 octobre 2020

C’est incroyable de taper ces mots sur le clavier : La Liebig34 s’est faite virée.
À 7 heures, les robocops ont commencé à scier et couper les grilles, les portes, les fenêtres et les barricades et à 11 heures, les dernièr-es habitant-es de la Liebig34 ont été traîné-es hors des pièces.
Nous sommes tristes. Nous pleurons. Nous sommes épuisé-es. NOUS SOMMES EN COLÈRE.
Ils ne peuvent pas imaginer la détermination qu’ils ont éveillée en nous. Cet acte de violence va exploser en un acte de contre-violence et de légitime défense. Il y a déjà eu tant de solidarité au cours des dernières nuits, des derniers mois, des dernières années et cela a montré ce que nous sommes capables de faire. Cette expulsion est un moment de radicalisation. Nous pouvons l’utiliser et, ensemble, nous pouvons exprimer notre haine pour cette merde. Read More

Berlin: entretien avec la Liebig34 qui résiste à l’expulsion

La lutte anticapitaliste est une lutte intersectionnelle. Liebig34 en fournit un exemple parfait. Dans leur lutte contre le capitalisme, le patriarcat et le logement en tant que marchandise, iels ont été le symbole du féminisme queer radical pendant 30 ans. Aujourd’hui, le projet est confronté à la menace d’une expulsion. Le projet de Liebig34 est précieux et inspirant, il ne peut être supprimé. Liebig34 reste ! Cette interview permet de se rendre compte de l’immense valeur de Liebig34 et espère encourager l’action et la solidarité.

Quelle est l’histoire de l’origine de la Liebig34, qu’est-ce que c’est, et quels sont ses principaux principes, valeurs et objectifs ? Quels ont été les plus grands changements de ces 30 dernières années ? Et qu’est-ce qui a maintenu la Liebig34 en vie et active pendant tout ce temps ?

La Liebig34 a été squattée à l’origine le 30 juin 1990, l’été qui a suivi la chute du mur de Berlin, où de nombreux bâtiments sont restés vides. La maison se trouve à l’angle de la Rigaer Straße, un endroit particulièrement connu pour son histoire d’occupations. Read More