Notre-Dame-des-Landes: ramène ta poire !


Read More

Notre-Dame-des-Landes: Demain s’entête


Read More

Genève (Suisse): Booba soutient le mouvement « Prenons la ville! »

Une vidéo superbe lançait en février les festivités pour le *Concours de propagande* depuis la plus haute tour de la cathédrale. Dès lors, c’est une tornade de propositions qui ont été proposées. Puissiez être inspiréEs pour la suite. La lutte continue ! Read More

Notre-Dame-des-Landes: à nos soutiens, contre la présence policière sur la D281

Depuis 3 semaines, la zad vit une énorme présence policière. Sous prétexte d’encadrer des machines de travaux, entre 20 et 50 fourgons des gendarmes mobiles occupent la D281 tous les jours, empêchant les gens d’emprunter la route et engageant une opération de fichage et de harcèlement. Il faut bien imaginer ce que cela représente : des centaines de gendarmes mobiles à quelques mètres de lieux de vie, entravant nos déplacement et nous isolant les un.e.s des autres. Read More

Gand (Belgique): ouverture d’un squat à la fin de la manif du 15 février

Jeudi 15 février 2018, quelques centaines personnes ont manifesté à Gand contre la loi anti-squat, et ont fini par occuper un grand bâtiment vide pour les personnes en galère de logement. Déambulation, slogans, soupe, spectacle et une grande banderole: « Ce qui n’est plus autorisé est encore possible ». Read More

Grenoble: Denoyelle l’a clairement dit, les expulsions de squats sont nécessaires à leurs conventions d’occupation

Le dernier article sur les conventions de squats m’a fait me renseigner un peu plus et, au détour d’une vidéo de France 3, je suis tombé sur cette phrase de Denoyelle, le conseiller municipal en charge de l’action asociale, qui affirme clairement ceci quand aux prochains bâtiments qui pourraient être conventionnés :

« C’est très rare qu’on ait une liste. […] C’est toujours des opportunités. C’est la disponibilité d’un appartement, une évacuation d’un squat ou d’un bidonville. »

Read More

Notre-Dame-des-Landes: tou-te-s sur la ZAD le samedi 10 février 2018, à 12h


Read More

Cali (Colombie): émeutes contre l’urbanisation d’un quartier et la destruction d’espaces verts et collectifs

Dans la matinée du vendredi 24 novembre 2017, des affrontements ont eu lieu à Cali entre des habitant-e-s du quartier anciennement squatté de La Paz et les forces de l’ordre (notamment les flics anti-émeute des Esmad). Les habitant-e-s en colère protestaient contre un projet de construction de logements sociaux. 160 appartements dont ils ne profiteront pas, et qui mettront fin à des espaces verts, des terrains de sport et d’autres infrastructures à usage collectif. Read More

Bure: Nicolas HuLOL appelle à occuper le bois Lejuc et rejoindre les comités de lutte

Incroyable ! Alors qu’il y a à peine une semaine, le 9 novembre, le sinistre de la trahison écolocratique Nicolas Hulol avouait à quelques sénateurs vaseux que CIGEO était la « moins mauvaise des solutions » pour enfouir les déchets – pour les générations futures, en mettant en oeuvre toute la concertation nécessaire, et patati et patata – reprenant, avec une interprétation légèrement malaisée le refrain rayé entamé par ses prédécesseurs depuis près de 10 ans et mettant fin à un suspense insoutenable qui durait depuis près de 7 mois, voilà que, aujourd’hui, une vidéo exclusive vient de nous parvenir. Qui contredit toutes ces déclarations à l’emporte-pièce. Read More

Paris 2024: pour tous sauf pour les mal-logés ?


Read More

Gap (05) : rassemblement de soutien à la Maison Cézanne, le 20 juin 2017

Avril 2016: une famille à la rue à Gap. Face à cela, le collectif « Un toit, un droit ! » a réquisitionné [Note de Squat!net : en réalité, la Maison Cézanne a été occupée, car la réquisition est un « ordre que donne l’autorité publique de mettre à sa disposition des personnes ou des choses »…] un appartement de la ville de Gap, vacant depuis dix ans.

Par cet acte, nous vous interpellons sur les violations des droits fondamentaux. Nous réclamons des solutions immédiates d’hébergement, quelles que soient l’origine et la situation administrative des personnes : chaque personne a le droit de vivre sans être inquiétée.

Des familles sont en détresse alors que de nombreux logements sont vacants sur notre territoire. Pourtant, notre action ne peut être que transitoire, c’est aux pouvoirs publics de prendre leurs responsabilités.

Cette maison n’est pas qu’un simple dortoir, c’est aussi une cuisine, un lieu de ressource, un endroit pour rencontrer d’autres personnes et échanger sur nos situations. Read More

Saint-Jacques-de-Compostelle (Espagne): affrontements entre squatters et flics suite à l’expulsion du Centro Social Ocupado Autoxestionado Escarnio e Maldizer


Santiago de Compostela, 30 mai 2017 Read More

Notre-Dame-des-Landes: Céline Dion soutient la ZAD !


5min20 – 57Mo – MP4 – Février 2017 – Télécharger Read More

Dumbéa (Kanaky): cinq cabanes détruites au squat Kavatawa

Ce matin, mardi 25 avril, une procédure d’expulsion de quatre familles, soit une quinzaine de personnes, a été menée dans le squat Kavatawa, à Dumbéa.

Cerné par Kenu-In, les Palmiers 3 et l’Entre-deux-Mers, ce site est au cœur de toutes les convoitises immobilières. Le squat est ainsi voué à disparaître afin de laisser place aux projets immobiliers et aux infrastructures du futur centre urbain de Koutio. Une sorte de processus de gentrification made in Nouvelle-Calédonie… Read More

Montpellier: Explosions & confettis. Que s’est-il passé au Karnaval des Gueux mardi 28 février

20170228_Karnaval_des_Gueux_MontpellierA Montpellier, cela fait des décennies que les pauvres, « les déviants » et tout ceux que notre société considère comme « indésirables », profitent de mardi gras pour occuper le centre-ville et choquer les bourgeois. A chaque fois, les politiciens nous ressortent les mêmes bobards : les karnavaliers se feraient manipuler par de méchants casseurs, les commerçants seraient tous du côté des policiers et il y aurait des blessés chez les policiers mais aucun du côté manifestant. Les journalistes qui ont parlé de la soirée de mardi dernier n’étaient pas présents au Karnaval et se sont exclusivement renseignés auprès des services de police pour écrire leurs articles, avec une mention spéciale pour France 3 qui a même partagé des vidéos de médias d’extrême-droite.

1) Le Karnaval des Gueux n’est pas organisé par un « noyau dur », c’est une vieille tradition populaire.

Selon le préfet, « sous des abords festifs, il s’agit d’une manifestation non-autorisée animée par un noyau dur du 150 à 200 personnes ». « Les organisateurs ont pu, cette année, s’appuyer sur le squat du Royal en centre-ville qu’ils occupent depuis plusieurs mois, afin de rassembler puis déployer aisément une véritable logistique nécessaire aux dégradations et à l’affrontement avec les forces de l’ordre ». Read More