Pertuis: Journal à patates – janvier 2022

Amis de la ZAP, bonjour !

Nous vous souhaitons une bonne année de lutte autogérée, de créativité solidaire et de détermination joyeuse. 2022 sera l’année de la Zone à Patates et de l’extension du mouvement d’occupation et de réappropriation des terres lancé par les Soulèvements de la terre à Pertuis depuis avril dernier, en écho au mouvement national.
La première saison de culture de patates, à laquelle nombre d’entre vous ont participé, a fait grossir les rangs des soutiens, et tissé des liens dans la lutte entre tous ceux qui ont donné de leur temps et de leur énergie pour préparer et porter ces actions : paysans, militants, collectifs, de Pertuis ou d’ailleurs.

La deuxième saison de culture a commencé avec une journée de semis de fèves et de blé et surtout par l’occupation de 4 maisons promises à la démolition. Depuis, l’organisation autogestionnaire s’est mise en place, avec l’AG hebdomadaire du lundi soir, où les commissions rendent compte de leur travail et où les décisions importantes sont débattues et votées. Read More

Pertuis: manifestation de soutien contre l’expulsion de la ZAP

Ce jeudi 6 janvier 2022 a eu lieu le procès de la ZAP de Pertuis, occupation de terres agricoles et de 4 maisons vouées à la démolition pour résister au projet d’extension de la ZAE, zone d’activité économique de Pertuis. Le jugement a été mis en délibéré jusqu’au 20 janvier.

Pour que ce projet d’agrandissement voit le jour, que de nouveaux hangars viennent se dresser sur les terres limoneuses de la plaine de la Durance et que l’entreprise multinationale du maire en investisse le tiers, l’Etablissement Public Foncier mandaté par la métropole Aix-Marseille est chargé d’exproprier les terres et habitations qu’il est prévu de raser et bétonner. Read More

Pertuis: audience reportée pour la ZAP, appel à soutien !

Ce jeudi 16 décembre a eu l’audience concernant l’occupation des maisons de la ZAP au tribunal de Pertuis. Le procès a été reporté au 6 janvier prochain. Le type de procédure retenu, (le référé d’heure à heure) n’est d’habitude utilisé que dans les cas d’extrême urgence, il a rendu la préparation de la défense impossible. L’avocate de l’EPF a évoqué “un projet qui pourrait démarrer demain” pour justifier cette urgence et demander une décision d’expulsion immédiate. Grossier mensonge lorsque l’on sait que les appels d’offres pour la démolition des maisons n’ont toujours pas été publiés et que l’on connaît les lenteurs administratives liées aux grands projets d’aménagement. Mauvaise foi stupéfiante également lorsque l’on sait que dans le cadre du recours contre la déclaration d’utilité publique du projet, la défense de l’EPF annonce au contraire que le projet n’est pas encore du tout défini et qu’il ne s’agit pour le moment que de la constitution d’une réserve foncière. La décision du report a montré l’absurdité de l’argumentaire de l’EPF. Read More

Pertuis: procès de la ZAP, appel à soutien, conférence de presse

Nous nous mobilisons contre l’extension de 86 ha, de la zone commerciale de Pertuis et l’artificialisation des terres agricoles qu’il engendrera.
Depuis 3 semaines, nous occupons des maisons, vouées à la destruction pour lutter contre ce projet.
Nous comparaissons devant la justice (quelle injustice!).
Venez nombreuses et nombreux nous soutenir ce jeudi 16 décembre à 14h, devant le tribunal de Pertuis.


Conférence de presse suite aux agissements et menaces de la mairie de Pertuis

Aujourd’hui, suite aux destructions et menaces proférées par la mairie, nous avons tenu une conférence de presse devant la mairie de Pertuis. Voici le texte qui a été lu devant les journalistes présents : Read More

Pertuis: la ZAP une nouvelle fois attaquée, nous ne nous rendrons pas !

Bonjour,

Aujourd’hui la ZAP (Zone à patates) a été attaquée. Une pelleteuse escortée de 6 policiers a démoli le portail et la clôture de la maison commune. Il s’agit d’un acte illégal, la procédure concernant l’occupation étant encore en cours. Nous réagirons rapidement face à cette agression. Voici le communiqué de presse de la ZAP concernant ces agissements :

« Ce matin Roger Pellenc a mis ses menaces à exécution à la ZAP, où nous occupons plusieurs maisons pour lutter contre un projet d’extension d’une zone commerciale et le monde capitaliste qui l’engendre. Un engin de chantier escorté de six policiers municipaux est venu détruire le portail de la maison commune ainsi que la clôture et la haie le long de la rue et a sérieusement endommagé la cabane d’accueil que nous avions construite ces derniers jours. Tout cela sous le regard hilare des municipaux. Read More

Pertuis: pas de pelleteuse à la ZAP !

Ce mercredi 8 décembre, une des maisons voisines de la ZAP (Zone à patates) a été détruite. L’entreprise mandatée pour les travaux était accompagnée par la police municipale et la gendarmerie. Cette même entreprise a tenté de démolir le portail de la maison commune. Ils ont menacé a plusieurs reprises de revenir et ont notamment annoncé que “toutes les autres maisons seraient détruites dans la semaine”.

Nous souhaitons informer monsieur Pellenc, qui ne semble pas au courant, que les quatre maisons encore debout sont occupées par quatre groupes d’habitants différents dont c’est le seul habitat, et que ces occupations ont déjà été constatées. Elles ne sont pas expulsables en l’état, et toute tentative de passage en force, que cela soit pour une expulsion ou pour une démolition, serait donc parfaitement illégale. Read More

Pertuis (84): ouverture de la ZAP

ZAP de Pertuis (84) – Communiqué de presse

L’extension de la Zone d’activité commerciale de Pertuis (84) menace les terres agricoles avoisinantes, ainsi que les habitants locaux qui risquent l’expropriation. Afin d’empêcher ce projet néfaste, nous décidons d’habiter l’une des maisons destinées à être détruites, lançant ainsi la ZAP (Zone à patates) de Pertuis.

Pertuis et la métropole Aix-Marseille veulent doubler la ZAC (Zone d’activité commerciale): 86 hectares vont être bétonnés. La bétonisation implique une perte de biodiversité, une augmentation des risques d’inondation et la mise en péril de notre autonomie alimentaire. Les habitants sont expropriés, leur maisons sont détruites et leurs terres sont rachetées pour une bouchée de pain. Ce projet n’est profitable qu’à l’entreprise Pellenc dont l’ancien PDG n’est autre que l’actuel maire de Pertuis, à l’origine du PLU (Plan local d’urbanisme). Les Pertusiens désapprouvent ce projet d’agrandissement d’une zone commerciale déjà immense. Read More