Grenoble : Actualité de l’occupation des arbres du parc Mistral

L’expulsion est imminente ! Rejoignez l’occupation du parc dès aujourd’hui et dans les quelques jours à venir ! Faites passer ce message à vos listes et contacts.

Depuis maintenant près de trois mois, quelques dizaines d’individu-e-s habitent les arbres du parc Paul Mistral à Grenoble pour empêcher sa destruction. Le stade de foot géant en voie d’y être construit, un des nombreux projets d’urbanisation mégalo de la mairie de Grenoble, pourrait bien être la goutte d’eau qui va faire déborder le vase. Read More

Grenoble : Quelques nouvelles des squatteureuses arrêté-e-s la semaine dernière

Les 7 personnes arrêtées mercredi dernier (21 janvier) pendant le rassemblement de soutien à la Flibustière devant la préf’ ont été relâchées le lendemain après 20 heures de garde-à-vue.

Les sept comparaissent le 17 février 2004 à Grenoble, pour des chefs d’inculpation relativement similaires (« participation à un attroupement illégal »). Un rassemblement de soutien le 22 janvier s’est limité finalement en un rendez-vous d’info puisque les gardé-e-s à vue ont été relâché-e-s peu de temps avant le rassemblement.

Read More

Toulouse : Bref récit du procès du squat Vélorution


  Toulouse : Bref récit du procès du squat Vélorution


L’association Velorution toulousaine qui squatte une maison dans le quartier de Fontaine Lestang au 33 rue d’Auch a depuis mis juin occupé cette jolie petite maison dans un quartier de squats dont les bâtiments appartiennent a l’OPAC.

Le 22 janvier 2004 a eu lieu le procès pour l’expulsion de cette association qui lutte POUR l’utilisation du vélo en ville. Le porte parole de l’association a décidé de se defendre seul. Etant demandeur de logement HLM il a décidé de démontrer que l’OPAC n’a pas rempli son contrat qu’il a passé avec la mairie. La juge n’a rien voulu entendre, elle etait complice de l’OPAC, elle n’a rien voulu entendre sur l’histoire de logement. Tout ça s’est terminé en engueulade dans le TGI de Toulouse.

La décision du tribunal sera donnée le 10 Fevrier… Mais on connaît déjà la réponse…

Let’s Tuned

Vanz


Grenoble : Compte-rendu de l’action contre GEG le 20 janvier 2004

Compte rendu ACTION G.E.G mardi 20 janvier à 17h

Une cinquantaine de personnes se sont rendues à l’agence G.E.G de la place Vaucanson à Grenoble avec des bougies et des détournements d’un tract officiel qui fait la propagande « solidaire » de la compagnie qui distribue l’électricité et le gaz à Grenoble.

La compagnie refuse depuis le début du mois de novembre de donner un contrat d’approvisionnement en électricité aux squatteur-euse-s de Golgoth-A-10 10 10, 14 rue Paul Doumer à Grenoble, sous prétexte que le propriétaire leur a demandé de ne pas nous approvisionner aussitôt après qu’il eut appris notre présence dans sa maison abandonnée.

Read More

Nantes : La Poudrière expulsable à partir du 28 mars 2004…


  Nantes : La Poudrière expulsable à partir du 28 mars 2004…


Le squat de la Poudrière qui s’est ouvert à Nantes le 10 novembre est expulsable à partir du 28 mars…

Ce squat est un ancien théâtre qui était abandonné depuis deux ans, il est propriété d’une association qui gère les biens de l’église dans le 44, nous sommes passé-e-s deux fois en procès et nous avons bien sûr perdu… Mais voilà, ici le lieu vit grâce à plein d’activités et de projets portés par plein de personnes… Ce qui fait que le lieu est très vivant: atelier de danse (pour des manifs), jonglage, informatique sous GNU/linux, infokiosque, zone de gratuité, échanges de savoir à différents niveaux sur différentes choses, plus des projets de self-défense, couture, cuisine collective…

nos contacts pour plus d’info ou pour passer:

lapoudriere [at] squat [point] net

http://www.lapoudriere.squat.net

tel 02.40.29.42.58

la poudrière, 4 rue du colonel boutin, 44000 nantes, fr.

damienlp


Grenoble : Violences policières contre un rassemblement en soutien au squat de la Flibustière

Aujourd’hui, mercredi 21 janvier une cinquantaine de personnes ont manifesté devant la préfecture pour protester contre l’expulsion de la Flibustière. Ce squat de femmes et de lesbiennes est en effet expulsable à partir d’aujourd’hui. Quatre femmes étaient enchaînées autour de porte-drapeaux pendant que le reste des gens muni-e-s de banderoles et de tracts, scandaient des slogans contre les expulsions. Read More

Barcelone : Expulsion de l’Ateneu de Cornella

Le plus vieux squat de Barcelone a été expulsé hier matin [20 janvier 2004] vers 9 heures à l’aide de plus de 30 véhicules, des anti-émeutes et un hélicoptère pour … 4 personnes. L’une d’elle a été arrêtée pour résistance. Les occupantEs ont pu sortir leurs affaires, tandis que dehors une concentration d’une centaine de personnes coupaient des rues, et essayaient de revenir vers l’Ateneu protégé par de nombreuses lignes de policiers. Read More

Grenoble : L’occupation des arbres du parc Mistral continue

POURQUOI PRENONS-NOUS FROID DANS LES ARBRES ?

Au delà de la destruction du parc Mistral, s’opposer à une logique de développement et d’urbanisme.

Depuis deux mois l’occupation des arbres du parc Mistral à permis de faire connaître la résistance pour la préservation de cet espace. Aujourd’hui encore, cette action, plaçant la mairie dans une situation de porte a faux, remet en cause la construction du stade. Des actions de résistances quotidiennes ont permis d’empêcher l’avancée du chantier. Cependant tout cela n’aurait pas été possible sans le soutien massif et concret de nombreuses personnes que nous remercions. Read More

Lausanne : Appel à soutenir le squat de la Riposte

Le squat de la Riposte à Lausanne (Suisse) est menacé d’évacuation. Une dizaine de personnes y vivent depuis bientôt 4 mois. Afin de « préparer au mieux » le G8, les autorités ont évacué la plupart des squats, et aujourd’hui, la répression sur ceux-ci n’a pas stoppé. En moins d’une année, 6 maisons ont été fermées. Nous avons besoin de solidarité et nous vous demandons d’envoyer la lettre qui suit au propriétaire (la Poste, une ancienne entreprise publique) et à la municipalité de Lausanne. Vous pouvez bien sûr la modifier à votre goût. Read More

Grenoble : Action pour l’électricité – squat Golgoth-a-xxx

Appel à un rassemblement festif pour protester contre le refus de la GEG [Gaz et Electricité de Grenoble] de mettre l’électricité au squat Golgoth-A-XXX. RDV square du Dr Martin le mardi 20 janvier 2004, à 17H00. Amenez de la lumière, bougies, frontales, loupiotes en tout genre… Venez nombreux/ses, on va bien s’amuser !

Solidarité avec les squats !

Golgoth-a-xxx [at] squat [point] net / 04 76 42 04 64

Toulouse : Procès du squat Vélorutionnaire


  Toulouse : Procès du squat Vélorutionnaire


Procès du squat vélorutionnaire le jeudi 22 janvier 2004 à 8h30 place du Salin à Toulouse.

L’OPAC de Toulouse veut expulser des personnes et une association de vélo, qui occupent une maison abandonnée depuis 6 ans dans le quartier Fontaine Lestang, 33 rue d’Auch. L’association est donc en procès la semaine prochaine et invite tout le monde à venir les soutenir.

L’associations amène le thé et le café, à vous d’amener les croissants.

Pour rappel, la « Vélorution » est une association qui milite pour l’usage du velo, qui reste le moyen de transport le plus efficace, le moins polluant et le moins cher de tous. Depuis 2 ans d’existance et fort de ses 150 membres l’associations esperait pouvoir continuer tranquillement son oeuvre salvatrice mais il semblerait que les sphères du pouvoir en aient décidé autrement. Alors faites passer le message et venez nombreux, nombreux, nombreux…

Vanzetti


Dijon : Activités des Tanneries – Janvier/Février/Mars 2004

* Vendredi 16 Janvier – 21h/4 zorros

Concert de soutien à une école au Chiapas (NUTCASE HC Mélo / Dijon-Paris, PSYCHOTIC REACTION Garage Rock / Dijon, …), organisé par le Groupe Libertaire

* Lundi 20 Janvier – 19h30 – Assemblée Générale

* Mercredi 21 Janvier – 19h Lectures collectives d’extraits de brochures, romans, etc.

* Samedi 24 Janvier – 15h Atelier Print d’initiation au langage de programmation fonctionnel Haskell. Ouvert aux débutant-e-s! Read More

Grenoble / Fontaine : Risque d’expulsion à la Flibustière

URGENT, RISQUE D’EXPULSION DE LA FLIBUSTIERE !!!

La Flibustière est un squat d’habitation et d’activité entre femmes et lesbiennes ouvert à Fontaine (banlieue grenobloise) début octobre 2003 dans une démarche anarcha-féministe.

Le propriétaire, détenant plusieurs maisons vides, a entamé une procédure judiciaire contre nous. Aujourd’hui, jeudi 8 janvier, le jugement a été rendu : le lieu est expulsable sans délai, la juge ayant décidé de nous supprimer la trêve d’hiver. Read More

Zürich : Expulsion des squats Egocity et Viereck


  Zürich : Expulsion des squats Egocity et Viereck


Le 6 janvier 2004 au matin, le squat Egocity (Zürich – 97 Badener Strasse) a été expulsé par les forces de police, de manière violente (utilisation de gaz, matraquages, …) et avec une destruction systématique de l’intérieur du lieu. Les batîments ont visiblement aussi été détruits peu après.

Le lieu était sous le coup d’une menace d’expulsion depuis quelques temps, et il avait déjà réussi à échapper à une expulsion il y a quelques semaines, grace à une résistance déterminée. Les occupantEs du lieu campent visiblement à côté, en préparant des actions.

Liens vers des vidéos de l’expulsion: http://ch.indymedia.org/fr/2004/01/16959.shtml

Liens vers des infos récentes: (en allemand) http://ch.indymedia.org/de/index.shtml

Site d’egocity: (pas à jour et en allemand) http://www.egocity.net

Ci-après la traduction en français de certaines informations disponibles sur la partie allemande d’indymedia suisse:

Ces deux vidéos ilustrent l’évacuation brutale par la police des maisons occupées Egocity et Viereck, à Zurich, ce matin [6 janvier]. Les flics ont tiré des balles en caoutchouc à des distances rapprochées, frappé les gens à coups de matraques, lancé des lacrymos (CS) et sprayé du poivre en pleine face. Plusieurs personnes ont été blessées (notamment intoxication, brûlures au visage et aux yeux). Les trois personnes qui s’étaient hissées sur une plate-forme suspendue entre les maisons ont été arrêtées dès leur descente. La destruction des immeubles a commencé alors que les gens étaient encore sur place.

Traduction des nouvelles publiées sur Indy CH alémanique à 18 h 25 le 6 janvier :

Ce soir, nous avons récupéré ce qui nous avait été pris ce matin.

Nous avons monté nos tentes sur les ruines de notre Egocity. Nous ne partirons pas, ne ne reculerons pas d’un pas. Nos tentes sont rouge vif. Du rouge de la violence, comme un signe de lutte contre la répression et le capital.

Tout le monde est invité à nous rendre visite. Toutes celles et ceux qui veulent se solidariser avec nous sont les bienvenu-e-s.

D’autres actions et des précisions suivront…

djr


Irak : Des squatters dans des édifices militaires

Bagdad, 15 décembre 2003. Nous avions quitté l’automobile et commencé à marcher sur la route du Ministère de l’Intérieur barricadé. Tout à coup, des coups de feu. Puis des tirs plus lourds. Un groupe de jeunes nous dépassa et l’un d’eux dit : « Saddam », en faisant un geste avec ses mains qui semblait mimer des menottes.

Nous étions sur cette rue à l’invitation de l’un des résidents du « Département de la surveillance militaire » que nous avions rencontré au centre-ville quelques jours plus tôt. Il est l’un des nombreux squatters qui, après que l’armée eût abandonné ses édifices partout dans Bagdad et probablement dans plusieurs autres villes en Irak, ont trouvé refuge dans ces édifices avec leurs familles. Certains avaient perdu leur emploi après l’invasion et ne pouvaient plus payer leur loyer ; d’autres trouvaient dans ces lieux de meilleures conditions que les locaux exigus où ils s’entassaient auparavant ; alors que quelques-uns étaient déjà sans abri, vivant sous des ponts ou dans des conteneurs, avant d’emménager dans cet endroit.

Il nous fallût du temps, à nous et aux squatters, pour passer à un autre sujet que la nouvelle de la capture de Saddam et pour en venir à ce qui motivait notre présence : prendre connaissance de leurs conditions de vie et en apprendre plus long sur leur passé, leurs besoins actuels et leurs espoirs pour l’avenir.

Read More