Zürich (Suisse): ouverture de la Kolibriweg 5

Dans la nuit du 7 juin 2019, nous avons occupé la maison du Kolibriweg 5 à Zürich. Il y a trop de bâtiments vides dans cette ville et, en même temps, les loyers ne peuvent plus être payés et beaucoup de gens ont et trouvent à peine ou pas de toit au-dessus de leur tête. Nous avons décidé de ne pas aller plus loin dans ces conditions et de devenir actif-ve-s. Peu après l’occupation, les premiers flics sont apparus. On nous a demandé de communiquer, puis on nous a menacés pendant longtemps, on nous a menti et on a essayé de nous mettre sous pression. Nous n’avons pas toujours réagi à ce jeu et avons décidé de ne pas quitter la maison et de défendre l’occupation. Après de longues et difficiles négociations, les flics sont repartis. Des négociations avec le propriétaire sont envisagées. A partir de maintenant, nous attendons avec impatience une visite de soutien. D’autres mises à jour suivront. Read More

Zürich: la police s’interroge

Au XIIe siècle, les voyageurs qui arrivaient à Zurich, pouvaient lire cette inscription à l’entrée de la ville : « Zurich, noble par la richesse de beaucoup de choses ».
Elle occupe aujourd’hui la troisième place dans le classement des villes où habiter coûte le plus cher ; la seconde dans le classement des villes du monde où il fait bon vivre.

Vendredi 12 décembre, il semblerait que 200 habitants mécontents se soient retrouvés à la nuit tombée. Après avoir déroulé une banderole sur laquelle était inscrit « reprenons la rue », ils se seraient mis en ordre de marche, parcourant la ville, le visage dissimulé. Read More

Zürich (Suisse): expulsion de l’Autonomer Beauty Salon et de Labitzke

Jeudi 7 août 2014, l’aire squattée Labitzke (où se trouve l’Autonomer Beauty Salon), située dans le quartier Altstetten, à Zürich, a été prise d’assaut par la police et expulsée, malgré une résistance déterminée de ses habitant-e-s.

Récit heure par heure, ci-dessous:
Read More

Berlin & Zürich: Actions de solidarité avec les insurgé-e-s du Brésil

La solidarité avec les insurgé-e-s du Brésil s’exprime à nouveau en Europe. Dans la nuit du 11 au 12 juin, à Berlin, une action directe a visé un grand magasin Adidas, un des sponsors officiels de la Coupe du Monde de la FIFA. Et ce samedi 14 juin, une manifestation sauvage s’est dirigée à Zürich jusque devant le siège international de la FIFA, où de la peinture rouge a recouvert une partie de la façade du bâtiment. Plus d’infos ci-dessous: Read More

Zürich: Ça devient concret pour le squat Binz

A partir du 31 mai, le squat Binz à Zürich est menacé de se faire évacuer. Le canton de Zürich souhaiterait détruire au plus vite les bâtiments qui se trouvent sur la parcelle pour transmettre celle-ci, début 2014, à la ’Stiftung Abendrot’.

PAS DE DEMOLITION SANS PROJET CONCRET !

Le début des travaux étant prévus octobre 2014, le projet de la ’Stiftung Abendrot’ étant encore on phase de planification…

… Voilà pourquoi : Read More

Zürich: Émeutes lors d’une manif sauvage en soutien au squat Binz

Dans la nuit du samedi 2 au dimanche 3 mars 2013, Zürich s’est déchaînée contre les menaces d’expulsion qui visent le squat Binz.

Les affrontements ont fait pour plusieurs centaines de milliers de francs suisses de dégâts dans la ville de Zürich.

« Des magasins ont été pillés et des bâtiments maculés de peinture, sans compter de nombreuses vitrines cassées. La police municipale zurichoise est intervenue avec des balles en caoutchouc, gaz lacrymogène et lances à eau. Read More

Zürich: Vidéo de l’Eglise Occupée

11 janv. 2009

Avant la manifestation du samedi et le déménagement dans l’église St. Jakob du dimanche, les squatteurs de l’église « Prediger » à Zürich sont toujours actifs dans leur combat. Au même moment, les pressions médiatiques et de l’église augmentent et des appels pour que les réfugiés quittent les lieux deviennent plus forts.

Dans le court-métrage, trois migrants de la Guinée-Bissau, de l’Iran et de l’Irak et une activiste du comité local de soutien décrivent le situation actuelle et les problèmes rencontrés et donnent un aperçu des mécanismes de leur organisation collective.

Vous pouvez visionner et/ou télécharger le film en suivant ce lien:
http://a-films.blogspot.com/2009/01/020109fr.html

Vous trouverez plus d’informations sur le squat ici:
http://www.bleiberecht.ch/
http://www.droit-de-rester.blogspot.com/

A-films

Tags:

Louvain (Leuven, Belgique): Chronique d’une semaine agitée ; de l’expulsion à la manifestation

Chronique d’une semaine agitée à Louvain ; de l’expulsion à la manifestation

Le matin du lundi 19 juin 2007, à 9 heures, les flics ont investi le squat de la Schapenstraat (Squattus Dei). Ils étaient porteurs d’un mandat d’expulsion immédiate. Ainsi la procédure habituelle (c’est à dire un délai de 24 heures pour évacuer le bâtiment avant l’expulsion) n’était donc pas d’application, et personne n’était prévenu. Personne n’était sur place lors de l’expulsion, il n’y a donc pas eu d’arrestations lors de celle-ci. Read More

Zürich: EXIL expulsé, premières impressions

  Zürich: EXIL expulsé, premières impressions


Trouvé sur Indymedia Suisse
( http://www.indymedia.ch/fr/2004/09/26466.shtml):

Traduction d’un post publié sur indymedia Suisse alémanique
http://www.ch.indymedia.org/de/2004/09/26447.shtml

exiltante, 29.09.2004 17:06

Mercredi matin, vers 8h, l’expulsion annoncée a été effectuée par la police municipale de Zurich. Plus de résistance sur place, les derniers occupants ont fui, au grand dam des flics qui avaient déployé les grands moyens. Oui, cest terriblement triste Exil est aux mains des démolisseurs prêts à exécuter les plans d’Eberle.

Nous avons passé toute la nuit à déménager le plus vite possible, mais une grande partie de nos affaires est restée dans les maisons. La dernière camionnette a été mise en sécurité à la dernière minute. etc, etc.

Sorry, pas dautres nouvelles pour le moment. Nous sommes complètement cassés et notre maison dAdliswil risque de lêtre bientôt. Au moins, nous y sommes encore. Cest une petite consolation, mais là aussi, ils menacent de nous expulser depuis ce midi Venez nous rendre visite!

Zürichstr. 77/79 à Adliswil, terminus du 7, puis environ 2 km plus loin, tout droit.

(Suite, publiée sous http://www.ch.indymedia.org/de/2004/09/26463.shtml)

A Adliswil, nous ne sommes apparemment pas les bienvenus

(Ex)ilantInnen, 29.09.2004 23:57

On ninspire que la méfiance

Jusquici, nous avions encore limpression d’avoir trouvé un nouvel Exil paisible à Adliswil, où nous pourrions rester quelques années. Grossière erreur!

Cette fois, ce ne sont pas seulement les flics qui nous prennent la tête un voisin a dit hier soir qu’il avait payé plus dun million pour son pavillon et qu’il ne voulait pas avoir des «fouteurs de merde» dans le voisinage. Puis ça a continué avec le cisaillage d’un pneu de notre tracteur et maintenant la milice d’Adliswil patrouille autour de nous avec des chiens et des sprays au poivre. Aux dernières nouvelles, les flics veulent se débarrasser de nous définitivement avant la fin de la semaine; ça risque de chauffer Vous pouvez vous imaginer ce qu’on éprouve.

d.


Zürich: compte-rendu d’une manifestation nocturne de soutien à EXIL et autres espaces occupés

Ce samedi 25 septembre 2004 à 20h avait lieu une manifestation contre l’expulsion de EXIL (qui peut survenir dès le 29 septembre prochain), et pour la défense des espaces squattés, menacés par une récente modification de la loi (voir http://squat.net/fr/news/zurich260904.html).

Rendez-vous était donné à 20h dans Baeckeranlage, parc situé dans un quartier populaire de Zürich, non loin de feu-Egocity et de Kalki, espace d’activités et d’habitation occupé dans la foulée de l’expulsion d’Egocity en janvier dernier. Tout autour du parc, un dispositif policier est déployé pour « aceuillir » les manifestant-e-s et contrôler les identités. Deux personnes seront d’ailleurs arrêtées, pour être en possession de lunettes protectrices. Seule une entrée permet d’éviter la fouille, et c’est assez vite quelques centaines de personnes qui s’y retrouvent, pour entamer une manif ponctuée de quelques slogans en allemand et français, secouée par des pétards et autres feux d’artifice.

Read More

Zürich: sérieux dangers pour tous les espaces squattés, et menace d’expulsion de ‘EXIL’ en particulier

  Zürich: sérieux dangers pour tous les espaces squattés, et menace d’expulsion de ‘EXIL’ en particulier


EXIL est l’un des derniers grands squats d’activités à Zürich, composé d’un espace d’activité hébergeant notamment une salle de concert ainsi qu’un atelier de sérigraphie, d’une maison d’habitation, ainsi que d’un « wagenburg » (camp de roulottes et camions), au sein desquels vivent quelques 30 personnes. Le lieu est occupé depuis deux ans, et propose une programmation régulière d’activités depuis.

Il y a tout juste deux semaines, les occupant-e-s d’EXIL ont appris qu’ils et elles en seraient en expulsé-e-s le 29 septembre 2004. Le propriétaire n’est autre qu’Andreas Eberle, grand propriétaire et speculateur suisse, qui s’est maintes fois fait remarquer pour son zèle à expulser les maisons occupées (le squat Egocity, expulsé et rasé début janvier 2004, lui appartenait) et ses magouilles financières (il a du par deux fois se présenter devant le juge, pour ne pas avoir payé ses ouvriers, et pour avoir détourné plus de 100 000 francs de l’état suisse, destinés à la transformation d’une maison en logement social).

Mais au delà du risque immédiat de voir un espace autogéré disparaître, c’est la possibilité même d’inscrire des projets d’occupation de maisons abandonnées dans la durée qui se voit aujourd’hui menacée. Jusqu’à présent, il fallait à un propriétaire un projet concrêt de reconstruction de son bâtiment pour pouvoir en expulser les occupant-e-s. Il lui fallait alors réunir permis de construire *et* permis de démolir pour que la police entre en scene. Mais une subtile modification de la loi, survenue récemment, ouvre la porte à l’expulsion systématique des maisons occupées: le propriétaire n’a désormais besoin que d’un permis de démolir pour expulser (disponible dans de brefs délais), sans forcément de projet à l’appuis.

EXIL est le premier espace a être directement victime de cette modification légale, son propriétaire n’ayant aucun projet de construction sur le terrain. Sa défense mobilise donc, au delà de l’habituelle solidarité intersquat, nombre de squatteurs et squatteuses concerné-e-s par cette nouvelle mesure. Diverses actions ont déjà eu lieu pour soutenir le squat, parmis lesquelles divers slogans de soutien peints à la bombe et collages sur les murs de Zürich, ainsi qu’une déambulation à vélo à travers la ville le 20 septembre dernier. Rendez-vous était donné ce samedi 25 à 20h, pour une large manifestation contre l’expulsion d’EXIL, dans la constitution plus générale d’un rapport de force visant à empêcher la destruction de tous les espaces autogérés squattés, dans une ville ou l’occupation de maisons abandonnées est de plus en plus difficile.

darkveggy <darkveggy [at] squat [point] net>


Tags:

Zürich: menaces d’expulsion contre le squat EXIL et actions de résistance

  Zürich: menaces d’expulsion contre le squat EXIL et actions de résistance


Après l’expulsion de EGOCITY en décembre dernier, c’est à l’un des derniers gros squats d’activités d’être menacé à Zürich: EXIL.

Aussi les squatteurs et squatteuses appellent-ils à une large mobilisation pour préserver cet espace et enrayer la politique répressive d’expulsion que connait désormais la ville.

Une manifestation est organisée ce samedi 25 septembre 2004, à 20H, à Bäckeranlage, Zürich, dont l’affiche est disponible sur egocity.net: http://egocity.net/uploadFiles/1095503172.jpg

* * *

Ci-dessous, une info parue sur indymedia.ch (http://www.indymedia.ch/frmix/2004/09/26259.shtml):

20.09.2004 – manifestation en vélo; EXIL résiste..

EXIL squat-wagenburg à Zürich, a reçu un délais d’évacuation pour le 29 septembre.

Aujourd’hui a pris forme une sympatique manifestation spontanée en vélo. De squat en squat, dans la gare centrale, et jusque dans les halls du « Hochbaudepartement »; 50 personnes, leur vélos et un soundsystem ont manifesté contre l’évacuation d’EXIL et la situation critique de la ville de Zürich à l’encontre des maisons occupées.

Le propriétaire et architecte saint-gallois Andreas Eberle (Ego-city R.I.P), a obtenu l’autorisation de détruire les 2 maisons occupées depuis 2 ans sans qu’il ait obtenu la permission de construire.

Les exiléEs appellent à la résistance : manifestation samedi 25.09.04 à 20h00. RÉSISTANCE.. EXIL BLEIBT!!

Darkveggy


Zurich : Le squat EXIL menacé d’expulsion !

  Zurich : Le squat EXIL menacé d’expulsion !


Aujourd’hui, 13 septembre 2004, Exil a reçu son avis d’expulsion pour le 29 septembre.

Exil, le seul squat avec caravanes installé à Zurich, allait fêter son deuxième anniversaire ce mois-ci. La police zurichoise a délivré l’avis d’expulsion ce matin à 9h. Le spéculateur Andreas Eberle, propriétaire des lieux situés 32-34 Hagenbuchrain a apparemment réussi à financer un permis de démolir. Les 25 habitant.e.s sont maintenant confronté.e.s à un gros problème.

Paix dans les chaumières, guerre aux palais !

Stralsund


Tags:

Zürich : Expulsion des squats Egocity et Viereck

  Zürich : Expulsion des squats Egocity et Viereck


Le 6 janvier 2004 au matin, le squat Egocity (Zürich – 97 Badener Strasse) a été expulsé par les forces de police, de manière violente (utilisation de gaz, matraquages, …) et avec une destruction systématique de l’intérieur du lieu. Les batîments ont visiblement aussi été détruits peu après.

Le lieu était sous le coup d’une menace d’expulsion depuis quelques temps, et il avait déjà réussi à échapper à une expulsion il y a quelques semaines, grace à une résistance déterminée. Les occupantEs du lieu campent visiblement à côté, en préparant des actions.

Liens vers des vidéos de l’expulsion: http://ch.indymedia.org/fr/2004/01/16959.shtml

Liens vers des infos récentes: (en allemand) http://ch.indymedia.org/de/index.shtml

Site d’egocity: (pas à jour et en allemand) http://www.egocity.net

Ci-après la traduction en français de certaines informations disponibles sur la partie allemande d’indymedia suisse:

Ces deux vidéos ilustrent l’évacuation brutale par la police des maisons occupées Egocity et Viereck, à Zurich, ce matin [6 janvier]. Les flics ont tiré des balles en caoutchouc à des distances rapprochées, frappé les gens à coups de matraques, lancé des lacrymos (CS) et sprayé du poivre en pleine face. Plusieurs personnes ont été blessées (notamment intoxication, brûlures au visage et aux yeux). Les trois personnes qui s’étaient hissées sur une plate-forme suspendue entre les maisons ont été arrêtées dès leur descente. La destruction des immeubles a commencé alors que les gens étaient encore sur place.

Traduction des nouvelles publiées sur Indy CH alémanique à 18 h 25 le 6 janvier :

Ce soir, nous avons récupéré ce qui nous avait été pris ce matin.

Nous avons monté nos tentes sur les ruines de notre Egocity. Nous ne partirons pas, ne ne reculerons pas d’un pas. Nos tentes sont rouge vif. Du rouge de la violence, comme un signe de lutte contre la répression et le capital.

Tout le monde est invité à nous rendre visite. Toutes celles et ceux qui veulent se solidariser avec nous sont les bienvenu-e-s.

D’autres actions et des précisions suivront…

djr