Abidjan (Côte-d’Ivoire): une opération d’expulsion provoque des affrontements à Yopougon

Mercredi 6 octobre 2021, à Yopougon, en banlieue ouest d’Abidjan, une « opération de déguerpissement » de personnes installées au niveau de la zone industrielle du carrefour Ferraille a provoqué des affrontements entre la population et les forces de l’ordre.

Yopougon est la cible régulière des forces de l’ordre, comme par exemple il y a trois ans quand l’État a entrepris de détruire Adjamé-village.

[Source: AIP.]

Koungou (Mayotte): retour de flammes pour les expulseurs

L’hôtel de ville de Koungou, deuxième commune la plus peuplée de Mayotte, a été la cible d’un incendie volontaire le soir du lundi 27 septembre 2021, après des manifestations contre la destruction d’un bidonville comprenant environ 350 habitations. Alors que l’atmosphère était plus à l’émeute qu’à a simple manifestation, des barricades (notamment près de la maison d’arrêt de Majicavo) et des affrontements avec la flicaille ayant cours, le feu a démarré dans trois voitures garées sur le parking de la mairie, avant de se propager au bâtiment principal et à une annexe en construction qui devait accueillir une cafétéria. Les pompiers se sont rendu sur place pour éteindre le feu, escortés par les forces de l’ordre. Read More

Benin City (Nigeria): manifestation contre des démolitions de bâtiments par l’armée nigériane

Le 16 août 2021, des centaines d’habitant·e·s de la communauté Oghede, à Benin City, dans l’Etat d’Edo, ont manifesté contre la démolition de bâtiments et de structures construites par les habitant·e·s eux-mêmes, notamment des tombes. Les manifestant·e·s revendiquaient leurs terres, menacées d’expropriation par l’armée nigériane. Des pancartes et banderoles avec des inscriptions contre l’armée ont pu être vues pendant la manif. Read More

Dougar & Dakar (Sénégal): résistance contre des opérations foncières

Au Sénégal, les opérations d’expulsion et d’appropriation de terres par l’État aux dépens des populations sont fréquentes ces derniers mois.

Du 28 avril au 1er mai 2021, dans le village de Dougar (à environ 35km à l’est de Dakar), des logements ont été détruits par les forces de l’ordre et la DSCOS (Direction de la Surveillance et du Contrôle de l’Occupation du Sol), provoquant la colère des habitant·e·s et des émeutes. La société « Sen Pick Up Investissement » cherche à s’implanter sur des terrains déjà habités, avec l’aval du gouvernement. Comme le dit une habitante: « Nous sommes prêts à mourir pour notre terre ». Des manifestations ont eu lieu, des blocages de routes ont été mis en place, mais la répression a continué… Read More

Tripoli (Libye): l’ancien QG de Kadhafi est squatté depuis près de dix ans

Note de Squat!net: Une fois n’est pas coutume, du fait du peu d’informations directes que nous avons en provenance de Libye, nous reprenons ici un article issu de la presse francophone mainstream.

L’ancien QG de Kadhafi, squatté par des dizaines de familles


AFP | Dimanche 20 juin 2021

Tombé en ruine après la chute du régime de Mouammar Kadhafi en 2011, l’ancien quartier général du dictateur libyen est squatté par des dizaines de familles, devenant le symbole de la crise de logement qui affecte Tripoli. Read More

Mogale City (Afrique du Sud): des terres ou des émeutes !

Des habitant·e·s du quartier de Rietvallei, à Mogale City, sont descendu·e·s dans les rues le matin du lundi 24 mai 2021 pour protester contre l’attribution de terres pour construire des maisons qui ne sont jamais pour eux et elles alors qu’iels manquent de logements [1] et sont parfois en attente de logements sociaux depuis une vingtaine d’années ! Iels en ont marre d’être ignoré·e·s par le gouvernement, qui prétend pourtant aider les pauvres…

En cortège dans les rues puis en mode émeutes, les manifestant·e·s ont crié « No land, no vote » [2].

Des affrontements ont eu lieu entre des manifestant·e·s et la police sud-africaine. Au moins six personnes ont été arrêtées pour « violence publique ». Read More

Douala (Cameroun): résistance aux expulsions dans le cadre de l’agrandissement de l’aéroport

Samedi 9 janvier 2021, des émeutes ont éclaté du côté de l’aéroport international de Douala. Des milliers de personnes vivent là dans un énorme bidonville, pour certaines depuis les années 1990. Pourtant, l’État a décidé d’y envoyer sa police pour expulser les gens et détruire leurs logements. Comme ailleurs, le profit capitaliste des plus riches passe avant le bien-être des habitant·es les plus pauvres. Read More

Tozeur (Tunisie): des émeutes pour revendiquer des terres !

À Tozeur, aux confins de l’Atlas et du désert du Sahara, des émeutes ont eu lieu dans la soirée du samedi 19 décembre 2020, jusque tard dans la nuit. Les manifestant·e·s, dont certain·e·s font partie de la Coordination de la « création d’une nouvelle Tozeur », revendiquent des terres domaniales, notamment pour y ériger des maisons ou légaliser leur situation (et donc éviter des menaces d’expulsion). De plus, selon la Coordination de la « création d’une nouvelle Tozeur », un groupe de personnes influentes ont saisi plus de 18 hectares de terres du domaine national, ce qui les a également poussé à protester, afin de mieux répartir ces terres.

D’abord en mode manif/rassemblement au centre-ville vers midi, en face de l’hôtel du gouvernorat de la municipalité de Tozeur, la situation s’est animée dans tout le quartier quand des affrontements avec la police ont éclaté, pierres contre gaz lacrymogènes. Read More

Cape Town (Afrique du Sud): un enfant tué pendant une opération d’expulsion!

Lundi 24 août 2020, la police a envahi le quartier occupé d’Epping Forest, à Cape Town, pour y démolir plusieurs habitations auto-construites illégalement, provoquant des émeutes, les habitant⋅e⋅s refusant de se laisser déloger et de voir leurs domiciles démolis.

Pendant les affrontements qui ont eu lieu pendant les expulsions, un garçon de 8 ans a été tué et une fille de 12 ans a été grièvement blessée. Les deux ont été touché⋅e⋅s par des balles perdues, tirées par des habitant⋅e⋅s selon le maire de Cape Town, Dan Plato, mais plus vraisemblablement tirées par la police (selon des habitant⋅e⋅s et activistes du quartier). Read More

Cape Town (Afrique du Sud): la lutte continue à Kraaifontein

Depuis le 20 juillet, comme on l’a déjà écrit dans cet article, le quartier de Kraaifontein est sous occupation policière et en lutte contre les incursions des keufs qui cherchent à expulser des habitant⋅e⋅s et démolir leurs domiciles.

On savait que ça avait duré au moins jusqu’au 26 juillet, hé bien tout continue: démolitions de cabanes et autres habitats auto-construits continuent, arrestations d’habitant⋅e⋅s en lutte et résistance collective pour préserver les lieux de vie attaqués par les flics, comme on peut le voir sur ces deux vidéos, tournées les jeudi 6 et vendredi 7 août 2020: Read More

Cape Town (Afrique du Sud): jours de résistance aux expulsions à Kraaifontein

Depuis le 20 juillet 2020, plusieurs bâtiments d’habitation, pour la plupart auto-construits par leurs habitant⋅e⋅s, ont été démolis par les autorités sud-africaines, à Kraaifontein, en banlieue de Cape Town.

Des manifs, des émeutes et des rassemblements ont lieu régulièrement depuis près de deux semaines pour protester contre ces expulsions. Le dimanche 26 juillet, des affrontements ont eu lieu entre des habitant⋅e⋅s et les forces de l’ordre. Les flics ont été caillassés, des véhicules ont été incendiés (dont au moins un véhicule de la police). Des pneus ont été brûlés en différents endroits de la ville pour bloquer les routes principales R300 et Tygerberg Raceway. Les flics ont fait usage de flashballs et de grenades assourdissantes pour disperser les émeutier⋅e⋅s, au nombre d’au moins un millier selon la presse sud-africaine. Read More

Nairobi (Kenya): expulsion = émeute

Le vendredi 8 mai 2020, à Nairobi, des centaines de manifestant·e·s ont envahi les rues, incendiant des voitures et érigeant des barricades en mettant le feu à des pneus, notamment pour bloquer une des routes principales de la capitale. Pourquoi ? Parce que le gouvernement a commencé depuis lundi à procéder à l’expulsion d’un bidonville gigantesque, dans le quartier de Kariobangi, qui abrite plus de 7 000 personnes, en démolissant un bon nombre d’habitations et de boutiques autoconstruites (la veille, le marché Korogocho avait été fermé par le gouvernement à cause de son aspect « informel » et illégal, mettant dans la merde un paquet de gens, jusqu’à 100 000, qui dépendent de ce marché pour leur vie quotidienne).

La plupart des personnes expulsées depuis lundi, plusieurs milliers, dorment dans la rue, sous la pluie et dans l’isolement dû aux restrictions de mouvements liées à la pandémie de Covid-19.

Le gouvernement affirme que le territoire du bidonville lui appartient, et l’expulsion-démolition a eu lieu malgré une décision du tribunal qui avait statué quelques jours auparavant en faveur des habitant·e·s pour arrêter les démolitions… Et certain·e·s des habitant·e·s expulsé·e·s avaient en leur possession des permis d’habiter sur les lieux depuis 2008. Read More

M’sila (Algérie): émeute du logement à la cité Ichbilia

Le dimanche 6 octobre 2019, à M’sila, la colère a grondé autour de la cité Ichbilia. De nombreux manifestants étaient dans la rue pour exiger au wali l’affichage de la liste des bénéficiaires de 1 262 logements publics locatifs dont la première liste avait été gelée il y a quelques mois.

Les manifestants ont caillassé la police, faisant plusieurs blessés côté policiers (neuf ont fait un passage à l’hôpital, l’un d’entre y étant toujours, grièvement blessé). Read More

Roodepoort (Afrique du Sud): le centre-ville complètement bloqué, pour de meilleures conditions de logement !

Une partie de la population de Roodepoort, en banlieue ouest de Johannesburg n’en peut plus de subir des injustices concernant leurs conditions de logement.

Dès 3h du matin le vendredi 20 septembre 2019, ça a chauffé dans les rues de Roodepoort. Aux alentours de 4h du matin, le centre-ville était complètement bloqué. On pouvait voir des barricades de pneus en feu et de grosses pierres sur plusieurs routes importantes de la ville, notamment sur Albertina Sisulu Road, Van Wyk Street, Maré Street et Dumat Street, où la circulation automobile était impossible, cela pendant de longues heures. Read More

Nairobi (Kenya): affrontements lors d’une opération de démolition de logements dans le quartier de Mathare

Tôt dans la matinée du mardi 23 juillet 2019, des habitant-e-s du quartier de Mathare, dans la capitale kenyane, se sont opposé à une opération de démolition de logements menée par la police.

Les flics sont arrivés dans la nuit, et face à l’insoumission des habitant·e·s, ils ont balancé les premières grenades lacrymogènes vers 4 heures du matin, déclenchant une émeute dans le quartier. Read More