Montreuil (93): Hommage à la DemiLune

Un texte, une perspective, un récit, qui ne se veut pas exhaustif, mais qui cherche à décrire quelque chose qui s’est passé, quelque part, un moment, vers La Boissière, à Montreuil

Un texte, un hommage, à tous et chacun, à faire circuler ou pas, selon les désirs de chaque personne…

Aucun auteur, tous les auteurs. Read More

Rennes: Quelques nouvelles de la Maison de la grève

Maison de la Grève – Rennes, 30 octobre 2010

L’Assemblée Générale Interprofessionnelle de Rennes a occupé mercredi 27 octobre un lieu appelé «maison de la grève» pour faire perdurer l’expérience antagoniste de grève et de blocage économique visant à s’opposer à la réforme du régime des retraites. Read More

Fribourg (Suisse): Vague d’occupations depuis début octobre 2010

30 octobre 2010

Voila un mois qu’une vague d’occupations est en cours à Fribourg en Suisse.

Plus d’infos ici :
http://manta.ch.gg/

Contact:
raiemanta at riseup point net

Collectif Raie Manta

Paris: Perquisition d’un squat dans le 20e arrdt…


  Paris: Perquisition d’un squat dans le 20e arrdt…


29 oct. 2010

Dernièrement, une psychose anti « flics-casseurs » s’est développée dans les médias, à l’initiative d’internautes-citoyens, de Mélanchon (du Parti de Gauche) et de Thibaut (de la CGT). Les mêmes vieux fantasmes des policiers provocateurs qui devraient expliquer les violences politiques que sont les actions de casse en manif… Une « théorie » qui arrange bien la gauche démocratico-citoyenne qui rêve de manifestants-moutons qui se contentent de défiler calmement.

Ce fantasme s’est cristallisé autour d’une vidéo prise par Reuters pendant une récente manif sauvage à Paris, plein d’internautes s’auto-persuadant qu’une des personnes prenant la défense d’un casseur était un flic… Scénario pourtant absurde si l’on y réfléchit quelques secondes.

Si la police essaye bien sûr d’inflitrer des flics dans la plupart des manifs de tout mouvement social, il s’agit pour nous de ne pas tout mélanger.

Voici qques liens sur cette polémique, puis d’autres sur la perquisition du squat et sur l’arrestation d’un des squatteurs:

– Aux théoriciens du complot et leurs flics infiltrés. Mais aussi sur la praxis
Indymedia-Paris – 18 oct. 2010
http://paris.indymedia.org/spip.php?article3523

– Des policiers casseurs ? Comment un débat né sur Web est devenu politique
Le Post – 27 oct. 2010
http://www.lepost.fr/article/2010/10/27/2282861_des-policiers-parmi-les-casseurs-resume-du-debat-pour-ceux-qui-n-ont-pas-suivi.html

– Policiers en civils dans les manifs : « On adopte un look de manifestants pour se fondre dans la masse »
Le Post – 27 oct. 2010
http://www.lepost.fr/article/2010/10/27/2283531_policiers-en-civils-dans-les-manifs-comment-ca-se-passe.html

– La vidéo du casseur suspect s’éclaire
Libération – 28 oct. 2010
http://www.liberation.fr/societe/01012299102-la-video-du-casseur-suspect-s-eclaire

– Vidéo d’une agression lors d’une manif à Paris: l’agresseur identifié?
Le Post – 28 oct. 2010
http://www.lepost.fr/article/2010/10/27/2282760_video-d-une-agression-lors-d-une-manif-a-paris-l-agresseur-a-ete-identifie.html

– Le casseur « ninja » aurait été arrêté
Le Figaro – 28 oct. 2010
http://cettesemaine.free.fr/spip/article.php3?id_article=3654

– Rafle policière préventive un matin de manif
Jura libertaire – 28 oct. 2010
http://juralibertaire.over-blog.com/article-rafle-policiere-preventive-un-matin-de-manif-28-octobre-59826168.html

Vers 11h et quelques, perquisition de la maison occupée du 5-7-9 rue Marchal, à Paris, métro Porte de Bagnolet. Les habitants sont menottés.

La police interpelle également des personnes venues soutenir les squatters.

Brève du JDD, le 28 oct. dans l’après-midi:
Il faisait partie de ces casseurs suspectés d’être des policiers infiltrés dans les manifestations. Un homme d’une trentaine d’année a été arrêté, jeudi matin, dans un squat du 20e arrondissement de Paris, a appris Europe 1. La BRI et la BAC le recherchaient depuis plusieurs mois pour des dégradations de boutiques. L’homme, qui fait partie d’une mouvance autonome-anarchiste, a été identifié comme faisant partie des «casseurs» des manifestations, en raison d’une vidéo Reuters et surtout de photos prises par des policiers en civil.

[squat!net]


Paris: Expulsion du squat de la place des Vosges, le 23 octobre 2010

Quelques articles de la presse mainstream ont été publiés au sujet de l’expulsion, le matin du 23 octobre 2010, du squat de la place des Vosges.

Extraits:

Paris : la police expulse les squatteurs de la place des Vosges
23 oct. 2010 | Leparisien.fr avec l’AFP

La police a utilisé des grenades lacrymogènes samedi matin à Paris contre les ex-squatteurs de la place des Vosges et leurs partisans, qui tentaient de forcer l’entrée de l’hôtel particulier dont ils ont été expulsés à l’aube, a constaté une journaliste de l’AFP. Read More

Besançon: Communiqué de la Casa Marulaz, « On est toujours là ! »

Vendredi 29 octobre 2010

Le procès de la CASA a finalement eu lieu plus d’un mois après notre installation. Face à la demande de la Mairie de nous expulser sans délai – avec pour seul argument d’être propriétaire, notre avocate a fait valoir aussi bien la froideur de l’hiver que la chaleur humaine qui se dégage de cette maison.

Le jugement sera rendu le 9 novembre, pendant la trêve hivernale. Read More

Dijon: Big disco strike party aux Tanneries, samedi 30 octobre 2010

« Si j’peux pas danser, c’est pas ma grève générale ! »

Même si la folie du mouvement social a parfois fait passer un peu à la trappe la pub pour vous inviter à la boum, celle-ci a toujours lieu samedi 30 octobre à 22h. Les bénéfices de la soirée permettront, outre de renflouer les comptes de la caisse du journal « Blabla », de poursuivre l’émission du bulletin de grève produit tout spécialement pour lier les luttes sociales en cours,

Electro, disco, rock, hip hop, Session 80’s, etc.

Espace autogéré des Tanneries
15 boulevard de Chicago
21000 Dijon

Rennes: Ouverture de la maison de la grève !

Jeudi 28 octobre 2010

Mercredi 27 à Rennes au début de l’AG intergréviste, une MAISON DE LA GREVE s’est ouverte, pour continuer à s’organiser, se coordoner, et rendre impossible le retour à la normale. Si cette grève commence à se poser la question de l’argent, de la nourriture, des lieux, comme cela commence à être le cas à Rennes qui sait jusqu’où cela pourrait aller ? Read More

Hamburg: Un nouveau squat… expulsé après quelques heures d’occupation

Hamburg, yeah!

Traduction/adaptation d’un texte publié sur les pages anglophones de squat!net, ici:
https://squat.net/en/news/hamburg211010.html
Texte original, en allemand, là:
https://squat.net/de/news/hamburg191010.html

Le 16 octobre 2010, une maison a été squattée juste à côté de la Rote Flora, à Hamburg.

Comme la plupart des squats ouverts à Hamburg ces dernières années, le nouveau squat a été violemment expulsé par la police seulement quelques heures après avoir été ouvert. Sept squatters ont été interpellés, placés en détention avant d’être relâchés peu après. La police a fait usage de canons à eau et de gazeuses lacrymo (pepperspray) contre le rassemblement de solidarité qui s’est tenu dans la rue.

Extraits de la déclaration des squatters: Read More

Barcelone: On ferme tout ! Récit de la grève générale

Le même texte avec de jolies photos sur :
http://paris.indymedia.org/spip.php?article3581

Samedi 25 septembre 2010 à Barcelone, c’est la « Merce », la fête centrale de la ville, vitrine culturelle de la mairie qui y a englouti quelques millions. À 17h, la grande scène s’installe pour le soir sur la plaça de Catalunya, épicentre de Barcelone, situé entre la rue la plus chère d’Espagne – où se concentrent les grandes enseignes – et la Rambla – où affluent les touristes.

Au même moment, en guise d’échauffement pour la grève générale du 29, une manifestation de 2000 personnes déboule et se positionne devant le bâtiment de l’ex-Banque nationale de crédit d’Espagne qui domine la place avec sa tour de 12 étages et qui a été vidée et laissée en plan il y a quelques années, dans l’attente qu’une multinationale se l’octroie. Des personnes rentrées, « quelques heures ou quelques jours auparavant » [1] au nez et à la barbe des vigiles et flics qui quadrillent la place, descendent en rappel de la façade et y déploient deux immenses banderoles « Les banques nous asphyxient,les patrons nous exploitent, les politiciens nous mentent, l’UGT et la CCOO [2] nous vendent. A la mierda ! » et « Ceci est une invitation à lutter ensemble. Grève sociale et sauvage » . Musique et clowneries sur la place, défonçage de porte et barricadage sommaire à l’intérieur. Un tapis rouge est déployé, les portes s’ouvrent, la Banco de credito (vite rebaptisée Banco Descredito) est envahie et occupée par plusieurs centaines de personnes. Le chef des Mossos d’esquadra (la police autonome de Catalogne, intronisée en 2005 et réputée pour sa brutalité) s’arrache les cheveux. L’objectif annoncé est d’en faire un centre de convergence pour la grève générale du 29 septembre. Read More

Pré-Saint-Gervais (93): Des Tchétchènes expulsés de leur squat, rue Danton

IMGP5592-f919c

Vendredi 22 octobre 2010

Squat rue Danton – Pré Saint Gervais
On a appris qu’hier vers 7h30, la vingtaine de Tchétchènes qui occupaient un squat rue Danton au Pré Saint Gervais ont été expulsés par la mairie. Parmi eux, une majorité d’hommes isolés, mais aussi une famille avec quatre enfants. Demandeurs d’asile, réfugiés statutaires ou en procédure « Dublin », la plupart ne peuvent pas prétendre ou n’obtiennent pas de place en centre d’accueil (hébergement provisoire de toute façon). Read More

Chine: Emeute dans le Guangxi contre les saisies de terres

10411_201010140659481vc72

Emeute dans le sud de la Chine contre les saisies de terres
Global Voices Online (traduction)
19 octobre 2010

Le 13 octobre, une émeute a éclaté dans la ville de Longxu dans la province de Guangxi. Environ un millier de villageois ont affronté la police pour s’opposer à la préemption et à la saisie de leurs terres.

Des comptes-rendus effectués par des citoyens ont été d’abord publiés sur des forums locaux de Guangxi, mais ont été rapidement effacés par la censure d’Etat. Global Voices Online, partenaire de Rue89, a recensé ces informations sur les sites chinois. Read More

Angers: Un nouveau squat rassemblant SDF, Rroms et demandeurs d’asile

Mercredi 20 octobre 2010
https://nantes.indymedia.org/article/21959

Depuis une quinzaine de jours, des SDF ont accueillis dans leur squat, en face du stade Jean Bouin, les Rroms qui campaient sur les bords de Maine. Depuis, des demandeurs d’asile somaliens s’y sont également installés. La police nationale et la pref sont sur les dents. Passages presque journaliers au squat. Méfiance !

Y a aussi besoin de matos style couvertures, matelas et de quoi cuisiner (y a qu’une gazinière pour tout le monde).
Ci-dessous, le tract diffé pendant la manif syndicale d’hier + photo de la banderole disposée sur un des ponts de la voie rapide. Read More

Toulouse. Week-end de projections-soutien à La Menace Mineure

La Menace Mineure, squat d’habitation et d’activités ouvert depuis début septembre 2010 vous propose un weekend de soirées projections-discussions pop-corn en soutien à la maison.

petit programme:

— Vendredi 22 octobre 2010 —

à 18h30 *REGARDE ELLE A LES GRANDS OUVERTS* documentaire sur la lutte des femmes du MLAC, mouvement pour la libération de l’avortement et de la contraception, d’Aix en Provence avant et après la légalisation de l’avortement (1975). On y voit ce groupe pratiquer à domicile des avortements en non-mixité ou, deux de ces femmes accoucher. C’est en suivant leur auto-formation à l’avortement, leur manière d’entourer chaque femme qui avorte ou accouche, ou leur soutien face à la répression (procès de 6 militantes du MLAC) qu’on ressent la force collective ou individuelle des femmes. Ce documentaire insiste aussi beaucoup sur l’entourage affectif d’un avortement et sur la réappropriation de la médecine et du corps féminin. Malgré la période à laquelle il a été réalisé, ce film nous permet d’esquisser des réflexions toujours d’actualité. L’utilité de s’organiser en non-mixité, quelles formes de non-mixité et quel soutien face à un sujet tel que l’avortement, ou encore la réappropriation de nos corps face aux médecins peuvent en être des pistes.
Read More

Tags:

Saragosse (Espagne) : Le seul CSOA de la ville a été expulsé en début de matinée


  Saragosse (Espagne) : Le seul CSOA de la ville a été expulsé en début de matinée.


La police a expulsé par la force la Vieja Escuela (la « Vieille Ecole »). Le rêve d’une maison occupée de plus à Saragosse, et bien sûr l’accueil du Hackmeeting dans notre ville continuent.

A trois jours d’accueillir le Hackmeeting de l’Etat espagnol, la Vieja Escuela, unique centre social occupé de la ville de Saragosse, a été expulsé par la Police Nationale peu avant le lever du jour. Autour de 5 heures du matin, avec les habitudes nocturnes des expulsions policières, une quarantaine de flics sont venus à l’ancien collège Lestonnac, dans le quartier de Torrero, pour terminer la besogne qu’ils avaient laissée pendante ce 14 septembre, faute d’une injonction judiciaire.

Après avoir forcé portes et fenêtres afin d’accéder à l’intérieur du bâtiment, la police a sorti les quatre personnes qui se trouvaient alors à l’intérieur. Il n’y a pas eu d’arrestations bien qu’il y ait eu des identifications sous la menace de sanctions, et qu’autour de 8h un rassemblement de soutien d’urgence d’une cinquantaine de personnes à l’extérieur du bâtiment ait été attaqué par la police par des coups et des tirs de flashball. La police a ensuite réoccupé l’école, condamnant tout ses accès, et aux alentour de 10h l’expulsion était terminée. Pendant ce temps, des voisin-e-s du quartier s’étaient réuni-e-s dans la rue, tout comme des membres d’associations de quartier et de collectifs sociaux de la ville, alertés de l’expulsion et venus pour soutenir la Vieja Escuela et son occupation.

le Corps National de la Police déclare avoir réalisé cela par ordre judiciaire à la demande de la propriétaire du bâtiment, la Compagnie de Marie (Companía de María), afin de pouvoir le vendre, faisant la sourde oreille aux activités sociales et non lucrative dont cet espace de rencontre citoyen permettait de faire profiter depuis environ six mois.

De son côté, l’organisation du Hackmeeting de Saragosse continue les préparatifs pour sa onzième édition dans le nouvel espace qui accueillera l’évènement, malgré la répression policière..

A travers un communiqué immédiatement rendu public, l’assemblée du Hackmeeting déclare à propos de l’expulsion du CSO la Vieja Escuela que « cette expulsion s’inscrit dans une criminalisation croissante de celles et ceux qui luttent quotidiennement contre la spéculation immobilière et l’imposition de modèles culturels, politiques et technologiques privatifs ». Elle ajoute : « financer avec de l’argent public les intérêts de corporations privées, spéculer sur l’espace urbain et social. Voilà le modèle culturel que promeut la mairie de la ville, bien que le phénomène ne soit pas une spécificité de Saragosse ».

Sous le nom de Goza!Hack, des hackers et activistes se rencontreront du jeudi 21 au dimanche 24 octobre à Saragosse. Cette rencontre annuelle traitera de thèmes tels que la sécurité des données sur la toile, les restrictions civiles de la polémique autour de la Loi Sinde ou encore des dernières propositions de logiciels pour les activistes. Discussions, tables rondes et ateliers adaptés à tous les niveaux pour expérimenter l’électronique, ou des assemblées pour s’organiser contre les menées du ministère de la Culture contre les internautes occupent la plus grande partie du programme de ces journées.

L’information en espagnol : http://www.lahaine.org/index.php?p=48749

Un autre récit en espagnol, avec des images de l’expulsion : http://noblezabaturra.org/2010/10/18/desalojo-del-cso-la-vieja-escuela/

Diagonal Aragón, 18 octobre 2010