St-Jean-du-Gard (Cévennes): appel à soutien et retour sur les derniers évènements de La Borie

Qu’est-ce que La Borie et pourquoi ce lieu est à défendre:

Cet endroit au coeur des Cévennes est une terre de résistance depuis 30 ans. Résistance face à un projet de barrage qui allait détruire la vallée du Gardon, expropriant les paysans. La lutte l’a emporté et le projet de barrage a été arrêté.

Depuis, le lieu n’a cessé d’être occupé par différentes entités, dont un collectif avec pour base des valeurs autogestionnaires, féministes, anti-psy et anti-autoritaires. Ce collectif y a construit un refuge, un espace hors de la temporalité capitaliste, un lieu d’accueil et en dehors des rapports monétaires. Il est peuplé par des personnes de tout âge, avec des enfants en liberté, qui l’ont façonné à leur manière.
La situation a évolué avec la nouvelle municipalité, passée à un notable local dont la famille dirigeait l’entreprise en charge de la construction du barrage, bien décidé à expulser le lieu.
Les voies juridiques de recours viennent d’être épuisées et le lieu est désormais expulsable. Read More

Athènes (Grèce): visite d’une boutique de construction d’appartements de luxe…

post imageLe tourisme pousse comme des fleurs au printemps, les caméras de sécurité apparaissent comme des feuilles pour protéger les paisibles citoyens. Tout doit être clair, beau et en développement. L’apparence de la ville doit s’inscrire dans la liste d’Aegean Airlines. Les touristes n’ont pas besoin de grand-chose, quelques chaînes de magasins et cafés branchés, un bon guide pour expliquer les endroits à éviter, et quelque chose qui s’inscrit dans « l’expérience grecque authentique ». On attend avec hâte le prochain groupe de touristes qui va prendre un selfie autour de l’Acropole, et en même temps, notre quartier se dégrade lentement. Les personnes qui ne peuvent pas répondre à l’augmentation du prix du loyer sont obligées soit de trouver un autre logement pour rester, soit de se conformer aux nouvelles règles. Dans le même temps, les investisseurs aggravent la situation en achetant de vieilles maisons en cours de démolition et en construisant à leur place des lotissements de luxe. Read More

Caen: la Maison du peuple est ouverte !

Au 20 cours Montalivet à Caen, des locaux sont occupés depuis le 22 mai et nous annonçons aujourd’hui (25 mai) l’ouverture au public d’une Maison du peuple.
Ce lieu est ouvert depuis plus de 48h par des militant-e-s qui sont en contact avec un avocat. Il ne peut donc être expulsé sans une décision de justice.

La Maison du peuple est d’abord un logement

Elle héberge actuellement plusieurs personnes qui étaient sans-domicile fixe, à l’image des difficultés que connaissent les Gilets jaunes et bien d’autres personnes au quotidien pour boucler les fins de mois comme pour se loger décemment. L’État ferme des centres d’hébergement d’urgence, expulse des migrants et met des gens à la rue tandis qu’il laisse tranquillement les capitalistes spéculer sur l’immobilier. A Caen par exemple, ce sont près de 8000 logements qui sont vides ! Read More

Berne (Suisse): expulsion de squat = émeute

Après l’expulsion de la maison occupée «Fabrikool» mardi 14 mai à Berne, des dizaines d’individus ont rendu les coups à l’État et ses structures dans la nuit du samedi 18 au dimanche 19 mai.

Entre minuit et quatre heures du matin, des barricades en feu ont été érigées autour du centre social de la Reitschule, des véhicules incendiés (trois voitures et deux vélos), la mairie recouverte de peinture et les flics dépêchés sur place ont été attaqués à coups de pierre et de pétards et visés au laser. Read More

Berne (Suisse): Quelques mots sur les événements du 18 mai

Communiqué expliquant les motifs de la nuit d’affrontements avec la police, samedi dernier à Berne.

Nous sommes des personnes solidaires contre l’expulsion de Fabrikool. Nous aimerions rappeller que le maintien de l’occupation du batiment de Fabrikool avait pu être obtenu en mars 2016 après plusieurs nuits d’émeutes consécutives à l’évacuation d’un autre squat : Effy29. Face à la crainte d’un nouveau conflit les autorités avaient alors renoncé à l’évacuation de Fabrikool. Les actions d’aujourd’hui doivent rappeler l’époque autour de l’évacuation d’Effy29. Chaque évacuation a son prix!

Nous situons l’expulsion de Fabrikool dans le contexte du renforcement répressif en cours depuis plusieurs mois. Ainsi, plusieurs rafles ont eu lieu autour de la Reitschule, des personnes furent menacées et persécutées par la police, tout comme des graffeurs/euses politiques et d’autres participant·e·s de la Reitschule qui sont sans cesse harcelé.e.s par des flics en civil. Read More

Pays-Bas: JaKra, l’année 2018 pour les squats dans un livre

JaKra! est une initiative du KSU Den Haag (le service autogéré d’assistance au squat de La Haye). Dans ce projet de livre, nous aimerions revenir sur un certain nombre de développements et d’événements de l’année écoulée, avec des squatteur-euse-s et des activistes du logement dans différents endroits.
Il s’avère que squatter est toujours nécessaire et utile – comme le démontrent certaines des histoires du premier numéro de JaKra! Le logement est une nécessité. Il faut qu’il y ait de la place pour l’autonomie. Des protestations contre la spéculation, la dégradation sociale et la misérable régénération urbaine sont nécessaires. Nous devons lutter pour une ville inclusive avec suffisamment de logements abordables et de lieux non commerciaux pour aller à la rencontre des gens.
En partageant certains de nos succès et de nos échecs sur une base annuelle, nous espérons contribuer à créer plus d’engagement et de solidarité entre les squatteur-euse-s et les activistes du logement aux Pays-Bas et ailleurs, et inspirer plus de gens à devenir eux-mêmes actifs, aidant à construire un mouvement efficace pour la lutte pour le logement.
Aux Pays-Bas, JaKra! #1 sera bientôt disponible pour 5 euros dans les librairies subversives Rosa (Groningen), l’Opstand (la Haye) et le Fort van Sjakoo (Amsterdam) et bientôt également disponible en téléchargement. Le livre est bilingue hollandais-anglais. Read More

Madrid: Communiqué des deux anarchistes arrêtées le 13 mai

Tôt le matin du 13 mai, les flics sont entrés par effraction dans nos maisons et dans l’espace anarchiste La Emboscada – trois semaines après son inauguration – avec le 21e groupe de la Brigade Provinciale d’Information de Madrid, dédié à l’espionnage et à la chasse aux anarchistes. On nous a informé qu’ils déposaient un mandat de perquisition et d’arrestation contre deux d’entre nous pour terrorisme. Au cours de la perquisition, qui a duré environ 6 heures, des camarades de Madrid sont venu.e.s manifester leur soutien.

Pendant ce temps, la police semblait particulièrement intéressée par des vêtements: manteaux colorés et noirs, foulards en béton, foulards, foulards, foulards à fleurs, chaussures spécifiques ; elle s’intéressait aussi aux agendas, calendriers, quelques cahiers, quelques annotations, notes entre les pages des livres, ordinateurs, disques durs, cartes mémoire, usb, téléphones portables, caméras photo et vidéo, CD et DVD, outils et surtout, marteaux ; ainsi qu’aux étiquettes, patches et T-shirts de la marque M.A.L.P. ; affiches et propagande en relation avec le contre-sommet du G20 en 2017. Read More

Avignon (84): des nouvelles du squat Rosmerta

À Avignon, un squat est ouvert depuis mi-décembre. Suite à cette réquisition citoyenne occupation, une quarantaine de mineurs isolés et de familles avec enfants y sont logés depuis. Le propriétaire du 7 rue Pasteur est le diocèse d’Avignon. Le diocèse n’est pas notre ami.

Ça y est, l’huissier est passé… mais la vie continue au 7 rue Pasteur.

Le vendredi 10 mai, un huissier de justice, agissant à la demande de Mgr Cattenoz est venu délivrer aux 7 et 7bis rue Pasteur une sommation de quitter les lieux dans un délai de 48 heures. En toute logique, cette sommation va être suivie d’un début d’une procédure visant à l’évacuation des lieux par l’Archevêque. Cette procédure sera judiciaire, avec passage devant le tribunal.

Si cette expulsion devait se concrétiser dans un délai rapide, ce serait donc 26 jeunes mineurs isolés et plusieurs familles avec des enfants en bas âge pour certaines qui risqueraient de se retrouver à la rue à nouveau du jour au lendemain. Read More

Lecce (Italie): la bibliothèque anarchiste occupée Disordine a été expulsée

Ce matin [15 mai 2019], la police, des vigiles, le propriétaire et l’entrepreneur en charge ont défoncé la porte et changé la serrure de la bibliothèque anarchiste Disordine. Dans les prochains jours, nous devrions réussir à récupérer tout ce qui se trouvait à l’intérieur malgré la demande du propriétaire à la même entreprise d’accumuler tout le matériel, de le livrer à un entrepôt et de murer l’appartement. Dans le même temps, ils ont tenté d’expulser le seul occupant de l’immeuble voisin en créant une brèche dans le mur et en pénétrant dans la maison, bien qu’il y habite depuis presque trente ans. Read More

Freiburg-im-Breisgau (Allemagne): attaque d’un McDonald contre le greenwashing

Nous publions la traduction d’un communiqué revendiquant l’attaque d’un McDonald en Allemagne. L’entreprise a lancé récemment une campagne du publicité qui surfe sur la lutte de Hambach (lutte contre une énorme exploitation minière de lignite), et la réaction ne s’est pas fait attendre. Read More

Madrid (Espagne): Les deux anarchistes arrêtées lundi sont sorties !

[…] les deux compagnonnes arrêtées à Madrid lundi dernier, le 13 mai, dans le cadre d’une nouvelle opération « antiterroriste » menée par les flics de la Brigada de Información et du UIP [unités de police qui correspondent à peu près aux RG et aux CRS français ; NdAtt.] dans un squat d’habitation et dans l’espace anarchiste occupé Emboscada, tous les deux situés dans le quartier de Tetuán, ont été libérées. Inculpées, elle restent dans l’attente de leur procès.

Pour l’instant, il n’y a pas d’autres informations sur la situation des compas, mais on leur envoie toute notre force et courage.

Solidarité avec toutes les combattantes frappées par l’État !

[Publié le 16 mai 2019 sur Attaque. Traduction de l’espagnol d’un article publié le 15 mai sur La rebellión de las palabras.]

Nantes: programme de la fête des 5 ans, les 25 et 26 mai 2019

Ci-dessous, l’affiche et le programme du festival des 5 ans:


Read More

Berne (Suisse): Expulsion de la Fabrikool

Dès les premières heures de la matinée, la Fabrikool, maison squattée dans le Länggass à Berne a été expulsée par les représentants du canton et les flics. Le bâtiment est fermé à grande échelle et entouré d’environ 25 robocops avec des chiens. Tous les arbres autour du bâtiment sont abattus, un échafaudage est érigé, toutes les fenêtres vissées de l’intérieur avec des planches et tout ce qui se trouve à l’extérieur, du four à pizza au trampoline en passant par la cuisine extérieure est démonté et enlevé. On voyait encore et encore des flics avec des coupe-boulons et des marteaux de forgeron, travaillant avec empressement sur leur travail destructeur dans l’immeuble. Le représentant cantonal Beat Keller, très motivé, est bien sûr personnellement sur place et n’est pas trop triste pour aider à faire le ménage.
De nombreuses personnes solidaires – également du voisinage – sont sur place et observent ce qui se passe. Tout au long de la matinée, plusieurs personnes ont été soumises à des contrôles, des fouilles, des interdictions de district ont été imposées et deux jeunes ont été arrêtés après avoir été fouillés et détenus par un groupe de robocops.
Ce n’est pas parce que les autorités pensent qu’elles peuvent se défouler dans notre maison que c’est fini ! Par conséquent: Gardez les yeux et les oreilles ouverts, d’autres informations suivront. Read More

Madrid (Espagne): nouvelle opération antiterroriste contre des anarchistes

Dans la matinée du 13 mai 2019, une nouvelle opération antiterroriste a frappé l’anarchisme à Tetuán (Madrid).

L’espace anarchiste occupé La Emboscada [Note de Squat!net: ouvert au public le 23 avril dernier] et une autre maison squattée ont été perquisitionnés par des agents de la brigada de información et des flics anti-émeute. L’opération s’est soldée par l’arrestation de deux personnes. Read More

Caen: Ouverture d’un nouveau squat au 75 boulevard Yves Guillou

L’espace Vannier – un dispositif d’urgence ouvert pendant la période hivernale – a accueilli jusqu’à 80 personnes par nuit, principalement des familles avec enfants. Ce dispositif était largement insuffisant en termes de capacité d’accueil, notamment pour les célibataires, et inadapté puisqu’il n’était pas ouvert en journée. Depuis sa fermeture le 4 avril dernier, 12 familles ont été jetées à la rue. Certaines ont trouvé une solution précaire chez des amis ou des personnes solidaires, d’autres se sont installées au squat du Marais. Ce dernier accueillait déjà environ 250 personnes et la trentaine de personnes supplémentaire était difficilement supportable du point vue des sanitaires et des cuisines collectives. Nous étions déjà contraints de refuser de nombreuses demandes, et plusieurs familles « vivent » à la gare actuellement faute de places dans un des 8 squats de l’agglomération caennaise, ou dans les réseaux d’hébergements solidaires.

Des demandeurs d’asile ne sont même pas logés en CADA (Centre d’Accueil des Demandeurs d’Asile) comme le prévoit la loi. L’Assemblée Générale de Lutte contre toutes les Expulsions a donc occupé une nouvelle habitation située au 75 Boulevard Yves Guillou à Caen depuis le 2 mai dernier, qui permet d’héberger 5 familles avec enfants, soit 18 personnes. Read More