Lecce: découverte d’un micro espion à la Bibliothèque Anarchiste Disordine

Il y a peu de certitudes dans la vie. Outre la mort, pour les anarchistes c’est d’être surveillé-e-s, espionné-e-s, vidéo-surveillé-e-s et constamment écouté-e-s.
En partant de cette certitude, vous vous comportez par conséquent, prendre toutes les mesures nécessaires. Mais il y a des moments vous remarquez quelque chose d’étrange, et vous décidez d’aller plus loin, pour optimiser leur propre certitude.
C’est pourquoi une nuit nous avons décidé de donner un contrôle plus approfondi aux salles de notre bureau anarchiste, et nous avons trouvé de quoi il s’agissait, peut-être un micro espion, à l’intérieur d’une prise électrique, bien qu’elle n’était pas connectée au réseau.
Son fonctionnement précis ne fonctionne pas c’était clair pour nous : ou elle contenait une carte SIM, par laquelle les curieux pouvaient entrer en contact et écouter les discours de quelqu’un d’autre, ou une batterie d’alimentation. À une extrémité était lisible le sigle ABG. Read More