Dijon : journées Intersquat de résistance aux expulsions / découverte des squats à Dijon

En réponse aux menaces d’expulsion à venir, l’Intersquat Dijon lance une série d’initiatives, dont voici le pré-programme. Pour les mises à jour, rester à l’écoute, notamment par le biais de https://squat.net/dijon. Bien-entendu, les participation/coups de main seront appréciés, n’hésitez donc pas à prendre contact (intersquat-dijon [at] squat [point] net).

Intersquat Dijon : pas d’expulsions des squats !

Depuis plusieurs mois à Dijon, les espaces alternatifs qui critiquent en actes la propriété privée sont de plus en plus nombreux : au moins cinq squats ont été ouverts au cours de l’année dernière. La fin de l’hiver approchant, certains d’entre eux doivent faire face à des menaces d’expulsion.

Car si ces lieux repris à la spéculation et à l’abandon sont souvent l’occasion d’expériences alternatives singulières (lieux de vie collectifs, espaces d’activités publiques, solidarités, connexions avec diverses luttes sociales et création de cultures non-marchandes), ceux-ci sont presque systématiquement pris pour cibles par les autorités et les propriétaires.

C’est notamment le cas de…
Read More

Guingamp: Tentative d’empêcher le FRAP par une expulsion imminente !

Situation d’urgence pour les squatteureuses de Guingamp, qui ont occupé un nouveau bâtiment pour accueillir le FRAP (Festival de Résistance aux Agressions Policières, plus d’infos sur https://squat.net/fr).

Résultat ce matin du procès ultra-rapide qui leur a été intenté, avec un résultat cinglant : expulsion immédiate (comme d’habitude).

Les CRS sont attendus dans l’après-midi pour évacuer, tant la volonté d’empêcher la tenue du festival est manifeste.

Read More

Dijon: Résistance entre femmes contre l’expulsion de la Courdémone

Le squat « La Courdémone » (15, cours du Parc, 21000 Dijon) est menacé d’expulsion, et lance cet appel à soutien pour organiser sa résistance :

La Courdémone est un lieu autogéré par des femmes depuis septembre 2000. Durant plus d’une année, le collectif regroupé autour du lieu a mis en place diverses activités, entre femmes ou non (bibliothèque, débats, vidéos, fêtes…) ; mais c’est aussi, et à présent, avant tout un lieu d’habitation non-mixte.

Nous avons pu grâce à divers recours auprès de la justice retarder l’échéance de notre expulsion au 15 mars. Nous ne comptons pas partir gentiment à la simple demande de l’huissier, car nous ne laisserons pas si facilemment détruire notre projet par une expulsion à l’amiable.
Read More

Reims: Concert Hardcore Punk à la Grosse Caillasse + bouffe-vidéo-discut’ le lendemain

La Grosse Caillaisse
18 rue de Neufchatel, Reims
(bus C, arrêt luton)
prix libre
20H30

VENDREDI 22 FEVRIER
Concert avec :
The better thoughts to come
BAD RIOT
AFFLICTION
USUAL SUSPECT
TIELNICH
SUBMERGE

La Grosse CAillAsse est une maison occupée illégalement, autogérée. C’est un lieu d’habitation et de projets artistique-culturel-politique, en rupture avec les circuits commerciaux et sans contrôle institutionnel. Un lieu de caillassage du capitalisme et de toute forme de domination.

Read More

Tags:

Saint-Jean-du-Gard: Un squat rural, la Carrière

Ci-dessous, la transcription d’un tract trouvé au détour d’un squat :

recto

La Carrière
P. Buhannic
AC. Bureller
Poste restante
30270 St Jean du Gard
06 86 46 50 91

La terre appartient à ceux qui la cultivent. Un espace collectif pour collectiviser, des espaces en friche pour défricher, un espace alternatif pour être au courant, un espace ouvert pour l’ouvrir, un espace en ruine pour ruiner les spéculateurs.

La Carrière ne manque d’espace, Punk iranien ou dandy gascon, libre à toi d’occuper les espaces. L’espace d’un temps… un squat en ouvre.

L’affinité des participants à cette expérience et leur libre implication étant le seul point d’appui.
Read More

Tags:

Guingamp : on veut censurer le FRAP ! URGENCE !

Urgence! On veut censurer le FRAP!

Deuis le vendredi nous occupons les anciens locaux de la clinique de l’Armor à Guingamp pour y créer un lieu de vie et d’activités alternatif. Dans ce lieu doit se dérouler de Festival de Résistance à l’Agression Policière ce week end.

Mais on veut nous museler.

La procédure, déjà ultra rapide pour les deux précédentes tentives de squat à Guingamp, a tendance à s’accélérer !

Le jugement en référé sera rendu demain jeudi. Lorsque l’on sait que à chaque fois le résultat était donné le vendredi pour permettre l’expulsion le lundi suivant, il est flagrant que cette fois-ci ils veulent pouvoir préparer l’expulsion le vendredi et empêcher ainsi le FRAP (du moins ils le pensent…)

Read More

Attaque de squats italiens par les autorités visant Indymedia-Italia

INDYMEDIA ITALIA ATTAQUE
Communiqué de presse officiel – le 20 février 2002, 12h29
(traduit de l’italien)

A 7 heures, ce matin, les forces de l’ordre se sont présentées dans les squats Gabrio à Turin, Cecco Rivolta à Florence, TPO à Bologna et dans le siège des Cobas (syndicat autonome) à Taranto. Plusieurs engins blindés, camionnettes, automobiles, et des centaines d’agents sur le pied de guerre, ont exécuté un ordre du Parquet de Gênes. Read More

Guingamp : c’est reparti (ouverture + festival antirep)

Voici la troisième édition du squat de Guingamp. Depuis vendredi nous occupons les anciens locaux de la clinique, 9 place St Sauveur. Les forces répressives ne se sont pas fait attendre et le harcèlement quotidien continu de plus belle! Aux insultes est à rajouter cette dernière, les flics se sont « amuser » à mettre de la lacrymo à l’intérieur d’un camion nous appartenant (vitre, volant, poignées)

Sinon voici le programme du FRAP, il est encore susceptible de changer mais en gros, ça donnera ça:

Read More

Paris: Un logement pour les familles du 81 av. de la République, tout de suite !

Communiqué de presse d’Alternative Libertaire

UN LOGEMENT POUR LES FAMILLES DU 81 AV DE LA REPUBLIQUE TOUT DE SUITE !

Paris, le 8/2/2002. Depuis le 6/2/2002, les 17 familles qui avaient réquisitionné avec l’association Droit au Logement l’immeuble inoccupé du 81 av. de la République dans le 11ème arrondissement de Paris sont contraintes de camper dans la rue. Comme contre les sans-papiers, les chômeurs, les salariés en lutte, les opposants à la mondialisation capitaliste ou les arracheurs de poison transgénique, le gouvernement Jospin répond par la force aux revendications légitimes des mal-logés et sans-logis. La matraque continue à tenir lieu à la fois de pensée et de politique à la « gauche » plurielle.
Read More

Tags:

Paris : expulsées d’un immeuble squatté, 17 familles campent sous la pluie

Extraits de divers messages relatifs à l’expulsion puis au campement des 17 familles du 81, rue de la République :

– familles du 81 : 3ème nuit sous la pluie –

Il y a peu de mots pour exprimer cela. Peu de mots, et un grand ecoeurement.

C’est à Paris, en face d’un hôpital et d’une grande école de la Chambre de Commerce et D’industrie de Paris.

Pour la troisième nuit consécutive, une dizaine de familles vont dormir, sous la pluie, dans le froid, par terre, sur le trottoir.
Read More

Tags:

St-Etienne: Nouveau programme d’activités d’Izmir

Izmir vous informe des prochaines activités/évènements proposés au restaurant occupé Izmir, 3 rue de la sablière, 42000 (saint-)étienne (04-77-25-65-20):

* le vendredi 15 février, à partir de 21 h, teuf teuf, c’est à dire fête pour le plaisir, avec DJ’s disco, punk-rock, ska et tsaétéra…

* le vendredi 22 février, à partir de 20h, resto végétalien prix libre, et rencontre avec le COLLECTIF SANS TICKET de bruxelles, qui lutte pour les transports gratuits et viendra nous raconter tout ça et discuter avec nous.

* le samedi 2 mars, comme tous les 1ers samedis de chaque mois : FRIPERIE GRATUITE de 14h à 18h.

* puis à partir du 13 mars, un mercredi sur deux, à partir de 20h, resto végétalien prix libre + ouverture de la bibliotek et de l’infokiosk : distribution et prêt de lectures.

izmir occupée

Brésil: Répression contre des squatteurEs

Une info trouvé dans le dernier bulletin de l’ABC (Croix Noire Anarchiste), février 2002 :

« Le 8 janvier, environ 400 policiers anti-émeute appartenant à la police militaire fédérale du Brésil ont matraqué une foule de 1500 squatteurEs afin de les déloger d’un site d’immeubles. 17 personnes ont été blessées, dont 12 par balles, et 8 ont été arrêtées (…). Les squatteurEs avaient occupé le lieu le 28 septembre. Le coup de force policier du 8 janvier fut la troisième tentative de les expulser. Les autorités se sont alors lancées dans un programme de destruction des baraquements construits par les occupantEs qui devait s’étendre jusqu’au 13 janvier. Entre temps, les mêmes fumiers ont débuté une opération visant à expulser 400 autres squatteurEs, pour la plupart des familles de petits maraîchers, à Guara ».

ABC/CNA

Dijon: Diffamation journalistique et communication de quartier

Ci-dessous, un tract rédigé suite à la parution d’un tissu de mensonges dans le journal dijonnais « Le Bien Public » qui en a désormais l’habitude. A noter que l’article est signé G.D., éminent partisan de la désinformation, ayant notamment fait ses armes avec l’intégrale des articles contre le squat de la rue Saumaise en 2000. Dédicace toute spéciale à ce cher ami.

A noter que cette « réponse » n’est qu’un prétexte pour communiquer avec les habitant-e-s des quartiers concernés (qui, contrairement à ce qu’avance l’article, ne sont pas majoritairement hostiles aux maisons occupées), et non la marque d’une volonté de « dialogue » avec le journal réactionnaire qu’est le Bien Public (ce qui serait peine perdue, bien entendu).

Read More

Rennes : occupation d’EDF

En lutte contre la politique spéculative et oppressive d’EDF et en soutien aux inculpés de Guingamp, une vingtaine de personnes ont occupé, aujourd’hui lundi 11 février 2002, l’agence départementale d’Ille-et-Vilaine d’EDF, à Rennes (35). Les revendications portaient sur :
– l’arrêt de toutes les coupures, quelles qu’elles soient,
– le retrait de la plainte envers les inculpés de Guingamp.

Pas de flics au rendez-vous, cette fois-ci (il est vrai que nous ne sommes pas dans le Trégor), mais un huissier pour constater l’occupation et, mais oui, une entrevue avec le directeur en personne daignant recevoir notre délégation après 2 heures de palabres endormissantes avec quelques sous-très-responsables rabachant vigypirate et respect de l’environnement à tout va. (Comme chacun-e sait, les déchets radioactifs ne font pas de bruit, comme les éoliennes! dixit le très-responsable de la sécurité).

Discours convenu et remaché des « autorités » concernées : EDF ne fait pas de coupures mais pratique le maintient à l’énergie (Ben voyons… nous, on sait que c’est pas vrai).
Quant à la demande de retrait de la plainte, celle-ci sera transmise à la direction des côtes d’Armor, nous dit-on oralement.

A quand la prochaine occupation ??
EDF nous opprime, la lutte continue !!

Read More