Caen: nouveau squat Place Blot. Le Marais en appel, rassemblement de soutien

L’AG de Lutte contre Toutes les Expulsions officialise à l’instant un nouveau squat 5 place Blot, depuis mercredi 16 janvier 2019, ces deux jeunes couples originaires de Géorgie ne dorment plus dans leur voiture grâce à l’AG de Lutte contre Toutes les Expulsions qui a ouvert un nouveau squat à Caen. Cette maison cossue de la Place Blot, avec vue sur le Jardin des Plantes, a été le logement de fonction du Directeur des Ressources Humaines de la ville de Caen.

UN TOIT C’EST UN DROIT !


Rassemblement de soutien au Marais, jeudi 14 février 2019 à 13 heures.

Audience en appel pour le squat du Marais au Tribunal, Place Gambetta, à côté de la Préfecture. Le squat du Marais, lieu d’hébergement et de convergence des luttes, a été ouvert le 26 avril 2018.

Des squats à Caen https://radar.squat.net/fr/groups/city/caen/type/squat Read More

Saint-Jean-du-Gard (30): rassemblements avant le rendu du procès de la Borie, samedi 2 et mercredi 6 février 2019

Salut à tou.x.s !

Comme vous le savez peut-être déjà, la Borie est un lieu situé à 5km de Saint-Jean-du-Gard, dans les Cévennes. Il s’agit d’un site de 22 hectares, composé de forêts (essentiellement de chataigners), de prairies, où passe une large rivière (le Gardon), traversé aussi par quelques sources, et habité par de nombreuses personnes (bâtis anciens et habitats légers).

Ce lieu a été le théâtre d’une lutte acharnée (et victorieuse !) dans les années 1980-90 contre la construction d’un barrage hydraulique qui aurait inondé toute la vallée. Depuis cette époque, différentes personnes s’y sont installées, y vivent  encore aujourd’hui, ont entretenu le bâti et les terres, et se sont organisées collectivement pour y faire perdurer un état d’esprit de résistance aux projets industriels et à la marchandisation du vivant. Read More

Montreuil (93): l’Écharde est expulsable sans délai !

Le tribunal d’instance de Montreuil vient de rendre sa décision suite au procès du 4 décembre : l’Écharde ne bénéficiera ni de la trêve hivernale, ni d’aucun autre délai. Le bâtiment est d’ores et déjà expulsable.

Mais qui dit expulsable ne dit pas expulsé. Le lieu continuera de vivre jusqu’à ce qu’on nous foute dehors ! Read More

Nantes: rassemblement le 8 janvier en soutien à deux militantes de l’affaire dite « retour à l’envoyeure »

APPEL À SOUTIEN POUR LES MILITANTES POURSUIVIES POUR «RETOUR À L’ENVOYEURE» (dépôt de douilles de lacrymos devant la préfecture le 19 avril 2018)

Deux militantes de la lutte contre le projet d’aéroport de Notre-Dame-des-landes, l’une jeune paysannne de Coueron et de Copain44, l’autre retraitée militante du mouvement anti-aéroport, sont convoquées le 8 janvier 2019 à l’audience du tribunal de police au TGI de Nantes, pour dépôt de détritus (jamais nommés) hors
endroit « convenable ». Read More

La Haye (Pays-Bas): Acquittement général dans l’affaire de la lutte anti-répression

Le 19 novembre 2016, un groupe de 250 personnes s’est réuni sur la Place de l’Église à La Haye, pour manifester contre la répression croissante visant les anarchistes et les antifascistes à La Haye et au-delà. La répression étant toujours l’interdiction des manifestations et l’identification des anarchistes et antifascistes pour ensuite prendre des mesures coercitives à leur encontre. Cette manifestation a elle aussi été réprimée par la violence de la police et l’arrestation de 166 personnes.

Près de deux ans après, le procureur a décidé de poursuivre en justice les 166 personnes arrêtées sur la Place de l’Église. Les cinquante premières personnes ont dû comparaître devant le tribunal le mois dernier. Après deux jours complets d’audience, le juge a rendu sa décision le 3 décembre et toutes ont été acquittées. Le 13 décembre 2018, le procureur a décidé de ne pas faire appel et de classer sans suites les personnes inculpées restantes dans cette même affaire. Read More

Montreuil (93): compte-rendu du procès de l’Écharde

Le mardi 4 décembre 2018, le squat « l’Echarde » était assigné au tribunal d’instance de Montreuil pour une procédure d’expulsion. Le tribunal ayant malencontreusement été touché par un incendie volontaire (pour notre plus grand plaisir), le procès a eu lieu dans une petite salle prêtée par la mairie pour l’occasion. Nous sommes, en compagnie du Jardin d’Alice, assignés en justice par l’EPFIF (qui voyait dans le même temps son colloque perturbé dans les locaux du Monde). Alors qu’on devrait s’attendre à devoir affronter les plaignants (l’EPFIF), c’est l’avocat du Jardin d’Alice qui nous a le plus attaqué. Read More

Paris: perturbation du colloque du grand pari des expulseurs

Mardi 4 décembre, l’Écharde était assignée à feu le tribunal d’instance de Montreuil par l’Etablissement Public Foncier d’Ile-de-France (Epfif) dans une procédure d’expulsion. Le rendu aura lieu le 4 janvier 2019.
Ce même 4 décembre, l’Epfif organisait chez les journaleux du Monde, une petite sauterie pour décerner des prix aux maires bêtonneurs. Read More

Fontaine (38) : Le maire de Fontaine demande à l’EPFL d’expuser les rroms de Courtade

Une cinquantaine de rroms roumains vivent depuis trois ans dans des cabanes sur un terrain dit Courtade à Fontaine, entre le parking de Géant Casino et le Mac Donald. Ce terrain est dans le périmètre d’une future opération d’aménagement. Pour cette raison, il a été cédé à l’EPFL (Établissement Public Foncier Local) dont le rôle est justement d’en assurer le portage en attendant la réalisation du projet, laquelle est sans cesse différée. Les habitant·e·s de Courtade avaient eu l’assurance de ne pas être expulsé·e·s avant l’été 2019. Read More

Grenoble : Le 26 novembre, audience hors-norme au tribunal administratif pour l’application du Droit À l’Hébergement Opposable

Audience totalement hors norme prévue le 26 novembre à 14 heures au Tribunal Administratif de Grenoble (2 place de Verdun).

135 requêtes seront évoquées pour des personnes SDF qui avaient souhaité saisir la commission de médiation de l’Isère d’une procédure Daho (Droit à l’hébergement opposable).

La préfecture prétend avoir pour objectif le « zéro personne dans la rue » dans sa communication sur le plan hivernal 2018/2019…

Une communication à rapprocher de la réalité des pratiques !

Jusqu’à présent, les personnes concernées n’ont eu que des refus et elles attendent avec espoir les décisions à venir.

Ce jour, seul le Tribunal, semble avoir pris la mesure de l’urgence en fixant ces 135 requêtes, avant la survenance des grands froids…

Les personnes concernées espèrent un soutien associatif et citoyen !

Bagnolet (93): procès du squat du collectif Baras, lundi 5 novembre 2018

Le collectif Baras est convoqué devant le Tribunal d’instance de Pantin : la CPAM 93 essaye de récupérer l’immeuble de l’ancienne Sécu de Bagnolet, occupé fin septembre par le collectif, par une assignation en référé d’heure à heure. La CPAM 93 demande l’expulsion sans délai et sans prise en compte de la trève d’hiver. Read More

Utrecht (Pays-Bas): Appel à la solidarité avec le Swamp

Cette semaine, le juge a décidé de rendre possible l’expulsion du Swamp. Cela signifie que les oiseaux, les lapins, les chauves-souris, les rats, les insectes et les gens perdent leur espace vital et qu’une jeune forêt sera détruite. Tout cela pour faire place à de l’asphalte, à un autre centre de distribution et un parking d’autobus qui pourraient être construits ailleurs.
Le juge a ignoré que le propriétaire, Borghese Real Estate B.V., n’a même pas demandé de permis pour couper les arbres dans la partie du Swamp qui n’est pas encore détruite.
Nous ne laisserons pas un autre des rares endroits verts de la ville d’Utrecht se faire détruire. Nous ne nous éloignerons pas de notre communauté où nous vivons ensemble avec la nature, autant autonomes que possible et libres.
Nous appelons toutes et tous à défendre la nature ici avec nous, ou à votre manière, partout. Nous attendons l’expulsion du Swamp peu après mercredi 31 octobre, la semaine prochaine. Read More

Tagamanent (Catalogne): Suspension de la procédure judiciaire. Le Moli reste!

Nous avons obtenu une suspension « temporaire » de notre procédure judiciaire, ce qui nous permet de contester cette justice expéditive. Cela semble être la seule façon de manoeuvrer contre la plainte d’expulsion rapide proposée par le propriétaire, ce qui nous donne le temps de nous défendre devant les tribunaux et de démontrer tout le travail accompli durant ces années.

Néanmoins, nous savons que nous n’avons pas beaucoup de temps et que nous devons être attentifs à préparer notre réponse avec tous les moyens possibles pour empêcher toute expulsion. Au cours des prochains jours, il y aura des activités, des repas de soutien et des actions de la maison, nous espérons continuer à faire face tous ensemble.

Merci à tout-es pour le soutien reçu, vos appels, vos messages et vos visites à la maison,  votre participation et votre aide dans tout ce dont nous avons besoin ces jours-ci.

LE PROCESSUS SE POURSUIT
LA LUTTE CONTINUE
LE MOLI RESTE

El Molí de la Torre
Tagamanent
Vallès Oriental, Catalogne
https://squ.at/r/6cfv

Des squats en Catalogne: https://radar.squat.net/fr/groups/country/XC/type/squat
Des groupes (centres sociaux, squats, athénées libertaires…) en Catalogne: https://radar.squat.net/fr/groups/country/XC
Des événements en Catalogne: https://radar.squat.net/fr/events/country/XC Read More

Halle (Allemagne): Procès d’expulsion du Hasi, pétition de soutien

En janvier 2016, un terrain avec des bâtiments a été squatté à Halle en Allemagne dans la Hafenstrasse 7, la Hasi. Depuis, il y avait d’abord eu un contrat d’utilisation, mais après changements auprès des gérants du groupe immobilier communal (la ville est le seul propriétaire et le seul actionnaire du groupe), le processus d’expulsion a été mis en place. Lors de plusieurs passages devant les tribunaux, vendredi dernier (19 octobre) a été décidé l’expulsion, qui va avoir lieu au cours du prochain mois. Nous voyons encore un possibilité pour éviter cela, et c’est la raison, pourquoi nous cherchons du soutien. La ville étant propriétaire du groupe immobilier HWG, nous faisons appel au conseil municipal pour qu’elle s’oppose clairement à cette décision. Nous avons déjà beaucoup de personnes de notre côté, ils deviennent de plus en plus nombreux, et pour en convaincre encore plus du besoin d’un lieu socio-culturel non-commercial qui s’engage dans des projets politiques, culturels, sociaux, sportifs et écologiques, nous comptons sur un grand nombre de personnes qui veulent bien signer la pétition que nous allons leur présenter.
À côté de cette pétition, depuis presque trois ans nous organisons des manifestations, des fêtes de rue et de musique, des groupes de rencontre pour tout le monde (étudiants, familles, retraités, sportifs, musiciens et autres).
Il faut que la Hasi reste dans la Hafenstrasse 7 à Halle, nous avons besoin d’un projet pour contribuer à une ville et une société ouverte, solidaire et participative, tout comme tous les autres projets doivent aussi rester. Nous devons rester fort, uni-e-s, pour pouvoir faire des changements! Read More

Tagamanent (Catalogne): Le Moli menacé d’expulsion. Le Moli reste!

Après 7 ans d’efforts pour reconstruire le Molí de la Torre de Tagamanent, une parcelle abandonnée et oubliée depuis plus de 20 ans, les forces de sécurité de l’Etat, sous les ordres de leurs supérieurs hiérarchiques et sans préavis ni option de négocier, veulent expulser la maison en 10 jours, nous obligeant à abandonner la maison et le projet.

Contre la spéculation immobilière, la réaffectation massive des terres, les expulsions à la chaîne et le putain de capitalisme, nous dénonçons cette habitude de générer des situations de précarité, d’impuissance et de mécontentement social.

NOUS N’ARRÊTERONS PAS DE DÉFENDRE CE QUE NOUS CROYONS
NOUS N’ARRÊTERONS PAS DE LANCER DES PROJETS
NOUS NE CROYONS PAS À VOTRE HISTOIRE.
VOUS NE NOUS FAITES PAS PEUR.
LE MOLI RESTE

El Molí de la Torre
Tagamanent
Vallès Oriental, Catalogne
https://squ.at/r/6cfv Read More

Troyes: attaque de fin de soirée…

À l’aube du mercredi 29 août à Troyes, un homme décharge sa rage sur les vitres de l’agence immobilière Square Habitat, située à l’angle du quai Dampierre et de la rue Général-de-Gaulle. La porte d’entrée est méconnaissable, bien qu’elle reste toutefois en place. Ce n’est pas le cas par contre d’une vitre de l’agence, qui vole en éclats.

Malheureusement, un riverain s’est « inquiété » du sort de ce symbole de la sacro-sainte propriété. N’ayant rien d’autre à faire un mercredi matin, le citoyen a appelé les cognes, qui ont interpellé l’homme en possession d’une barre de fer, l’ont placé en dégrisement avant de l’auditionner. Read More