Rotterdam: appel à la solidarité du squat de Waalhaven Noordzijde 1

Nous sommes furieuxses.
La nouvelle loi anti-squat permet d’expulser en trois jours.
Un squat dans lequel nous avons paisiblement vécu pendant plus d’un an, sans causer aucun problème, en réparant les fuites dans le bâtiment, en enlevant les moisissures, en mettant en place un groupe local de Rythms of Resistance, en organisant des événements avec Cultural Workers Unite, Bond Precaire Woonvormen (union contre le logement précaire) et plus encore – et même en obtenant des fonds du gouvernement pour cultiver un petit jardin de façade – notre droit au logement est ignoré.
Nous sommes censé-es rassembler nos affaires en trois jours. Ils peuvent nous mettre dehors en trois jours. Seulement trois jours. Aidez-nous en venant à notre fête mardi soir ou venez à notre procès ce mercredi à 10 heures au tribunal de Rotterdam (près de Wilhelminaplein) pour montrer votre soutien !!!!!. Read More

Malakoff: communiqué de presse du centre social autogéré Le Malaqueen et de son collectif de soutien

Le Malaqueen est un centre social autogéré à Malakoff qui est expulsable depuis le 22 août dernier. Dans ces bureaux inutilisés depuis deux ans, situés au 55 rue Étienne Dolet (entrée au 70 rue Gallieni), une quarantaine d’habitante·s, des ateliers et événements ouverts à toustes sont menacés. Malgré l’ordre d’expulsion, nous continuons à habiter et faire vivre ce lieu que nous avons squatté et construit collectivement (malakoffiot·tes et habitant.es du Malaqueen) depuis mai 2021.

Le Malaqueen est un lieu de vie, d’accueil et d’habitation pour personnes précaires de tous horizons, que cela soit dû à une situation administrative, médicale, familiale, sociale ou politique (familles, exilé·es, étudiant·es, personnes queer, etc.). Mais c’est aussi un lieu social, solidaire et culturel ouvert sur le quartier et au-delà. Des ateliers et activités y ont été mises en place par les habitant·es du squat, vite rejoint·es par des ami·es, collectifs et voisin·es. prêt·es à transmettre leurs compétences, outils et savoirs. Read More

Poznan: l’expulsion du Rozbrat approche. Manifestation le 10 septembre

Poznan (Pologne) – Après des années de lutte pour la préservation du Rozbrat, le moment le plus critique en presque trente ans d’histoire de ce lieu arrive. Une audience au tribunal aura lieu le 15 septembre, au cours de laquelle un jugement final sera rendu, donnant le feu vert à l’expulsion du Rozbrat.

Concrètement, cela signifie mettre à la porte plus de vingt habitant.es, ainsi qu’un certain nombre d’initiatives sociales, politiques, culturelles et environnementales rassemblant des centaines de personnes. C’est aussi une véritable menace pour une partie de la Zone Verte Ouest (Zachodniego Klina Zieleni), qui est efficacement protégée contre le développement et la construction par Rozbrat.

Bien qu’une menace pèse sur nous depuis de nombreuses années, dont le point culminant est attendu en septembre, Rozbrat poursuit inlassablement ses activités. Nous ne cessons de nous opposer à la politique néolibérale et antisociale des autorités de Poznań, qui représentent les intérêts des entreprises au détriment des besoins de la majorité des habitant.es de la ville. Read More

Wassenaar: Ivicke reste – vide

Wassenaar (Pays-Bas) – Les habitant.es de Huize Ívicke sur Rust en Vreugdlaan (avenue du repos et de la joie) à Wassenaar sont parti.es. Cette villa monumentale, qu’iels ont rendue à une utilisation significative en juillet 2018 après des années d’inoccupation, est à nouveau libre comme l’air. Ce qu’il adviendra du manoir de conte de fées et du domaine environnant dans les années à venir, nul ne le sait. Si cela ne tenait qu’au roi qu’au roi des marchands de sommeil Ronnie van de Putte, la villa préférerait être en feu hier plutôt qu’aujourd’hui, afin de faire finalement le plus de profit possible avec le domaine.

En tant qu’ami.es de cette communauté résidentielle autonome, qui a permis au domaine abandonné de s’épanouir de manière impressionnante en 4 ans, nous sommes très préoccupé.es par l’avenir d’Ívicke. Bien que la propriété – avec ses nombreuses pièces – ait été construite il y a 110 ans comme maison d’habitation, la municipalité de Wassenaar s’est battue bec et ongles pour qu’elle ne puisse plus être habitée par personne. Aujourd’hui, conformément au plan de zonage, un bureau doit être construit, mais qui va s’en charger et quand ? Van de Putte semble être le dernier à se préoccuper de cette question. Et c’est inquiétant, car plusieurs de ses masures sont déjà mystérieusement parties en flammes. Ce n’est pas pour rien que la municipalité a placé des clôtures et des caméras autour d’Ívicke. Read More

Pantin (93): le squat de sans-papiers Al Zol en procès le vendredi 26 août 2022

Alors que nous occupons un bâtiment laissé à l’abandon depuis plusieurs années, au 12 rue Candale à Pantin, et ce depuis janvier 2022, nous sommes aujourd’hui assignés au tribunal en urgence avec seulement deux jours pour préparer notre défense ! Read More

Amsterdam: appel à soutien du Wijde Heisteeg 7

Le 9 janvier 2016, une ouverture de squat a eu lieu dans le centre d’Amsterdam, Wijde Heisteeg 7 (WH7), une maison de 6 étages en assez mauvais état. Cette action a été faite pour deux raisons, la présentation du manuel de squat et comme espace de vie, espace social.
Le bâtiment a été choisi parce qu’il est un exemple typique de vacance immobilière. Il appartient à P. W. Hagedoorn, un spéculateur bien connu de la ville qui a également été impliqué dans l’expulsion du Spinhuis.
La maison a été précédemment squattée de 2007 à 2011. Elle a ensuite été expulsée et est restée vide pendant cinq ans avant d’être à nouveau squattée.
Le projet a accueilli de nombreuses personnes ainsi qu’un espace social avec un magasin gratuit et différentes activités. Il a également travaillé avec les voisins et la Vereniging Vrienden van de Amsterdamse Binnenstad pour lutter contre le propriétaire et son nouveau projet. Il voulait faire une rénovation qui s’est heurtée à l’opposition des deux groupes pour différentes raisons. Read More

Malakoff: réunion d’information au squat le Malaqueen, menacé d’expulsion

Le centre social autogéré Malaqueen et ses habitant·es seront expulsables à partir du 22 août prochain ! Nous avons fait appel mais resterons expulsables jusqu’à l’audience. Nous ne comptons pas partir sans nous être battu·es. Nous ne voulons pas que ce lieu, construit collectivement depuis un an, soit rasé.
Il permet l’hébergement d’une quarantaine de personnes précaires, et, par les nombreuses activités qu’il héberge, participe à la vie culturelle et à la vie de quartier.
Il propose des espaces non-marchands, de sociabilité, d’organisation collective et de libre échange de savoirs et de ressources permettant de lutter contre l’isolement, la précarité, les projets immobiliers inutiles, l’exclusion, le tri administratif, la précarité alimentaire et le gaspillage.
Pour que le Malaqueen continue, rdv le samedi 20 août à partir de 18h pour une réunion d’information et d’organisation face à ce qui nous attend.
Ensuite on fait la fête ensemble, la fête c’est important aussi ! Read More

Amsterdam: Mokum Kraakt lance une campagne de collecte de fonds pour les détenu-es de l’expulsion de l’hôtel Mokum !

Nous sommes Mokum Krrraakt, un collectif de squatters regroupant Hotel Mokum, Kinderen van Mokum, et d’autres squatters.

Nous sommes actuellement installé-es au squat Nicole (Kinkerstraat 304). Nous hébergeons des personnes et organisons des événements culturels et politiques à but non lucratif, ouverts et gratuits, afin de lutter contre la monoculture croissante de la ville. Nous squattons pour protester contre les politiques de logement et de planification urbaine visiblement incompétentes, contre la gentrification et contre le caractère inabordable de la ville.

Le 26 novembre 2021, l’hôtel Mokum, situé dans la Marnixstraat, a été expulsé. Pendant l’expulsion, plusieurs personnes ont été arrêtées, certaines violemment, pour avoir manifesté pacifiquement. Pour leur solidarité avec l’Hôtel Mokum et le mouvement des squats, elles ont été violemment arrêtées et menacées d’amendes et de poursuites judiciaires.

Nous voulons soutenir ces personnes en couvrant leurs frais de justice. Mais nous ne pouvons pas le faire seul-es. Le peu de revenus que nous générons va au nettoyage et à la reconstruction de Nicole, où nous organisons des événements gratuits. C’est pourquoi nous organisons cette collecte de fonds, et nous avons besoin de votre aide ! Read More

Groningen: Le Kraaienest vit !

Groningen (Pays-Bas) – Les squatters du Kraaienest à Groningen ont perdu leur appel et ont dû quitter les lieux dans les trois jours. Une fin subite pour six mois qui en valaient plus que la peine. Mais nous ne faisons que commencer.
Le Kraaienest au Spilsluizen de Groningen a été expulsé. Mardi matin, 5 juillet 2022, le verdict du tribunal d’Arnhem-Leeuwarden dans la procédure d’appel a été annoncé. Nous avons dû partir dans les trois jours sous la menace d’une amende de 10 000 euros par jour de séjour (plus 4500 euros de frais de justice). La raison en était que Stichting Valquest avait vendu la propriété à la société immobilière LMJD B.V. avant que nous venions y vivre, même si la société immobilière n’avait pas encore annoncé explicitement ses plans concrets. Elle voulait commencer à rénover immédiatement, afin qu’« il n’y ait plus de vacance réelle ». Lorsque nous avons obtenu gain de cause en janvier, le juge des référés a estimé qu’il n’y avait pas d’intérêt urgent et que notre intérêt à vivre sur place l’emportait temporairement. Maintenant, un jugement a été rendu contre cette décision. De quels intérêts parlons-nous ? Le seul intérêt pour les spéculateurs immobiliers comme Joshua Camera et tous les autres capitalistes qui auraient un intérêt direct dans cette affaire est de gagner de l’argent qu’ils ont déjà suffisamment. Ce n’est pas un intérêt, c’est un profit sur le dos des autres. Nos intérêts sont nos vies et la lutte pour la justice. Cette logique capitaliste de la possession nous a presque mis sur la paille. Nous savions déjà que les tribunaux protègent la propriété privée, nous ne sommes donc pas surpris. Cela ne nous rend pas moins en colère. Read More

Paris: contre l’extrême-droite, grand meeting de soutien à l’Ambassade des immigré.es le samedi 28 mai 2022

Après plus d’un mois d’occupation, l’Ambassade des immigré.es résiste encore et toujours à l’expulsion ! Cet îlot de résistance au fascisme et au racisme, en plein cœur de Paris, doit continuer d’exister !

Dans la nuit du samedi 21 mai, des fachos de Génération Z (“mouvement des jeunes avec Zemmour”) et des Natifs (héritiers parisiens de Génération identitaire) ont voulu nous faire peur en venant masqués, armés de barres de fer et de gaz lacrymogène. La résistance et la vigilance des habitants et personnes solidaires présents sur place les ont fait fuir. Read More

Malakoff: le Malaqueen, tiers-lieu alternatif, solidaire et culturel est menacé d’expulsion

Depuis près d’un an, une cinquantaine de personnes habitent au sud de Paris dans des anciens bureaux transformés en lieu solidaire. Aujourd’hui, le “Malaqueen” est menacé d’expulsion par le nouveau propriétaire, l’entreprise Lazard Group Real Estate.

Au premier abord, le bâtiment paraît austère. C’est un large bloc marron de deux étages au milieu d’un quartier résidentiel de Malakoff (Hauts-de-Seine), aux portes de la capitale. Des caméras de surveillance encerclent le site. Et pour cause, il hébergeait auparavant une organisation intergouvernementale européenne pour la collaboration des programmes d’armement (l’Organisation conjointe de coopération en matière d’armement).

Aujourd’hui, la façade est égayée par un drapeau arc-en-ciel et des feuilles rouges et blanches collées sur la façade sur lesquelles on lit « Malaqueen ». « C’est une contraction entre Malakoff et Queen, comme on est un squat féministe », explique Lucie*, une habitante du lieu. Read More

Malakoff: au Malaqueen, une autre vie de quartier menacée d’expulsion

Bienvenue à Malakoff, ville communiste depuis 1925. Ancien bastion ouvrier, la commune vit désormais au rythme de la gentrification. Mais dans ce cycle d’embourgeoisement bien rodé s’est glissé un gros grain de sable. Son nom : Le Malaqueen. Un squat qui occupe un bâtiment voué à la destruction pour laisser place à des bureaux. Un lieu d’accueil pour les précaires et un espace qui est devenu l’un des centres culturels d’un quartier souvent décrit comme »dortoir ». Aujourd’hui le Malaqueen est menacé d’expulsion. Alors, quelle place donner à celles et ceux qui ne peuvent pas suivre l’explosion des prix des loyers dans la capitale ? Read More

Berlin (Allemagne): l’appel de la sentence contre Thunfisch a été en partie un succès

Le 22 mars, le tribunal du Land de Berlin a mis fin au procès en appel de Thunfisch, avec les plaidoiries et la lecture du jugement.

L’audience a failli être annulée, car un juge assesseur avait le Covid et se sentait toujours mal. Elle a commencé avec trois heures de retard, après qu’il a effectué un test antigénique au résultat négatif. Le seul témoin, aujourd’hui, était Marvin Peetz (33 ans), qui aurait observé le délit. Il aurait toujours été avec la foule agressive, qui lançait constamment des pierres et des bouteilles, depuis la Frankfurter Allee [Thunfisch a été arrêtée lors de la manifestation du 9 juillet 2016, à Berlin, en réponse à la tentative d’expulsion de la Kadterschmiede, le bar autogéré au rez-de-chaussée de la maison partiellement squattée Rigaer94 ; NdAtt.]. La prévenue aurait jeté des pierres dans la rue depuis le ballast du tram de la Warschauer Strasse, pour que d’autres personnes s’en servent. Read More

Malakoff: appel à soutien. Procédure d’expulsion à leur encontre du Malaqueen

Pour que Malakoff demeure une ville accueillante et une commune vivante, soutenons le Malaqueen.

Depuis le mois de Juillet dernier, un collectif de mal-logés à élu domicile au 70 rue Gallieni à Malakoff, un grand bâtiment désaffecté depuis plusieurs années. Les nouveaux habitants choisirent bientôt de donner un nom à ce lieu qui n’en n’avait pas : ainsi naquit le Malaqueen.

Vous avez depuis déjà croisé, sans-doute sans le savoir, quelques-uns de vos nouveaux voisins & voisines. Vous les avez peut-être aussi rencontré-es, à l’occasion des dizaines d’événements ouverts au public organisés par le collectif, parmi lesquels : concerts, ateliers d’écriture et d’arts plastiques, ateliers informatique, d’installation de logiciels libres, expositions, couture, répétitions musicales, projections de films. Read More

Aubervilliers (93): «La lutte paie!», les jardins d’Aubervilliers font un énorme pas en avant

Dolorès est rayonnante, devant la mairie d’Aubervilliers, en ce jeudi 10 mars: «J’ai sauté de joie quand j’ai su qu’on avait gagné. Surtout que si nous on arrive à gagner, ça veut dire que d’autres peuvent aussi.» La veille, le 9 mars, une décision de justice a ordonné l’arrêt des travaux de la piscine d’entraînement pour les Jeux olympiques prévue au fort d’Aubervilliers. Le projet a impliqué la destruction d’un demi-hectare de jardins familiaux, et a provoqué une forte mobilisation à partir de juillet 2020 (lire nos articles ici, ici, ici et ici, et notre reportage dans la revue Replica). Après des mois d’occupation et une lutte menée sur tous les fronts, les jardinier·es et leurs soutiens ne peuvent pas s’empêcher d’exprimer leur joie. Ivan, architecte et membre de la première heure du collectif de défense, est clair: «Ils vont avoir du mal à réaliser le projet tel qu’il est, à temps pour les Jeux Olympiques». Read More