Grenoble : petit déj’ contre les expulsions

Ce Lundi 22 mai au tribunal d’instance de Grenoble, 3 maisons occupées passeront en procès pour « occupations sans droit ni titre ».

Ce mois de mai est une hécatombe pour les groupes et les personnes qui squattent des maisons et des immeubles dans l’agglo : trois expulsions pour le réseau du 22, le procès pour le camp Valmy, le Roxy Cooper expulsé, le camp derrière Cémoi menacé, des actions militantes asphyxiées (CHU, CCAS), GEG qui court derrière rue Jay et bien d’autres expulsions dont nous ne savons rien (expulsions locatives notamment). Read More

Brest: expulsion du squat « Super 5 »

2017-05-11_Brest_expulsionSuper5

Jeudi 11 mai, quelques jours après avoir rendu son existence publique, le squat « Super 5 » a été expulsé par la police vers 8h45 du matin, sans procès ni rien, avec pour probable justification qu’il s’agirait d’une violation de domicile, puisque selon Le Télégramme, « cette maison est régulièrement occupée par son légitime propriétaire, un homme âgé de 87 ans », bien que celui-ci vive « en établissement de retraite »… Read More

Bruxelles: menaces d’expulsion au CSA… une police politique à la manœuvre

2017-05_Bruxelles_CSA-affiche-encasdexp

Alors que les activités du centre social anarchiste tournent à plein régime et que des groupes se forment ou s’installent et créent des liens ensemble afin de mener à bien des projets communs, des informations inquiétantes nous parviennent. Selon des sources fiables, une procédure expresse et unilatérale en première instance aurait été introduite par les propriétaires, grandes sociétés privées de biens immobiliers. Pourtant, il y a peu, les propriétaires étaient disposés à nous laisser occuper les différents bâtiments de la rue Godecharle jusqu’à leur mise en vente, avec permis de démolition, c’est-à-dire au moins jusqu’à la fin juillet.

C’était sans compter sur l’intervention acharnée des renseignements généraux de l’État belge qui sont allés trouver les propriétaires ainsi que, un peu plus tard, leurs avocats pour leur mettre la pression et raconter des calomnies sur le centre social et ses occupant-es. Read More

Grenoble: bonne nouvelle pour le bidonville Valmy

camp-valmy-migrants

Ce jeudi 27 avril, le tribunal administratif de Grenoble a débouté le maire de Grenoble de sa demande d’évacuer le bidonville Valmy

C’est effectivement une victoire, à laquelle la mobilisation – notamment de l’assemblée des mal logé.e.s – et la ténacité de l’avocat, Me Alban Costa, ne sont pas étrangères.
Le maire de Grenoble, pour sa part, n’avait pas daigné recevoir une délégation de nombreuses associations venues évoquer d’autres solutions qu’une évacuation sèche du bidonville, conformément à ses promesses électorales. En guise de concertation, Eric Piolle leur a envoyé … un cordon de policiers.

Read More

Gap (05): la maison Cézanne est menacée d’expulsion

gap_-_cezanne_001

Nous, collectif « Un toit un droit », avec ou sans papiers, vous informons que la commune de Gap nous assigne au tribunal de Gap le 16 mai au matin, par voie d’huissier, en vue d’une expulsion de la maison Cézanne par jugement en référé.

Cette maison a été réquisitionnée [Note de Squat!net: elle a été occupée, en réalité, car la réquisition est un «ordre que donne l’autorité publique de mettre à sa disposition des personnes ou des choses»…] il y a plus d’un an par le collectif pour trouver une solution d’hébergement à une famille à la rue avec des enfants en plein mois d’avril. Depuis il y en a eu bien d’autres… Car ce lieu n’est pas seulement une maison qui a servi à héberger plus de 80 personnes, dont beaucoup n’avaient aucune solution d’hébergement bien qu’elles soient en droit d’en avoir un. C’est aussi une cuisine, un lieu de ressources, un endroit pour rencontrer d’autres personnes et échanger sur nos situations. Read More

Bure (Meuse): le Bois Lejuc est expulsable sans délais !

Nous y revoilà, quelques mois après une expulsion brutale de l’occupation du Bois Lejuc survenue en juillet 2016, ce mercredi 26 avril le tribunal de grande instance de Bar-le-Duc a tranché : le bois est à nouveau expulsable sans délais, la préfecture peut réinvestir les sous-bois à grands renforts de grenades et bruit de bottes ! Read More

Dijon: rassemblement en soutien au squat de la rue des ateliers

Appel à rassemblement / Vendredi 24 mars 2017 à 9h / Tribunal, boulevard Clémenceau.

Ce vendredi a lieu, au tribunal d’instance de Dijon, l’audience du squat de la rue des ateliers. Cet ancien hôtel, laissé vide depuis plusieurs années, jusqu’à son occupation en août dernier, est aujourd’hui la seule solution d’hébergement pour les personnes migrantes qui y ont élu domicile. Read More

Bure (Meuse): l’ANDRA est dans le jus, pas dans le bois !

L’ANDRA est dans le jus, pas dans le bois ! Encore un effort pour lui faire boire la tasse !

Après avoir assisté impuissante à la chute de ses grilles le 18 février, l’Andra s’est pris cette semaine une belle volée de bois vert devant les tribunaux. Procès de l’occupation, appel sur le défrichement de l’été dernier, procès sur l’échange du bois… Les procédures lancées de part et d’autre, étroitement entremêlées, forment un sac de nœuds juridiques dont l’agence ne semble plus savoir comment se dépêtrer. Si le rapport de force se maintient sur le terrain, ces revers pourraient retarder le projet pour un bon moment. Read More

Montpellier: Du procès du Royal occupé au procès de Luttopia 003

Royal_occupe_MontpellierCe mardi 28 février, dès 8h30, nous étions très nombreux et nombreuses devant la cour d’appel pour soutenir le Royal occupé, menacé d’expulsion et destiné par les nouveaux propriétaires à se transformer en logements de luxe ! Entre 200 et 300 personnes sont en effet venues en solidarité avec le Royal, lieu d’habitation et espace d’activités, de culture populaire, de débats politiques et de soutien aux luttes.
Après une audience expéditive, le juge a annoncé que le délibéré sera rendu le 30 mars. Le collectif des habitant-e-s du Royal, et tous leurs soutiens, ont affirmé leur volonté de continuer à faire vivre cet espace non-marchand et à porter leurs revendications, dont celle du droit au logement pour tou-te-s.
Cette mobilisation est importante. Elle rappelle les millions de logements laissés vides, la gentrification, la spéculation immobilière, alors que près de 4 millions de personnes en France sont sans logement ou vivent dans des conditions très précaires ! Elle rappelle également la nécessité d’espaces de rencontres, d’élaboration politique, de solidarité, de soutien aux luttes sociales, visibles et ouverts sur la ville.
Ainsi nous continuerons à nous mobiliser, à faire vivre la solidarité et la convergence des luttes, contre les inégalités, la répression et tous les systèmes de domination.
Jeudi 9 mars aura lieu le procès de Luttopia03 à 8h30 au TGI. Soyons également nombreuses et nombreux ce jour-là ! Read More

Montpellier: Tribunal et Carnaval

carnaval-copsLes ami(e)s !
Le Royal Occupé repasse au tribunal cette fois-ci en appel à la cours d’appel de Montpellier ! Ce sera le 28 février à 8h30. Venez nous soutenir. Résistons !

Et voilà le petit texte que nous avons écrit pour l’occasion :

Ici Montpellier ZOO !
Message à tous les zulus !

L’année 2017 commence comme 2016 a fini : état d’urgence, racisme et violence policière, cirque politique.

A l’heure où on se parle les quartiers se révoltent contre la police, la justice et l’état. Les centre-villes sont devenues des zones militarisées où toute expression politique est traquée et condamnée. Souriez vous êtes sous contrôle ! Les élections, qui sont censés donner un sens à la démocratie, ne peuvent être vues autrement que comme une diversion, où les égo des politiques prennent le pas sur nos luttes et nos enjeux. Read More

Saint-Denis (93): rassemblement pour l’abandon des poursuites contre la famille Benkelfallah

balance-injustice-small

RDV MARDI 21 FEVRIER A 9H

Mme Fatma BenKelfallah doit se présenter devant l’adjoint du procureur mardi 21 février (à 9h, au 16 allée des boucheries, à Saint-Denis) car elle est accusée d’avoir occupé un logement vide : pour avoir voulu se loger par ses propres moyens, elle risque des poursuites judiciaires. Read More

Lyon: remise à la rue des SDF – le préfet du Rhône est convoqué devant le tribunal

logo-mrap

Communiqué du MRAP Rhône.

Mardi 14 février à 14h30, le préfet du Rhône est convoqué devant le tribunal administratif de Lyon pour répondre de sa politique de gestion au thermomètre des sans-abri. Alors que la ministre du logement a ordonné d’en finir avec la remise à la rue des personnes hébergées pendant l’hiver, dans le Rhône, le préfet continue de se servir des sans-abri pour sa communication en les mettant à l’abri dans des gymnases à grand renfort de publicité avant de les rejeter à la rue quelques jours plus tard. Cette gestion au thermomètre qui a pour conséquence d’abandonner des dizaines d’enfants à la rue est une violation de la loi et en particulier de l’article L345-2-3 du Code de l’Action Sociale et des Familles. Read More

Montpellier: La Maison Hantée, en direct du Tribunal d’Instance

montpelCe matin 8 février 2017, nous sommes encore une fois dans cette salle B du tribunal d’Instance de Montpellier. Une petite dizaine, trois lieux réunis sur ces bancs un peu trop bien connus, accompagné d’une cagette de viennoiseries de rékup. Étrangement, la salle semble tendue alors que nous blaguons entre deux bouchées et la lecture du Canard.
« – ACM contre Mr… »
« – ACM contre Mme… »
« – SERM contre … »

C’était donc pour ça la tension… La moitié de la salle se vide d’une traite et part avec quelques avocats et un « conciliateur ». ACM Habitat, ou l’Office Public de l’Habitat Montpellier Méditerranée Métropole semble avoir fait un tir groupé, peu avant la fin de la trêve hivernale. La SERM (Société d’Aménagement de l’Agglomération de Montpellier) semble faire de même mais c’est moins surprenant, l’expulsion en plein hiver ne leur a jamais fait peur.

Moins d’une heure et demie après l’heure de la convocation, c’est au tour des habitants de La Maison Hantée, contre la société Roxim, d’être appelés à la barre. Read More

Montpellier: Bonne année, mais dehors !

Uttopia003_MontpellierCe vendredi 20 janvier, un huissier assisté de la police nationale informe les habitant de la Maison Hantée, nouveau squat situé dans le quartier d’Aiguelongue, de leur assignation en référé devant le Tribunal d’instance de Montpellier.
Cette procédure judiciaire prévue pour les situations d’urgences qui ne laisse pas le temps aux accusés de préparer leur défense est appliquée ici à une maison abandonnée depuis plus de trois ans. L’urgence pour nous est avant tout humaine. Il nous semble légitime que des précaires occupent et rénovent ce bâtiment lorsque les températures sont en dessous de 0° et que en 2017 nous déplorons déjà au moins un mort par jour dans la rue et plus de 2000 personnes sont en errance dans la ville de Montpellier.
A Montpellier, la voie du référé est systématiquement utilisée pour les squats, en prétextant par exemple l’urgence sanitaire au Royal, l’urgence de l’ordre public au Kalaj.
Les élus défendent la spéculation immobilière et leur pouvoir sans se préoccuper de loger les plus fragiles. Et lorsque des individus font le travail des autorités en mettant à l’abri des précaires, ils sont attaqués par la justice.

Ainsi, nous vous invitons à lutter avec nous pour :
-Défendre la Maison Hantée, 941 rue du pioch de Boutonnet
-Défendre Utopia 003, à l’angle de l’avenue de Castelnau et de la rue Proudhon
-Défendre le Royal Occupé lors de son procès en appel, le 28 février au Tribunal de Grande Instance, rue Foch
-Défendre le Kalaj, 11 rue Desmazes, expulsable à partir du 31 mars Read More

ZAD du Keelbeek (Bruxelles): risque d’expulsion imminent!

photo2-brux-haren-megaprison

Appel du Keelbeek pour ce mardi 10 janvier, jour du jugement concernant l’appel de la procédure d’expulsion du 21 septembre.

Les habitants appellent à venir les soutenir sur le terrain dès la veille et tout au long de la journée.

Le permis d’urbanisme a été délivré et rend probable le commencement du chantier dès mardi et dans les jours ou les semaines à venir. Une présence massive sera un signe déterminant pour faire reculer le début du chantier.

L’année dernière, pendant que nous étions au tribunal pour le rendu du procès, ils en profitaient pour détruire nos cabanes et mettre fin à l’occupation. Cette fois-ci nous resterons au Keelbeek et nous ferons en sorte que ça ne se passe pas aussi facilement. Read More