Lyon: ouverture du 47 rue Béchevelin, renversons le rapport de force !

Venez nous aider à tenir ce lundi 11 janvier dès 8H le 47 rue Béchevelin à la Guillotière contre le froid et pour participer à la défense du quartier : prenez vos bols, on a de la soupe.

Salut, ça ne t’aura pas échappé : il caille sévère. Dormir dehors c’est l’horreur. S’entasser chez les potes à droite à gauche peut vite toucher ses limites à 4 par chambre. Alors passer la nuit au pied ou à côté d’un bâtiment vide, ça devient insupportable.

Cette fois-ci, le bâtiment est demandé depuis des années par un collectif d’habitant·es du quartier. Au détour d’une phrase anodine dans le Progrès, t’apprends que Grand Lyon Habitat veut y parachuter une « organisation humanitaire internationale ». S’il est vrai que celle-ci comptait destiner ce bâtiment à l’aide au logement d’urgence, comme elle l’a affirmé dans les colonnes du Progrès, cette occupation devrait la réjouir. Read More

Lyon: l’ECG est et restera à la Guillotière !

Aujourd’hui, après toutes les embûches rencontrées, nous sommes heureux.ses de fêter le premier anniversaire de l’ECG, 45 rue Béchevelin, vieux bâtiment des vins Descours, promis à la destruction par une énième offensive de réaméanagement urbain.

Il en faut de l’énergie et de la détermination pour tenir ce pari de création d’un nouveau lieu de vie et d’organisation politique au cœur de la Guillotière, dans un contexte d’offensive sécuritaire et de privatisation de notre quartier. Cette première étape est d’autant plus importante pour nous qu’elle vient concrétiser un travail de fond effectué tout au long de cette année dans le but de créer un espace de rencontre et d’entraide, gratuit et accessible à tout.es, aux côtés d’autres initiatives portées dans notre voisinage. Read More

Lyon: un nouveau squat de la Guillotière assiégé par une milice privée

Depuis jeudi 22 octobre un squat a été ouvert par des personnes sans domicile fixe au 50 rue Rachais, Lyon 7. La police est passée lundi constater l’occupation et récupérer les preuves de la légalité de l’occupation. Malgré la bonne entente avec le voisinage et l’illégalité d’une potentielle expulsion au vue du délai de 48h maintes fois dépassé ils sont toujours menacés d’expulsion par de nombreux équipages de polices passant régulièrement.

Depuis lundi, une sécurité privée « Zeus Securite » se comporte comme une réelle milice, soumettant les squateur.euse.s à un état de siège permanent. En effet ils sont 24h sur 24 devant l’entrée du domicile des occupant.e.s et ne laisse aucune allée et venue. En occupant la chaussée de manière constante, leur stratégie est claire et assumée : affamer les occupant.e.s et faire des pressions psychologiques afin que celleux-ci partent, épuisé.e.s par la fatigue et la faim. C’est le propriétaire, « plus grand promoteur immobilier de lyon », « il a le bras long et les milliards » qui a demandé ce service à la sécurité privée pour un bâtiment inoccupé depuis plusieurs années afin de participer à la gentrification du quartier de la Guillotière. Read More

Lyon: portes cassées, intrusion et fichage… les méthodes dégueulasses de Grand Lyon Habitat

Un matin à 7h, Grand Lyon Habitat a fait défoncer des portes dans un squat pour ficher ses habitant-es. Des pratiques d’intimidation inacceptables. Depuis quelques mois, Collomb n’est plus maire de Lyon. Il a été écrasé par les « écolos » allié-es à la « gauche », représenté-es par Grégory Doucet à la mairie et Bruno Bernard à la métropole. Ce dernier avait dit qu’il allait bientôt affirmer des positions sur le sujet du logement, lorsqu’il avait été interpelé le soir de son élection par le mouvement « trêve générale ».

Lundi 17 août, à 7 heures du matin , des huissiers sont venus casser la porte d’entrée du squat Le Maria, réveillant les habitant·es en rentrant de force dans chaque appartement de l’immeuble, défonçant à la perceuse les serrures des personnes absentes et fouillant dans leurs affaires pour trouver leurs identités. Lorsque nous leurs avons demandé de quel droit ils agissaient, ces agents ont répondu qu’ils avaient un mandat, mais ils n’ont jamais voulus nous le montrer, même par la suite lorsque nous l’avons réclamé à l’huissier par e-mail. Les huissiers n’étaient pas disposés à faire autre chose que des trous dans les serrures malgré nos propositions de leur transmettre des noms, que ce soit sur l’instant ou plus tard par mail. Habitant·es et ami·es ont donc dû réagir en protestant collectivement, ce qui a fini par les pousser à partir. Read More

Lyon: Deux jours pour résister ensemble à l’ Espace Communal de la Guillotière

Nous vous invitons à l’Espace Communal de la Guillotière au 45 rue Béchevelin vendredi 10 juillet à 19H30 pour une discussion autour de l’ouvrage « Quartiers vivants », et samedi 11 juillet à partir de 11H pour un repas partagé. Contre l’expulsion de l’Espace Communal de la Guillotière et celles des habitant·es du quartier.

Nous partons d’un constat simple : la ville a besoin d’espaces où peuvent s’inventer et se réinventer nos vies, indépendamment des pouvoirs publics. Des lieux d’entraide et de solidarité où il serait possible de résister, d’échanger sur nos joies et nos combats. Des lieux de débrouille où les activités seraient gratuites, où les moments, les savoirs et les pratiques seraient librement partagées : laver son linge, avoir accès à un ordinateur et internet, faire du sport, regarder un film, récupérer à manger, jouer de la musique ou rapper, accéder à des conseils juridiques pour nos galères administratives, boire un thé ou tout simplement se rencontrer. Read More

Lyon: assemblée de lutte et d’action. Appel à mobilisations pour une prolongation de la trêve hivernale!

Dimanche 28 juin 2020, 18 heures à l’Espace Communal de la Guillotière, assemblée de lutte et d’action.

La lutte pour le droit au logement initiée en novembre dernier a une résonance toute particulière dans le contexte actuel. La nouvelle crise économique commence. L’explosion du nombre de chômeur·euses au mois de mars (+7%) et avril 2020 (+20% !) en est la preuve. Après plus de deux mois de confinement, la crise sanitaire est devenue crise économique, alimentaire et du logement. Et ce n’est que le début.

Aujourd’hui, nous, locataires ou petit·es propriétaires étranglé·es par les crédits, sommes coincé·es entre des ressources qui baissent et des dépenses qui montent. Sans emploi isolé·e pendant le confinement, au chômage tant qu’il existe encore, étudiant·e avec un boulot précaire, retraité·e dont le gouvernement grignote les pensions et les APL, nous serons 6 à 7 millions de personnes supplémentaires à ne pouvoir payer ni nos loyers ni nos factures dans les prochains mois. Le nombre de nos expulsions de logement et de coupures de gaz, d’eau ou d’électricité ira d’autant. Read More

Lyon: appel à dons. Aidez les habitant-es du Maria!

Depuis quelques mois, un nouveau squat d’habitation a été ouvert dans le quartier de la Guillotière à Lyon. Les habitant-es qu’il accueille sont à la fois des mères célibataires, des personnes seules et des familles. Les situations personnelles sont diverses, mais se rassemblent autour du même besoin : avoir un toit, ce que la métropole et les pouvoirs publiques ne sont apparement pas capables de fournir. Sur Lyon, le nombre de personnes à la rue est estimé à environ 3000 personnes, dont 310 enfants et 700 jeunes mineurs isolés. Ce qui se passe au Maria est une chance, mais aussi le fruit de la persévérance de chacun-e, l’espoir en bannière, la solidarité comme arme !

Aidez les habitant-es du Maria!

Nous lançons une cagnotte afin de subvenir aux besoins primaires des habitant-es :
– faire des achats de denrées alimentaires non périssables en grandes quantités et de produits d’hygiène,
– payer les frais de santé de celles et ceux qui peuvent pas bénéficier de la sécu,
– acquérir des jeux et du matériel pédagogique pour les enfants.
Afin de garantir de bonnes conditions de vie aux habitant-es du Maria, nous devons également poursuivre les travaux qui on été entamé pour assurer la salubrité des appartements. Cependant, nous manquons d’argent pour acheter les matériaux et outils nécessaires. Quand tout cela sera réglé, les habitant-es souhaitent aussi organiser des évènements culturels. Read More

Lyon: communiqué de l’Espace Communal de la Guillotière suite au rendu du procès

Le 25 novembre dernier, un collectif de demandeurs d’asile et leurs soutien ont occupé un bâtiment appartenant à la famille Descours au 45 rue Béchevelin. Cette occupation a pour objet de mettre à l’abri les demandeurs d’asile laissés à la rue par les services de la Métropole, de la Préfecture et utiliser une partie du bâtiment pour organiser l’entraide et la solidarité sur le quartier de la Guillotière. Ainsi est né l’Espace Communal de la Guillotière !

Ce bâtiment inoccupé depuis 2015, est l’objet d’un compromis de vente avec le promoteur UTEI qui comme tout le monde le sait, a pour projet de démolir une grande partie de l’îlot Mazagran. C’était sans compter sur le collectif Habitons Mazagran et des habitant.es du quartier, qui après plusieurs années de lutte ont réussi à imposer un moratoire sur ce projet immobilier. Après un cycle de concertation mené par la mairie, vaste enfumage destiné à noyer le poisson et épuiser les opposants, l’avenir de l’îlot est plus flou que jamais.

C’est dans ce contexte que la famille Descours, pour préserver ses intérêts et la vente de son bâtiment (1 millions d’euros environs), et alors que les habitants voulaient négocier, a lancé une procédure judiciaire pour l’expulsion immédiate des occupants sans solution de relogement. Read More

Lyon: procès contre l’Espace Communal de la Guillotière, rassemblement devant le TGI

Depuis 2 mois, le bâtiment situé au 45 rue Béchevelin a été squatté afin de loger des personnes en demande d’asile délaissées par les services de la Métropole. A travers différentes initiatives portées par ses habitant.es et leurs soutiens, l’Espace Communal de la Guillotière est né, et est devenu un lieu de rencontres pour de nombreux.ses voisin.es.

Jeudi 6 Février, les services de la Ville de Lyon y ont déposé un arrêté interdisant l’accueil du public prétextant que le lieu ne serait pas aux normes ERP. La Mairie ne semble donc pas saisir la différence entre des « services » destinés à un « public » consommateur et passif, et des solidarités concrètes entre voisin.es favorisant l’intégration de ses habitant.es à la vie du quartier. A l’Espace Communal, c’est de la construction collective d’une entraide populaire dont il s’agit. Read More

Lyon: inauguration de l’Espace Communal de la Guillotière

Un nouvel espace dédié à la vie du quartier de la Guillotière ouvre ses portes ce dimanche 15 décembre. Ce lieu héberge dans sa partie habitable des exilé.e.s et propose au rez-de-chaussée des activités à destination des habitant.e.s. du quartier. Venez le découvrir et partager vos envies pour le faire vivre ce dimanche !
Venez nous rencontrer à l’Espace Communal de la Guilltoière (ECG), au 45 rue Béchevelin, le 15 décembre 2019, à partir de 11h, afin de découvrir ce joli lieu, manger un bout et nous faire part de vos envies.

Décembre 2019 – Cher-e-s voisin-e-s, vous avez sans doute remarqué que depuis quelques semaines un bâtiment du cœur de la Guillotière semble, après des années d’abandon, reprendre vie. Ce lieu, c’est l’Espace Communal de la Guillotière, plusieurs centaines de mètres carrés que nous aimerions dédier à la vie du quartier, ses habitant.es et leurs besoins.
Nous autres -habitant.es et habitué.e.s de la Guillotière- avons squatté l’ancienne entreprise Descours, vide depuis plusieurs années. Nous souhaitons, par cette occupation, participer à l’enrayement d’un processus à l’œuvre dans le quartier : le remplacement d’une population modeste par une population plus aisée, qui se traduit notamment par la destruction d’immeubles à loyer bas et leur remplacement par des résidences onéreuses et sécurisées, par la disparition des petits commerces et l’installation en leurs places de grandes enseignes, concept store en tous genre ou bars « branchés » et hors de prix, mais aussi par un renforcement des dispositifs sécuritaires ( vidéo-surveillance, mobiliers anti-sdf, harcèlement policier) visant à décourager les plus démuni.es de rester. Read More