Lyon: communiqué de l’intersquats sur la situation en cette période de crise sanitaire

Point sur la situation des squats en période de crise sanitaire.

Depuis des années des squats sont ouverts pour faire face à des situations inhumaines. Nous, habitant.e.s des squats et militant.e.s-soutiens, revendiquons le fait de mettre actuellement à l’abri plus de 1 000 personnes à Lyon et dans ses environs.

Le gouvernement a annoncé la réquisition de 2 000 chambres d’hôtel pour toute la France alors qu’à Lyon seulement, 9000 places seraient nécessaires pour loger les sans-abri.

Dès les premières alertes gouvernementales concernant l’épidémie, les squats ont réagi : diffusions d’informations, explications et affichage des gestes barrières, diffusion des attestations, achat et installation des produits d’hygiène nécessaires à la lutte contre propagation du virus. Ensemble, nous avons organisé leur approvisionnement en denrées alimentaires. Tout cela grâce à la convergence des solidarités. Encore actuellement, la santé des habitants repose essentiellement sur la veille collective des habitants. Read More

Lyon: ouverture d’un nouveau squat en soutien aux migrants à la rue

Communiqué de presse du lundi 1er juillet 2019 suite à l’ouverture d’un nouveau squat en soutien aux migrants à la rue, au 40 quai Arloing.

Depuis près d’un an et demi, trois bâtiments appartenant à la Métropole sont occupés sur une parcelle située entre la rue Baudin et Bourgchanin à Villeurbanne. Ces lieux (l’Amphi Z, la Trappe et la Maison Mandela) sont tous les trois expulsables à très court et moyen terme sans qu’aucune proposition de relogement n’ait été faite, laissant ainsi près de 350 personnes à la rue, dont des familles avec enfants, des malades, des femmes seules, tou-te-s en situation d’extrême précarité. Nous rappelons que l’Etat est dans l’obligation d’héberger les demandeurs et demandeuses d’asile, les mineur-es isolé-es et les personnes en situation de vulnérabilité, quelque soit leur nationalité.

Au climat général de xénophobie et de racisme partout en Europe ; aux politiques anti-migratoires de plus en plus sévères et meurtrières ; à la fermeture des frontières qui entraîne la traite d’êtres humains (esclavage en Libye, réseaux de prostitution, maltraitances, tortures, etc.) ; aux traitements inhumains et dégradants réservés aux exilé-es dans les centres de rétention : nous devons opposer une solidarité sans faille. Read More