Ivry-sur-Seine (94): mercredi 27 mars, rassemblement en soutien aux habitant.e.s du Vaydom

RASSEMBLEMENT EN SOUTIEN AU VAYDOM
mercredi 27 mars à 16h
sur le parvis de la mairie d’Ivry (métro Mairie d’Ivry)

Le Vaydom est un immeuble occupé depuis 2017 où vivent aujourd’hui plus de cinquante personnes dont une vingtaine d’enfants scolarisés à Ivry et Vitry, qui à partir du 1er avril risquent d’être à la rue.

DÉFENDONS LE VAYDOM ! Read More

Turin (Italie): l’Asilo résiste !

Au petit matin de ce jeudi 7 février 2019, la police a fait irruption dans les occupations de l’Asilo et de Corso Giulio, à Turin en Italie.

Sgombero_asilo-medium
Read More

Grenoble: perquiz en lien avec l’incendie de la gendarmerie de la nuit du 20 au 21 septembre 2017

PERQUIZ A GRENOBLE EN LIEN AVEC L’INCENDIE DE LA GENDARMERIE DE LA NUIT DU 20 AU 21 SEPTEMBRE 2017.

Aujourd’hui 22 janvier 2019, au moins 4 perquisitions ont eu lieu à Grenoble vers 7h du matin dans le milieu feministe / anarchiste.

1 appartement squatté à la Villeneuve, 1 maison squattée à Saint-Martin d’Hères, 1 appartement loué et 1 local associatif à Fontaine ont fait l’objet de recherches plus ou moins poussées. Read More

La Haye (Pays-Bas): Acquittement général dans l’affaire de la lutte anti-répression

Le 19 novembre 2016, un groupe de 250 personnes s’est réuni sur la Place de l’Église à La Haye, pour manifester contre la répression croissante visant les anarchistes et les antifascistes à La Haye et au-delà. La répression étant toujours l’interdiction des manifestations et l’identification des anarchistes et antifascistes pour ensuite prendre des mesures coercitives à leur encontre. Cette manifestation a elle aussi été réprimée par la violence de la police et l’arrestation de 166 personnes.

Près de deux ans après, le procureur a décidé de poursuivre en justice les 166 personnes arrêtées sur la Place de l’Église. Les cinquante premières personnes ont dû comparaître devant le tribunal le mois dernier. Après deux jours complets d’audience, le juge a rendu sa décision le 3 décembre et toutes ont été acquittées. Le 13 décembre 2018, le procureur a décidé de ne pas faire appel et de classer sans suites les personnes inculpées restantes dans cette même affaire. Read More

[Limoges, Toulouse, Ambert, Grenoble, …] Répandre notre rage, toujours

Un été en enfer

Le long été 2017 a été brûlant. Enedis, filiale d’EDF chargée de la gestion du réseau électrique, a été particulièrement touchée. Le 18 mai, pour « fêter » l’anniversaire de la bagnole de flic incendiée quai de Valmy, un utilitaire de cette entreprise flambe à Rennes. Puis, une douzaine de ses véhicules brûle le 30 mai à Grenoble. Comme un clin d’œil à cette action, « au début du mois de juin, quelque part en France », trois autres fourgons d’Enedis crâment. Le 11 juin c’est à Crest (Drôme) qu’un local de l’entreprise est incendié. A Bagnolet (Seine-Saint-Denis) un utilitaire d’une boîte associée à Enedis dans la pose des compteurs Linky part en feu le 2 juillet. Plusieurs voitures finissent calcinées le 17 août, sur un autre parking d’Enedis, à Bar-le-Duc (Meuse). Read More

Forêt de Hambach (Allemagne): perquisitions à la prairie et expulsion partielle

Communiqué de presse des occupant.e.s de la forêt de Hambach:

Aujourd’hui, mardi 28 août 2018, des expulsions partielles ont eu lieu dans le campement de la prairie à côté de la forêt de Hambach, à la suite d’une perquisition ayant pour but d’obtenir des preuves concernant des actions passées et de saisir des objets pouvant servir à mener d’autres actions dans le futur.

Pendant cette opération, qui a débuté vers 7h20, il y a eu plus de 30 expulsions et quelques arrestations. Read More

Berlin (Allemagne): perquisitions quelques heures avant le début des Journées de chaos et de discussions

[Au sujet des perquisitions dans le local de la bibliothèque anarchiste et quatre apparts, quelques heures avant le début des Journées de discussions et de Chaos.]

Peu avant le début des journées de discussions et de chaos qui se tiendront à partir [du 10 mai] à Berlin, les flics se sont déjà présentés ce matin [9 mai], comme s’il n’y avait déjà pas assez de raisons d’avoir la rage contre la domination.

Ce matin-là, vers 5h15, les flics se sont présentés dans la Reichenbergerstrasse du quartier berlinois de Kreuzberg et ont forcé l’accès de la bibliothèque anarchiste «Kalabal!k» à la meuleuse, un autre logement du même immeuble ainsi que trois autres apparts situés à Neukölnn et Tempelhof ont été forcés. A cette occasion, deux personnes ont été arrêtées et placées en garde-à-vue à Tempelhof. Là-bas, elles ont toutes deux été soumises à un relevé d’empreintes et l’une des deux contrainte à donner son ADN. Read More

Ambert (63): des précisions sur l’enquête en cours

Pour rappel, le matin du 28 mars ont eu lieu à Ambert (63) trois perquisitions. Celles-ci ont été ordonnées dans le cadre d’une enquête sur la tentative de destruction par le feu d’un véhicule d’Enedis dans la même ville dans la nuit du 8 au 9 juin 2017. L’une de ces perquisitions visait un squat dans lequel les gendarmes ont découvert trois « dispositifs de confection artisanale pouvant s’apparenter à des engins incendiaires », en l’occurrence « des bouteilles contenant un liquide et sur lesquelles étaient serties des blocs blancs pouvant être des allumes-feux » (tous les termes apparaissant entre guillemets dans ce texte sont ceux de la justice). Deux personnes ont été placées en garde à vue (60 heures), puis en détention provisoire avec un mandat de dépôt criminel d’un an. Read More

Lyon: perquisition et interpellations au squat de « La Cabine »

Ce mercredi 7 février, vers 20h30, une quinzaine de véhicules de la police nationale ont débarqué devant le squat de « La Cabine » (148 avenue Berthelot 69007). Une heure plus tard, après avoir forcé la porte et perquisitionné le bâtiment, ils sont repartis vers le commissariat de Marius Berliet en embarquant 3 personnes. Read More

Grenoble : La bataille du squat Ahwahnee pour l’électricité (épisode 2 : à l’intérieur)

On ne reviendra pas sur l’article précédent, qui décrit une bonne partie des événements d’une façon qui nous va bien.

Mais nous rajouterons quelques éléments essentiels, afin que l’histoire ait une chance de retenir ce qui s’est réellement passé, plutôt que les mensonges colportés par une bonne partie des médias au sujet de cette coupure d’électricité à trois jours à peine des interdictions de coupure électrique imposées par la loi n°2013-312 du 15 avril 2013 dite « loi Brottes ». Read More

Fay-de-Bretagne (44): Quelques remarques sur les récents évènements autour de l’Ancre Noire

Centre d’hébèrgement et ré-insertion ou espace subversif marginal?

Entre un ancien interné de l’ancien CHRS (le centre d’hébèrgement et ré-insertion social desaffecté depuis 5 ans) amené ivre au milieu de la nuit, et d’avoir requisitionné ce jeudi vers 15h30 une pelle de four à pain et un barbecue, parmi d’autres objets dans le cadre d’une perquisition judiciaire, ça fait déjà trop de visites de l’Etat policier à l’Ancre Noire – gendarmes, cynophiles, PSIG’s et renseignements confondu.e.s . On emet ici nos avis sur ces visites sans invitation, face à l’Etat, face au voisinage et face à nous-mêmes. Read More

Grenoble : un premier compte-rendu rapide du saccage d’Ahwahnee par la police, accompagné d’une quinzaine d’interpellations

C’est l’hiver : le meilleur moment qu’ont choisi GEG (Gaz Électricité de Grenoble) et la mairie de Grenoble, qui ose encore prétendre mener une politique de « gauche », pour couper l’électricité au squat d’Ahwahnee, au 106 rue des Alliés. Une maison vide depuis plus de vingt ans, sur laquelle il n’y a pas le moindre début de projet, qui appartient à la mairie de Grenoble, déjà occupée à deux reprises, et à chaque fois expulsée par la mairie sous le règne de Michel Destot. Le texte qui suit est la narration de ce qui a pu être observé de cette opération depuis la rue des Alliés, ce lundi 30 octobre 2017. Read More

Porto Alegre (Brésil): perquisitions au squat Pandorga et dans plusieurs espaces libertaires

Mercredi 25 octobre, plusieurs espaces liés au mouvement libertaire ou à des groupes anarchistes ont été investis par la police et ont fait l’objet de fouilles et perquisitions à Porto Alegre, au sud du Brésil, ainsi que dans des villes limitrophes. Des banderoles, livres, brochures et ordinateurs ont été saisis par la police tandis que 32 personnes sont accusées d’avoir participé à des attaques incendiaires contre des commissariats et voitures de police, des banques, des bâtiments liés à l’armée et des locaux de partis politiques. Elles/ils peuvent être poursuivi.e.s pour “tentative d’homicide, usage d’explosif et association de malfaiteurs”. Il s’agit d’une claire tentative, orchestrée par la Police Civile de Porto Alegre, d’incriminer et de réprimer les mouvements populaires et autonomes.

Read More

Bure (Meuse) : Appel à organiser le soutien décentralisé à Bure dès ce soir ou dans les jours à venir

Bonjour à tous-tes !

Ici en direct de Bure où une opération de perquisition d’ampleur cible différents lieux. Ils ont notamment saisi la quasi intégralité du bureau de la Maison de résistance – photocopieuse comprise (heureusement, ils n’ont pas touché à notre chatte Minette qui aime se blottir). Et du matos. Etc, etc. Vitres pétées, portes fracturées, camarade embarqué pour « rébellion », habitants intimidés, contrôles filtrants, domiciles privés éloignés de Bure perquisitionnés avec petites questions sur la vie familiale de la personne, etc.

Bref, tout ça nous rappelle de grandes et touchantes heures de coups de filet sur les mouvements de lutte, même s’ils ne feront pas l’erreur de sortir cette fois-ci la qualification terroriste.

Là, sur le moment, nous nous sentons fragiles, vulnérables, choqué-e-s. C’est un vrai coup – même si cela fait des mois que nous nous y attendions. Mais on ne s’attend jamais vraiment, même quand on vit avec les flics partout, à les voir débarquer au coeur de nos lieux de vies, nos intimités, fouiller nos chambres, nos caravanes, camions, bureau, tout déplacer, fouiner avec leurs mains de mort tout ce qui constitue nos vies.

Read More

Italie: répression d’été

Suite aux perquisitions et arrestations du 3 août à Florence, Lecce et Rome, un article de la Croce Nera Anarchica annonce que six des huit personnes arrêtées ont été libérées le 5 août après être passées devant le juge pour l’audience de confirmation des arrestations. Deux restent dans les mains de l’ennemi : Salvatore et Pierloreto. Read More