Genève (Suisse): 1er anniversaire de Porteous

Ce samedi 24 août aura lieu la fameuse et traditionnelle course de radeau sur notre Rhône bien aimé et pas encore trop pollué pour se baigner. C’est à l’occasion de cette même course, en 2018, que Porteous fût abordé et occupé pour le défendre contre un projet execrable de centre carcéral.
Un an après nous sommes toujours là, le projet de prison est définitivement aux oubliettes, et nous continuons à construire petit à petit un projet de centre socio-culturel. Et ce malgré la mauvaise volonté de l’Etat à nous laisser l’accès aux éléments les plus importants tels que l’eau potable, l’accès véhicule, ou un centre de tri des déchets. Nous ne nous laissons pas décourager par ces interminables aller-retours sur le chemin forestier, et ce surtout grâce à l’énergie et le soutien de toutes les personnes qui viennent sur le site, qui organisent avec nous des évènements ou des super activités !
On vous invite donc avec un énorme plaisir à venir fêter les 1 an de la libération de Porteous des griffes de la solitude et du décrépissement. Les festivités vont commencer à la suite de la course de radeau, car le site se trouve à 7 minutes à pied après la traditionnelle arrivée de la course. Read More

Genève (Suisse): Porteous, retour sur les négociations et avenir

Le collectif d’occupation revient sur les dernières décisions, les négociations avec l’Etat et le futur de Porteous. La presque Ile d’Aïre restera vivante et vive le printemps !

Il y a maintenant 6 mois, le bâtiment Porteous, situé sur la presqu’île d’Aïre, est occupé par le mouvement Prenons La Ville (PLV). Lire la brochure de Prenons la Ville. Depuis, le collectif des occupant-e-x-s s’est autonomisé et détaché du mouvement PLV, qui reste cependant un soutien important de l’occupation. En 6 mois, de nombreuses choses ont changé, et nous voudrions rappeler ici celles qui représentent pour nous les deux victoires majeures de cette occupation :

– Un projet de centre carcéral de réinsertion est remplacé par un centre socio-culturel,
– Un lieu laissé à l’abandon durant 22 ans a repris vie, et s’est fait connaître de la population genevoise.

Comme vous l’avez peut-être appris récemment par les medias, nous, le collectif d’occupation de Porteous, avons accepté un accord négocié avec le Conseil d’Etat.
Pour bien comprendre ce qui nous a mené à cette décision, commençons par un petit historique des échanges entre le collectif et le Conseil d’Etat : Read More

Genève (Suisse): semaine de chantier collectif à Porteous

Grand chantier collectif du 13 au 20 février !

Cette semaine de chantier a pour objectif de mettre le bâtiment au goût de certaines normes de sécurité. Il s’agira donc de condamner certains accès, d’en ouvrir d’autres, et de poursuivre le nettoyage et l’aménagement de trois des nombreuses pièces du bâtiment.

La stratégie que nous avons décidé d’adopter est celle du « grignottage », c’est-à-dire de commencer petit à petit, pièce par pièce afin de les rendre utilisables facilement, et en toute sécurité.

Cette semaine de chantier est très importante, notamment parce qu’elle permet montrer au Conseil d’Etat que le projet d’un centre socio-culturel créé par ses usager.e.x.s est possible, souhaitable et même nécessaire tant il manque ce type de politique culturelle aujourd’hui à Genève. Read More

Genève (Suisse): première victoire pour Porteous

Le collectif d’occupation de Porteous ne va pas évacuer le bâtiment sur de belles promesses et sans qu’un projet concret ne soit discuté.
Nous matérialisons le rêve d’un projet socio-culturel sur le site depuis maintenant 4 mois alors que le bâtiment était vide depuis 22 ans.
Nous restons donc sur place et nous sommes tout à fait ouvert à la discussion avec le conseil d’État quant au projet qui grandit à Porteous, d’ici là: Bienvenue au chantier collectif du 13 au 20 février pour nous aider à poursuivre la construction d’un monde sans prisons!
Les occupant.e.x.s de Porteous

Communiqué de presse sur le point comm’ du Conseil d’État

Après quatre mois et demi d’occupation de Porteous, le majestueux bâtiment de la presqu’île d’Aïre surplombant le Rhône, et après plusieurs rencontres et discussions avec le Conseil d’État sur le futur de ce lieu, nous, membres du collectif d’occupation, apprenons avec joie la réaffectation du bâtiment au département de la cohésion sociale. Cette décision d’abandon du projet de transformation de Porteous en centre pénitentiaire pour détenu-e-s en fin de peine marque la première victoire obtenue grâce à l’occupation du lieu et au soutien fantastique témoigné par le milieu de la culture genevoise, par les habitant-e-s du quartier du Lignon, et par les nombreus-es visiteur-se-s. La prison tombe à l’eau pour laisser place à un lieu dédié à la culture qui a déjà pris ses marques à travers les différentes discussions, projections, concerts et autres activités qui ont eu lieu tout au long de ces derniers mois sur le site. Read More

Genève (Suisse): Deux mois d’occupation à Porteous

Aujourd’hui, jeudi 25 octobre, nous fêtons les deux mois de l’occupation de Porteous, issu du mouvement Prenons La Ville. C’est l’occasion de revenir sur les différentes activités qui s’y sont déroulées.

Les murs de ce bâtiment ont accueillis des projections, des conférences, une grande fête foraine le 6 octobre dernier, un atelier antisexiste, la construction d’un skatepark, des ateliers de boxe, une soirée de soutien aux 3+4 de Briançon, une semaine de chantier collectif, et de nombreux moments de partage, de bricolage, peinture et nettoyage. Tout cela accompagné de cafés et de rencontres avec le voisinage et les nombreuses personnes venues apporter leur soutien. Ces soutiens ont également émanés de nombreuses associations et collectifs dont la liste actuelle compte plus de 40 noms. Read More

Genève (Suisse): Occupation de Porteous, lettre au Conseil d’État

Voilà la copie de la lettre envoyée aujourd’hui mardi 4 septembre au Conseil d’Etat genevois, au sujet de l’occupation de Porteous, ainsi que la liste de tous les soutiens actuels à l’occupation.

Mesdames et Messieurs les Conseillers d’État,

Le samedi 25 août 2018 en début de soirée, nous avons investi le bâtiment Porteous afin de protester contre sa réaffectation en établissement carcéral et car nous souhaitons y proposer un projet que nous jugeons bien plus profitable aux citoyen.nes genevois.es : un centre socio-culturel accessible à tous.tes.

Par un courrier du 30 août, Serge Dal Busco nous invite à contacter Pierre Maudet pour formuler nos questions ou remarques au sujet de Porteous. Au vu de la situation présente et les questionnements quant à l’avenir professionnel de Monsieur Maudet, nous nous permettons de vous contacter de manière collégiale.

Puisque le projet de réaffectation de ce bâtiment en prison proposé par Pierre Maudet ne semble pas faire consensus – dans la population, comme au sein du Conseil d’État, nous aimerions convenir d’un rendez-vous pour pérenniser l’occupation actuelle et les activités qui y sont organisées depuis le 25 août. Read More

Genève (Suisse): Prenons la ville occupe Porteous

Le bâtiment Porteous (renommé désormais « Le Plongeoir »), situé au bout du chemin de la Verseuse (Vernier/Ge) est occupé par le mouvement Prenons La Ville depuis bientôt une semaine.
Différents événements sont prévus pour venir vivre ce lieu convoîté par ceux qui aimeraient mettre nos villes et nos vies en cage.

CONSTRUISONS UN MONDE SANS PRISON

Le bâtiment Porteous (renommé désormais « Le Plongeoir ») situé au bout du chemin de la Verseuse (Vernier/Ge) est occupé par le mouvement Prenons La Ville depuis samedi après midi (25 août), à l’issue de la 19ème course de radeaux.

Pour rappel, ce lieu est propriété de l’État de Genève et est vide depuis 20 ans. Il devait initialement être attribué à la Culture pour y développer des activités. Or le Département de la sécurité de Pierre Maudet a fait main basse sur ce batiment pour le transformer en un énième établissement carcéral, dans le prolongement de la politique de développement exponentiel des infrastructures pénitentiaires du Canton.

C’était sans compter sur la résistance de certain.e.s. qui sont en ce moment même en train d’élaborer un programme de réhabilitation de cet endroit, hors des logiques marchandes et sécuritaires dominantes de la ville. Read More

Genève (Suisse): Prenons la ville ! 2017-2018, textes pour un mouvement

Qu’est-ce que cela veut dire de « prendre » cette ville ? Un sentiment est partagé : ça n’est plus tenable de vivre une vie bonne à Genève.

De Malagnou au droit à la ville

À la fin 2016, l’État de Genève résilie le bail de la maison collective de Malagnou. Après une première tentative ratée en 2013, l’État souhaite à nouveau se débarrasser d’une maison qui le dérange – un habitat collectif, indépendant de la Ciguë (Coopérative pour le logement étudiant), qui sert de base logistique pour l’organisation politique ainsi que de lieu de rencontre et d’activités autogérées. Manœuvrant cyniquement sur les mobilisations récentes contre les conditions déplorables d’hébergement des migrant.e.s à Genève, l’État avance la carte de leur accueil pour tenter de vider la maison. Or cette manigance grossière qui met en concurrence des précarités – migrantes et migrants contre « jeunes en formation » – n’a pas l’effet escompté. Mieux, les coups de pression et autres manipulations – filatures, arrestations, perquisitions – que l’État orchestre autour de Malagnou se retournent contre lui sous la forme d’une fronde populaire. Plutôt que de voir les Malagnou Kids à la rue, l’État se retrouve face à un large mouvement de soutien. Read More

Genève (Suisse): Booba soutient le mouvement « Prenons la ville! »

Une vidéo superbe lançait en février les festivités pour le *Concours de propagande* depuis la plus haute tour de la cathédrale. Dès lors, c’est une tornade de propositions qui ont été proposées. Puissiez être inspiréEs pour la suite. La lutte continue ! Read More

Genève (Suisse): appel de Malagnou à la manif du 7 octobre

L’HIVER SERA CHAUD !

#MalagnouRestera, on n’est pas tout seul !

Habitant-e-s de l’ancienne station de zoologie de Malagnou (Genève), nous lançons un appel à descendre dans les rues le samedi 7 octobre 2017. Punks, anticapitalistes, précaires, étudiant-e-s, artistes, retraité-e-s, mal-logé-e-s et mécontent-e-s de tout poil, nous souhaitons que ce fameux capharnaüm affirme à nos côtés ses désirs et son refus de la privatisation grandissante de la ville. La manifestation du 1er juillet n’était qu’un début, que dix Malagnou fleurissent partout ! Read More

Genève (Suisse): manifestation pour le « droit à la ville » le 1er juillet

RDV place de la Navigation, à 14h30.

Une grande manifestation pour le droit (sic) à la ville aura lieu le 1er juillet 2017. Celle-ci est appelée par un front très large d’organisations.

A l’initiative de la maison collective de Malagnou (en lutte contre son expulsion), un comité réunissant plus d’une trentaine de collectifs de lieux autogérés, d’associations de quartier, de défense des migrant.e.s, de la culture, de la paysannerie contractuelle, syndicats et partis politiques ont décidé qu’il était temps de reprendre la rue. Read More

France/Suisse: des attaques en solidarité avec la ZAD de Notre-Dame-des-Landes

Nantes: contre l’aéroport et la Cop21: Résistance et Coloriage !

Alors que la multinationale Vinci est partenaire officiel de l’exposition « Solutions COP21 : Venez vivre l’expérience climat » au Grand Palais de Paris, y dispensant deux conférences (dont l’une co-présentée par un cadre dirigeant de Veolia) pour expliquer au public à quel point leur démarche est écoresponsable, durable et « green », sa filiale Aéroport du Grand Ouest vient de faire relancer en urgence les procédures d’expulsion de l’ensemble des habitants de la ZAD, pour pouvoir commencer à construire son aéroport « Haute Qualité Environnementale ».

Devant cette obsession pour le bétonnage de nos lieux de vie, un groupe d’artistes-peintres a quant à lui décidé, dans la nuit du vendredi 4 au samedi 5 décembre 2015 de redécorer allègrement le morne bâtiment grisâtre de l’agence SOGEA Atlantique, une autre des multiples filiales de Vinci, à Saint-Herblain. Read More

Berlin, Berne, Charleroi, Genève, Lausanne, Niš, Poznan, Udine: Plein d’actions en solidarité avec les anti-Copa du Brésil

Dimanche soir, la Coupe du monde de la FIFA se terminait avec la finale opposant l’Allemagne à l’Argentine. Sur le grand écran du stade Maracanã où se jouait la finale, toutes les apparitions de Sepp Blatter, président de la FIFA, et de Dilma Rousseff, présidente du Brésil, étaient accueillies sous les sifflets du public. Même devant la télé, il était facile de s’en apercevoir.

Mais pendant tout ce mois de Coupe du monde, beaucoup de gens n’ont pas passé leur temps (que) devant la télé. Il y a eu pas mal d’actions de solidarité avec les luttes sociales au Brésil, un peu partout dans le monde [1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6]. Ces derniers jours, plusieurs autres actions ont eu lieu: Read More

Suisse: Une décennie genevoise de squats en stock

Julien Gregorio documente une quinzaine de lieux squattés entre 2002 et aujourd’hui.

On y voit peu de gens, histoire de préserver l’anonymat des occupants, mais les signes de vie, de présence foisonnent en pagaille que cela soit dans cet amas de bicyclettes au squat de la rue des Etuves, ces matelas remisés, ces deux relax de camping ou ce chauffage d’appoint saisis au passage dans d’autres lieux sans propriétaire. Beaucoup d’images illustrent aussi ces espaces communs, communautaires qui sont souvent le centre névralgique de ces occupations de maisons. Un pan de mur ou le volet d’un fourneau servent de relais aux messages et demandes des occupants, créant un espace de coopération en marche et de perpétuel work in progress. Le livre de photographies que vient de consacrer le photographe Julien Gregorio au mouvement squat à Genève entre 2002 et 2012, fait une archéologie colorée et intimiste d’une quinzaine de ces repaires alternatifs côtoyés durant cette récente période. Read More

Genève: Expulsion du terrain occupé

Expulsion du terrain occupé à Genève !

Ce matin 19 mai, 7h00, les flics sont venus pour évacuer le champ occupé depuis plus d’un mois.

Read More