Barcelone: Chroniques estivales…

Les faits marquant de l’été…

– le 28 juin 2006, expulsion du KOLP (Komplex Okupat Ludo-Politic) la Fera, du quartier de Gracià, occupé depuis plus de deux ans. L’expulsion a eu lieu la veille de la date fixée par la justice. Vers 22h, une cinquantaine de personnes ont dressé des barricades enflammées en divers endroits du quartier et mis le feu à un transformateur électrique se trouvant sous le squat, privant d’électricité une grande partie du voisinage (1500 foyers selon les journaux). Puis, après avoir attendu en vain la police qui a préféré attendre au loin, à l’abri des tirs de fusées d’artifices (cohetes), le groupe de personnes a disparu après avoir au préalable détruit maintes vitrines de banques, agences d’interim et immobilières. Bien sûr, il n’y eut aucunE détenuE. La presse fit grand bruit de l’affaire, la figure des squatteureuses vandales et violentEs ressurgit. Mais aussi, la conseillère à l’interieur du gouvernement de Catalogne faillit perdre sa place pour les nombreux reproches faits à la police autonomique (Mossos d’Esquadra) d’intervenir tardivement.

Read More

Santiago du Chili: Un squat perquisitionné et 6 squatteureuses en préventive

Le 26 septembre 2006, la police spéciale chilienne a fait une descente dans un squat chilien d’activité où vivaient 6 personnes. Cette descente intervient juste avant une grande manifestation contre le chômage le même jour. Et peu après les grandes manifestations du 10 et 11 septembre en souvenir de la chute du gouvernement d’Allende en 1973. Or ces manifestations se sont montrés particulierement agitées cette année avec un total de 500 détenuEs sur tout le pays et de nombreuses confrontations avec la police. Parmi les détenuEs se trouve un barcelonais de la Radio libre Linea 4.

Lors de la perquisition, la police a trouvé quatre cocktails Molotov préparés, des bouteilles vides et de l’essence, de quoi accuser les détenuEs de possession illicte d’armes.

Les chefs d’accusation sont :

– association illicite
– possesion d’armes
– vol

Plus d’infos sur les déclarations :
http://barcelona.indymedia.org/newswire/display/275500/index.php
http://santiago.indymedia.org/news/2006/09/58093.php

Sur les détentions :
http://www.hommodolars.cl/e107/news.php?extend.1146
http://santiago.indymedia.org/
http://graficarebelde.blogspot.com/

fist

Nancy: Des CRS à l’ENA !

Ce vendredi [29 septembre 2006] à 16h30, l’Espace Nancéen Autogéré, 177 avenue Leclerc a été investi par les Crs… Après 1 heure de fouille, ils n’ont trouvé que les messages (type chasse aux trésors) que les squatters avaient laissé derrière eux. Après la dépendaison de la crémaillère jeudi soir au bar de l’ENA, où l’ambiance était très rock’n roll, nous avons préféré sauver tout notre matos (lors des deux dernières expulsions on avait tout perdu !) et nous avons effectué un déménagement avant 6 h, l’heure légale pour virer les gens du lit. On s’attendait un peu à de la « visite » dans la journée, le juge ayant rendu son ordonnance mardi à 14h. Malgré nos efforts pour nous défendre légalement (l’association ENA est reconnue en préfecture et elle est parue au journal officiel), la justice a décidé de juger un collectif anonyme et ce, malgré nos noms et celui de l’asso ! S’il y en a qui avait encore des doutes à propos de la justice française… Read More

Tags:

Bruxelles: Occupation en cours d’un batiment de luxe

28 septembre 2006: C’est vide, donc j’occupe!

Aujourd’hui, depuis 11h ce matin, plusieurs dizaines de locataires occupent un grand batiment luxueux et en parfait état, vide depuis 4 ans (les anciens bureaux de la CoCoF) . Nous avons remis en état de marche l’électricité, l’eau, les sanitaires et le chauffage.
Plusieurs familles sont déjà en train de s’installer dans les milliers de mètres² que nous avons libérés.
Read More

Toulouse: Programme des activités au Clandé – Octobre 2006


  Toulouse: Programme des activités au Clandé – Octobre 2006


Amateur-trice-s de pain liquide, le Clandé s’est entouré des meilleurs nutritionnistes pour vous proposer des soirées équilibrées, avec des bières riches en B12, et des chips enrichies en Oméga 3, plus de la musique digeste, sans cholestérol, garanti 100% faite par des animals pour des animals.

Donc les apéros dînatoires à venir c’est :

le samedi 30 septembre, Gouter Punk, avec ODC, Opeaistic Dance Chapel, groupe de frankfurt, et Abused, r’n’core de toulouse, à 19h.

le lundi 2 octobre, CinéClandé, projection du doc « Libre Parole », suivie de la présentation du collectif lillois « le pouvoir des innocents », et d’un débat sur les medias indés, à 20h.

le vendredi 6 octobre, Goûter Punk, avec Rainbow of death (deathequation musicacale de bayonne) et Tchad ‘n poe (rap à fromage), à 19h.

et puis le vendredi 27 octobre, gros Gouter Punk, avec Parpaing, Los Dolares et Madmoiz ‘L, à 19h.

plus les boom boom tous les jeudis (à peu près)… à 20h.

d’ici là y’aura d’autres trucs mais c’est pas encore confirmé… et où ça donc, au Clandé, 9 rue de Quéven, Toolooze toutes les soirées sont à prix libre. bon appétit.

C.


Cachan: Des squatteureuses expulsé-e-s placé-e-s en centre de rétention

Evacués du squat de Cachan : devenir des personnes placées en rétention
Paris, le 25 septembre 2006

Lors de l’évacuation du squat de Cachan, certaines personnes ont été arrêtées et placées en rétention. La Cimade fait le point sur leur situation actuelle.

A la suite de l’évacuation du squat de Cachan, le Ministère de l’Intérieur a annoncé que 49 personnes en situation irrégulière avaient été arrêtées sur les lieux et avaient vocation être reconduites dans leurs pays d’origine.

A ce jour, la Cimade a connaissance de 57 interpellations dont 18 postérieurement à l’évacuation soit aux abords du gymnase « belle image » soit ailleurs sur signalement policier.

Sur l’ensemble des interpellations 56 ont donné lieu à un placement en rétention. Read More

Bruxelles: Réappropriation joyeuse et collective de la vi(ll)e !

7 octobre ’06
15h00
Porte de Hal
Bruxelles

« La ville nous appartient
La politique c’est nous »

Dans un monde où il faut une autorisation pour tout,
où l’espace public est privatisé et contrôlé,
où rien ne peut plus arriver…
Read More

Florence: Petite contribution au meeting international sur le droit au logement

Vous nous invitez à un meeting sur le droit au logement : la défense du nôtre, menacé en ce moment même d’expulsion, nous empêche de nous absenter, alors faute de mieux nous vous envoyons un petit mot, une petite contribution au débat.

Un meeting international confrontera sans doute des expériences mais aussi des contextes différents… Nous voulons donc commencer par vous parler du contexte français autour du logement et des luttes sociales. « L’Etat social » est en phase de démantèlement en France comme ailleurs bien sûr, mais son ombre froide a une histoire longue et solide, et promet de ne pas s’évanouir de sitôt. Notre génération, sur les 22 dernières années, en a connu 16 de gouvernement socialiste, qui l’ont habituée à voir les mouvements contestataires aboutir dans les couloirs d’une administration « conciliante » et aménageuse, quitter le terrain de la rue pour se perdre en contacts, appuis, accords, avec un Etat soi-disant bienveillant. L’histoire du mouvement social en France se gausse, par exemple, de la forme associative, vieille d’un siècle, qui légalise et légifère tout regroupement autour d’idées et d’actions, et rend toute autre forme de collectif (anonyme, affinitaire, sans appareil de direction…) étrange voire suspecte. Ainsi, beaucoup de revendications, dans la culture française, exigent de se « monter en association », de « présenter un dossier aux autorités », de « se poser en interlocuteurs » ou de « faire signer des pétitions » pour demander tel ou tel « amendement de la loi ». C’est l’idéal de la « démocratie participative », ânonné aujourd’hui par les mouvements réformistes à la mode comme ATTAC, ces mouvements puissants, héritiers de la tradition étatiste française, qui exaltent le légalisme et relèguent l’action directe et l’auto-organisation à un positionnement irresponsable, vraiment marginal, presque oublié. Etre « citoyen-ne » « responsable », pour ces mouvements, revient à surveiller, améliorer, corriger les défauts de l’appareil démotechnocratique plutôt que de s’en défaire. Sur la question du logement, en France et depuis une dizaine d’années, c’est le DAL qui occupe les devants de la scène avec ce genre de militantisme réformiste, en ne légitimant l’occupation illégale de logements vides que de manière ponctuelle et dans le seul but de pointer les dysfonctionnements de la social-démocratie.

Read More

Copenhague : Emeutes et répression policière lors d’une manifestation de solidarité avec Ungdomshuset

Plus de 260 personnes ont été arrêtées aujourd’hui dimanche à Copenhague, pendant une manif de soutien à Ungdomshuset.
http://www.ungdomshuset.dk/

Environ 800 personnes ont pris part à cette manifestation, annoncée comme une fête de rue « Reclaim the Streets » en solidarité avec le centre culturel autonome, qui est menacé d’expulsion.

La police était massivement présente dès le début de la manif, à l’avant mais aussi sur chaque côté du cortège, en bloquant parfois l’avancée. Lorsque les manifestant-e-s ont bifurqué et pris un autre chemin, la police a bloqué et attaqué le cortège. C’est à ce moment que des activistes masqué-e-s ont érigé des barricades et lancé des pavés et des bouteilles sur les policiers. La police a réagi très agressivement, menant des gens vers des allées pour les tabasser et fonçant à toute vitesse en camion vers les barricades. Bien que les médias bourgeois disent que ce sont les activistes qui ont commencé les affrontements, il est clair que c’est la police qui a provoqué les manifestant-e-s en commençant à les agresser. Les émeutes d’aujourd’hui ont été les plus importantes au Danemark depuis six ans. Read More

Parution du n°90 de « Cette Semaine » (septembre 2006)

Le nouveau numéro de « Cette Semaine » est sorti et on y trouve quelques textes susceptibles d’intéresser les lecteurices du site squat!net.

Le sommaire se trouve ici:
http://cettesemaine.free.fr/cs90/cs90sommaire.html

La version papier se « commande » à cette adresse:
CETTE SEMAINE
BP 275
54005 Nancy cedex – France
(c’est prix libre ou gratos)

Parmi les textes publiés dans ce numéro, il y en a un qui parle d’une lutte locale assez intense, à Burgos (en Espagne), contre la construction d’un parking… Dit comme ça, ça peut paraître un peu déjà vu, mais le texte en question aborde un tas de questions importantes, et nous rappelle que rien ne vaut une lutte bien implantée, qui dépasse les petits milieux politiques (aussi radicaux soient-ils):
« Pour celles et ceux qui ne sont pas au courant de ce qui s’est passé… à Gamonal (Burgos) – De la lutte contre le parking et la spéculation urbaine… l’étrange et incroyable histoire d’une avenue nommée Eladio Perlado ».
http://cettesemaine.free.fr/cs90/cs90burgos.html Read More

Clichy-sur-Seine: Les expulsé-e-s provisoirement relogé-e-s

En référence à l’expulsion d’un squat à Clichy-sur-Seine… voir:
http://squat.net/fr/news/paris200906.html

Les expulsé-e-s de Clichy relogé-e-s provisoirement

Les expulsé-e-s de l’immeuble du 10 rue Petit ont été semble-t-il relogé-e-s provisoirement. Les familles avec enfants le sont pour une durée de trois mois à l’hôtel et pour quelques unes en appartement. Les autres sont à l’hôtel pour 10 jours ! Illes ont été réparti-e-s sur les villes d’Asnières, de Gennevilliers et de Clichy. Illes ne sont apparemment soutenu-e-s par aucune association. On leur a juste fourni trois numéros de téléphone des services d’action sociale de chaque ville, qui ne feront sans doute rien pour leur trouver un logement décent. Leurs affaires sont stockées en garde-meuble dont on leur a donné le numéro de téléphone. Les personnes sans papiers craignent fort d’être expulsées à l’issue des trois mois ou des dix jours de sursis…

Info parue sur Indymedia-Paris.

Paris-banlieue: Squatteur-euse-s sans-papiers toujours en lutte

Après les occupation et expulsion à Paris du 20 boulevard de Strasbourg…
http://squat.net/fr/news/paris190906.html
la lutte continue avec deux actions du CAL:

Après l’occupation d’un immeuble de la ville de Paris…

– Le cabinet de l’adjoint au Logement à la ville de Paris accorde un rendez-vous à des délégué-es du Comité Actions Logement (CAL)

Après l’occupation d’un immeuble vacant de la Ville de Paris, samedi 16 septembre 2006 au 20 boulevard de Strasbourg 75010 Paris, une délégation de cinq personnes a été reçue aujourd’hui [19 septembre]par le Cabinet de Monsieur MANO, Adjoint au Logement à la Ville de Paris. Read More

Paris: Occupation et expulsion du 20 boulevard de Strasbourg

1- Action Comité Actions Logement le 16 septembre
paru sur Indymedia-Paris le jeudi 14 septembre 2006 à 11h27

Assez des hôtels comme palliatif au manque de logements sociaux ! Face à l’urgence : Réquisition et relogement des familles à l’hôtel !

RENDEZ-VOUS SAMEDI 16 SEPTEMBRE A 11H PLACE DU CHATELET

Une politique du logement qui alimente la spéculation immobilière !

Les familles locataires de chambre d’hôtel subissent de plein fouet les choix de la politique actuelle du logement qui consiste à privilégier uniquement les plus aisés, par une politique d’accession à la propriété et par un accompagnement de la spéculation immobilière. L’Etat et la Ville de Paris n’apportent pas les réponses nécessaires à la dramatique crise du logement. Tous les indicateurs de l’immobilier et du logement sont au rouge : l’année 2005 est marquée à Paris par deux chiffres significatifs : 103 993 demandeurs HLM – le chiffre ridiculement bas de 980 logements sociaux mis en chantier ! Depuis les dramatiques incendies qui ont frappé durement les mal-logés, les représentants des institutions ont multiplié les déclarations de bonnes intentions, sans jamais répondre à l’urgence. L’observatoire des hôtels meublés ne va rien changer aux conditions de logement des locataires d’hôtel : l’urgence de la situation ne nous permet plus de prendre le temps d’observer. Read More

Tags:

Paris: Les précaires du 23bis rue Mathis menacés d’expulsion par la mairie de Paris

Depuis deux ans, se tient au 23bis rue Mathis (M° Crimée) une permanence sociale, animée par des précaires qui ont fait le pari de la solidarité et qui s’organisent avec leurs propres moyens.

Rmistes, chômeurs, intérimaires, travailleurs, sans papiers, bref, tous les précaires peuvent y venir pour échanger des conseils et des experiences, chercher des informations juridiques, et surtout préparer des actions collectives, qui sont bien souvent notre meilleur moyen de défense.

Nous avons attaqué tous les responsables de nos situations, individuelles ou collectives. Parce que nous defendons nos droits face à toutes les institutions, y compris les services sociaux ou les sociétés HLM de la ville de Paris, notre présence dérange… La mairie de Paris, par le biais de la SIEMP, société immobilière où elle est majoritaire, veut nous expulser du local et nous assigne au Tribunal de Grande Instance (M° Cité) le 19 septembre 2006 Ã 13h30, salle des référés.

AUJOURD’HUI, NOUS AVONS BESOIN DE LA SOLIDARITE DE TOUS CEUX A QUI CE LOCAL EST UTILE !

Nous chômeurs, précaires, usagers de la permanence sociale demandons le maintien des activités du 23bis rue Mathis 75019 PARIS

http://www.ac-reseau.org/SIGNEZ-LA-PETITION-CONTRE-L

Tags:

Nancy: Un espace autogéré ouvre ses portes

A Nancy
From: rosapark [at] no-log [point] org

L’E.N.A.ouvre ses portes à Nancy

Suite à une série d’ouvertures et d’expulsions de squats sur Nancy, le service culturel par l’intermédiaire de Laurent Henart (adjoint à la culture), a contacté l’un des squatteurs en avril 2006 afin d’envisager la mise à disposition d’un lieu par la mairie pour mettre en place nos activités (les squats précédemment ouverts n’étant pas seulement lieu d’habitation). Read More