Boulogne-Billancourt (92) : grève des résidents du foyer Coallia

Coallia et le gouvernement continuent leurs politiques de démembrement des solidarités au sein des foyers de travailleurs migrants en supprimant les espaces collectifs. À Boulogne-Billancourt, Coallia a envoyé les flics pour fermer la cuisine. Les résident.e.s sont en grève et appellent à venir les soutenir lors d’un rassemblement devant la mairie et au tribunal où comparaissent les cuisinières. Read More

Notre-Dame-des-Landes & Paris-banlieue: ni procès, ni expulsion ! Des nouvelles de la mobilisation depuis le 9 janvier

L’histoire s’accélère à Notre-Dame des Landes : c’est le moment de passer à l’action. Rassemblement mercredi 13 à Rueil, Manifestation samedi 16 à Paris !

RDV de la semaine :
Mercredi 13/01, 9h, rassemblement devant Vinci à Rueil-Malmaison
Samedi 16/01, 15h, manifestation, départ de Ménilmontant (suite au banquet contre l’état d’urgence).

L’histoire s’accélère à Notre-Dame des Landes. Le gouvernement tente de faire basculer la bataille sur le champ juridique, avec le procès intenté par Vinci contre des habitants « historiques » de la ZAD. Expropriés depuis longtemps dans le cadre du projet d’aéroport, ils ont donc perdu la propriété mais ont pu rester dans leurs maisons et fermes. Ils sont en quelque sorte devenus des squatteurs de leur propre domicile. Read More

Clichy (92): le Maire Rémi Muzeau expulse et pourchasse une dizaine de Rroms d’un squat en pleine période hivernale

Les policiers du commissariat de Clichy sont intervenus mercredi après-midi au 12 bis de la rue du Docteur Émile Roux pour expulser une dizaine de Roms qui occupaient un bâtiment appartenant à la Semercli.

Cette Société d’économie mixte était épinglée en 2012 par un rapport de la Cour des comptes (voir ici) qui critiquait des liens peu clairs avec la mairie.

En effet, le maire de la commune est aussi tout le temps élu président de la Sermercli et le fait que le nouveau maire soit le député suppléant de Patrick Balkany n’inspire guère confiance…

Read More

Paris: évacuation des campements… de la rue à la mise au placard

Texte de migrants évacués du campement de la mairie du 18e, à propos de la proposition d’hébergement d’urgence dans un hôpital psychiatrique de Nanterre, la contrainte policière et l’arrestation de 3 de leurs camarades pour avoir mis en question les conditions de cet hébergement.


Nous, réfugiés, avons fui des situations critiques, nos vies étaient menacées, nous avons migré dans des conditions catastrophiques et risqué nos vies chaque jour. Beaucoup d’entre nous sont morts en traversant le désert et la mer. Le peu qui est arrivé en France espérait une vie digne sur cette terre d’asile et des droits de l’homme comme elle est présentée dans les médias. Mais l’accueil a été la misère des rues, la clochardisation, la pluie, le froid, et le dénuement. Read More

Bois-Colombes (92): l’explosion plutôt que l’expulsion

Chaque expulsion est un drame, mais les médias ont besoin de tragédies pour se rappeler que l’automne est bel et bien la saison des expulsions locatives.

Il y a de ça quelques jours, à Arcueil, un homme a tenté de se suicider avant de s’en prendre à l’huissier. Soi-disant surpris, ce dernier a eu le culot de se définir comme « plutôt cool » [cf. Le Parisien, article payant].

Jeudi 18 septembre, à Bois-Colombes (92), un autre expulsable, lui, s’est fait sauter chez lui. Read More

Nanterre: pour le relogement des habitants du bidonville !

4 mois sans toit ni eau et électricité! 4 mois sans autre réponse que l’expulsion, ça suffit!

Depuis plus de quatre mois, des familles se sont installées à Nanterre, sur un terrain en friche et abandonné depuis des décennies par l’EPADESA, l’aménageur de la Défense.
Quatre mois de lutte au quotidien : procédure d’expulsion accélérée, refus des pouvoirs publics (mairie de Nanterre, préfecture) de remplir leurs obligations légales d’accès à l’eau, de ramassage des ordures. Read More

Nanterre/La Défense (92): expulsion du bidonville de l’avenue de la République

Malgré une lutte qui avait valu plusieurs textes sur Paris-Luttes.Info:
Bidonvilles vs La Défense Acte 1 (28 mai 2014)
– Bidonvilles vs La Défense Acte 2 (29 juin 2014)
– Bidonvilles vs La Défense Acte 3 (12 juillet 2014)

L’expulsion du bidonville s’est déroulée ce mardi 29 juillet 2014 au matin.
Read More

Gennevilliers (92): Expulsion des occupants d’un immeuble de GDF

Samedi 10 avril 2010

Expulsion des occupants d’un immeuble de GDF, 133 Avenue Marcel Paul, Gennevilliers (92)

50 ménages, dont 11 familles avec enfants ont été expulsés ce matin par d’importantes forces de police, d’un immeuble appartenant à GDF, situé 133 Avenue Marcel Paul. Faute de logement, ils occupaient les lieux sans titre depuis 2006. Ils ont un travail. Ils ont fait, pour ceux qui l’ont pu, des demandes de logement social, et géraient les lieux paisiblement. Les habitants demandent à être relogés, et souhaitent vivre régulièrement dans un logement décent, signer un bail et payer un loyer. Il a été proposé en tout et pour tout trois nuits d’hôtels dans le département voisin de la Seine Saint-Denis, au Bourget et à Drancy. Read More

Nanterre: Des étudiant-e-s menacé-e-s d’expulsion par le CROUS

Info trouvée sur http://nantes.indymedia.org/article/15504

Occupation de la cité-U de Nanterre Samedi 06 décembre 2008 – areneparis10 at hotmail point fr

En lutte contre les expulsions, 50 étudiants occupent le bâtiment F de la cité-U de Nanterre, un bâtiment presque entièrement vidé pour travaux. 3 d’entre eux risquent une expulsion en pleine trêve hivernale. Depuis vendredi soir, en solidarité des dizaines d’étudiants dorment sur place. Le CROUS accuse les 4 étudiants d’être des mauvais payeurs ou de ne pas avoir le statut adéquat. A l’heure on l’on parle de grande pauvreté voilà comment se gère la précarité étudiante !

Le 29 juillet 2008, 25 cars de CRS avaient envahi la cité-u de Nanterre pour une première vague d’expulsions. Dans un quasi-silence médiatique.

Read More

Neuilly-sur-Seine (92): La caravane des sans logis contre la loi Boutin arrive en ville le dimanche 26 octobre 2008

CARAVANE des sans-logis, des mal-logés, des locataires, des expulsés…

Arrivée dimanche 26 octobre
Rendez-vous Mairie de Neuilly-sur-Seine à 15h,
Métro Sablon ­ Ligne 1
Puis marche (à pied ou en vélo) vers Paris.

CONTRE
La crise du logement
La spéculation
La loi Boutin :
1 logement pour tous !! Read More

Clichy-sur-Seine: Les expulsé-e-s provisoirement relogé-e-s

En référence à l’expulsion d’un squat à Clichy-sur-Seine… voir:
http://squat.net/fr/news/paris200906.html

Les expulsé-e-s de Clichy relogé-e-s provisoirement

Les expulsé-e-s de l’immeuble du 10 rue Petit ont été semble-t-il relogé-e-s provisoirement. Les familles avec enfants le sont pour une durée de trois mois à l’hôtel et pour quelques unes en appartement. Les autres sont à l’hôtel pour 10 jours ! Illes ont été réparti-e-s sur les villes d’Asnières, de Gennevilliers et de Clichy. Illes ne sont apparemment soutenu-e-s par aucune association. On leur a juste fourni trois numéros de téléphone des services d’action sociale de chaque ville, qui ne feront sans doute rien pour leur trouver un logement décent. Leurs affaires sont stockées en garde-meuble dont on leur a donné le numéro de téléphone. Les personnes sans papiers craignent fort d’être expulsées à l’issue des trois mois ou des dix jours de sursis…

Info parue sur Indymedia-Paris.

Paris-banlieue: Squatteur-euse-s sans-papiers toujours en lutte

Après les occupation et expulsion à Paris du 20 boulevard de Strasbourg…
http://squat.net/fr/news/paris190906.html
la lutte continue avec deux actions du CAL:

Après l’occupation d’un immeuble de la ville de Paris…

– Le cabinet de l’adjoint au Logement à la ville de Paris accorde un rendez-vous à des délégué-es du Comité Actions Logement (CAL)

Après l’occupation d’un immeuble vacant de la Ville de Paris, samedi 16 septembre 2006 au 20 boulevard de Strasbourg 75010 Paris, une délégation de cinq personnes a été reçue aujourd’hui [19 septembre]par le Cabinet de Monsieur MANO, Adjoint au Logement à la Ville de Paris. Read More

Nanterre: Liberté pour Sébastien ! Vigiles hors des facs !

Hier [mardi 16 novembre 2004], le mouvement de solidarité avec Sébastien Schifres, en détention provisoire depuis une semaine tenait une assemblée sauvage dans le hall du bâtiment D. Après la diffusion de l’information sur la fac, un cortège s’est dirigé vers le bâtiment B administratif pour réclamer la libération immédiate de Sébastien. La direction, afin éviter toute communication, avait lâchement ordonné aux vigiles de boucler le bâtiment et de rester à l’intérieur, sûrement de peur de ne pouvoir les empêcher de frapper les étudiants. Ceux-ci se sont alors dirigés vers la prison en réclament la destruction des murs des facs et des prisons. Read More

Nanterre: Sébastien Schifres en prison !

Il y a quelques temps, des infos ont été envoyées sur squat!net au sujet du mémoire de maîtrise de Sébastien Schifres, puisque celui-ci évoquait les mouvances squats à Paris à la fin des années 70 et au début des années 80 (voir http://sebastien.schifres.free.fr/).

Depuis, Sébastien a été placé en détention provisoire pour une vingtaine de jours ! Plus d’infos ci-dessous, et bougeons-nous pour le faire sortir de là ! Read More

Nanterre: Occupation du huitième étage du bâtiment F

COLLECTIF DE NANTERRE CONTRE LES EXPULSIONS
28 octobre 2004
Nous, résidents de la cité-u de Nanterre et tous nos soutiens, avons décidé de nous regrouper et de lutter contre les mesures d’expulsions tombées par dizaines à la veille de la trêve hivernale.
Depuis mercredi 27 octobre à 15h30, le huitième étage du bâtiment F de la cité-u est déclaré lieu d’occupation permanente de l’action contre les expulsions.
Nous refusons que sous prétexte de répondre aux « nouvelles demandes étudiantes », le CROUS (Comité Régional des Oeuvres Universitaires et Scolaires) supprime des logements sociaux accessibles et opère un nettoyage social sans précédent. A terme, le nombre de logements sera divisé par deux et les loyers doublés. Ce projet va chasser les étudiants les moins rentables. Les travaux en cours signifient des centaines d’expulsions programmées.
Depuis des semaines, la direction refuse catégoriquement tout dialogue et brandit des « mise en demeure » et des menaces policières. A Nanterre, la direction est revenue sur ses engagements.
Notre exigence est simple: règlement collectif et définitif pour les résidents menacés d’expulsion.
Nous appelons les étudiants et toute personne qui refuse l’injustice à nous rejoindre.
NOUS NE NOUS LAISSERONS PAS CHASSER!
UN LOGEMENT POUR TOUS!

A.G.E.N.