Aubervilliers (93): non au projet de gentrification du fort d’Aubervilliers! Colère et rage face aux jardins détruits!

Samedi 18 septembre à 10h30 (Mairie d’Aubervilliers), marchons contre le béton et les promoteurs, pour défendre nos quartiers et nos Jardins.

Malgré l’expulsion des jardins le 2 septembre dernier, la terre n’est pas encore bétonnée, les travaux n’ont pas encore commencé.
Des recours juridiques sont en cours, et nous pouvons toujours récupérer ces terres.

Les Jardins à Défendre d’Aubervilliers ont été expulsés ce jeudi 2 septembre. En quelques heures, les cabanes à la longue histoire ouvrière, les vieux arbres et les terres jardinées ont été détruites par les bulldozers. Cette destruction marque une première étape de la gentrification et la bétonisation du fort d’Aubervilliers. Les Jeux Olympiques et le métro du Grand Paris Express sont des prétextes pour augmenter les prix des loyers et enrichir les promoteurs qui coulent du béton sur nos villes.

Au fort d’Aubervilliers, le permis de construire de la piscine d’entraînement des JO – dont la gestion a été confiée au privé – a été délivré. Nous avons pourtant montré que des solutions alternatives existent, mais ni K. Franclet pour la mairie d’Aubervilliers, ni A. Hidalgo pour Paris 2024 ne renoncent à s’accaparer nos espaces verts collectifs. Pendant 5 mois, les jardins rebaptisés « à défendre » (JAD) étaient devenus une zone ouverte, écologique, féministe, queer, et anti-autoritaire. Ils étaient occupés jour et nuit afin de résister et de ne pas laisser les travaux commencer. Notre volonté était que ces jardins soient accessibles à tout.es et jardinés collectivement. Read More

Aubervilliers (93): expulsion des Jardins à défendre, appel à rassemblement

L’expulsion et la destruction des Jardins d’Aubervilliers est en cours depuis ce matin… pour construire une piscine olympique et un solarium destinés à attirer les acteurs de la gentrification.

Rassemblement à 18h ce jeudi 2 septembre devant la mairie d’Aubervilliers.

Accompagnées de plusieurs camions de flics, ce matin les pelleteuses sont entrées dans les Jardins d’Aubervilliers et se sont mises à tout raser: le potager, les outils, les cabanes, les parterres de fleurs… Read More

Montreuil (93): fermeture estivale forcée pour les partenaires des JO !

Cette première semaine de juillet a réservé une sacrée surprise aux paysagistes de l’Atelier Georges: des personnes très bien intentionnées ont saboté la serrure de leur rideau de fer et laissé un joli messages derrière elles : « Non aux JO ».

L’été commence mal pour les partenaires des Jeux Olympiques Paris 2024 ! En effet, l’Atelier Georges participe au projet du Village Olympique. Le Village Olympique, c’est ce coin de luxe qui sera amménagé pour les athlètes entre Saint-Denis, l’île Saint Denis et Saint-Ouen, soit des coins déjà ravagés par la gentrification et l’urbanisation à coups d’expulsions et de bétonisation – mais on peut toujours faire pire !

La construction de ce « Village » donnera un coup d’accélération aux expulsions des personnes qui habitent déjà sur place ou dans les alentours, détruira le peu d’espaces verts du 93, fera emménager des populations plus riches avec leur pseudo « écologie » d’oppresseurs, leurs digicodes et leur mépris de classe. Read More

Aubervilliers (93): le 23 juin 2021, journée NOlympique aux Jardins à défendre (JAD)

Les opposants aux JO de Paris et/ou leurs saccages organisent une journée NOlympique à la JAD d’Aubervilliers, pour la solidarité envers les peuples opposés aux deux prochains Jeux Olympiques (à Tokyo en 2021 et à Pékin en 2022).

Les Japonais ne veulent pas des Jeux Olympiques (JO) de Tokyo. Depuis un an, tous les sondages montrent qu’à peu près 80% des sondés sont contre la tenue des JO en été 2021 dans le contexte de la pandémie. Même l’un des 68 sponsors de Tokyo 2020, le quotidien national Asahi shimbun Le Monde » japonais pour certains) a lancé un appel à l’annulation dans son édition du 26 mai 2021. Le 12 juin, la revue scientifique médicale The Lancet a appuyé leur argument en publiant l’article intitulé « We need a global conversation on the 2020 Olympic Games » (« Nous avons besoin d’un débat mondial sur les JO 2020″). Read More

Paris: les JO de 2024 ont commencé

Comment, ça devait pas être en 2024 ? Eh bien non, la compétition est déjà bien engagée dans le stade olympique du Grand Paris. La destruction de terres a déjà commencé, par exemple aux jardins d’Aubervilliers où une lutte s’est déjà constituée en opposition (https://jardinsaubervilliers.fr/). La hausse des prix de la vie et de l’immobilier est amorcée un peu partout, augmentant encore le nombre d’expulsions et accélérant les départs forcés. Les JO sont un (ou servent de) prétexte à encore plus de projets d’éco-quartiers et de villas de luxe qui se font passer pour « écologiques ». La répression et la surveillance prennent aussi leur élan, notamment la reconnaissance faciale qui est légitimée par les grands « événements sportifs » qui s’annoncent. Read More

Aubervilliers (93): retour sur la manifestation du 17 avril et perspectives de luttes

Les jardins ouvriers sont toujours menacés par le solarium de la piscine d’entrainement des Jeux olympiques. Il y a urgence car la destruction des cabanes et des arbres est imminente.
Après une manifestation très importante le 17 avril, la lutte continue de s’organiser. Premier grain de sable dans l’engrenage, l’inspection du travail a fait cesser une partie des travaux pour désamiantage illégal.
L’expulsion des précaires des centres d’hébergement de l’autre côté du fort est imminente. Les jardinier.e.s et leurs soutiens organisent maintenant des après-midi « Jardins-Ouverts », avec ateliers et discussions comme perspectives de lutte. Read More

Aubervilliers (93): défendons les jardins ouvriers

Manifestation samedi 17 avril 2021, contre la destruction des jardins ouvriers du Fort d’Aubervilliers, et contre l’ensemble des saccages organisés sous couvert des Jeux Olympiques. RDV à 10h30 à la Mairie d’Aubervilliers pour une marche déterminée et festive jusqu’aux Jardins. Pique nique et discussions ensuite sur place.

Dans quelques semaines, à Aubervilliers, la construction d’une piscine d’entraînement olympique et de son solarium doit commencer. Ce solarium détruirait une partie des Jardins ouvriers à l’histoire centenaire. Ces Jardins sont fondamentaux, à la fois pour se nourrir mais aussi comme lieu de convivialité. Ils abritent des espèces protégées: des insectes pollinisateurs, des hérissons et des oiseaux. Ils offrent au quartier un espace végétal qui nous rafraîchit en été. Read More

Paris & Seine-Saint-Denis: mobilisation contre les dégâts créés par les JO 2024

Saccage2024: les JO pour Paris, les dégâts pour la Seine-Saint-Denis

Paris-Luttes / 14 nov. 2020

Manifestons contre la ré-intoxication du monde.
A l’appel d’une large coalition de collectif locaux, manifestons contre les projets de bétonisation et la spéculation immobilière du projet olympique.
Le mardi 17 novembre 2020, 15h30, RDV à Mairie de Saint-Ouen. Read More

Paris 2024: pour tous sauf pour les mal-logés ?


Read More

Rio de Janeiro (Brésil): tentative d’expulsion de la Vila Autódromo

De nombreuses expulsions de logements ont eu lieu à Rio (et au Brésil en général) ces dernières années, notamment dans le but de « nettoyer » les villes accueillant la Coupe du Monde de football de l’an passé.

Mercredi 3 juin, une violente tentative d’expulsion a eu lieu à Rio, pour faire place nette aux Jeux Olympiques de Rio qui se tiendront dans un an, à l’été 2016. Une favela nommée Vila Autódromo, située aux abords du futur « Parc olympique », a donc été attaquée par la police. Police qui avait la volonté claire de rayer la favela de la carte de Rio… Read More

Berlin, Berne, Charleroi, Genève, Lausanne, Niš, Poznan, Udine: Plein d’actions en solidarité avec les anti-Copa du Brésil

Dimanche soir, la Coupe du monde de la FIFA se terminait avec la finale opposant l’Allemagne à l’Argentine. Sur le grand écran du stade Maracanã où se jouait la finale, toutes les apparitions de Sepp Blatter, président de la FIFA, et de Dilma Rousseff, présidente du Brésil, étaient accueillies sous les sifflets du public. Même devant la télé, il était facile de s’en apercevoir.

Mais pendant tout ce mois de Coupe du monde, beaucoup de gens n’ont pas passé leur temps (que) devant la télé. Il y a eu pas mal d’actions de solidarité avec les luttes sociales au Brésil, un peu partout dans le monde [1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6]. Ces derniers jours, plusieurs autres actions ont eu lieu: Read More

São Paulo (Brésil): Action internationale contre la Coupe du Monde de 2014, le 15 mai prochain

Le 15 mai, le Comité Populaire de la Coupe organise une action contre la Coupe du monde à 17h, Place du Cycliste à São Paulo.

La Coupe du monde de 2014 sera la coupe des violations et de la répression. Si certains disent #vaitercopa (la coupe aura lieu), nous affirmons #vaiterrepressão (il y aura de la répression).

Voici les dix motifs pour lesquels nous protestons contre la coupe : Read More

Tournée européenne contre la coupe du monde de foot au Brésil

Du 24 avril au 14 mai 2014, est organisée en Europe une tournée d’information et de soutien au mouvement contre la coupe du monde de football au Brésil. Le but de cette tournée est de présenter la situation actuelle dans ce pays, d’expliquer l’existence des forts conflits sociaux et de soutenir les mouvements de révolte. L’idée est de proposer une présentation-discussion en présence de personnes du Brésil. Quelques films documentaires seront projetés au sujet des luttes en cours. Read More

Athènes: l’ancien aéroport transformé en un champ d’expérimentations alternatives

Athenes_Elliniko_jardin_autogere

L’ancien aéroport d’Athènes, abandonné depuis 2001, est devenu un terrain d’expérimentations sociales et écologiques : dispensaire et épicerie solidaires, jardin autogéré, oliveraie « participative » de plus de 2 000 arbres ont trouvé refuge sur cet immense espace. Mais l’État grec vient de vendre le terrain à un promoteur immobilier. Dont le projet de luxueuse zone touristique est incompatible avec les alternatives qui ont fleuri. Devront-elles céder la place à une résidence pour nouveaux riches ? Read More

Calais: Risque d’expulsion à l’African House

La dernière « African House » est maintenant soumise à un risque constant d’expulsion. Approximativement 40 personnes d’Afrique du Nord, majoritairement des soudanais, y vivent. S’ils sont expulsés, ils seront contraints de devenir sans-abris et de vivre à la rue à nouveau.

Un arrêté officiel d’expulsion a été épinglé sur la porte le 13 août 2012, sans aucune traduction, établissant que le bâtiment serait détruit pour des raisons d’hygiènes et de de dangers structuraux.

La cour d’appel a déjà accordé aux propriétaires, « la Commune de Calais », une procédure d‘expulsion sans possibilité de recours prétextant que, puisqu’aucun des occupants ne peut-être identifié, ils ne peuvent donc pas contester la décision. Read More